Sign in to follow this  
frédogoto

Test Ciel et Espace : Trop dur ?

Recommended Posts

bon je vien de lire avec bcp d'interret le test de ciel et espace (ce mois ci etait testé la belle 80 APO william optic)
l'article est dans l'ensemble élogieux, le strehl quasi surnaturel ( 0.965 ) et bing : on arrive aux mesures Λ !
Λ/4.6 PTV et Λ/28 RMS
ils reconaissent que c'est l'instrument le plus performant jamais testé (optiquement)
mais ils precisent qu'on n'est loin des chiffre anoncé par WO : Λ8.3 ptv et Λ50rms (pour l'optique en question ?) et encore loin des performances minimales garenties ( 6ptv et 33 rms)
Ce test fesant suite à d'autres, dont un sur les C9 ( le test C&E ne donnait même pas Λ/3 ptv) -la comunauté des C9 owner avaient bruyament réagis sur la ML c9-
Je me pause serieusement et légitimement des questions sur les test commandités par Ciel et Espace :
Les recents débat nous apprenent qu'il est préférable de croiser les tests.
mais tout de même : en règle générale "on" a toujours l'impression - tout du moin , moi je me demande - s'il n'ya pas un facteur 2 entre une mesure et l'autre... :/
alors : plusieurs possibilités :
ou les constructeurs nous mentent tous...
ou les tests commandé sont trop dur (mais par quel mistère ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

J'espère que Mr Blanchard d'Amos est assez malin pour ne pas avoir fait d'erreur de mesure aussi grossière qu'un facteur 2...

Encore une fois, la valeur du strehl photométrique de C&E est à prendre avec de très longues pincettes, cette méthode étant très dépendante de la réponse spectrale du capteur. Elle est en tout cas incompatible avec la valeur du Strehl calculé à partir de l'erreur RMS mesurée pour le vert (environ 0.95-0.96). On sait aussi d'expérience que cela sera moins bon pour le bleu (un Strehl d'environ 0.8) et pour le rouge (strehl environ 0.9), pour un triplet APO. Donc la valeur de 0.965, cela doit se comprendre comme 0.96 +-0.01 et en tenant compte de la réponse spectrale du capteur (et je suis sympa avec cette méthode).

En attendant les mesures interférométriques sont là. Une petite micro rayure et l'erreur PtV fait un bond. Mais le RMS (qui est en fin de compte plus important) reste quasi identique. Nul besoin de villipender le test interférométrique. Il est exigeant et impitoyable et pas toujours d'accord avec ce que dit le vendeur, et alors? Il est *exigeant* donc le vendeur ou le testeur peuvent faire une erreur. Dans ce cas, le vendeur indique qu'il vous vend un instrument "exceptionnel" et le testeur indique "excellent". Je n'ai qu'une confiance très limitée dans les dires des vendeurs et si un instrument vendu comme "exceptionnel" reste "excellent" une fois être passé sous les fourches caudines d'un test fiable, je ne vais pas trop grogner. Vous êtes un client exigeant ou un consommateur?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fredogoto, ... Amos est une entreprise sérieuse, ... nous sommes entourés de gens sérieux et il va sans dire que nous ne ferions pas l'erreur grossière de nous tromper d'un facteur 2. Quand on tombe sur un cas comme ça on se pose des questions avant de publier, comme pour le c9 nous avions passé un second tube.
Ici les perfos restent bonnes seulement nous avons de vrais valeurs qui ont tendance à sembler pecimistes face aux foucault amateurs trop souvent optimistes.
Nous nous donnons les moyens de bosser sérieusement, c'est n'est pas pour voir notre travail remis en cause de façon sommaire.
J'ajoute que nous ne faisons pas que passer les tubes sur banc nous les testons sur le ciel et corroborons l'ensemble des éléments. En l'occurence le C9 sur le ciel ça se voyait qu'il n'allait pas bien par exemple, ...
Mais bon peut être que même avec tous les meilleurs efforts du monde il est impossible d'être crédible lorsque l'on test du matos, ... ??? C'est dommage !

JL Dauvergne

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 02-05-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
hello,

juste pour le C9, rien qu'au star test, on voyait bien un gros soucis....

après le reste, je laisse les opticiens PRO expliquer, mais pour le moment tous les tubes ayant des resultats medicocres on été constatés mauvais durant la phase de test visuel, avant le passage au banc...

quand on voit un truc incapable de grossir plus de 40X correctement je suis désolé mais bon... on a même pas besoin de test interfero, qu'il soit severe ou pas.

voila...

