PierreJL

Qu'est-ce qui peut redonner au grand public de l'intérêt pour l'astronomie ?

Messages recommandés

C'est vrai Alain, heureusement que Mr Brunier est là. Çà relève le niveau du PAF. D'ailleurs, si il était sur astrosurf, où l'un de ces collaborateurs, peut-être pourrait-il nous en dire plus ? Quid d'une troisième saison ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alain Moreau > "Ni les robots qui mettent un temps encore plus infini que les humains à cahin-caha-cahoter avec des longueeeeeeeeeeeeeeeeeurs interminables sur les cailloux de Mars, en évitant désespérément les seuls trucs palpitants à faire là-bas : s'enliser dans une dune et se dégager avec sa propre pelle, s'élancer d'une falaise pour tester les amortisseurs..."

Pfffffffffffffffffff.........


ASSASSIN !!... FOSSOYEUR DE ROVER !!!... NODOCÉPHALE !!!!!... FOUTRIQUET !!!!!!!.... HEU... CRÉT..Zzzz Zzzz.. DES ALP..kss kss Ssshhh !!!!!!!... ENF.. crii crii crii !!!!!!!!...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"crii crii crii"... Cric? cricket? criquet? cricoïde? crincrin? crinoline? critérium???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous êtes tous nullissi..Hou houuu.. Bzzzzzz Bzzzzzzz.. voire même complètement débi.. Kss kss Ssshhh ssss.. Coin coin .. et l'ot' là, le Pierre Alain, t'as pas honte ?.. Les helvètes, ces trous du c.. Pouic-pouic !.. Caracacaca !.. Ka ka ka kaaaack !..y f'raient mieux d'acheter nos rafa.. croâ croâ... Glouglou Glouglou.. Roah Roaaar Raaah !.. le meilleur avion du monde.. Ouuuh Aouuuuh !.. Zzzz Zzzz.. et pi manquait plus que "l'ignoble désenchanté" là, "les roues de Curiosity "qui partent en carafe"..pffff.. vous savez ce qu'elles vous disent les roues de Curiosity, non ?... : "Allez vous faire encadr.."!! Cot-cot, Cot-cot-Codêêêt !.. Piou piou.. Ouh-ouh ah-ah !..


Mais on s'éloigne un peu du sujet, alors.. l'astronomie.. pourquoi ces engins toujours plus gros et performant, ces sondes ?.. Quel est le moteur de cette curiosité humaine insatiable, jamais démentie ?


Vous avez deux heures..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oué !!! VeauFraise, j'pense que c'est par la faute de gars comme toi que les jeunes n'ont plus envie de sciences ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'pense surtout qu'il devrait prendre ses gouttes! ou quelque chose de plus fort! ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"pourquoi ces engins toujours plus gros et performant, ces sondes ?.. Quel est le moteur de cette curiosité humaine insatiable, jamais démentie ?"

Le Désir, M'Sieur, le désir, c'est ça, le moteur !

S

PS : J'ai bon, M'Sieur, j'ai 20 ?


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai donc ramassé "la" copie de Super. Bon.. c'et un peu synthétique , mais l'idée est là.

Aristote attribuait à la science en général et notamment à l'astronomie un but purement théorique, intellectuel, celui de satisfaire notre soif de vérité. Épicure y voyait un intérêt plus pratique, celui de nous permettre d'être plus heureux en nous donnant une représentation plus rationnelle et moins effrayante de notre univers.

Pour la majorité des gens, l'astronomie évoque un monde à la fois mystérieux et grandiose, celui des étoiles et de l'immensité cosmique. Depuis toujours, nous éprouvons une sensation étrange et unique en contemplant la nuit étoilée. Comme si son spectacle était une porte ouverte sur les grands mystères fondamentaux. L'astronomie évoque donc aussi les grandes questions "existentielles" : Où sommes-nous? D'où venons-nous? Sommes-nous seuls? L'attrait exercé par ces énigmes est universel et bien sûr source permanente de spiritualité, au moins probablement depuis la préhistoire.

