Sign in to follow this  
GG

Lunette ou Dob

Recommended Posts

Salut à tous.

Et oui je réouvre l'eternel débat et je sens que déja, dans les deux camps, on prépart ses argaments. Ne déterré pas la hache de guerre, be cool.

En me promenant des les vieilles pages de ce forum, je suis tombé sur les débats Dob vs Lunette et maintenant j'hésite entre un dob et une lunette. L'encombrement, la patience (sur une année), la difficulté d'utilisaton ou la sensibilité d'un Dobson aux perturbations ne pousse pas à préférer la lunette?
Y a-t-il une si grande différence?
Et en ce qui concerne la magnitude limite?
Je sais bien que les possesseurs de dobson vont me dire que oui, mais bon.

La mode est au gros diamètres mais y a-t-il des possesseurs de lunettes qui pourait me dire ce qu'il y a de bien dans une lunette?

Bon j'ai bien compris que la lunette c'est pour le planetaire et que le dob c'est pour le ciel profond. Mais une bonne lunette interdit-elle le ciel profond et vice-versa?
Ce balader dans la voie lactée ou au hasard des étoiles est-il possible avec une lunette?

Avec un Dob il est possible de grossir 300x à 600x maximum pour assurer le suivit (je pense, excusez moi si ce nombre n'est pas exact). Qu'en est-il avec une lunette?
Une lunette a-t-elle un champs plus petit à focale et oculaire identiques?

Maintenant une question difficile à exprimer : Quand je parle de dobson je pense à 300mm et 1000 à 2000€. Quand je parle de lunette je vois par exemple une Celestron C6r ou une Meade LXD-55 qui sont dans la même gamme de prix. A plaisir égal (ce qui dépend de chacun), ou en terme de qualité ces produits ce valent ils?
Ce genre de lunette c'est "bien" ou est ce que je risque d'être déçu par rapport à une Vixen à 3000€?
Je sais que c'est pas trés clair comme question.

Les possesseurs de dobsons vont me sortir une énorme liste d'objet invisible à la lunette. Je sais : plus c'est gros, mieux c'est, mais si c'est pour sortir le dob que trois fois par an à cause du ciel, je préfère la lunette.

J'espère avoir été clair.

Merci d'avance.


------------------
"Savoir se contenter de ce que l’on a, c’est être riche." (Confucius)... Pauvre de nous.

******GG Against The Machine******
------------------


Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
>mais si c'est pour sortir le dob que trois fois par an à >cause du ciel,

Que veux tu dire par là?
Un dobson de 300, ça se sort souvent!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai jamais utilisé de dob, je répete bêtement ce que j'ai lu. J'ai donc lu qu'il faut de meilleur conditions pour se servir d'un dob en terme de turbulences et de pollution. C'est peut-être faux mais c'est vrai que s'il faut se taper cent bornes et monter de mille metres pour que ce soit bien, j'ai pas trop le temps.

Pour Bruno je ne me fais pas trop de soucies. Si c'est pas ce soir ce sera demain.

------------------
"Savoir se contenter de ce que l’on a, c’est être riche." (Confucius)... Pauvre de nous.

******GG Against The Machine******
------------------


Share this post


Link to post
Share on other sites
Plus , on monte en diamètre, plus l'instrument sera, par définition, sensible à la turbulence.
Maintenant, il y a d'autres facteurs qui joueront sur la turbulence comme, par exemple, la qualité des optiques:
Une bonne optique sera moins sensible qu'une mauvaise.
Et les dobsons bon marché ne sont effectivement pas des références à ce ne niveau là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je sais bien que sur le papier le dobson est toujours le meilleur, mais qu'en est-il sur le terrain? La lunette n'est-elle pas préférable sur certains domaines?

------------------
"Savoir se contenter de ce que l’on a, c’est être riche." (Confucius)... Pauvre de nous.

******GG Against The Machine******
------------------


Share this post


Link to post
Share on other sites
pour les lunettes que tu propose je ne sais pas si c'est le bon choix ( voir ancien post sur ce forum)
en gros si tu est jeune, costaud ,et un bon moyen de transport et des soirees pour te liberer .
le DOBSON
si tu est presser, en milieu urbain,une mobylette
la LUNETTE
je possede une lunette de 102/800 avant que tu epuise toute ses ressources il y a de quoi regarder.
pour faire de la photo c'est bon.
sur les planetes c'est bon aussi tu vas te regaler.
avec un dobson il n'y a pas photo mini 250mm
ex:le detail dans les amas globu ou galaxie sont mieux detailler.
entre les deux/
sur 10 sortie 8 favorable a la lunette par contre les deux autres ,laisse la lunette de coté.
a chaque sortie club 2 lunettes une 102 taka une 130 astrophisic c8 dobs un de 10 un de 12 parfois 16
la comparaison est vite faites
je prefere le double de perse dans ma lunette(contraste) ou mini, dobs de 12ou plus pour le details.
pour l'installation le dobson en principe est facile a installer et rapide mais le transport pfuiff fje vois les copains le coffre plus le siege arriere ou banquette rabatu si l'est un peu gros, un du cote miroir et l'autre cote araignee pour le mettre sur son support.
si un seul instrument pour sa polivalence
LA LUNETTE et sa monture ça passe partout .
pour ton deuxiemme instrument si tu es jeunnnnnn beauuuu la voiture il est mieux d avoir un gros instrument .
un DOBSON bien sur

------------------
astromicalement
alain http://www.astrosurf.com/astrobreal

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme astrographe pour les images grand champs oui, et seulement pour des bonnes lunettes, APO. Pour le reste, si l'optique est bonne dans les 2 cas, je vois pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en ce qui concerne le grossissement?

C'est toujours la bonne vieille formule 2.5xD?

Soit 375x, ou on peut monter à plus?

------------------
"Savoir se contenter de ce que l’on a, c’est être riche." (Confucius)... Pauvre de nous.

******GG Against The Machine******
------------------


Share this post


Link to post
Share on other sites
soyons pragmatique, a priori tu t'orientes vers de l'obs visuelle si je comprends bien.
Dans les budgets que tu donnes tu auras que des lunettes chromatique ou semi apo. Mais les lunette chromatique, ... oublie, passe ton chemin, ...
En semi-apo tu aura une 100mm et une monture pour ta fourchette de prix que tu donne, en apo tu aras une 70 ou une 80.
80 contre 300 = 1400% de lumiere en plus dans le 300.
Ou 100 contre 200 il y a enocre 400% de lumiere en plus dans le 200, ..
en planetaire meme avec de la turbu un 200 ou un 300 reglé et à température sera toujours devant la lunette (A GROSSISSEMENT =). Quand au ciel profond n'en parlons meme pas la c'est le rouleau compresseur le gros diametre face a la petite lulu.

Tu trouveras sur le forum des amoureux et des defenseurs des lunettes, mais il s'agit toujours de lunettes fluo ou ED, vraiment tres couteuses ... Dans ton budget pour une grosse lunette ce sera du chromatique et une lunette achromatique, en planétaire c'est vraiment pas chouette du tout donc il en faut une bonne. Je viens d'acheter une 80 APO pour me servir d'objectif photo surtout, ... elle coute presque 2000€ neuve et sans monture. Mais ce n'est pas mon instrument principal. Et puis je l'ai eu d'occase et pour ce que je veux en faire je suis hyper content. Mais pour avoir observé dans une lunette moyen de gamme et dans de nombreux dobson de 150,200,300,400,600 et 800 mm pour moi il n'y a pas photo. Ca plus un telrad tu va te regaler !
Par rapport à une APO 130 ou 150 il pourrait y avoir debat et il y a deja eu debat (tres anime d'ailleurs), mais on est plus dutout dans le meme budget la.

Donc franchement ne te pose pas de question pour ton cas la solution n'est pas la lunette ca me semble evident.
Je precise que je ne suis pas un integriste du dobson, je n'en ai pas. Mais comme premier instrument consequent pour se faire la main et se faire plaisir il n'y a pas mieux.