Erick Bondoux

[Ce message a été modifié par ebondoux (Édité le 29-04-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
ha non j'ai pas dis que vous etiez des branques, inobjectif ou quoi que ce soit !!! de même je ne remet pas en cause votre travail de façon sommaire, le facteur 2 vien toujours en defaveur du constructeur -Hasard !!.
je ne suis pas dans le arcanes des constructeurs, m'enfin je ne suis pas certains qu'ils fassent leurs verifications au foucault (quand ils en fond)
mais tout de même je me pause une question : avez vous (eu) la possibilité de faire tester un même materiels par deux socité de controle différente ? ?
ne pensez vous pas que ce serai... interressant ?
histoire d'etre Sur des chiffres avancé ?
car , tout de même ce quasi sytematique equar d'un facteur deux entre les chiffre constructeur et vos test m'interpelle quelques parts. Tres franchement, je remet plus facilement en cause des data constructeur que les votres (FV si tu lis ces lignes passe directement a la fin )
mais c'est agançant.
enfin j'ajoute que le strehl mesuré (génial) j'ai du mal a imaginer une optique -fianlement moyene - décolimaté de surcroit- puisse livrer un tel resultat!. bon je suis pas expert non plus mais des fois, je me pose des questions

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 29-04-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut erik
Est ce que tu est entrain de dire qu'avec le c9 vous n'avez pas put grossir plus de 40x ? c'est un joke ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
re,

non, pas le C9, une lunette...
je me suis mal exprimé.
pour le C9, le fait de tourner la lame a d'ailleur bien arrangé l'affaire, comme quoi....


erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
jldauvergne : moi je trouve les test de Ciel et Espace très bien... et exceptionnellement sérieux. On ne voit même pas ça dans Sky and Telescope. Continuez... Mais vu l'incompréhension soulevée par les erreurs PV, ne faut il pas s'en tenir au Strehl qui le résultat le plus intéressant et significatif et est le seul résultat qui permette de comparer des instruments ?

Juste un truc à propos de l'APO80. C'est le même objectif que la TMB. M Ludes - lui même ! - promet de l'ordre de 1/30 RMS sur ses objectifs TMB... On est dans les clous. 1/50 avec un triplet air-spaced (six surfaces), c'est illusoire.

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 30-04-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fredogoto, Amos fabrique les unitiés auxilières du vlt, ils fabriquent des optiques pour le spatial, ... Dans ces domaines on ne lésine pas sur les contrôles qualité !
Bon personne n'est jamais à l'abrit, hubble était défecteux. Mais je suis présent lors de ces tests, je connais bien les ingénieurs qui sont avec moi et il n'y a pas de soucis ! Et on ne fait pas qu'une seule mesure va sans dire, ...
Sache ensuite que ces tests ne sont pas gratuits, on ne peut donc malheureusement pas tester 10 tubes différents -il y aurait aussi la difficulté de se les procurer-, quant à contre expertiser ailleurs je le ferais si j'avais un doute sur la fiabilité du zygo d'Amos et le savoir faire de ceux qui le mettent en oeuvre, ... mais je n'en ai pas donc je ne le ferait pas ! On a choisi une solution beton comme Amos précisément pour ne pas avoir à nous poser ce genre de question quitte à y mettre le prix.

Cela dit des tubes comme ceux que l'on teste -du commerce- qui passent à la REOSC par exemple sortent des resultats tout à fait comparables.

Bref des réactions comme la tienne cela me fatigue quelque peu et je ne me justifirai pas d'avantage ici.

Bon WE !

JLD

Share this post


Link to post
Share on other sites
desoler de te fatigué. on va essayer de plus t'emmerder, mais je suis pleinement satisfait de ta réponse
tu vois, fallait pas grand chose :-)))

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand on achète une revue...on est client.
C'est donc normal d'avoir des infos...fatigantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Fedegoto

"Test de la 80 APO william optic par Ciel et Espace :
strehl de 0.965 et Λ/4.6 PTV ,Λ/28 RMS
ils reconaissent que c'est l'instrument le plus performant jamais testé (optiquement)
mais ils precisent qu'on n'est loin des chiffre anoncé par WO : Λ8.3 ptv et Λ50rms (pour l'optique en question ?) et encore loin des performances minimales garenties ( 6ptv et 33 rms)"

Entre un lambda/33 RMS garantie et une mesure à lambda/28 RMS, il ne faut pas exagérer l'écart n'est pas aussi important que l'on veuille le dire. Je ne parle même pas de l'écart PV car il faut connaître l'origine du ou des pic(s) L'écart PV n'étant de toute facon pas intéressant, surtout en présence d'un fort échantillonnage.

"Ce test fesant suite à d'autres, dont un sur les C9 ( le test C&E ne donnait même pas Λ/3 ptv) -la comunauté des C9 owner avaient bruyament réagis sur la ML c9-
Les recents débat nous apprenent qu'il est préférable de croiser les tests.
mais tout de même : en règle générale "on" a toujours l'impression - tout du moin , moi je me demande - s'il n'ya pas un facteur 2 entre une mesure et l'autre... :/
alors : plusieurs possibilités :
ou les constructeurs nous mentent tous...
ou les tests commandé sont trop dur (mais par quel mistère ?)"

Il est toujours plus facile de fabriquer et de contôler des optiques de petit diamètre avec une bonne précision (cas des lunettes apo) que des télescopes de 300 et plus. Ceci pour expliquer les écarts qui apparaissent lors des tests de gros réflecteurs. Il faut voir la valeur RMS du C9 en question, mais avec un lambda/4 avec un gros diamètre et sous certaines conditions ( absence d'astig, pentes douces ..., cf la discu sur le post précédent : Le foucault est il mort ...), on peut considérer l'optique comme bonne.

Qui peut garantir que la collimation des instruments fabriqués, testés et exploités est toujours réalisée à mieux que lambda/4 ? Il faut relativiser nos réflexions sur les lambdas astronomiques annoncés par les fabricants, testés par les partisans du Foucault, et repris par les astronomes.

Les ambitions de départ peut être élevées (aussi bien côté constructeur, artisan, astronome) mais au final, on utilise un instrument optiquement non parfait, avec des réglages non parfaits, avec un ciel où on est obligé de faire avec, et des capteurs également imparfaits. Relativisons donc les tests d'instruments quel qu'ils soient.

Il faut ensuite voir comment le télecope sera utilisé. En stellaire avec des pixels de 10 microns, si le télescope est ouvert à 4, et si le strehl n'est pas de 0.99 est ce grave ? Non, car le diamètre de la tache d'airy sera 5 microns.
Prenons le cas d'une utilisation en planétaire, est ce grave un strehl de 0.94 au lieu de 0.97 ?

Qui peut prétendre détecter en pratique détecter des écarts sur le strehl de 1 à 5 % ? Si oui comment ?

Pour en revenir à des considérations plus terre à terre, je souhaite effectuer parmis vous un petit sondage dans un domaine que nous connaissons tous : la photo.

Un objectif photo 50 mm ouvert à 1.8, à quelle précision (front d'onde et strehl pour les fanatiques) estimez-vous la qualité optique monochromatique pour les diaph suivants : 1.8 - 2.8 - 4 - 5.6 ?

Spirou

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pour en revenir à des considérations plus terre à terre, je souhaite effectuer parmis vous un petit sondage dans un domaine que nous connaissons tous : la photo.

Un objectif photo 50 mm ouvert à 1.8, à quelle précision (front d'onde et strehl pour les fanatiques) estimez-vous la qualité optique monochromatique pour les diaph suivants : 1.8 - 2.8 - 4 - 5.6 ?


hum tu veux dire en théorie avec une optique "parfaite" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben au vu des différents tests, il semble quand même que le "fossé" entre le marketing, la pub, les performances annoncées et les performances réellement utilisables d'un instrument grandit de jour en jour.

Maintenant, pour faire de l'astro et prendre son pied avec un diamètre de 80mm, c'est une autre question !!!

Je n'arrive toujours pas à comprendre comment un collectionneur de belle optique (dont je suis) est obligé d'essayer de justifier son achat avec des perfs qui n'ont plus rien à voir avec une utilisation raisonnée de son optique. Le jour ou j'aurai assez de sous pour collectionner du Leica, j'en aurai rien à cirer de savoir que c'est meilleur ou moins bon que trucmuche ou machin (c'est un avis personnel).

Aven59

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Pour en revenir à des considérations plus terre à terre, je souhaite effectuer parmis vous un petit sondage dans un domaine que nous connaissons tous : la photo.

Un objectif photo 50 mm ouvert à 1.8, à quelle précision (front d'onde et strehl pour les fanatiques) estimez-vous la qualité optique monochromatique pour les diaph suivants : 1.8 - 2.8 - 4 - 5.6 ?"

