philgood

Lancement de OSIRIS-REx le 9 septembre

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour,


Comme annoncé hier par Jack', de l'eau dans des minéraux hydratés de Bennu étaient déjà détectés par les instruments OVIRS et OTES d'OSIRIS REx avant même l'arrivée de la sonde prêt de cet astéroïde : 


http://www.planetary.org/blogs/jason-davis/water-on-bennu.html


Petit focus sur les deux spectromètres de la sonde :


OVIRS : https://www.asteroidmission.org/?attachment_id=671#main


OTES : https://www.asteroidmission.org/?attachment_id=1203#main


Signalons que cette recherche d'eau dans les astéroïdes est un point commun des missions Hayabusa2 et OSIRIS REx et que, pour l'instant, la sonde japonaise n'en a pas détecté. 
On pouvait espérer notamment en trouver à l'aide de l'instrument MicrOmega du lander européen MASCOT, mais on se rappelle que la surface très caillouteuse de Ryugu a empêché le bon positionnement de l'instrument et, par voie de conséquence, l'obtention d'analyses par ce moyen. 
Il semble déjà acquit que, si Ryugu possède des minéraux hydratés, il sont nettement moins abondants que sur Bennu.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un article de Futura, quelques nouvelles  explications de Patrick Michel, astrophysicien, directeur de recherches au CNRS, et membre de l'équipe scientifique de la mission :


https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/asteroides-osiris-rex-autour-asteroide-bennu-premieres-decouvertes-reactions-72575/utura :
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Les données spectrales indiquent que Bennu est lié aux chondrites carbonées de type CM et CI, ce qui en fait un « objet très primitif » dont le corps parent se serait « formé très tôt dans l'histoire de la formation du Système Solaire dans une région riche en eau ». La composition de cet objet d'environ 500 mètres de diamètre est donc « fidèle à celle du matériau présent dans les premières phases de formation du Système solaire il y a 4,6 milliards d'années » ; ce qui va permettre aux scientifiques d'approfondir leurs connaissances sur cette époque.

(...)

La forme et la densité de Bennu laissent penser qu'il s'agit d'un astéroïde très poreux de type rubble pile, « c'est-à-dire un agrégat de pierres, de cailloux et de gravats avec des zones de vide ». Cela confirme les scénarios qui suggèrent que ces objets sont le fruit de la « destruction d'un corps parent dans la ceinture des astéroïdes par collision, dont les fragments se réaccumulent du fait de leurs attractions mutuelles lorsqu'ils s'échappent pour former des agrégats tels que Bennu ». Ces objets sont ensuite placés dans des « zones instables de la ceinture qui les envoient vers la Terre » .

 

01589C1F-1249-49FF-8D94-0A822074AF30.jpeg.fc09600ccd618eb18387a78c8f114f59.jpeg

  • J'adore 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En bref :


Aujourd'hui, après quatre semaines de navigation à proximité de l'astéroïde Bennu, la sonde OSIRIS-REx va allumer sa propulsion pendant huit secondes pour se mettre en orbite autour en faisant ainsi  le plus petit corps planétaire jamais orbité par un engin spatial.
 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Huitzilopochtli a dit :

Vraiment amusant d'apprendre que la sonde orbite son astéroïde à une altitude à peine supérieure à celle du Puy de Sancy (Plus haut sommet du massif central) !!! 

 

En fait, encore plus incroyable que je ne le pensais, la sonde tourne autour de Bennu à 1750 m .... de son centre !!!

Soit à seulement quatre fois la hauteur de la Tour Eiffel de sa surface O.o

 

https://solarsystem.nasa.gov/news/805/nasas-osiris-rex-spacecraft-enters-close-orbit-around-bennu-breaking-record/

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vraiment curieux, cet aspect tas de gravier.

 

Si j'osais, et j'ose,  on dirait une petite colline, genre Bennu Hill.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une truffe au chocolat ! C'est une gigantesque truffe au chocolat ! O.o

 

768E21D6-9ECA-4964-B7D9-D87123D232C6.gif

  • J'aime 1
  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/01/2019 à 19:31, Tournesol a dit :

C'est une gigantesque truffe au chocolat !

 

OSIRIS REx poursuit sa surprenante ronde autour de cette appétissante friandise, et, avec une infinie patience tirant frisant le masochisme, n'irait en croquer qu'un tout petit morceau pas avant... 18 mois...

 

http://www.planetary.org/blogs/jason-davis/osiris-rex-orbital-a.html

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Jack: Si je peux me permettre de préciser que le gros rocher au milieu de l'image a une dimension de 16 mètres, et la photo est prise à la distance de 1,8km, chaque pixel est de 12cm.

La surface me parait fragile et comme une éponge naturelle?

Modifié par roul
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.nasa.gov/press-release/nasa-mission-reveals-asteroid-has-big-surprises

 

Grosse surprise à la NASA : Bennu perd de la matière !! 

 

extrait :

 

Peu de temps après la découverte des panaches de particules le 6 janvier, l'équipe scientifique de la mission a augmenté la fréquence des observations et a par la suite détecté des panaches de particules supplémentaires au cours des deux mois suivants. Bien que de nombreuses particules aient été éjectées de Bennu, l’équipe a suivi certaines particules en orbite autour de Bennu avant de revenir à la surface de l’astéroïde.

L’équipe OSIRIS-REx a tout d’abord repéré les panaches de particules en images alors que la sonde était en orbite autour de Bennu à une distance d’environ un mille (1,61 km). Après une évaluation de la sécurité, l’équipe de la mission a conclu que les particules ne présentaient pas de risque pour l’engin spatial. L'équipe continue d'analyser les panaches de particules et leurs causes possibles

 

ça va pas être facile de collecter des échantillon vu la surface :

 

 

 

3_lauretta_bennu_particle_jets_0.jpg

 

D2CpSW1XcAATw7g.jpg

a1.JPG

a2.JPG

Modifié par jackbauer 2
  • J'aime 3
  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant