Sign in to follow this  
Bruno S

Quels critères à accorder à un bon instrument d'astronomie ?

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Dans le forum très animé relatif à la comparaison entre la Linear 127 et le Maksutov Intes de 150mm, Sylvain écrit deux choses qui ont particulièrement retenues mon attention:

"Il faut à mon goût d'abord se mettre d'accord sur les critères à accorder à un bon instrument d'astronomie, et éviter au maximum les lieux communs qui ont tendances à polluer l'esprit des débutants."

"(...)Sans parler d'instrument parfaits, il faudrait déjà avoir des instruments capables d'atteindre des performances optimum en rapport avec leurs formules optiques et leurs prix"

Je pense qu'il est effectivement très intéressant de s'interroger sur ces critères.
Il me semble que cette question très vaste et fondamentale doit tenir compte d'un certain nombre de paramètres que je vous soumet et qu'il me parait souhaitable de décliner:

a) Observer quoi ? Soleil, lune, planètes, amas ouverts, amas globulaires, nébuleuses diffuses, galaxies, quasars, nébuleuses planétaires. Volontairement je détaille l'ensemble des "objets du ciel profond" qui ne nécessitent pas nécessairement tous les memes instruments

b) Observer où ?
A travers une mansarde, sur son balcon, dans son jardin, en centre ville, sur le bord d'un route, en zone sub-urbaine, à la campagne, à la mer, en haute montagne, dans un désert, à coté d'un reverbère, dans quel hémisphère, en voyage sur des sites astronomiques exceptionnels

c) Avec quel budget ?
<=1000 FF, <=5000 FF, <=10000 FF, <=20000 FF etc ....

d) Pour quel observateur ?
jeune débutant, observateur occasionnel, fondu d'astronomie ....

e) Dans quel but: visuel ou photographique ?

Concernant l'instrument en lui meme, je retiendrais les variables suivantes:

a) Le confort d'observation:
- Le piqué de l'image, la luminosité, éventuellement le chromatisme (dans certains cas mais pas dans tous).
- La simplicité d'utilisation
- La facilité du pointage
- La fiabilité du matériel dans le temps
- La stabilité mécanique
- La transportabilité (voiture, avion)
- la facilité d'installation du matériel
- Point très subjectif mais qui est le centre de notre préoccupation: le plaisir de l'observation (on en parle jamais assez car beaucoup trop occulté par des caractèristiques purement techniques).

b) Le service avant-vente et après-vente du commercant
- L'accueil du vendeur. Combien de vendeurs vous ont offert un verre d'eau lorsque vous rentrez chez eux et qu'il fait une chaleur à mourrir dehors ?
- L'amabilité du vendeur
- La disponibilité du vendeur à expliquer sa gamme d'instruments
- La fiabilité des délais de livraisons
- Avant achat la réalisation de tests optiques de votre futur instrument en votre présence pouvant amener à écarter un matériel non conforme
- Réglage et correction des défauts éventuels
- La compétence du vendeur à réparer un instrument
- La fiabilité dans les délais de réparation

c) Evolutivité du matériel
- Oculaires: quelle gamme possible ?
- Filtres
- Astrophotographie

Ce sont quelques suggestions de critères, vous en avez certainement d'autres ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Notre ami Bruno a fait un résumé assez complet de la situation,peut etre l'esthetique de l'instrument compte aussi malgré tout.
L'essentiel etant de se faire plaisir ,chose que l'on ne peut pas quantifier.
Tout le monde l'a constaté on sait tous fait trés plaisir avec nos premiers instruments meme modeste,ensuite on a un peu plus d'exigence et selon le budget on choisi alors vraiment l'instrument que l'on désire (dans la mesure du possible).
C'est pourquoi au risque de faire ricaner Lecocguen et d'autres.J'ai entrepri un gros pari vendre mon Mewlon 180 (c'est fait) et acheté à la place une Linéar 127.
Le Mewlon est un trés bon instrument en planétaire mais avec son tube ouvert il y atoujours un peu de turbulence atres fort grossissement ensuite son champ de netteté est réduit (en résumé c'est tres bon au centre et moins net autour) c'est assez genant pour la photo lunaire par exemple.
J'escompte que la Lunette de 130 me donnera de meilleure images planétaire visuelles comme photographique.
Peut etre me je me trompe.
J'attend vos réactions.


Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette fois, je ne ricanerai pas. Je sais qu'en écrivent ceci, je vais faire bondir de nombreux amateurs. J'ai possédé, il y a peu de temps un Mewlon de 210mm et je possédais déjà mon vieux C8 de 1976. Je les ai mis en parallèle et j'ai tout simplement comparé les images, en veillant à avoir le même grossissement et la même qualité d'oculaire sur les deux instruments. Le constat était le suivant: Systématiquement moins de turbulence dans le C8, image plus piquée au C8 et luminosité beaucoup plus grande du C8. Par contre meilleure finition mécanique sur le Taka. Il ne faudrait surtout pas généraliser et dire que Takahashi fait du mauvais matériel. Je pense que ce C8 est assez exceptionnel mais le Mewlon donne aussi de très belles images.
J'espère que le collègue sera satisfait de sa nouvelle lunette.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment tres etonnant. Possedant moi meme un M210 j'ai pu comparer simultannement les memes objets avec un C8 proche. La turbulence est certe plus forte dans le mewlon, en revanche j'ai constate des images beaucoup plus fines avec le mewlon en particulier sur les amas, ou le c8 montre un pique plus vague. En comparant avec un C11 j'obtiens la meme definition, la luminosite en moins. Comme quoi, d'un instrument a l'autre ... Votre C8 devait etre tres bon!

Share this post


Link to post
Share on other sites

chers amis astronomes,

pour choisir un instrument d'astronomie il ne suffit pas de se polariser sur les performances mecaniques & optiques.
En fait vous oubliez un facteur fondamental: votre oeil !
En effet l'oeil est un instrument d'optique comme les autres (tres sophistique il est vrai !): il faut donc realiser une sorte d'appairage avec l'instrument de vos reves.
Je connais des observateurs qui ne sont a l'aise qu'avec des reflecteurs alors que d'autres ne jurent que par les refracteurs.
Au dela de ces divergences il est donc conseille de faire vos choix comme suit:
(1) identifier les instruments qui vous plaisent (un instrument n'est utilise que s'il plait quoiqu'on en dise)
(2) observer avec les instruments (*) qui vous plaisent avant d'acheter (aller dans un club ou trouver un revendeur qui accepte ce genre de chose)pour verifier que vos oeils sont effectivement adaptes a l'instrument
(*) la selection devrait etre faite avec des moustachus de l'Astro dans un club par exemple (eviter l'individualisme !)
(3) si vous etes adeptes de CCD ou photos verifier les performances de votre instrument avec ces outils (ce sont en fait des juges de paix)
(4) ensuite, mais en dernier lieu, acheter...

Meilleurs cieux a tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this