philgood

Lancement de OSIRIS-REx le 9 septembre

Recommended Posts

Il y a 5 heures, iblack a dit :

A noter : le commentaire sous l'image de l'article du monde, y'a déjà du monde sur Bennu ! ;)

 

Effarant... :o:|

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 10 heures, jackbauer a dit :

C'est ce soir de 23h00 à 00h30 chez nous que va s'effectuer la descente d'OSIRIS-REX pour collecter quelques grammes de poussière de l'astéroïde...

 

 

Bonsoir: Merci! Very exciting!

 

Ci-dessous une autre source parfois plus fiable:

 

 

 

Bon ciel,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment tout c'est bien déroulé !! :)

 

 

 

 

x2.JPG

Edited by jackbauer
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et patience pour la masse d'échantillons récoltés... 

 

It will be several more days, though, before the team has a better estimate of the amount of material collected, which they plan to measure by slowly spinning the spacecraft and measuring the difference in its moment of inertia from before the sampling attempt. That should provide an estimate of the amount of material collected with an accuracy of a few tens of grams, Lauretta said at a briefing about the sampling attempt in September.

 

dit-on sur ce site

https://spacenews.com/osiris-rex-touches-down-on-asteroid/

 

Incroyable comme méthode de "pesée" de la masse récoltée !!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Francis Rocard expliquait la méthode d'évaluation de la masse d'échantillons récoltés dans l'émission de France Culture "La méthode scientifique" d'hier.

En fait, les 60 gr annoncés sont le minimum que cette méthode permet de déterminer. Si moins de 60 gr sont récoltés, la méthode ne peut préciser si c'est plutôt 60 gr, ou plutôt 0 gr. Mais, en théorie, le collecteur peut contenir jusqu'à 2 kg.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/mines-spatiales-des-plans-sur-la-comete

Si le résultat trouvé est inférieur à 60 gr, il faudra que la sonde fasse une seconde tentative en choisissant un autre site, ce qui ne doit pas être facile compte tenu de la nature du sol de l'astéroïde.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir:

 

D'après la citation de Starjack, c'est une sorte d'apesanteur artificielle.

Fascinant, Beau n'est rien d'autre qu'un tas de gravas comme on voit autour d'un chantier de construction.

 

Bon ciel,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premières images :

(au vu de tout ce qui voltige au moment du contact, on peut espérer qu'une quantité significative de poussière est maintenant dans la boîte !)

 

 

 

 

 

 

y1.jpg

y2.png

y3.png

 

 

y4.gif

y5.gif

Edited by jackbauer
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

SIMULATION en fait, sorry :$   C'était presque trop beau 9_9

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Redoutable précision et objectif pleinement atteint semble-t-il ! 

Plus qu’à espérer un retour sans encombre à présent.

Il y a 8 heures, roul a dit :

D'après la citation de Starjack, c'est une sorte d'apesanteur artificielle

La citation de Starjack fait état d’une mesure précise du moment d’inertie de la sonde par sa mise en rotation lente avant/après le prélèvement, c’est à dire une mesure de la force d’inertie qui s’oppose à la variation de son spin.

Pour cette mesure, on n’a nullement besoin d’accéléromètre, mais de comparer - grâce à des repères stellaires de navigation par exemple - les deux vitesses de rotation obtenues avant/après au terme d’une même poussée tangentielle des thrusters d’attitude, déduction faite des masses d’hydrazine consommées pour cette action (qui impliquent, à contrario du prélèvement d’échantillons, une diminution du moment d’inertie durant la manoeuvre ; obtenir une estimation précise du bilan des masses n’est donc pas trivial).

Cette méthode n’a ainsi rigoureusement aucun rapport avec la création d’une pesanteur (et non "apesanteur") artificielle, qu’on a nul moyen de mesurer avec précision car la sonde, n’ayant pas besoin d’accéléromètre radial pour sa navigation, n’en est pas équipée inutilement.

Je rappelle aussi qu’une accélération radiale - assimilable à une pesanteur artificielle - ne renseigne pas directement sur la masse mise en rotation pour l’obtenir.

Edited by Alain MOREAU

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now