Sign in to follow this  
pascal vincent

comment obtenir un tube trié?

Recommended Posts

salut a tous

il n y a pas de tube trié !!!!

vous me demandez la de donner des recettes
en faite de recette c est du travaille c est tout .


je vais vous raconter une petite histoire

un tube optique arrive dans un magasin
le vendeur comme chaque tube le met sur le ciel juste pour verifie que rien ne cloche comme le vendeur est astro amateur et ccdiste il s amuse a faire des plages intra et extra et a les traiter avec le logiciel WRODDIER (voir par ailleur le sujet) et remarque un truc qui cloche .
Il retourne au test visuel avec un ronchi s arrache la retine avec des G 400* ne remarque rien sur les plages
en fait il constate simplement que, avec un FWHM de 4 a 5 secondes d arc, le defaut revele par le roddier n est pas visible de maniere flagrante dans ces conditions .

il reprend contact avec son fournisseur explique le pb (previent le client d un retard)
le support technique du fournisseur (importateur) reprend le tube analyse le pb et decide d intervenir dessus
a la suite de cette intrevention le tube est retourne et remesure dans les memes conditions.
il est ce coup ci bon pour le service.

N'en deplaise a certains ici nous avons bien en France
des vendeurs capable de detecter un defaut et aussi des techniciens d'importateur capable de le resoudre et cela est a mon sens le seul point important.

pour repondre a la question de ebondoux
un tube qui n est pas comme je voudrais qu il soit et bien je travaille dessus jusqu a ce qu il le soit!.

une monture qui n est pas comme je veux et bien je travaille dessus jusqu a ce que .....c est daileurs pour cela que certaine partie specifique on ete developpe afin d augmenter encore la finesse des criteres.
sur les tubes optiques
reduire le flopping
reduire le shifting
augmenter la resistance et la fiabilite. http://www-astro.unice.fr/Concordia/gallery/DSCN9374.JPG
il n a plus l'air d un sc de 280.

Si une monture ne me conviens pas et bien je la fais convenir ( par exemple je me suis fais une tres jolie vielle AP 600 GEMINI qui pointe en ronronant!)

je reviens au triage !!il y avait bien des vis sans fin trie afin de garantir une EP.Jusqu a ce que nous finissions par mettre au point de nouvelle vis.

en resumé il n y a pas de tube trie
il y a simplement un controle et tte une equipe commerciale et technique derriere qui reagis.
la nouveaute c est que ce controle est imprimable et reproductible car le protocole en est decris.

Comme je suis un peut caracteriel je ne fais que ce qui me plait sur les instruments qui m interresses.
le reste du temp j ai des gens qui on besoin de lunettes ou des personnes atteinte de degenrescence retinienne alors ....

apres tout en astronomie on n a que 3 emmerdes possible
1- la terre tourne
2- cette terre a une atmosphere
3- il ne faut pas gaspiller la lumiere (et du coup 1 et 2 font ch..)

bon ciel
Franck

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Je suis bien content de lire cette réponse empreinte de bon sens et de sincérité.
Maintenant je voudrais poser juste une petite question supplémentaire pour boucler la boucle :
Honnètement, combien de fois (hormis ce désormais celebre tube renvoyé et recontrôlé qui donne maintenant toute satisfaction), avez vous renvoyé un tube chez l'importateur et celui là même vous est revenu en meilleur état qu'avant l'envoi ??? Quel pourcentage de tubes vendus qui ne passent pas au travers des mailles du filet ont-ils ce genre de traitement ?
La qualité de fabrication, notament chez Celestron depuis la fin de la période sombre TASCO a, à mon sens bien évolué et c'est très bien pour les consommateurs. De maintenir une veille sur les améliorations et tester de temps en temps la qualité me parait sage. Mais ne trompons pas les clients potentiels en leur faisant croire que tel ou tel vendeur a un traitement spécial de la part des fabricants ou importateurs car c'est ce qu'on pouvait conclure de la discussion. Que ce soit à Paris, en Alsace, en Normandie ou sur la Côte d'Azur ou ailleurs à travers le monde, je suis sûr que si les jours qui suivent un achat, un client revient avec son tube et démontre de manière serieuse que ce tube a un problème, le vendeur ne pourra pas l'envoyer paitre...
Le danger de ce genre de post est d'etablir une "hierarchie" des vendeurs qui s'apparente plus à la publicité "de bon copinnage" de par ses intervenants.
On voit trop souvent des gens peu scrupuleux, sous de beaux discours et des projets plein de promesses, nous faire passer des vessies pour des lanternes et bien sûr avec la bénédiction des clients qui ont une foi innébranlable quant au discours tenu. David l'a rappelé plus haut et d'autres témoignages plus ou moins discret ici ou là l'ont implicitement confirmé (a demi mots bien sûr, la menace d'une action en diffamation faisant reculer plus d'un...).
Remettons juste les choses en place : La fiabilité et la qualité de certaines marques a bien évolué et le vendeur pourra ou non réagir face à un accident de parcours. Franck, nous avions déjà eu ici une discussion concernant une monture qui avait des problèmes et vous etiez intervenu de manière un peu partisane... Cette monture aujourd'hui a encore des problèmes (différents).
Il s'agit sûrement d'un cas isolé dans la production de cette marque mais l'accident de parcours existe pour tout le monde. Ca n'enleve en rien au niveau bien supérieur à la moyenne de la production de cette marque.
Il ne faut pas faire croire aux gens qu'un tube, une monture seront au dessus de la moyenne chez certains et au dessous chez d'autres.
Pour finir ce que je conclus de cette echange très interessant c'est qu'il faut une fois de plus éduquer les acheteurs (et là aussi heureusement les mentalités ont l'air de bien évoluer) qui pourront se faire eux-même une vraie idée de la qualité du produit qu'ils ont acheté et qui ne doivent pas hesiter à réclamer la qualité qu'ils sont en droit d'obtenir, sans supplément de prix...

