Sign in to follow this  
Nevermore

Lunettes achromatiques de grand diamètre en ciel profond ?

Recommended Posts

Tout est dans la question

Skywatcher 150/750, et autres Meade 152 mm ...

Je me demande quelles sont les performances de ces instruments en visuel sur le ciel profond. Pour quelqu'un ayant déjà un gros dob, ne souhaitant pas se lancer dans la photographie et faisant très peu de planétaire, ce genre de lunette est il une bonne affaire comme second instrument ?

sur M42, M13, M27, M 101 et autres, j'ai du mal à imaginer que l'image puisse être tellement meilleure dans une FSQ 106, non ?

écalairez ma lanterne de vos conseils lumineux....


Bon ciels à tous !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

bon, ma réponse (une question en fait !) ne va pas t'avancer beaucoup : pourquoi vouloir une lunette de 150 destinée au deep sky visuel alors que tu as déjà un "gros dob" ???

Explique nous un peu plus tes motivations ;O)

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tant que tu restes à faible grossissement (disons une pupille >3mm), sur objet impossible à résoudre en étoile pour ce diamètre (Type Galaxie & Nébuleuse), les performances sont très très proches du meilleur instrument super hyper APO (pour peu que la lulu soit de bonne facture, et pour F/D=8 en 152mm). Par contre, cela va se gâter si tu commence à t'intéresser à des amas ouverts ou que tu ressens le besoins de pousser le grossissement pour résoudre des amas globulairs: tu vas perdre en magnitude limite par rapport à un engin de même diamètre mieux corrigé de l'aberration chromatique. Le minimum syndical pour une 150mm, ce devrait être f/d=10, et je me sentirais beaucoup mieux à f/d=15, qui même avec son champ plus restreint deviendrais beaucoup polyvalente: même avec l'aberration chromatique non négligeable, les détails sur les planètes sont facilement décelables, et la magnitude limite augmente sur objet résolu en étoiles à plus fort grossissement mais question encombrement, ce n'est plus tout à fait ça. Pour moi, une lunette achromatique courte (F/D=8 ou en dessous), c'est un instrument visuel très spécialisé dans l'observation à très grand champ et à faible grossissement, ou un astrographe dédié à l'imagerie en H-Alpha par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait je cherche un instrument secondaire, pour observer entre les nuages.

J'ai déjà une lunette de 70 mm sympa pour les déplacements, mais un peu juste en deep sky.

je fais le tour des possibilités...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans AstroMag n°4, tu trouveras un test comparatif sur le ciel entre une Kepler 150mm et 2 apo de 130 mm.

les conclusions recoupent tout à fait les remarques de Vincent.

Pascal

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne peux pas répondre pour l'instrument en question...

Ce que je peux dire, c'est que sur une APO de 140 (TEC140), l'observation du ciel profond à grand champ (2° à 3°) est un véritable régal... Bien entendu, pour observer M51, ce n'est pas le pied mais sur les grands amas ouverts, les nébuleuses diffuses, etc... l'observation est bien plus riche dans un instrument à grand champ que celle de M51 dans un T250 !...

Je pense qu'un instrument de type lunette achromatique, moins couteux qu'une APO, peut rendre des services comparables à faible grossissement surtout avec un filtre interférentiel ; pour les amas ouverts, c'est peut être plus douteux mais je pense que c'est sympa quand même (voir post de Vincent).

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 10-10-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai la 120 600 et ma réponse est idem celle de vincent.
C'est une excellente grosse jumelle, et je prends beaucoup de plaisir à observer en grand champ. Maintenant, pour résoudre les amas globulaires, c'est trop juste. Pour les galaxies (M101/M51 et autres), c'est le minimum syndical sauf peut-être excellent ciel. Pour M31, c'est super et mieux qu'un 200 mm SC !! Pour le double amas, c'est le rêve. Pour les planètes, passez,il y a rien à voir. Le grossissement optimal est entre 25 et 60X. Après, la luminosité chute nettement et l'image se bacle...
Pour une 150, je pense que c'est la même chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this