Recommended Posts

A part les oculaires, quel matériel astro interessant a sorti Clavé? J'ai entendu parlé de barlow et de renvoi coudé 50,8...Quelle est leur qualité, leur prix actuel?

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Le matos Clavé est aujourd'hui difficilement trouvable, et assez cher en occase. J'ai observé une fois avec une Barlow 2X Clavé et le rendu était meilleur qu'avec une Televue 2x. Pour ce qui est d'autres accessoires, comme le renvoi coudé géant (2"), j'en ai entendu parlé mais jamais essayé. Mais peut être que d'autres personnes ont essayés plus de matériel Clavé...??? J'ai aussi entendu dire qu'il y avait une différence au niveau de la construction des oculaires ancienne et nvelle génération, et que le rendu différait. Je ne sais pas pourquoi ni comment, n'ayant jamais observé avec des Clavés nouvelle géneration.

Ludovike

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
Pour Ludo
J ai des clavés ancienne génération et nouvelle génération. On peut dire que les anciens sont comme les nouveaux à tous les niveaux sauf au niveau de la transparence. Ils "petent" bien plus.

Bon ciel

William

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cette question entre les vieux et les nouveaux Clavé me fait furieusement penser à l'éternel débat entre les anciens objectifs Leica "Westlar" et ceux " Canada" . Bien entendu ceux qui ont les vieux les prétendent supérieurs. Pour les avoir testés tout cela n'est que tirlipotage de schmilbick. J'aimerais bien essayer les Clavé pour me faire une idée en toute impartialité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand tu veux :
William.Guyot@univ-bpclermont.fr

Si tu passes dans le coin on les essaiera.

Les deux sont bons, les anciens petent plus. Très très visible entre le 30mm nouvelle génération et le 25 ancienne génération. Pour les pleiades c'est le jour et la nuit... enfin non justement il fait toujours nuit ;-)
Dans un les pleiades sont belles (le 30mm) et dans l'autre (le 25mm) on voit bien mieux les voiles autour des étoiles. Le 30mm reste dans tous les cas très bon à mon sens.
Pour ce qui est de mon 12mm nouvelle génération j ai un 8mm et un 16mm ancienne génération pour le comparer. Je le trouve plutot assez homogène par rapport aux anciens. Peut etre un très légér ton en dessous mais là c'est vouloir couper les cheveux en quatre.

Tout cela est totalement subjectif donc il faut mettre l'oeil derriere l'occulaire et se faire sa propre opinion

Bon ciel

William

[Ce message a été modifié par wguyot (Édité le 08-01-2002).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour revenir sur les occulaires Clavé, je ne connais pas les nouveaux et les anciens je les ai utilisé il y a plus de 20 ans! Si l'on veut vraiment faire des comparaisons, il me semble opportun de comparer des focales et des champs équivalent, sinon l'on risque de s'égarer. En effet un 30 mm ancien peut être très bon mais moins bon qu'un 30 actuel (enfin s'il existe)! Si le 25 actuel semble moins bon il faut vérifier pour quel champ il est donné etc...
La remarque concernant Leica n'était pas trop mal vue, mais pour ma part et ayant beaucoup utilisé cette marque j'ai toujours préféré la production Made in Germany, et encore la dedans il faut toujours faire le tri. Je me souviens d'un Apo-Telyt 3.4 de 180, une merveille (que j'ai malheureusement vendu!) je l'ai remplacé par un autre issu de la même usine et là, un cul de bouteille! Quand on connait son prix !!!!!!!!! Misère!!!!!!!!!
Alors avec les occulaires il se peut qu'il en va de même, j'en suis même quasiment persuadé....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
J'ai pu comparé pour le 30mm avec l'ancien modele vu qu'au club on en a un. Mon avis tient toujours : les nouveaux sont très bien mais petent un peu moins. Mais bon c'est peut être couper un peu les cheveux en 4. C'est facile de distinguer un bon d'un mauvais mais faire de réelles distinctions entre des bons cela relève beaucoup de la masturbation intellectuelle ;-)

Dans tous les cas bon ciels à tous car même le meilleur oculaire du monde ne peut pas percer les nuages ;-)

William

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plus de la remarque de jazzmania24 j'ajouterais de faire les comparaisons en "blind test" : cela réserve souvent quelques surprises.
Salut

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour Fabrice,
C'est évident que le blind test produit les mêmes effets sur les oculaires que ce que l'on observe à propos des vins...
C'est ravageur pour l'amour propre des possesseurs de télévue, clavés, vixens et bien d'autres ;-)

William

Share this post


Link to post
Share on other sites
reponse a pierre:
Clave a produit dans le passe beaucoup d'accessoires optiques prestigieux (j'avais un merveilleux catalogue que j'ai helas egare). Je vous en cite quelques uns:
(1) renvoi coude 31.75 a prisme (j'en possede un - fait aussi bien que les renvois Televue 'starbright')
(2) renvoi coude 50.8 a mirroir (surface au 1/10 de frange)
(3) renvoi pentagonal 31.75
(4) renvoi pentagonal solaire 31.75 (une merveille: j'en possede un - il se comporte mieux que les helioscopes Herschel Intes ou Baader)
(5) serie d'oculaire de 3 mm a 75 mm (coulant 31.75 & 50.8)
(6) diviseur optique pour photographie stellaire
(7) objectifs aplanetiques (de 60 mm a 200 mm): des merveilles la encore !
(8) lames de fermeture (j'avais discute avec M. Clave himself - lors d'une visite memorable de leur usine a Paris il y a environ 15 ans - et il m'avait dit que le refroidissement de ces lames s'etalait sur deux ans pour garder une bonne homogeneite du verre !)
(9) porte-oculaire a cremaillere & a cabestan
etc...