En regard inversé tourné vers la surface terrestre, Saint Exupéry lors de ses longues nuits de vol méditait sur toutes les lumières encore allumées, tard dans la nuit : "Chacune signalait, dans cet océan de ténèbres le miracle d’une conscience". Puis, en survolant les déserts infinis, il réalisait la misère de la condition humaine : "Je n’étais rien qu’un mortel égaré entre du sable et des étoiles… "

J'avais déjà cité jadis Jean Seidengart, philosophe et historien des sciences. Il livre ici son ressenti lors de ses propres nuits d'observation comme astronome amateur, et il exprime probablement celui de pas mal d'entre nous dans la même situation - je le cite :

"En tant qu’amateur, je suis à la fois passionné et averti de ce que je vois. Et plus on est informé, plus on "voit" l’ordre, ou plutôt l’emboîtement de tous les ordres, dans le ciel. Je vois donc le poids de tout ce qu’il a fallu pour qu’on en arrive à l’Homme.Et là, je me sens comme écrasé par ce poids, non par les connaissances scientifiques mais par l’immensité de ce que je vois avec les yeux et l’esprit.
Cette situation me conduit à éprouver ce qu’on appelait au XVIIIè siècle le "sentiment du sublime", qui est à la fois écrasant parce qu’il me montre ma faiblesse, ma fragilité, et valorisant car il suggère la grandeur spirituelle des hommes qui me permettent à présent de comprendre une part de ce que j’admire précisément. La grandeur m’écrase, mais j’ai l’idée de cette grandeur en moi.
Freud parlait du "sentiment océanique" que l’on pouvait ressentit en regardant le ciel.

Il consiste dans le fait de se sentir une minuscule partie d’un tout qui nous dépasse, nous englobe et que nous englobons à notre tour par l’idée même de notre participation infime. Et, bien que ce sentiment ne prouve rien scientifiquement, il est, pour moi, l’indice de la grandeur de l’esprit humain qui a réussi à prendre la mesure de sa petitesse.
Ainsi retrouve t-on la question philosophique du sens de ce que je vois, de ce que je suis et de la place que j’occupe dans l’Univers. Le spectacle du ciel m’incite à la fois à me passionner pour la science et à poursuivre mes questionnements philosophiques".

FIN DE CITATION


Alors non, pour répondre à la question originale de ce fil, je ne crois pas que le grand public ait perdu de l'intérêt pour l'Astronomie. Notre curiosité pour "les choses du ciel" s'exprime depuis des millénaires, et aujourd'hui avec des moyens extraordinaires qui nous ouvrent des horizons encore inexplorés, sources de surprises et de remises en question..


"Le ciel est effrayant de transparence,
Le regard va si loin qu'il ne peut plus vous revenir"

(J. Supervielle)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La copie de Serge, me rappelle une copie célèbre de philo au bac qui aurait obtenu 20/20 parait-il.
Le sujet était : "qu'est ce que le risque ?"
Le candidat(e) avait seulement écrit sur sa copie : "le risque c'est ça".

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 29-09-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin un bon sujet, çà faisait longtemps!

Je n'ai pas connu les années 60/70, j'ai commencé l'astronomie en 1998, et engagé dans la vie associative astronomique depuis 2002.

Une chose est sûre, c'est que lorsque l'on parle d'astronomie au commun des mortels, on passe souvent pour un original, mais l'astronomie suscite presque toujours la fascination et l'intérêt.