Quand je debutais pour le prix du 300 dobson qui n'existait pas a l'epoque j'avais eu un 125 certes sur monture equatoriale (et encore pas motorisé) mais bon en ciel profond ca cassait pas trois pate à un canard, ...

Donc 1000 à 1200€ pour le dobs et ensuite tu dois penser aux oculaires il t'en faut 1 ou 2 grand champ pour le ciel profond et ca coute cher, le telescope ne fait pas tout et bien souvent les gens hommetent d'integrer les ocualires à leur budget. On trouve maintant de bons ocualires grand champ à 200 à 300€. Il te faudrait un filtre OIII aussi, ...

A+

JLD


Share this post


Link to post
Share on other sites
soyons pragmatique, a priori tu t'orientes vers de l'obs visuelle si je comprends bien.
Dans les budgets que tu donnes tu auras que des lunettes chromatique ou semi apo. Mais les lunette chromatique, ... oublie, passe ton chemin, ...
En semi-apo tu aura une 100mm et une monture pour ta fourchette de prix que tu donne, en apo tu aras une 70 ou une 80.
80 contre 300 = 1400% de lumiere en plus dans le 300.
Ou 100 contre 200 il y a enocre 400% de lumiere en plus dans le 200, ..
en planetaire meme avec de la turbu un 200 ou un 300 reglé et à température sera toujours devant la lunette (A GROSSISSEMENT =). Quand au ciel profond n'en parlons meme pas la c'est le rouleau compresseur le gros diametre face a la petite lulu.

Tu trouveras sur le forum des amoureux et des defenseurs des lunettes, mais il s'agit toujours de lunettes fluo ou ED, vraiment tres couteuses ... Dans ton budget pour une grosse lunette ce sera du chromatique et une lunette chromatique, en planétaire c'est vraiment pas chouette du tout donc il en faut une bonne. Je viens d'acheter une 80 APO pour me servir d'objectif photo surtout, ... elle coute presque 2000€ neuve et sans monture. Mais ce n'est pas mon instrument principal. Et puis je l'ai eu d'occase et pour ce que je veux en faire je suis hyper content. Mais pour avoir observé dans une lunette moyen de gamme et dans de nombreux dobson de 150,200,300,400,600 et 800 mm pour moi il n'y a pas photo. Ca plus un telrad tu va te regaler !
Par rapport à une APO 130 ou 150 il pourrait y avoir debat et il y a deja eu debat (tres anime d'ailleurs), mais on est plus dutout dans le meme budget la.

Donc franchement ne te pose pas de question pour ton cas la solution n'est pas la lunette ca me semble evident.
Je precise que je ne suis pas un integriste du dobson, je n'en ai pas. Mais comme premier instrument consequent pour se faire la main et se faire plaisir il n'y a pas mieux.

Quand je debutais pour le prix du 300 dobson qui n'existait pas a l'epoque j'avais eu un 125 certes sur monture equatoriale (et encore pas motorisé) mais bon en ciel profond ca cassait pas trois pate à un canard, ...

Donc 1000 à 1200€ pour le dobs et ensuite tu dois penser aux oculaires il t'en faut 1 ou 2 grand champ pour le ciel profond et ca coute cher, le telescope ne fait pas tout et bien souvent les gens hommetent d'integrer les ocualires à leur budget. On trouve maintant de bons ocualires grand champ à 200 à 300€. Il te faudrait un filtre OIII aussi, ...

A+

JLD


[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 07-09-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, je n'arrivais pas à dormir, ça tombe bien...

Diabolo : tout à l'heure je travaillais. Mais mon subconscient a dû "capter" cette discussion et c'est pourquoi je viens de me réveiller...

GG : « et maintenant j'hésite entre un dob et une lunette. »

Ce qui signifie que tu veux faire de l'observation visuelle, c'est bien ça ?

« L'encombrement, la patience (sur une année), la difficulté d'utilisaton »

Pour l'encombrement, c'est vrai qu'il faut une monture et souvent des contrepoids, et qu'au total ça fait deux cartons à transporter, mais remarque bien qu'un Dobson de 200 mm (disons) c'est pareil, et d'ailleurs je pense qu'au total le Dobson sera un poil plus encombrant qu'une lunette sur sa monture. Par contre, pour le rangement, c'est effectivement la lunette la plus encombrante, puisque le Dobson peut se caser dans un coin à la verticale sans prendre de place.

Oui, il faut de la patience pour utiliser une lunette quand on débute, surtout si la monture est bas de gamme. Sur les montures équatoriales, il faut comprendre les mouvements, pas toujours intuitifs. Mais je pense que tu as tort de craindre ça, on s'y fait. Même si évidemment on est loin de la simplicité d'utilisation d'un Dobson, où tous les mouvements sont intuitifs, et qui sont si faciles à installer.

La difficulté d'utilisation, ben comme je le disais elle est réelle, mais seulement au début. Je pense qu'on finit vite par s'y habituer. Mais il faut admettre que c'est effectivement plus compliqué qu'avec un Dobson.

« ou la sensibilité d'un Dobson aux perturbations ne pousse pas à préférer la lunette? »

La sensibilité d'un Dosbon aux perturbations, ça veut dire que théoriquement le Dobson écrasera la lunette en planétaire, mais qu'en pratique ce ne sera pas le cas. Maintenant, si la lunette est achromatique, je pense que le Dobson fera mieux en toute condition. Mais il faudra de bonnes conditions pour voir une vraie différence.

« Y a-t-il une si grande différence?
Et en ce qui concerne la magnitude limite?
Je sais bien que les possesseurs de dobson vont me dire que oui, mais bon. »

Ah, ben si tu réponds tout seul aux questions...

« Bon j'ai bien compris que la lunette c'est pour le planetaire et que le dob c'est pour le ciel profond. »

Aïe, tu n'as rien compris ! Tu n'as pas dû lire tous les débats. Bon, je sais, il y en a eu tellement... À ciel égale, les planètes demandent de la qualité optique et du diamètre, le ciel profond demande surtout du diamètre (la qualité optique est un bonus, en tout cas il faut quand même une qualité correcte.) Bref, ça n'a rien à voir avec le type de télescope, le F/D ou je ne sais quoi. On pourra en re-débattre si tu ne trouves pas les discussions à ce sujet.

« Mais une bonne lunette interdit-elle le ciel profond et vice-versa? »

Bien sûr que non, mais pas avec les mêmes objets. Une lunette permet souvent l'observation à grand champ, elle est un peu intermédiaire entre les jumelles et le télescope. Certaines personnes préfèrent ce type d'observation parce que ça peut être spectaculaire, même si les objets doivent être brillants (type Pléiades), et beaucoup ont besoin des deux types d'observation et emportent souvent une petite lunette courte à côté du gros télescope.

« Ce balader dans la voie lactée ou au hasard des étoiles est-il possible avec une lunette? »

Voilà, c'est ce que permet une lunette courte notamment.

« Avec un Dob il est possible de grossir 300x à 600x maximum pour assurer le suivit (je pense, excusez moi si ce nombre n'est pas exact). »

Plus on grossit, moins on arrive à suivre. Pour moi, pas plus de x300. D'autant que l'atmosphère ne permet en général pas de plus gros grossissements (on pourrait grossir plus, mais sans obtenir plus de détails, donc vu les difficultés de suivi il vaut mieux éviter.)

« Qu'en est-il avec une lunette? »

Le grossissement sera plus faible puisque la lunette aura un diamètre moindre.

« Une lunette a-t-elle un champs plus petit à focale et oculaire identiques? »

Non, le même champ.

« Maintenant une question difficile à exprimer : Quand je parle de dobson je pense à 300mm et 1000 à 2000€. Quand je parle de lunette je vois par exemple une Celestron C6r ou une Meade LXD-55 qui sont dans la même gamme de prix. A plaisir égal (ce qui dépend de chacun), ou en terme de qualité ces produits ce valent ils? »

Pour moi non. Je crois que l'intérêt de la lunette de 128 mm que tu cites est qu'elle est motorisée, et avec un pointage automatique. Personnellement, je préfère dans ce cas un Schmidt-Cassegrain, plus compact et plus grand en diamètre. Un Newton sur monture équatorial, c'est plus lourd et demande une monture plus coûteuse (et puis c'est compliqué à équilibrer.) Et la lunette, elle aura forcément moins de diamètre. En fait, je trouve qu'on gagne sur tous les plans avec un Schmidt-Cassegrain (moins cher, moins encombrant) par rapport à une lunette.

Mais bon, puisque des gens achètent ces produits, c'est qu'ils doivent servir quand même. Sûrement qu'on n'a pas tous les mêmes goûts d'observation.

« mais si c'est pour sortir le dob que trois fois par an à cause du ciel, je préfère la lunette. »

Si le ciel t'empêche de sortir le télescope, c'est qu'il y a des nuages. Jamais un ciel de beau temps n'empêche de sortir le télescope !!!! Par contre, l'encombrement peut te l'empêcher. Un Dobson de 200 mm, ça passe partout, mais un de 300 mm, c'est vraiment encombrant. Si ça devient l'expédition, si c'est une corvée de sortir le gros machin, mieux vaut un plus petit télescope. Cela dit, la motivation d'utiliser un grand diamètre peut aider à sortir son télescope plus souvent.

Bref, à te lire je te conseillerais de t'intéresser au Dobson 200 mm. Pas de problème de transport, d'encombrement, facile à utiliser, et d'un diamètre qui commence à devenir intéressant. Et puis le prix des Dobsons chinois fait que tu pourras économiser une grande partie de tes 2000 € en attendant d'y voir plus clair dans tes goûts d'observation - qu'une pratique du 200 mm te permettra de connaître.

« Je sais bien que sur le papier le dobson est toujours le meilleur, mais qu'en est-il sur le terrain? La lunette n'est-elle pas préférable sur certains domaines? »

Si on ne parle que du visuel : Les petites lunettes qui ont des focales courtes permettent l'observation à grand champ, comme je le disais plus haut. Ceux qui les achètent les utilisent souvent comme deuxième télescope. Les lunettes apochromatiques ont une qualité optique qui rend les images très belles, même si on ne voit pas autant de détails que dans un télescope de plus gros diamètre (c'est ce que j'ai compris de l'expérience notamment de HaleBopp.) Cela dit on peut obtenir d'aussi belles images en s'adressant à un artisan pour tailler son miroir de Dobson.

« Et en ce qui concerne le grossissement? C'est toujours la bonne vieille formule 2.5xD? Soit 375x, ou on peut monter à plus? »

La formule 2,4xD (pas 2,5, j'y tiens !) est à utiliser en l'absence d'atmosphère. La turbulence atmosphérique étale l'image, ce qui diminue le facteur multiplicatif. Pour des petits diamètres, la turbulence est en général plus petite que l'empâtement de l'étoile dû au faible pouvoir de résolution, donc la formule est souvent valable, surtout si la qualité optique est présente (lunettes apochromatiques, pas lunettes achromatiques.) Pour des grands diamètres, l'étoile est en général plus fine et, cette fois, la turbulence impose une limite. Il faut alors oublier la formule 2,4XD et raisonner en grossissement maxiumum (je pense) : x200, x300 ou x400 selon les conditions par exemple. Et ce quel que soit le diamètre (dans l'hypothèse d'un grand diamètre, je le rappelle.)

[Tiens, j'ajoute que le grossissement maximal dépend aussi de la qualité optique du télescope, puisque si la qualité n'est pas top, l'étoile s'empâte aussi. Par exemple le chromatisme empâte les étoiles. Et ça dépend encore de la hauteur de l'astre : les planètes vont être basses dans les années à venir. Pour l'opposition de Mars 2004, j'avais demandé des conseils d'oculaires jusqu'à ce qu'on me fasse remarquer que Mars serait relativement basse, et du coup je me suis contenté d'un seul grossissement modéré.]

Si on dépasse le grossissement maximal théorique, théoriquement on perd en contraste. Cela dit, il ne sert à rien de l'atteindre. C'est juste pour avoir une image plus grosse, mais qui ne montrera pas plus de détails qu'avec un grossissement plus "raisonnable". Personnellement j'ai plus de mal à voir des détails planétaires quand l'image est grossie fortement. Mais d'autres personnes aiment bien grossir plus, et je pense que là encore c'est une question de goûts.

Bon, ben je vais retourner essayer de dormir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
GG a écrit: Les possesseurs de dobsons vont me sortir une énorme liste d'objet invisible à la lunette. Je sais : plus c'est gros, mieux c'est, mais si c'est pour sortir le dob que trois fois par an à cause du ciel, je préfère la lunette.

Je n'étais pas un intégriste du Dobson comme a dit JLD mais maintenant si! Et en plus j'ai eu ma "période" avec une APO de 100mm...
Sans rire, je peux te garantir qu'à présent je mets quasi moins de temps à sortir le Dobs de mon garage (mise en T° comprise) que la lunette APO sur monture équatoriale... et que parfois c'est trois fois par semaine (certes depuis peucar je viens de terminer sa construction, 2 mois...) que je le lui fais prendre le ciel... même si la turbu n'est pas forcément des plus excellentes...
Tiens hier soir: 22h installation et montage mise en route du ventilateur... collimation... Turbu pas terrible 4/5 puis 3/5 parfois...avec rafale de vent d'Autan 10-15kts, petit coup de téléphonne... 22h45, début des observations: contrôle de mon nouveau règlage de l'araignée, M13, 2 étoiles doubles (balade dans l'Ophiucus selon l'article de Alain Gérard dans Astrosurf Magazine N°10!! ), M11, M15, M2, M31, M33, double amas, M27...
Et j'ai tout plié à 0h45 pour dormir à 1h car travaillant le lendemain...
Alors tu veux toujours une lunette? Eric

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 08-09-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eric, il ne te manque plus qu'une chose: un bonne table équatoriale!
Car un dobson non motorisé c'est comme du Roquefort sans Sauterne...
Bon ciel!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joël, le Sauterne c'est trop sucré. Un Gaillac doux est bien plus adapté surtout pour le fois gras...

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 08-09-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
marrant ça maire, on a eu le même réflexe hier soir !
sorti du dobson vers 21h30, hop hop on sort le truc du garage, on pose sur la pelouse, on branche l'intelliscope, zou la collimation et rulez......c'est parti !
dans le désordre, avec un ciel très moyen (voie lactée "délicate" à voir, ciel "empâté), j'ai pu observer :
M13 (pff qu'est-ce qu'il y a comme monde là), M92 (moins fourni mais joli), M12, M10, M5, M15, M2, puis des doubles comme Albiréo (kesk'elle est belle cette double, tous les soirs je la regarde ), une simple comme Altaïr (joli diamant du ciel), puis Véga (porquoi pas, joli aussi, éclatant), hop la double double de la lyre, tant que j'y suis T de la Lyre, couleur rouge très prononcée, mais elle est petite cette coquine , allez je tente M57, ok ça passe, mais le ciel moyen m'empêche d'en tirer la quintescence, hop M27 pour rigoler, même constat, allez savoir pourquoi j'ai fini par Mizar (lol), le Hibou (NGC457).....
le dobson, c'est prêt en 5minutes (mon garage est à la température de l'extérieur, pratique), 5 minutes après j'observe.......avec le Mak sur l'EQ3-2 me fallait un bon 20minutes (n'est-ce pas Bruno).....voili voilà

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lunette ou Cassegrain sur Giro II DX... Temps de mise en place, pour moi, 5 minutes en lambinant beaucoup entre le moment où je décide d'observer et le moment où j'ai l'oeil à l'oculaire.

