Sign in to follow this  
Richman

Commencer en CCD

Recommended Posts

Bonsoir,
Je possède un M210 que je vais bientôt installer sur une em200. Mon budget me permettra aussi sans doute d'envisager l'achat d'une petite CCD. Histoire de compenser mes premiers déboires avec la DSI.
Vers quel modèle m'orienter?
Afin d'éviter les réponses de normands ;-), je vous avoue pouvoir y consacrer quelques 1500 euros environ...

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Un appareil photo numérique reflex style 350D ou bien D70s !

Amicalement
Quentin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le M210, c'est le µ210 ?

Du fait de sa focale importante, il faut absolument utiliser un réducteur de focale pour l'utiliser avec les capteurs CCD, webcam ou APN qui, de nos jours, ont des pixels minuscules (surtout les APN). Compte tenu que Takahashi ne fait pas de réducteur de focale autre que le F/9-et-quelques (ici insuffisant), ça élimine les APN, car leur capteur est trop grand pour fonctionner avec les petits réducteurs faits pour les webcams ou CCD. Ce paragraphe, c'était surtout pour Quentin...

Sinon, avec 1500 €, tu as les caméras CCD Starlight anglaises qui semblent être bonnes (surtout les modèles noir et blanc, plus sensibles), et tu n'es pas loin du prix de la caméra Platinum, qui utilise le même capteur que la ST7 par exemple (mais sans autoguidage bien sûr).

Reste à trouver le bon réducteur de focale. Je sais qu'un astrosurfeur, il y a 2-3 ans, utilisait avec succès un réducteur F/3,3 fait pour les Schmidt-Casegrain, mais après un bidouillage du Mewlon. Quant aux petits réducteurs F/5 pas chers faits pour les webcams, je ne sais absolument pas ce que ça peut donner. À mon avis, préoccupe-toi de ça avant d'acheter la caméra CCD.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Bruno,

En fait, Philippe B. utilise une CCD sur son M210 grâce à un réducteur 1/3. Au vu des photos publiées sur son site, il semble avoir trouvé la bonne combinaison.
Le tout monté sur une G11 je crois et guidé par une webcam montée sur une lunette en parallèle.

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Richman: réducteur 0.5 type webcam avec une petite starlight pour l'imagerie et une chtite lunette avec oculaire réticulé pour le suivi? Une em200 encaissera largement la charge de cet ensemble.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec un "vraie" caméra CCD, donc un capteur très sensible, il n'y a pas besoin de suivi ; des poses individuelles de 1 à 2 minutes, que permet la EM200, sont suffisantes. Le tout est d'avoir une caméra à faible bruit de lecture, ce qui est la cas des caméras CCD actuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre: Même avec un réducteur de x0,5 la focale restera toujours de 1200 mm, à comparer à l'instrument guide qui pourrait être une 80/400 par exemple.

Bruno: Pierre parvient à faire des poses d'une minute à la webcam grâce à son em200 justement.
Il suffirait donc de transposer le principe sur la CCD me dis-tu?

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au foyer et avec une ST6 (échantillonage de 2" environ) je posais 1 à 2 minutes. 1 minute marchait à coup sûr, mais pas forcément 2 minutes, et du coup je faisais souvent des poses de 100 secondes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une règle qu'on retrouve souvent: on guide avec un grossissement équivalent à 100x par mètre de focale.

Bruno: à f/6, j'ai un échantillonage de 1" .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, je pense que le guidage est une contrainte telle qu'il faut s'en passer si le matériel le permet. Or une caméra CCD moderne et une EM200 permettent de s'en passer.

J'ai connu le guidage (la ST6 était trop bruitée, il fallait guider pour améliorer les images) et c'était mon souci numéro 1. Le montage de la lunette-guide, trouver une étoile-guide, la buée sur la lunette, etc. Pfiouuu, la barbe !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nous n' auront plus qu' a immortaliser les dentelles que l' on observera au CdF avec l' espoir d' avoir moins d' humidité que le week-end dernier au milieu de la pampa somme alienne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un soucis de rapport S/B il est toujours meilleur d'adopter un temps de pose unitaire minimal. 5min est déjà bien. Là ou les temps de pose unitaires peuvent être inférieur c'est sur des objet très brillant comme M42. Mais sur les autres vaut mieux augmenter.

L'autoguidage bien utilisé fait des merveilles surtout avec les CCD astro actuelles. Les SBIG, plus chères, possèdent cet avantage. Dans mon cas il serait difficile de revenir à une CCD sans autoguidage tant l'avantage et la flexibilité est énorme notamment lorsque l'on attaque des poses sur des nébuleuses en H-Alpha ou autres filtres.

Même avec d'excellentes montures il est recommandé d'utiliser un autoguidage. Pour débuter il est clair que l'on peut s'en passer mais après avec l'expérience on voit très vite l'intérêt d'en posséder un et d'allonger les poses unitaires.

voilou, voilou............

A++++++++++++++++++++++++

Flo http://www.astrosurf.com/ccdaltazao

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this