Bons cieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Looney a dit : "Il ne faut pas faire croire aux gens qu'un tube, une monture seront au dessus de la moyenne chez certains et au dessous chez d'autres."

Ben si justement!!! Car il y a des vendeurs qui contrôlent le matériel (je connais un vendeur différent de O&V qui le fait très scrupuleusement) et corrigent les défauts. D'autres "poussent les cartons". L'utilité de ce genre de posts est d'informer les amateurs sur les bonnes et les mauvaise pratiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, HAAAAAAAAAAA

Merci Beaucoup Franck pour ta franchise et pour cette explication, au moins on est fixé. Comme je te l'ai dis on entend tout et n'importe quoi, là au moins on sait a quoi s'attendre si on s'adresse à toi.

Merci

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
LOONEY : "Celestron depuis la fin de la période sombre TASCO a, à mon sens bien évolué et c'est très bien pour les consommateurs."

Tu peux preciser stp : c'est quoi la periode sombre TASCO ? Ca m'interesse beaucoup. Perso j'ai limpression que depuis 5 ans environ -peut etre plus-, celestron a nettement amelioré la qualité optique de ses tubes, ... Tu as peut etre des infos qui expliqueraient pourquoi ? Je dis ca de facon tres empirique, mais disons que sur 6 C8 recents je n'en ai pas vu de mauvais et certain sont meme exelents !

LOONEY : "Le danger de ce genre de post est d'etablir une "hierarchie" des vendeurs qui s'apparente plus à la publicité "de bon copinnage" de par ses intervenants. "

Ha bas non y a pas de danger, moi quand on me demande, c'est sasn hesiter que je renvoi les gens vers certains vendeurs et qui j'ai toute confiance. Et depuis le temps que je fais de l'astro c'est l'experience qui parle et pas le bon copinage. J'ai souvent ete en contact avec Franck pour des raisons diverses -souvent pro- et vu que l'on habite a 800km l'un de l'autre on se voit pas tous les jours, on peut pas dire que l'on soit "bon copain". On habiterait a cote l'un de l'autre on irait sans doute faire de l'astro ensemble et tout et la il serait question de "bon copain", mais c'est pas le cas.
Cela dit j'ai toujour ete satisfait des ses services ainsi que tous les gens que j'ai renvoyé sur lui.
Mais je ne renvois pas les gens systematiquement chez Franck il n'est pas le seul en France il n'a pas toutes les marques du monde chez lui et bon des fois on aime bien voir ce que l'on achete. Et tout le monde ne se deplace pas sur la cote d'azur pour acheter un telescope.
Un truc aussi, en france il y a des magazins vraiment craignos et il m'arrive aussi de mettre les gens en garde : "n'allez surtout pas la". Chez certains revendeurs les retours de mauvaises experiences sont nombreux malheureusement.
Bref on ne va pas faire une hierarchie ici, et on ne va pas balancer les mauvais eleves en public. On dit juste que Franck c'est une valeur sure. Et si on lui fait de la pub gratos, bas tant mieux il la merite