Lors de la Nuit des Etoiles, j'ai toujours apprécié l'intérêt du public, toujours assez nombreux...mais c'est un public qui a choisit de venir. Une écrasante majorité des gens préféreront regarder les débilités sur France 1 ou TF2 plutôt que d'aller à la Nuit des Etoiles, c'est un fait. Les médias pourraient être un fabuleux moyen de diffusion de la culture auprès du grand public, mais la plupart d'entre eux n'ont que le but de faire du fric, il faut donc passer des conneries qui abrutiront assez les gens pour qu'ils gobent la pub. D'ailleurs, pour eux la culture c'est le cinéma (qui coûte un bras au contribuable français), le théâtre parisien, la littérature parisienne, et parfois la peinture voire exceptionnellement l'histoire. C'est très rarement la science, donc encore moins l'astronomie. Ils proposent ce qui rapporte, ce qui rendrait trop intelligent et pourrait remettre en cause la manière de consommer est proscrit. Lorsque je vois la majorité des jeunes intéressés par rien d'autre que leur téléphone, je me pose quelques questions quant au futur!

J'ai l'impression que l'astronomie restera toujours une activité minoritaire. Mais au final, ne serait-ce pas çà qui la rend attractive auprès du public?
Le mieux que l'on puisse faire, c'est de continuer à proposer régulièrement des observations gratuites ouvertes au public. Avec nous, la culture est accessible à tous ceux qui le veulent!

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 02-10-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je lis sur le site de l'AFA :

quote:
Déjà, plus de 300 manifestations sont recensées les 5, 6 et 7 août

à une moyenne de 400 personnes par manifestation, cela nous fait du 120 000 personnes. C'est bien mais à comparer avec les 12 000 000 des journées du patrimoine…

Je suis d'accord avec toi :

quote:
J'ai l'impression que l'astronomie restera toujours une activité minoritaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah hier soir nous avons reçu plus de 100 personnes à l'Obs de Rouen ( il faisait beau en même temps ), on ne descend plus en dessous de ce chiffre quand le ciel est dégagé en tous les cas !
j'en ai profité pour étrenner mon tout nouveau pointeur laser, qu'il est tellement puissant, que je me suis pris pour Dark Vador.
Vous n'avez pas vu le faisceau par hasard pendant que je pointais les étoiles ? J'ai pointé par exemple Deneb et j'en ai profité pour faire peur aux gens rapport à Betelgeuse tout ça, que je leur ai expliqué qu'il ne faut pas habiter près d'une Supernova, etc...

Au fait, et là je m'adresse plus particulièrement aux animateurs de soirées publiques, je ne parle plus depuis un p'tit moment de distance en km qui nous sépare des astres divers, car j'ai remarqué que si vous dites à une personne que Jupiter est distante de 800 millions de km en gros, Ah oui ? Bon, aller on s'casse...
Mais si vous lui dites que sa copine habitant autour de Jupiter recevra 40 minutes plus tard l'envoi du SMS...c'est cash, ça parle à l'esprit.
Et le délicieux vertige commence avec Pluton, puis Proxima, puis Deneb ( bon là ils sont rassurés si jamais elle pète ), puis les Nuages de Magellan, puis la galaxie d'Andromède, puis une galaxie de la Grande Ourse ( pendant qu'ils observent son image fossile dans le télescope ), puis une galaxie qui ne fait plus parti du groupe local, puis une galaxie très très lointaine, puis les Quasars...Pis après les questions fusent de toute part, les gens sont au cinéma.
Vous savez quoi ? Je vois dans les yeux des gens que l'astronomie n'est pas encore foutue nom di diou, c'est une science qui a encore beaucoup d'avenir.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 03-10-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vi mais VL tu as fais un compromis (chose due) avec ton histoire de SMS. Si t'avais dit que sa copine de Jupiter ne recevrai jamais le SMS parce que là bas y'a pas de réseau, t'aurais eu un retour "Ah y' a pas de réseau là bas? C'est nul, allez on se casse".

PS: Je me demande combien d'entrées a fait A. Astier avec son "exoconférence" ?

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 03-10-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
puis les Nuages de Magellan

wouaouh !! vachement puissant ton laser , perce même la Terre

quote:
Je me demande combien d'entrées a fait A. Astier avec son "exoconférence" ?

Et bien ici par exemple
http://www.artcotedazur.fr/actualite,109/spectacle,130/l-exoconference-le-gai-savoir-d-alexandre-astier,10373.html

on y apprend qu'il fait salle comble ( à Canne : 5000 entrées ). En même temps, le roi Arthur qui parle d'astro…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pascal
Eeva, oui mais nan, ce n'est pas pour mon canon laser , c'est pour les temps de trajet de SMS.
Curieusement, dire que le SMS, le tweet et cie met 2,2 millions d'années pour atteindre M31 parle mieux à l'esprit que de dire 2,2 millions d'années-lumière pour la distance ! C'est probablement lié au fait que l'année lumière n'est pas forcément associée à une unité de temps pour pas mal de gens ? Comme le dit indirectement Pascal, le compromis permet d'émoustiller l'imaginaire, et c'est quasiment incontournable pour un public de non initiés.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 03-10-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais de diou,
ya mille façon "d'apprécier" la discipline, je t'aime, un peu beaucoup, à la folie, bon aller on s'casse.....
Ya surtout mille façon d'aborder le sujet, quelqu'en soit le niveau de compréhension, tant de nous aut' astram, que du néophyte.
Ya d'la poésie, de la fascination, c'est tout simplement beau, esthétique, une bonnne part de mystère, de l'astrophysique qui lève une part des voiles, de la cosmologie pour ceux qui aiment (perso, j'écarte le sujet, ne me sentant pas du tout compétant), ou juste de sentir le temps qui passe, ou d'appréhender avé les mains ce dôme qui défile sous nos yeux, comprendre où l'on habite, se sentir formidablement "terrien" et au final, se sentir pas grand chose au regard du spectacle qui s'offre.
Pas grand chose, certes, mais avé le formidable potentiel d'en comprendre 2 ou 3 brides, informations qui nous font dire qu'on vit une époque formidable où l'on commence à expliquer bien des choses sur l'univers, des choses jadis inconnues il y a pas si longtemps. Bien sur il y a ces questions existentielles où l'on peut affirmer quelques "vérités".
Ya aussi de la bricole, de la curisosité et de l'étonnement sur l'instrument mui-même, comment ça marche ? et on en vient à causer du miroir amoureusemet poli ou de son biniou réalisé sur mesure.
ya l'émerveillement des premières visions à l'oculaires, et l'émerveillement de passer du coup d'oeil à l'observation poussée. Ya les dessins, les images réalisées par l'amateur.
Et pi l'astro c'est aussi des aventures, des ciels, des rencontres, des "personnages", ya de l'humain là-dedans ! Et si sa colle à l'histoire du "public", ben ya comme un déclic qui se produit, une attention totalement acquise. Je pense par exemple à mes dernières animations en Nouvelle Calédonie, évoquant cette formidable épopée du peuplement du grand Pacifique il y a un paquet de millénaires. et comment donc si ce n'est par d'audacieux et malicieux ancetres qui observaient les astres ????

Rarement vu quelqu'un de blasé sur le sujet, pour peu qu'un dialogue s'installe et qu'on ne pète pas plus haut que son cul en faisant le pédant sur des sujets qu'on ne maitrise pas trop (ce qui hélas existe). Et les sujets étant infinis, c'est fourement rare que ça ne susiste pas quelques questions -sauf contact permanent par SMS avé sa tribu ou autres nécéssités absolues de ne pas être présent.

La réciproque me semble vraie : si on ne cause que chiffres et physique avé un air entendu du "mec ki sait tout", on ne s'adresse qu'a un public fort restreint. Ou alors fô un beau talent d'orateur, comme savent le faire quelques-unes de nos sommités adorées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
comme savent le faire quelques-unes de nos sommités adorées

à part Mr Serge Brunier et son émission… bah je vois pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant