romainksh

Questions théoriques matérielles

Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je m'appelle Romain, je m’intéresse depuis déjà quelques années à l'astronomie, j'aime regarder le ciel, lire sur le sujet, mais je ne suis pas équipé de télescope, j'attends de bien tout comprendre avant de me lancer

Dernièrement j'ai commencé à lire beaucoup de choses sur le fonctionnement théorique d'un télescope, j'ai écumé votre forum, les sites de vente en ligne et leurs fameuses fiches "spécifications" des matériels d'observation etc ... et j'ai pu me faire une idée de comment tout cela fonctionne. Mais des questions subsistent ...

Je suis photographe indépendant de métier, j'ai donc un solide bagage au niveau du fonctionnement d'un appareil photo, et je pensais pouvoir tout comprendre facilement du fonctionnement d'un télescope, mais visiblement je me suis trompé.

Je vais beaucoup faire référence à la photo dans mes questions car c'est le seul point de comparaison que j'ai pour pouvoir tout comprendre, désolé par avance ...

Mes questions concernent les télescopes de type Newton (car je pense me tourner vers ce genre de produits)

- j'ai bien saisis que le premier chiffre en millimètres (ex : skywatcher 200mm/1000mm) désigne le diamètre du miroir primaire, et que plus ce diamètre est grand, plus nous pourrons récolter de la lumière venant d'objet céleste peu lumineux, j'en déduis donc que le diamètre du miroir primaire n'influe pas du tout sur la "distance" des objets que nous pouvons voir, mais que ce sera le rôle de la longueur focale et des oculaires n'est ce pas ? En revanche, plus le miroir primaire est grand, plus le pouvoir de résolution l'est aussi ? C'est un peu comme un capteur d'appareil photo, plus il est grand, plus nous aurons de détails, me trompé-je ?

- j'ai aussi compris que le deuxième chiffre aussi en millimètres (ex2 : skywatcher 200mm/1000mm) correspond à la longueur focale du miroir primaire, dans l'exemple 1000mm, (ce qui pourrait se rapprocher de la focale d'un objectif photo ? 50mm, 85mm, 120mm etc ... ??) ce qui voudrait dire que plus cette valeur est élevée, plus nous pouvons voir "loin" ?
Dans tous les cas, ce que j'aimerai savoir, c'est comment, concrètement, est déterminé cette valeur, je veux dire, à l'intérieur du télescope, comment pourrions nous la mesurer ? 200mm étant le diamètre du miroir primaire, ou pouvons nous retrouver la valeur de la longueur focale ?

- j'ai aussi bien saisis comment calculer le rapport F/D d'un télescope, f/5 dans notre exemple, mais ça s'arrête là ... je ne comprends pas la différence concrète entre un télescope ouvrant à f/4 et un autre ouvrant à f/9 (car on obtient environ f/6 aussi bien avec un 150/900 qu'avec un 500/3240 ... c'est pour cela que je pense que je rate qqchose )

- que signifie "la précision de collimation" ?

- que voulons nous dire quand nous parlons de "faible/forte obstruction" ?

- Concernant les oculaires, j'ai cru comprendre qu'il s'agissait véritablement d'objectifs (comme les objectifs photo) que nous pouvions changer à notre guise. Un oculaire 4mm ayant un pouvoir grossissant beaucoup plus grand qu'un 25mm, c'est bien cela ? C'est à dire que si je m'aligne sur Andromède par exemple en ayant monté un 25mm dessus, et que je change pour un 4mm, je verrais Andromède comme si elle était plus près ?
Ce qui veux dire qu'avec un seul et même télescope, plus je voudrai observer le ciel profond, plus je devrais y mettre des oculaires avec un fort pouvoir grossissant ?
En photographie, nous avons souvent tendance à dire que plus un objectif ouvre grand, plus sa qualité est grande, il y a t'il un équivalent avec les oculaires ? Y'a t'il possibilité de connaitre sa qualité sans prendre en compte sa marque ou son prix ?

Je vais stopper là car je pourrai écrire un Roman de questions.

J'imagine que vous avez répondu à ses questions de nombreuses fois, mais après mes recherches je n'ai malheureusement pas trouver réponses à tout cela, ou du moins pas en termes profanes.

Je vous remercie par avance, et je vous souhaite une très bonne journée !


PS: par avance mes excuses si je ne post pas au bon endroit ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et bienvenue sur le forum.

Je suis pas un expert, mais je vais apporter quelques précisions sur certains
points.

Plus la focale est grande plus l'objet sera gros sur ton capteur mais moins
tu auras de champ (comme dans un télé).

Pour ce qui est de "voir plus loin" c'est plus le diamètre du miroir qui va
jouer, car plus il est gros plus il récolte de lumière faible donc plus tu vois
loin dans l'espace, c'est la raison pour laquelle on construit des télescopes
de plus en plus gros.

Certains sur ce forum photographient des objets plus faibles que la magnitude 20
soit des sources lumineuses à plus d'un milliard d'années lumière.

[Ce message a été modifié par michelR (Édité le 31-01-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Romain et bienvenue sur le forum.

Effectivement ça fait un paquet de question d'un seul coup.
De plus, ici c'est la rubrique des grosses tête que même des fois on comprend rien du tout à leurs messages

Tu auras donc plus de réponses en recopiant ta demande dans Astro pratique.

Je vais quand même te donner quelques éléments de réponse.

1- C'est exact, 200mm désigne le diamètre du miroir primaire et 1000mm sa distance focale.
Plus le miroir est grand, plus il recueille de lumière et sa résolution est plus importante.
On verra après qu'à miroir identique, la résolution sera fonction d'autres paramètres comme la qualité du polissage, la collimation et la turbulence atmosphérique.

2- 1000mm correspond effectivement à la distance focale du miroir.
C'est la même chose que la focale des appareils photo.
Plus cette valeur est élevée (mais on ne voit pas plus loin) plus le champ diminue (de même que la lumisosité) mais la taille du sujet augmente.
La longueur focale d'un miroir primaire est donnée par sa courbure (un peu comme le miroir grossissant de Madame pour s'épiler ).
Plus la courbure est importante et plus la focale est courte et inversement.

3- La différence entre F4 et F9 ?
Ben c'est comme en photo. On est plus lumineux à F4 qu'à F9 et les temps de pose en astrophoto seront bien plus courts à F4 qu'à F9.
Et tu ne rates rien.
Un 150/900 est équivalent à un 500/3000. Ils sont tous les deux à F/D 6.
Donc en photo, les temps de pose seront équivalents sauf que le 500 "verra" plus de détails que le 150.

4- Un télescope Newton possède donc un miroir primaire concave et un miroir secondaire plan qui renvoit l'image vers l'oculaire.
La collimation consiste à régler parfaitement les miroirs sur l'axe optique.
Si l'un des miroirs est mal aligné, l'image sera floue et l'utilisateur pas content
Et donc il existe des outils pour que la collimation soit la plus précise possible ce qui donnera la meilleure image à l'oculaire.

5- Le miroir secondaire a une certaine dimension et est placé sur le chemin de la lumière qui parvient au miroir primaire.
C'est donc cette obstruction qui est plus ou moins importante selon le modèle de télescope.

6- Non un oculaire c'est un oculaire (l'astro exige un vocabulaire précis)
Effectivement, un oculaire de 4mm grossira plus qu'un 25mm mais le champ sera plus petit et la luminosité aussi.
Et donc on verra Andromède pas plus près, mais plus grosse
Le grandissement est donné en divisant la focale de l'instrument par la focale de l'oculaire.
Avec un 200/1000 un oculaire de 4 grossira 250 fois et un 25 ne grossira que 40 fois, mais le champ sera plus grand et l'image plus lumineuse.
Par contre, ce n'est pas parce qu'un objectif photo ouvre grand que sa qualité est meilleure. Il est plus lumineux c'est tout.
Après, pour les oculaires, on trouve de tout. Du bas de gamme jusqu'au top.

Moi aussi, je vais stopper là en te proposant un peu de lecture: http://lepithec.blogspot.fr/2016/12/regardez-le-ciel-episode-2-je-veux-un.html

Bonne soirée,
AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

romainsksh,

Tu dis être photographe mais tu sembles avoir des notions peu précises sur les caractéristiques d'un objectif...

Il faut que tu comprennes bien qu'un miroir de télescope, tel celui un newton, n'est autre qu'un objectif analogue à un objectif photographique. La différence essentielle c'est qu'il est plus gros... en diamètre et en distance focale (et qu'il ne possède pas de diaphragme réglable).
Tu sais ce que c'est qu'une ouverture... eh bien c'est pareil, et un miroir "ouvert" à 4 sera plus lumineux qu'un miroir ouvert à 8, comme en photographie. Mais son "ouverture" est fixe, déterminée par les caractéristiques du miroir.

Quant à la distance focale, je suppose que tu sais à quoi elle correspond, comment la mesurer sur un objectif photographique, et quelle est son influence sur la taille des images (au foyer). Eh bien là, c'est pareil et tu peux la mesurer de la même manière. Et donc l'influence de la focale sur les images est la même qu'en photographie.

En ce qui concerne l'observation visuelle des images situées dans le plan focal, on utilise, non pas des objectifs, mais bien des oculaires qui ne sont autres que des loupes, plus ou moins grossissantes suivant leur propre distance focale.

[Ce message a été modifié par Toutiet (Édité le 31-01-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien voila une flopée de réponses toutes aussi précises les unes que les autres, c'est top, merci !

quote:

2- La longueur focale d'un miroir primaire est donnée par sa courbure
Plus la courbure est importante et plus la focale est courte et inversement.


Ok ! Et donc indirectement, la longueur focale déterminée par l'écartement entre le primaire et le secondaire ?

quote:

4- La collimation consiste à régler parfaitement les miroirs sur l'axe optique.
Si l'un des miroirs est mal aligné, l'image sera floue et l'utilisateur pas content
Et donc il existe des outils pour que la collimation soit la plus précise possible ce qui donnera la meilleure image à l'oculaire.

Cela arrive t'il souvent sur des télescope neuf ou même avec le temps ?

quote:

6- Par contre, ce n'est pas parce qu'un objectif photo ouvre grand que sa qualité est meilleure. Il est plus lumineux c'est tout.
Après, pour les oculaires, on trouve de tout. Du bas de gamme jusqu'au top.

Non effectivement, mais dans la majorité des cas, en photo, plus l'objectif ouvre grand, plus sa qualité est grande aussi, car construction différente, plus de lentille etc ...
J'ai lu que pour les oculaires, le nombre de lentilles influait pas mal sur leurs qualité, est ce vrai ? Si non, comment, sur une fiche technique, peut on jauger la qualité de ce dernier ?

quote:

Il faut que tu comprennes bien qu'un miroir de télescope, tel celui un newton, n'est autre qu'un objectif analogue à un objectif photographique. La différence essentielle c'est qu'il est plus gros... en diamètre et en distance focale (et qu'il ne possède pas de diaphragme réglable).

OK ! C'est juste qu'un objectif est constitué de lentilles et non de miroir, c'est pour cela que j'ai encore pas mal de mal à comprendre et faire le rapprochement avec le fonctionnement du miroir ...

quote:

Tu sais ce que c'est qu'une ouverture... eh bien c'est pareil, et un miroir "ouvert" à 4 sera plus lumineux qu'un miroir ouvert à 8, comme en photographie. Mais son "ouverture" est fixe, déterminée par les caractéristiques du miroir.


Je vois ... mais l'ouverture est déterminé par le miroir mais aussi la longueur focale c'est bien ça ? le fameux f/d ?

quote:

En ce qui concerne l'observation visuelle des images situées dans le plan focal, on utilise, non pas des objectifs, mais bien des oculaires qui ne sont autres que des loupes, plus ou moins grossissantes suivant leur propre distance focale.


Ok je comprends mieux, dernière question sur ce sujet.
N'importe quel focale d'oculaire suivant notre téléobjectif, ou bien un 4mm sur un télé déjà peu lumineux c'est peine perdu ?


Merci beaucoup en tous cas pour vos réponses claires et rapides

Et merci pour l’accueil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sembles ne pas connaître l'existence de téléobjectifs à miroir, parfois utilisés en photographie... C'est étonnant pour le photographe que tu dis être...?!

En ce qui concerne l"'ouverture" d'un objectif photographique, comme également celle d'un miroir, il s'agit en fait de l'ouverture dite relative, c'est à dire de la valeur du rapport F/D, Focale/Diamètre, valeur qui conditionne la vitesse d'obturation, en photographie, ou la luminosité du télescope à miroir.

Quant à la distance focale de l'oculaire avec lequel on observe les images au foyer, elle détermine le grossissement sous lequel on observe ces images. Ce grossissement est déterminé par le rapport F/f - F étant la focale du miroir - et donc par la valeur f des oculaires utilisés.

Ce grossissement a une limite déterminée par le pouvoir séparateur du miroir, lequel est proportionnel au diamètre du miroir.

[Ce message a été modifié par Toutiet (Édité le 31-01-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant