Sign in to follow this  
fanastro

Mewlon 210 et ciel profond.

Recommended Posts

Pierre si l'etole dans toujours trop dans le tien, il faut peut etre que tu fasses plus attention a la mise en temperature, le chauffe eau porte bien son nom, il aurait aussi être surnomé la bouteille termos tellement il concerve bien la chaleur. Je l'ai deja vu ne pas se mettre a temperature de la nuit. Il avait subit un delta T de 25° ou 30° entre le jour et la nuit, et a 3h alors que jupiter passait au meridien le rayonement de bafle etait toujours visible.
Bref avant de l'utiliser il faut si possible de concerver au frai dans une cave ou un abrit de jardin. Voir même directement dehors si c'est en hiver.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Strange ces problèmes de mise en température sur le µ210 , personnellement , je n'ai rien noté de semblable sur le 250 .
Est ce dû au diamêtre plus important ? Au fait que l'arrière du chauffe eau se démonte pour une mise en temp. plus rapide ? Je n'en sais rien mais au bout d'une à deux heures il est opérationnel ...
Semblablement pour la collimation ... En dépit d'envies régulières qui me prennent et qui me poussent à entrainer le jeune David dans de folles aventures recollimatrices , je reste constamment sur ma faim : En 13 mois , le µ250 n'a pas été capable de se décollimater et ce , nonobstant la frénésie qui me gagne dès que je vois un virage !

J'ai l'impression qu'au montage , tous les chauffe-eau ne sont pas égaux ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
effectivement le fait que l'arrière se démonte sur le 250 doit y faire beaucoup, sur le 210, il y a une grosse masse de métal à refroidir au niveau du barillet et puis le tube est relativement long pour un Cassegrain ce qui ne facilite pas la mise à température. Ce qui est rassurant c'est que certains fabricants se mettent à livrer des télescope avec des ventilateurs derrière le miroir Pour la collimation c'est pareil, est ce que tu es capable de vérifier sur l'anneau de diffraction, avec un 250 on ne le voit pas tous les jours, ... A ce jours je n’ai jamais vu un 250 stable au niveau de la collim (il en existe peut être, mais ils feraient exception à la règle)
Dans tous les cas, ce qui est vrai pour le 210 ne l'est pas nécessairement pour le 250, sa conception mécanique étant assez différente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En ce qui concerne l'anneau de diffraction , sur Marseille et ses environs , c'est bien simple : Jamais !
Dans les sites alpins éloignés de la vilaine influence maritime : Oui car il est bien rare que sur plusieurs jours , nous n'ayons de bonnes nuits avec un bon R0 .

C'est vrai que mécaniquement , le fait que la map se fasse par le secondaire en laissant le primaire tranquille doit aider ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au fait, dans le MewMew 250, comme le baffle n'a pas a supporter la masse du primaire, il serait pas un peu allégé aussi? Cela aide en tout cas pour la mise en température.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ces histoires de mise en température me laissent perplexe. Jamais eu encore de pb de ce côté là.

Le seul pb insurmontable à mon avis c'est si par hasard la température varie assez rapidement et constamment durant toute la nuit. Mais bon, c'est rare quand même!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous de votre forte participation.

Je vois que le Mewlon a la cote
Vous l'avez deviné : encore un qui va craquer son budget !

Mais n'a t-il donc pas de défaut ce télescope ?
Face à la concurence ou même face aux autres télescopes Taka, pensez vous qu'il y est un autre choix aussi judicieux ?... Pour l'instant je compte uniquement faire du visuel mais en tant que passionné d'astrophoto, je pense que très vite une irrésistible envie me torturera l'esprit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joel tu n'a jamais vu le probleme de mise a temperature, ca ne veut pas dire que tu ne l'a jamais eu.
Tu ne l'a sans doute pas depuis assez longtemps pour deceler ces choses la, ou tu n'as peut etre jamais eu les conditions qu'il faut pour, car constater ce genre de choses necessite un haut niveau de stabilité ! Le mien ca doit faire pres de 10 ans que je l'ai et franchement je n'ai pas fini d'en faire le tour. Je sais qu'en imagerie je ne l'ai jamais exploité au taquet.
voici ma meilleure image, pas de quoi pavoiser pour un 210 reputé "haut de gamme", on peut forcement aller plus loin (ca a ete fait alors que le tube ruisselait de flote et que l'on ne voyait plus que saturne et jupiter a l'oeil nu, par contre c'etait hyper stable).

Soyons bien clair, ce tube est difficile a utiliser a son plein potentiel, la collimation est assez delicate (et instable sur un transport, je maintiens), la mise en temperature aussi. Parfois la buée se depose sur le secondaire. Le shifting est assez (trop ?) eleve tant que l'on ne remplace pas la graisse d'origine par de la graisse au teflon (du moins sur les tube que j'ai vu et sur ceux des gens que je connais). La formule dall kirkam n'est performante qu'au centre du champ, ce qui en fait avec son fd 12 un telescope plus qu'orienté planétaire. On peut toujours faire du ciel profond mais il n'a pas ete concu dans cette logique de compromis, a tel point que sur mon model qui est ancien le secondaire est tres legerement teinté de jaune pour rehausser les contrasts sur jupiter et saturne (ils ont abandonné ca par la suite, je crois, mais c'est pas si mal finalement, ca ne casse meme pas trop le mag limite, j'ai deja vu une Neb Pla mag 13 dedans, ...).
Un tube ouvert est dans certains cas tres sensible a la turbu, bref il y en aurait long a raconter, ...
Tout ca pour dire que pour moi les µ sont des tubes "passion" a ne pas mettre entre toutes les mains et que l'on achete pas forcement par raison un peu comme pour une lulu apo dans une moindre mesure.
Mais c'est passionant justement a utiliser, je suis bien content de ne pas avoir finit d'en faire le tour !

Sinon son concurent direct pour moi c'est le C9, il est a peine plus lourd, il a plus de diametre (235mm), le tube est fermé, il doit couter moins cher il me semble, et il est plus polyvalent (fd10, meilleurs champ hors axe, reducteur de foc, ect, ...)

voila, ces propos n'engagent que moi en tant qu'utilisateur de µ210 bien entendu.

JLD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jldauvergne: loin d'avoir ton expérience de chauffagiste, j'ai fait le constat d'un instrument capricieux, capable de donner le meilleur comme le pire (jamais été foutu de faire une capture planétaire en webcam correcte depuis que je m'y suis remis,je garde espoir cependant ) mais les images de planètes sont si chaleureuses quand il veut bien: des balades à 400x sur le terminateur lunaire telles que vécues au Champ du Feu ou Cassini vu avec un XL40 (hein Tony !!). Les étoiles sont des têtes d'épingles et on voit que le spectacle obtenu a la pêche, contraste trés élevé M13 à plus de 300 est chose courante, on plonge dedans . Et même s'il a aussi des inconvénients comme celui de l'équilibrage en cas de grosse instrumentation (boitier ou ccd) ou encore cette coma qui flingue les quartiers lunaires (correcteur indispensable) il ne m'a pas encore déçu jusqu'ici.

Vive les chauffe-eaux !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le C9 c'est plus de diamètre qu'un Mewlon 210, mais plus d'obstruction aussi (36% contre 32%), c'est une lame de fermeture qui récupère la buée et diminue la lumière (donc le contraste), et c'est une optique à L/5 en moyenne (on peut tirer mieux à la loterie) contre L/10 garanti sur le Mewlon (pas de loterie ici).
Finalement c'est sur le prix (2000 euros contre 2700) et sur la polyvalence (F/10 et correcteur) que le C9 me paraît le plus avantagé par rapport au Mewlon, et pas sur la qualité du spectacle en visuel où les images risquent d'être aussi lumineuses mais plus fades, moins piquées.

Conclusion: Mewlon 210 ou C9 c'est plus affaire de budget et de passion que de raison. Ayant été vacciné une fois contre les "optiques surprise" j'avoue que l'on ne m'y reprendra plus! Je préfère payer plus cher et être sûr de ce que j'achète.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous,

pour reprendre les propos de Mezzo au sujet de la mise en température c'est exactement cela.
Le fait de pouvoir "ouvrir" l'arrière du tube facilite grandement la mise en température.
Ayant possédé un miou 210 - celui de Chris aujourd'hui à moins qu'il l'ai revendu - et possédant aujourd'hui un miou 250, je peux dire que la différence est flagrante.