PS : Franck, comme d'hab je prendrais 5% sur les clients qui viennent de ma part ? mouarf mouarf

------------------
jldauvergne[@]club-internet.fr
http://jld-photo.com

http://astrosurf.com/eternity

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Que ce soit à Paris, en Alsace, en Normandie ou sur la Côte d'Azur ou ailleurs à travers le monde, je suis sûr que si les jours qui suivent un achat, un client revient avec son tube et démontre de manière serieuse que ce tube a un problème, le vendeur ne pourra pas l'envoyer paitre... »

C’est marrant ce que tu dis, mais ça ne correspond pas du tout a ce que j’ai vu en de maintes occasions :
En ce qui me concerne tout d’abord pour un « machin » dont je ne parle plus beaucoup sur ce forum et acheté ailleurs que chez Optique et Vision, j’ai été baladé au SAV des mois durant, s’il n’y a avait pas eut Astrosurf et une lettre menaçante je pense que je serais toujours avec cette merde.
A plusieurs reprises déjà, j’ai vu des gens en être en arriver à la crise de nerf avec leur matériel acheté chez un revendeur peu scrupuleux dont on voit par moment le nom sur ce forum. Il a fallut maintes menaces de recours en justice pour arriver à un remboursement du matériel…

Si tu présentais toi aussi ta manière de procéder face a un mauvais tube ? Peut être que cela ferait avancer le problème et donnerait des idées…

Par ailleurs comment un débutant pourrait il s’apercevoir rapidement que l’on viens de lui refiler une merde ? Le temps qu’il apprenne à contrôler un scope, la garantie sera expiré depuis bien longtemps… Au moins un bulletin ou certificat de conformité devrait permettre un recours en cas de problème ou de non conformité.

« Le danger de ce genre de post est d'etablir une "hierarchie" des vendeurs qui s'apparente plus à la publicité "de bon copinnage" de par ses intervenants. »

Franchement je ne vois pas en quoi avoir un hiérarchie est quelques chose de gênant à partir moment ou celle-ci est fondée. A mon sens elle gênera plus les incompétents et les pousseurs de carton. Quand au copinage dont tu sembles taxer certains sur ce forum, j’aimerais que tu donnes quelques exemples ou que tu sois plus précis, cela pourrait être mal interprété.

« Il s'agit sûrement d'un cas isolé dans la production de cette marque mais l'accident de parcours existe pour tout le monde »

Oui et c’est justement là que le fait que le matériel soit testé sérieusement sur le ciel est une valeur ajoutée indéniable face à un pousseur de carton.

« Il ne faut pas faire croire aux gens qu'un tube, une monture seront au dessus de la moyenne chez certains et au dessous chez d'autres. »

La encore tout dépend de ce que l’on entend : en moyenne non, mais sur des cas particuliers (ceux de la fameuse loterie) oui.

« Pour finir ce que je conclus de cette echange très interessant c'est qu'il faut une fois de plus éduquer les acheteurs (et là aussi heureusement les mentalités ont l'air de bien évoluer) »

Tout a fait d’accord avec toi sur ce point, mais on en est loin, très loin...


Share this post


Link to post
Share on other sites
>Par ailleurs comment un débutant pourrait il s’apercevoir
>rapidement que l’on viens de lui refiler une merde ?
>Le temps qu’il apprenne à contrôler un scope, la garantie >sera expiré depuis bien longtemps…

Tout à fait d'accord !!
Je suis passé d'un 114/900 à un LX200 de 10" !
Comment sans expérience avoir une idée précise de ce que l'on doit espérer d'un 254mm !
N'ayant pas eu l'opportunité d'observer dans des instruments comparables, il m'a fallut 4 ans pour avoir la certitude d'un problème (aberration de sphéricité) .... Il a fallu que je participe à diverses rencontres d'astro (RAP, etc...) pour avoir confirmation par des amateurs très compétents de la réalité ce problème ! (manque de piqué évident, images pateuses...)
Le test complet (élèment par élèment) n'est pas vraiment accessible (et couteux) lorsque l'on habite dans un coin isolé ! et le fournisseur (Nat & Dév) est incapable de le réaliser lui-même (incapable aussi de déceler un défaut optique !!).
Se baser sur des fournisseurs reconnus pour leur sérieux et leur honneté est indispensable !
Pour ma part, pour limiter les surprises, je me suis orienté vers du takahashi, car j'ai jamais entendu parlé d'un miroir taka de mauvaise qualité.....