De nos jours il ne reste plus rien de Clave a part quelques oculaires (et encore ce n'est certain que la production soit maintenue): c'est desolant car quand on l'a connu les produits Clave on regarde les autres produits avec beaucoup de mefiance).
La firme Kinoptik s'est debarrasse honteusement des stocks Clave en les bradant/donnant a un revendeur au lieu de les mettre a prix pour des collectionneurs.

C'est un peu la meme situation pour la firme Lichtenknecker: des produits top niveau il y a 15/20 ans dont il ne reste rien aujourd'hui.

Tout cela par la faute du rouleau compresseur japonais & la naivete commerciale des europeens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis du même avis que John_duff et il me semble avoir encore en ma possession un de ces fabuleux catalogue, je vais faire des recherches ce week-end dans mon grenier en Bretagne! Je suis disposé à transmettre gracieusement des copies à qui le désire
Astronomiquement votre!
Etienne BRYON
jazzmania24@hotmail.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
A John Duff (ou qulequ'un d'autre qui saura répondre):

tu parles du renvoi coudé 50,8mm Clavé et tu dit : 1/10 de frange..C KOI??? Tu peux traduire

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si tu éclaires un...(je sais pas comment dire) "système" transparent composé d'au moins deux surfaces, chaque surface (appelée dioptre) va réfléchir une petite quantité de lumière. Ces deux réflexions vont interférer entres elles et produirent des franges. Ce phénomène est observable avec la lumière du jour si les deux surfaces sont très proche l'une de l'autre (quelques centièmes de mm). Si tu prends deux plaques de verres bien propres et que tu les met en contact, tu pourras observer ces fameuses franges d'interférences produites par les deux surfaces en regard. En lumière blanche, tu observeras des franges colorées (vert, rouge...). En lumière monochromatique, les franges sont de la couleurs de la lumière et noires. Des franges, tout le monde en à vu : le phénomène coloré produit par les taches d'hydrocarbure sur un sol mouillé, et bien ce sont des franges. Idem pour les bulles de savon. Maintenant ces franges et bien elles sont bien utiles à l'opticien car lorsque l'on passe d'une frange d'une couleur à la suivante de la même couleur (d'une frange lumineuse à la suivante ou frange sombre à la suivante en éclairage monochromatique) l'épaisseur des deux surfaces en regard à variée de lambda/(2n) ou n est l'indice de réfraction du milieu qui sépare les deux surfaces. Ainsi les opticiens de précision peuvent controler les surface qu'ils polissent. Ils disposent pour cela de surfaces de référence en verre poli appelées calibres qui peuvent être plane ou sphérique et il vont les comparer aux surfaces qu'ils fabriquent. Exemple l'opticien poli une surface plane ; pour la controler il va poser sur cette surface un calibre plan et il va pouvoir observer des franges d'interférences qui vont lui indiquer la forme de la surface qu'il fabrique ; Si la surface est concave ou convexe sphérique il va observer des franges circulaires : les fameux anneaux de newton. En comptant le nombre de franges de même nature il va pouvoir déterminer la concavité (ou convexité) de sa surface. si par exemple il compte 4 interfranges cela voudra dire que le défaut par rapport au plan vaut 4* lambda/2 = 2 lambda soit 1 micron environ. Si le défaut est inférieur à lambda/2, le phénomène d'interférence va se traduire par une teinte plus ou moins uniforme à condition que les deux surfaces soient "parallèles". L'astuce consiste alors à former un coin d'air en soulevant le calibre d'un coté pour faire apparaitre des franges de coin d'air. Si le plan controlé est plan les franges sont alors rectilignes et en comptant le nombres d'interfranges on peut déterminer la différence d'epaisseur d'un bord à l'autre du coin d'air. Mais là n'est pas le but, si la surface est très légèrement sphérique les franges vont être courbes ; en traçant une ligne imaginaire qui relie les extrèmités de la frange (une corde en fait) et que l'on compare l'espace qui sépare cette ligne du sommet de la frange à la valeur d'un interfrange on peut apprécier des fractions d'interfrange. Ainsi si cet écart vaut un demi interfrange le défaut vaut alors lambda/4 soit environ 0.125 micron. Les défauts de forme autre que sphérique (trou, bosse) peuvent être apprécié de la même manière. Tout ça pour dire que le plan Clavé au 1/10 de frange veut dire que ses défauts sont de l'ordre de lambda/20. Excusez moi si j'ai été long. Cela ne va pas m'empêcher de rajouter que la condition de faible épaisseur pour observer les franges n'est valable qu'en lumière polychromatique. Avec une lumière très monochromatique, genre LASER stabilisé, on peut théoriquement observer les franges pour des différences d'épaisseurs de 100 mètres.
Salut à tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now