Pour la collimation, je n'ai jamais été trop embêté : vérifié régulièrement mais pas refaite souvent...mais ce n'était pas à x800 comme JLDauvergne.

Bon ciel à tous,

Florent

Share this post


Link to post
Share on other sites
a L/5 tu respecte le critere de rayleigh deja c'est pas mal. A moins de se situer dans des conditions parfaites il est difficile de faire la difference entre un L/5 et un L/10 d'autant que l'on parle de deux instruments de diametre differents, ...
je ne sais pas si les c9 sont a l/5 mais deja ce serait bon ! ce n'est pas si frequent des optique de ce niveau (si on parle de chiffre sur l'onde avec l=550 ou 560) , ...
Et quand je lis que les histoires de mise en temperature ou de collim ne vous inquiete pas je ne suis pas certain que vous en soyez au point de faire la difference entre un L/10 et un L/5. Sur de tels diametre l'enemie n°1 est la turbu avant la qualité optique, ... La course au lambda a tous prix est trop souvent une fausse route. Une 2cv bien utilisée va plus vite qu'une ferari qui reste en premiere. Je ne dis pas ca forcement pour vous je ne sais pas comment vous pratiquez, mais attention a certaines idees recues, ...

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 04-11-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais oublié aussi la qualité mécanique qui est excellente sur le Mewlon et pas au même niveau (doux euphémisme) sur le C9.

Pour la collimation, avec Halfie, on collimate le plus souvent avec la webcam, ce qui équivaut à un oculaire de 4,5mm (diagonale du capteur) soit 536x sur le Mewlon 210 et un peu moins pour le 180 ou auparavent le MK66. Cela nous a paru jusqu'ici suffisant, même pour l'imagerie haute résolution planétaire. http://astrosurf.com/halfie/

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour la collimation, je dois avouer que ce n'est pas toujours simple de fignoler tout cela. Le ciel et l'equilibre thermique doivent vraiment être tip top avec le mewlon si l'on veut faire cela à plus de 400x.
Dans la pritique, j'utilise le taka Hi-LE 3,6mm 670x principalement pour son faible champ (il est plus simple de centrer l'étoile).
Maintenant, que j'en dispose d'un exemplaire de taka Hi-LE 2,8mm je pense tenter l'aventure à 860x pour peu que les conditions soient parfaites. Affaire à suivre.

Bon ciel
Titix

------------------
http://www.astrosurf.com/titixonline

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur un 180, au Champs du Feu, j'ai pu pousser a 617 fois le grossissement. La nuit etait specialement stable et MS a monter le grossissement a plus de 1000x sur son tromblon noir. C'etait sur la Lune et bien que l'objet soit assez brillant, avec un tel grossissement il y a quand meme une bonne perte de luminosite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Pour joel...
bha oui le miroir du µlon doit être du même niveau que on TSC 225... et pourtant mon TSC se fait éclater par mon C8 de merde, et plus dernierement pas un pauvre newton skywatcher de 254mm, bon ok il ya du diamètre en plus, mais crois moi, un bonne optique c'est bien, mais un ensemble c'est mieux.
Pour la refroidissment, on a fait plusieurs experiences, avec un C8, un TSC225 et un µ210, et lors d'une nuit, pourtant tres bonne, le C8 à- envoyé nos deux takas au fraises, ils ne sont jamais arrivé à température de la nuit et encore moins pour chopper saturne au meridien...
si l'on avait eu un C9 cette nuit la on aurait fait des folies...

comme quoi...

il y a des chances que je revende le taka limite je suis pas loin d'être pret à l'echanger contre un C9.(mais bon faurdait être dingue pour reprendre ce tromblon).

Erick

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chez moi c'est pourri d'humidité.