Non, non pas une optique parfaite. Je veux simplement savoir à combien vous estimer la qualité optique monochromatique (front d'onde et strehl) des 50mm ouvert à 1.8 que vous utilisez dans la vie de tous les jours...

Allez-y, lancez-vous dans des pronostics ... C'est un simple jeu. Puisque nous parlons beaucoup des valeurs PV, RMS et Strehl, effectuez vos propres estimations en direct et ensuite je balance quelques valeurs de 50mm mesurés sur interfero.

Pourquoi ce simple jeu ? C'est pour montrer qu'il existe effectivement un écart plus ou moins important entre ce que nous attendons tous d'une optique parfaite (notre rêve à tous, rêve de perfection soutenu à tort par certains fabricants qui fournissent des valeurs de Strehl et RMS) et ce que nous utilisons.

Cet écart en photo, n'empêche nullement son utilisateur de prendre plaisir et de réaliser de "bonnes" photos. Le but premier c'est de prendre plaisir que ce soit avec un 115/900, un 300 ou un 600, un appareil photo à 100 euros ou un Leica. Des personnes avec des optiques "normales", pas exceptionnelles , peuvent obtenir d'excellent résultats. L'opérateur derrière l'optique est en grande partie responsable de la qualité obtenue.

Donnez un jetable à Henri-Cartier Bresson et il fera des photos dignes d'être exposées. Donnez-moi moi son Leica, et je serais incapable de prendre une photo digne de lui ou d'une simple expo. Faut il commencer avec un Leica pour arriver au niveau H C Bresson ou avec un jetable. Je répondrais personnellement, peu importe cela ne me regarde pas, ceux qui ont les moyens acheteront le Leica, les autres une gamme en dessous. L'essentiel dans un hobby, c'est de ne pas vivre frustré.

Si quelqu'un est satisfait d'une optique pendant son utilisation , il n'a aucune raison de changer d'avis suite à un test interfero.

Spirou

Share this post


Link to post
Share on other sites
L/28 RMS seulement ??? Arghhh, je m'en vais de suite jeter cette bouse innomable que je viens d'acquérir Dommage, je commençais tout juste à me faire à mon nouveau pseudo WOFluoFred

Share this post


Link to post
Share on other sites
LOL fredo : c'est juste que sur le papier livré avec la lulu ils annoncent l/50, d'ou un ecart de 20 L avec la mesure.

pour spirou : dans le meme genre fait une photo noir et blanc, a moitiée ratée et floue, et expose : et dit que c'est HCB, tout le monde se dirat "quel artiste"
je deconne mais a peine : de même qu'il ne faut pas se laisser abuser par les Lambdas (j'ai bien retenus la leçon) il ne fait pas ses laisser abuser par les noms d'auteurs.
notre "filtre" d'appréciation d'une photo nous la fait jugée bonne ou mauvaise selon nombre de critère, dont le critère de - conaissance de l'auteur voir de reconaissance de celui-ci_ certe HCB fesait de belle photos, mais ce n'était pas un jetable qu'il avait dans les mains

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 30-04-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
spirou, j'ai pu observer sur un collimateur clavé avec un microscope l'image d'une tache de diff d'un zoom que je possédais, on voyait très bien les anneaux de diffraction

pour le 50 mm à pleine ouverture je dirais quelques lambdas sur l'axe...
en diaphragmant de deux ou trois crans comme conseillé pour atteindre les meilleures perfs tu te retrouves à 5.6 ou 8, la tache de diff fait alors autour de 10µ en théorie et en pratique je ne connais pas beaucoup de films argentiques qui étaient capables de capturer ça. il n'a donc pas besoin d'être à lambda/4 pv non plus à ces ouvertures là. je donne un chiffre au pif : 1 lambda au meilleur daphragme.

[Ce message a été modifié par asp06 (Édité le 30-04-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah ! Les tests d'objectifs photo, je suis en plein dedans ! Eh oui à 1,8 le 50mm il est pas fameux ( du moins le mien ) !

Bon Spirou, je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas trop d'accord avec le parallèle photo . Il y a des clichés qui s'accommoderont d'une certaine mollesse optique, d'autres pas . HCB ferait de trés bonnes photos avec un jettable,( pourvu qu'on ne lui demande pas un tirage expo), mais je vois mal Edward Weston avec un jettable .