Slt.
Vincent

Je n'avais alors plus aucun recours ! la re-taille d'un miroir de lx200 est quasiment infaisable (il faut prendre en compte la retaille aussi au niveau de la lame de fermeture).

Share this post


Link to post
Share on other sites
non mais un probleme mecanique sur un tube takahashi on a deja vu
ce n'est pas si simple taka c'est tres bien mais ce n'est pas a mettre entre toutes les mains, en particulier certaines formules de la marque ou la resolution des contrainte peut s'avérer tres tres difficile

A+

JLD

Share this post


Link to post
Share on other sites
HEUUUUUUU

ON PARLE DE MOI????

une monture et un tube taka meurdeux, elle est pas belle la vie...

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck: Dans le cas, ou le problème optique ne vient ni d'un problème d'apairage, ni d'un problème de contrainte mécanique, mais provient d'optiques à la qualité insuffisante, ni toi ni l'importateur ne pourront faire grand chose., car c'est l'optique qu'il faut refaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui parfaitement d accord avec toi !!
cela reste malgres tout un pb interne!et donc solution commerciale.
franck

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, il faut changer de tube. D'ou je pense la question de Eric Bondoux sur ce que deviennent les tubes recallés. Le fabricant les reprennent en SAV?

Share this post


Link to post
Share on other sites
moi je me borne a le retourner au SAV de mes interlocuteurs commerciaux, et je pense, mais c est un avis personnel, que les défauts redhibitoires finissent au lieu de fabrication.

Franck

Share this post


Link to post
Share on other sites
je me permet d'intervenir,car c'est plus qu'interessant...
vous parlez de matos verifié,trié, ok pour un c8,c9,mais qu'en est il du "petit" materiel? est ce que les revendeurs serieux dont vous parlez, font de meme avec un matos a 1000euros et un matos a 3000?
je pense que majoritairement les personnes qui s'achete un 300mm sur une monture adequate sont à meme de s'apercevoir qu'il y a un probleme optique ou mecanique(ou ses connaissances).peut etre que la verification est a faire sur les petites et moyennes gammes?
sur, que tester un c14 sur sa monture merite bien de passer quelques heures dessus...
mais que reste t'il donc aux astronomes amateurs au petit et moyen budget?
j'ai passé quelques coups de fils il y a quelques temps pour m'apercevoir, qu'il y a de trés bons revendeurs comme de trés mauvais...avec des avis contradictoire, forcément.
choisir du materiel n'est pas une chose facile en fonction de ses besoins,de son budget, et il faut effectivement frapper a la bonne porte.une chose est sure aprés une bonne dizaine de coups de fils ,c'est qu'il n'y a pas beaucoup de monde qui verifit le matos moyenne gamme; et encore moins de tester les optiques.
cela peut etre comprehensible au vu du temps qu'il peuvent passer a faire cela,mais je trouve cela dommage quand meme.
qui n'a pas commencé avec un 114mm sur une petite monture?
combien se sont decouragé de ne rien voir parce qu'il avait une bouse?
quelques revendeurs sorte du lot(pas beaucoup!), avec une verification du matos vendu, meme en moyenne gamme, ils ont tout comprit,et le temps passé à vérifier ce matos est un investissement a long terme.
en tout cas si vous trouvez un revendeur qui teste meme les optiques du petit matos,gardez le!!!
et donnez moi son adresse car il merite d'etre connu!!

michael
59420 mouvaux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Même sur de petites optiques, c'est possible, par contre ca sera sur demande et ca te coûtera le supplément du temps passer à contrôler ce matériel.
Je ne conçoit pas que sur du matériel peu cher, cela soit fait de manière systématique, c’est trop de temps à y passer pour être compatible avec le prix de vente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tt a fait d accord avec David
la realisation des images pour un test le traitement, et la mise en forme sont du temp passé, certainement bien au dela de ce que pense la plupart des gens.
Et la loi de murphy joue a plein en ce domaine genre:
je fais la serie de plage intra je passe 20 minutes a ajuste la defoc de la plage extra et....
le petit bout de cirrus arrive .
et je recommence tt .... je fini il est deux heures ..

fRANCK

Share this post


Link to post
Share on other sites
ha oui, ca je connais le cirus qui vient dans la deuxieme phase alors que tu y a deja passé 1 heure, ... c'est affreux, ... satané murphy.
Je compatis

------------------
jldauvergne[@]club-internet.fr
http://jld-photo.com

http://astrosurf.com/eternity

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelques réflexions inspirées par mon parcours d’astronome amateur et d’ex-vendeur (dans des domaines n’ayant pas grand-chose à voir avec l’astronomie, mais le bon sens s’y applique aussi…) :