Le plus long, c'est de faire en sorte que l'axe d'azimut soit relativement vertical. A titre personnel, je fais ça en apparence comme un sauvage, sans niveau à bulle. En fait, j'utilise le fait que la tête de la monture et le tube optique (axe d'altitude bloqué) va tourner autour de l'axe de l'azimut si celui-ci n'est pas vertical (car pas de contrepoids sur le bras opposé de la Giro): comme les trépieds de théodolites (un Wild-Leica qui a de la bouteille) n'ont pas d'entretoise, c'est très facile à ajuster rapidement.

Voili, voilà

Share this post


Link to post
Share on other sites
thiery24 : j'en pense que tu poses beaucoup de questions à son sujet, et qu'apparement quand on te dit que c'est bien tu es d'un scepticisme épouvantable........
encore une fois, tu allumes ton intelliscope, tu pointes la verticale, puis deux étoiles, et après tu n'as plus besoin de chercheur ou telrad ou quoi que ce soit
voilà maintenant je ne t'en dirais pas plus, tu dois déjà en savoir suffisament pour faire ton choix

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi je me mefis des gars qui mange du roquefort avec du vin blanc sucré et pourquoi pas avec une tartine de beurre tant qu'on y est!
Ces gars de l'est vraiment sorti de la biere et la choucroute ...............

Le roquefort je vous le conseille en ce moment avec du raisin de muscat et du rouge du sud qui racle un peu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour les amateurs de sensations fortes, je recommande un Epoisse qui commence à se sauver avec une poire de Curé.

La camomille est optionelle: il y en a eu assez de mis sur l'Epoisse

Je sens que ce post va dériver sérieusement!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et le munster fermier qui se déplace aussi avec des pommes de terre sautées et un pinot noir? Hein? Sinon thclavel le Roquefort je le préfère aussi comme toi

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai du mal à suivre vos métaphores culinaires. Heu... c'est bien des métaphores ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Au sujet des étapes de montage d'un instrument équatorial (courant du commerce):
-le déballage du trépied et la fixation de la tablette porte oculaire
-la pose de la tête équatoriale sur le trépied
-la fixation de la tige contrepoids et du contrepoids lui-même
-la fixation du tube optique dans son berceau et son équilibrage (on peut faire des repères sur le tube pour faciliter cette étape)
-la mise à niveau du trépied
-la mise en station via le chercheur polaire (généralement la latitude d'observation ne change pas)
- branchement des moteurs à la batterie.
Le tout, toujours en moins de 10 minutes (pour du visuel ou de la webcam).
Je ne pense donc pas que le facteur temps de montage soit un élément important à prendre en compte (excepté peut-être pour les gros équatoriaux)
Avec la grande joie de pouvoir suivre un objet à fort grossissement sans le perdre (aller chercher un accessoire, boire ou manger qq chose, discuter avec un copain, montrer l'objet à quelqu'un ne connaissant pas le matériel et ne devant donc pas le toucher ...)
Pour un budget de 2000 euros, en lunette: la nouvelle Orion 100 ED sur une monture CG5 motorisée + qq bons oculaires.
Lorsque tu auras fait le tour de la lunette (ce qui peux te prendre pas mal de temps) tu t'attaqueras à plus gros si tu le désires.
Une APO te donneras des images précises et esthétiquement très belles avec des planètes détaillées et stables
Le ciel profond sera meilleur qu'un instrument à miroir de diamètre égal et même sensiblement plus gros (une bonne 100 apo "normale" doit valoir au moins un 130 "normal")
De plus,il n’y a quasiment jamais rien à régler (certaines personnes prennent un certain plaisir à collimater leurs instruments aux « petits oignons », mais bon, c’est finalement parce qu’ils y sont bien obligé pour avoir une image correcte…)
Une bonne solution est également un Mak de 127 ou 150mm, ils donnent des images quasi aussi bonnes que des APO au détriment d’une mise à température plus grande (surtout remarquable en hiver) mais ils sont beaucoup moins chers.
Pour profiter d'un grand diamètre, inscrit-toi dans un club.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this