En astro tu mets l'oeil derrière l'oculaire et tu as l'image "brut de décoffrage". Il faut 1 seconde pour séparer la bouse de l'optique de course. Maintenant c'est vrai que parfois c'est si proche que ce n'est plus de l'astro mais de l'ennuyage de mouches . Je ne porte pas de jugement, il y a des fans de matos, c'est leur truc, voilà .
Vive la diversité .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Spirou, je rejoins Phil dans ses propos. Faire un parallele entre la photo et l'astro me parait etre un peu gros. Les photos de HCB n'ont rien de particulier dans la technique photo (piqué, contraste,etc). Certaines, à y bien regarder, sont même floues. Et alors? Faire de la photo, ce n'est pas utiliser dans les meilleures conditions possibles le meilleur materiel au monde, c'est plutot révéler l'invisible et pour cela, nul besoin d'optique de course sinon d'un bon oeil et de ce qui va derrière.

L'astro, à comparer, c'est du "brut de décoffrage"; Tu as ton instrument et ton oeil, point final. Pour te convaincre de la difference, j'attends toujours des photos d'astro "artistiques" (j'ai pas dis floues!)...

Pour en revenir au sujet de départ, il serait bon que les spécialistes en optique nous disent à partir de quel niveau l'on peut considerer une optique astro comme bonne / moyenne / passable / pourrie. Les chiffres, c'est bien mais l'impact sur le terrain, c'est mieux. Cela permettrait de ne plus s'attacher aux chiffres annoncés par les fabricants (si on commence à les écouter...)et de raisonner par rapport à des critères plus mesurables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dali : si tu es anglophone il y a une page synthetique de mel bartels la dessus : http://www.efn.org/~mbartels/tm/ratemirrors.html
dont j'extrais ce passage sur "l'échelle de bratislav" qui s'appuie sur le star test , et une échelle "bartels" qui s'appuie sur le comportement à fort grossissement lors de l'observation d'un objet faiblement contrasté.

"star test: Finally we come to a method that is qualitative only. Popularized by John Dobson and his protégé Bob Kestner (head optician for the COBE Hubble correction optics at Tinsley Labs), this method relies on slightly defocusing a test star, first inside of focus, then outside of focus. By noting how the light from the entire mirror focuses, a rating in the form of: excellent, good, average, poor, or unacceptable, can be given to the mirror.

Here is Bratislav's scale:
1. Can't find anything wrong with it, absolutely perfect: '<expletive>' Yet to see one after ~25 yrs
2. Defects visible only in extrafocal images, and only after extensive star testing in best seeing conditions ( << 1/10 wf): 'You lucky b@$#@rd!' Can count these on fingers of one hand
3. Extrafocal defects readily visible, but really minor ( < 1/10 wf): 'Excellent' Best examples of best commercial telescopes (Zeiss,AP,Tak etc) Best examples of homemade optics
4. Extrafocal defects fairly obvious, but in focus image still essentially perfect ( 1/10 - 1/6 wf): 'Very good' Majority of current 'best commercial telescopes'; best examples of mass produced scopes
5. Large defects visible on extrafocal images, in focus image suffers only slightly ( 1/6 - 1/4 wf): 'Good' selected examples of mass produced telescopes, most well made amateur optics; some examples of 'best commercial scopes' can still be found here
6. In focus image visibly suffers ( ~1/4 wf): 'Acceptable' good mass produced scope, most good large/fast mirrors I've seen
7. Image deterioration serious, clearly beyond 1/4 wavefront: 'Light bucket' majority of older generation mass produced scopes, special purpose telescopes (astrographs)
8. It's difficult to determine when scope is in focus at all ( 1/2 - 1 wf): 'If you're happy with it ...' unfortunately, not that difficult to find !
9. Usable only at very low magnification ( ~1 wf): 'I don't want to have anything to do with this one'
10. Absolutely useless: '<expletive>' unlike 1, I've seen these :-)
99% of all scopes I've seen fall into '4-10' bracket.

magnification roll-off: Another qualitative method, though it does demonstrate the MTF (modulation transfer function). A low contrast object such as Jupiter is selected, and a series of magnifications are run through. At some point, the image will roll-off and begin to lose it sharpness. Dividing this magnification by the aperture gives a rating such as, this mirror is good to 50x per inch of aperture.