Le phénomène est déjà sensible aujourd’hui, et il ne fera que s’accentuer : les points de vente classiques, en matière d’astronomie amateur, ont du soucis à se faire depuis l’avènement du commerce en ligne. Ce dernier décolle vraiment depuis quelques mois maintenant, et sauf accident, la tendance consistant à s’informer puis à commander sur Internet ne pourra que s’accentuer. Bien d’autres secteurs sont touchés, et la survie de certains commerces peut sembler menacée. Est-ce la fin du « commerce traditionnel », en astronomie comme ailleurs ? Du commerce non, de la tradition, peut-être…

Les boutiques ont un atout majeur à jouer, dans le secteur qui nous intéresse : le service ! Il y a ceux qui l’ont déjà compris et « blindent » leurs produits d’offres qu’un site en ligne ne peut offrir aisément, par manque de souplesse et de réactivité : accueil personnalisé, conseils, test du matériel, suivi, sorties en groupe (voire organisation de voyages) ou connexions avec des associations éventuellement sponsorisées, réductions pour les clients fidèles, formules de parrainage, etc. Dans l’alimentaire, les petits commerces font jouer l’offre de proximité géographique pour résister aux grandes surfaces, qui ne s’installent que dans des zones qui ratissent large. En astronomie, cet argument existe mais reste secondaire : si le service ne suit pas, les clients vont venir voir et tester le matériel chez Tartempion… avant de l’acheter chez astrodiscount.com ! En revanche, chez ce dernier, pas question de palper la bête, de tester l’erreur périodique ou de changer un oculaire dont la jupe de 2 pouces coincent un peu dans le PO…

Micv pose le problème du matériel « premier prix » : est-il possible de le tester ? Oui, mais c’est une aberration, d’un point de vue commercial : tester ce matériel le fait sortir de l’appellation « premier prix », du fait d’un surcoût évident. D’autre part, sur cette catégorie de produits, les commerces traditionnels sont pour ainsi dire condamnés (ou pour le moins, désarmés) face aux sites en ligne, qui se jouent en partie des frontières.

Pourtant, il peut être intéressant d’acquérir un accessoire basique chez un bon commerçant : si ce dernier est de bon conseil et gagne votre confiance, vous entrez dans une dynamique de qualité qui vous met à l’abris des embrouilles et vous garantit d’avoir un matériel au top. Autant j’irais acheter un oculaire en ligne (et encore, non sans me renseigner sur le sérieux du site… ou la largeur effective de sa jupe), autant cela ne me viendrait pas à l’idée pour un C8 (par exemple) ; je me ferai plomber le fondement au gros sel quand j’irai sonner chez un revendeur local en chignant pour qu’il me le change…

Bref, exigez de vos commerçants du service ! Il justifiera la différence de prix, servira vos intérêts et permettra la maintenance des astroboutiques. Sur les autres, ceux que vous qualifiez de pousseurs de cartons, je ne verserai pas une larme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vais faire part d'une expérience récente concernant le tri. Je tairais le nom des coupables.

J'ai fait très récement l'aquisition d'un oculaire très cher et très réputé dans une boutique spécialisée. J'ai pu tester un modèle en exposition. Ce petit test rapide permet de se rendre compte des propriétés de l'engin. Comme c'était un oculaire très cher, je n'ai pas pris la peine de tester sur place celui qui m'a été effectivement vendu. Quelle erreur n'avais-je pas fait là! Testé en face d'une feuille blanche vivement éclairé, le diaphragme n'était pas uniformément net, ce qui laissait à penser que l'axe optique de l'oculaire n'était pas perpendiculaire au diaphragme. Pour enlever tout doute, j'ai testé la chose sur une étoile artificielle située à une distance appropriée (je passe sur le test). Cela a bien confirmé ma suspicion. Je suis donc retourné voir le vendeur auquel j'ai clairement exposé le problème (et comment le mettre en évidence). Le vendeur n'a alors fait aucune difficulté pour me laisser tester les autres oculaires disponibles de ce type et de même longueur focale, jusqu'à ce que j'en trouve un qui me satisfasse. L'oculaire défectueux va lui certainement retourner à l'importateur ou au fabriquant.

Conclusions:
1) Il faut tout tester, même ce qui est cher et réputé. Le contrôle qualité n'est pas infaillible.
2) En cas de problèmes, il faut être convaincant ou persuasif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this