Vaut il mieux supporter la turbu dans le tube d'un mewlon ou combattre la buée d'un C9 à coup de résistance chauffante ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il ya peut être des alternatives dans les deux cas

Les difficultés extrêmes d'equalisation thermique toutes les nuits , c'est Calimero à la sauce Murphy .... Je me souviens qu'il y avait quelqu'un ( Colmic ? ) qui emballait son µ210 dans une couverture de survie et qui disait obtenir des résultats ... C'est peut être à explorer .

Pour le C9 , avant de donner dans la résistance chauffante , il y a également l'élaboration d'un pare buée bien foutu style tapis de gym mince recouvert de intérieurement de feutrine noire .

Les deux instruments tiennent la route ... L'avantage de la lame de fermeture c'est que c'est moins chiant à nettoyer qu'un primaire !
Mais tout cela est l'éternelle histoire du choix assaisonné de raison, de passion , de pognon .

Perso , j'opterais pour le C9 dans ta perspective d'astrophoto car les reducteurs dispo sont moins chers et te donneront un F/d plus favorable maintenant Martial utilise un réducteur 0.5 ( je crois ? ) sur son µ250 et avec une CCD cela le fait aussi ...je doute qu'avec un boitier 24x36 il n'y ait pas un vignettage monstre avec cette config .

Share this post


Link to post
Share on other sites
"...et lors d'une nuit, pourtant tres bonne, le C8 à- envoyé nos deux takas au fraises, ils ne sont jamais arrivé à température de la nuit et encore moins pour chopper saturne au meridien..."
------------------------------------------------------------
Cela ne me choque pas. Je note au passage qu'il y avait pourtant un TSC-225, un SC à lame de fermeture dans le lot...
Je dirais que ça compense les autres nuits, bonnes ou pas, où les Mewlons envoient les C8 aux fraises.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste pour dire !

Lambda/5 comparé à lambda/10 "on ne voit pas la diff sauf sous une bonne nuit". Je suis OK mais il y a aussi l'état de surface et la réflectivité des miroirs qui entrent largement en jeu!
Et là c'est carrément visible, entre un miroir avec un poli super doux et une réflectivité de 97% face à une réflectivité de 90% environ avec lame de fermeture + état de surface surement mois bon vu que les miroirs ne sont pas fini à la main, contrairement aux télescopes taka qui le sont.

Donc ce n'est pas tant les histoires de lambda/xxx qui sont important mais la reflectivité et l'état de surface. Et ça, ça se voit en terme de contraste!

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est marrant, je me souviens avoir parlé avec un monsieur qui avait un mewlon 210 et qui avait fais des ouvertures à l'arrière du barillet pour accélérer la mise en température.

Il m'a dit que dans son club, y'a des C11 qui n'arrivent jamais à être en température, car ils ont un méchant rayonnement de baffle.
Plus le diamètre est important et en plus si le tube est fermé comme les mak et SC, si y'a pas de ventilos ou d'ouvertures, et plus c'est difficile de mettre en température.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"La course au lambda a tous prix est trop souvent une fausse route. Une 2cv bien utilisée va plus vite qu'une ferari qui reste en premiere."
------------------------------------------------------------
C'est vrai. Mais chacun son expérience vécue. J'ai commencé en tant que débutant par une "2cv" optiquement et par la course au diamètre... Il s'agissait d'un SC d'une grande marque d'outre-atlantique. Après plusieurs déboires, finalement, quand j'ai vu un soir ce gros 254mm (collimaté) se faire éclater la tronche par le MK66 de Halfie en pointant la Lune, j'ai compris définitivement une chose:
le diamètre oui, mais plus jamais sans la qualité optique!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur l'etat de surface Halfie et notamment le micro-mamelonnage et son influence sur le contraste, je te conseille l'ouvrage de Suiter. On y lit bien des choses intéressantes sur ce sujet, du moins si le modèle choisi par Suiter est correct.

Share this post


Link to post
Share on other sites
le diamètre oui, mais plus jamais sans la qualité optique!
------------------------------------------------------------
c'est sûr Joël, mais un ciel sans nuage avec ou sans mamelonage c'est encore mieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Excellent MS, tu as farpaitement raison! Marre de ce temps pourri en Alsace. Je sens que je vais réémigrer vers le Sud moi...
Dépenser des milliers d'euros pour 30 nuits par an faut être fou quand même!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this