Here is my scale:
Mirrors that can sustain 35x to 50x per inch of aperture I rate as excellent.
Mirrors that sustain 25x to 35x per inch of aperture I rate as good.
Mirrors that sustain 25x per inch of aperture are acceptable.
Mirrors that sustain 15x to 25x per inch of aperture are poor, usable only at lower powers.
Mirrors that fail at 12x per inch of aperture are plain just not finished.
For smaller mirrors, push these numbers a little higher, for gargantuan mirrors, push the numbers a little lower. "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci asp06, cela rejoint ce que je disais. Pouvoir classer les optiques sans s'attacher à des chiffres, c'est un vrai progrès pour la compréhension de tout un chacun. Notons qu'il en est de même en photo: beaucoup de chiffres et peu d'explications quant à leur pertinence... cela me rappelle des tests passés il y a quelques années et qui notaient (selon les critères retenus) des optiques Leitz comme moyennes sans que la rédaction du dit-cannard ne s'en étonne... les chiffres étaient là pour le prouver, c'est-ce-pas?!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui peut prétendre détecter en pratique détecter des écarts sur le strehl de 1 à 5 % ? Si oui comment ?

Si quelqu’un peut répondre à ma question précédemment posée...

Pour Fredegoto :
D’accord avec toi. Ceci dit, pourquoi Bresson avait un Leica ? Parce l’optique est la meilleure du monde ?

Personnellement je ne crois pas qu’il avait un Leica pour cette raison. Peut être pour des raisons sentimentales, une certaine philosophie technique, le monde n’était pas encore envahie par l’optique japonaise…

Phil et Dali:

Egalement d’accord avec vous, mais nous nous sommes pas compris je pense.
« Pourquoi ce simple jeu ? C'est pour montrer qu'il existe effectivement un écart plus ou moins important entre ce que nous attendons tous d'une optique parfaite (notre rêve à tous, rêve de perfection soutenu à tort par certains fabricants qui fournissent des valeurs de Strehl et RMS) et ce que nous utilisons. »

Pour revenir au parallèle photo, je reconnais qu’il ne s’applique à 100% a l’astro. C’est simplement l’état d’esprit. On possède un certain matos et on essaye de l’exploiter jusqu’au bout de ses possibilités, en tout en se perfectionnant soi même.
Lorsque je dis « L'opérateur derrière l'optique est en grande partie responsable de la qualité obtenue. » Ce même opérateur doit arrêter de considérer les lambdas RMS , PV et autres strehl comme une fin en soi. Si cet opérateur pinaille chez l’opticien pour réclamer son lambda/30, il doit aussi se donner les moyens de régler ses optiques avec cette précision. Personnellement, régler à mieux que lambda/8 PV ou l/40 RMS me paraît improbable avec les moyens disponibles chez les amateurs. Les lambdas et strehl, tels qu’ils sont fournis, ne sont que des indicateurs pour dire que l’optique sera un cul de bouteille, une optique acceptable et une optique exceptionnelle. Maintenant, faut il obligatoirement retrouver les mêmes valeurs en cas de tests indépendants. NON ! Les raisons ont été données dans le post précédent (Foucault mort ?).

Pour en revenir aux optiques photos testées monochromatiquement et interferométriquement (ce n’est pas une mesure de MTF en lumière blanche). Les résultats sont valables à 633 nm mais ne permettent pas d’en dire plus de part et d’autres de la longueur de test. Donc à relativiser !! Uniquement pour donner un apercu des lambda et strehl avec des objectifs que nous employons plus souvent.

50mm 1.8
Diaph PV RMS Strehl
1.8 1/2 1/9 (0.6)
2.8 1/3 1/15 0.80
4 et 5.6 1/9 1/49 0.94

300mm 4.5
Diaph PV RMS Strehl
4.5 1.1 1/5 (0.2)
5.6 1/1.2 1/6.5 (0.38)
8 1/2.7 1/14 0.8
11 1/4 1/28 0.92

Sachant que la tache de diffraction aux pleines ouvertures est inférieure à la résolution du film. Mon parallèle avec la photo, va dans la même direction que ma question du début :
« Qui peut prétendre détecter en pratique détecter des écarts sur le strehl de 1 à 5 % ? Si oui comment ? »
et n’est là uniquement pour relativiser le rapport de Strehl. Un rapport de Strehl dans des conditions réelles (test en fonction) de 0.8 à 0.95, OK on peut voir des différences. Au delà, il faut aller voir ce qui se cache derrière les chiffres.

Alors ASP06, surpris par les résultats ?

Et toi Phil, que testes tu comme objectifs ? et comment ?


Spirou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this