Sign in to follow this  
Tyco

Mars et "Ciel et Espace"

Recommended Posts

Mars est vraiment très difficile à observer. Mon "coup de gueule est sur l'article de Ciel et Espace sur Mars, et plus généralement sur leurs articles sur les observations visuelles. Ils font croire qu'on peut voire des détails avec une lunette de 60 mm (qui sont quasiment toutes des bas de gamme) de quoi décevoir tout novice qui s'attend aux belles photos montrées qui demandent évidemment un 350 mm. Vu ce que je vois au 127 après 15 mn à rester à l'occulaire, je doute beaucoup de la lunette de 60.
Des betises comme : aec un grossissement de 80X et une lunette de 60 : On peut apercevoir sans problème Hellas, une vaste cicatrivce au sol assez clair. On oublie qu'avec 80X de grossissement, la taille apparente de mars n'est que de 0.3 deg et que la résolution d'une bonne lunette de 60 est de 2'' alors que la taille de mars est de 20'': On ne peut pas voir de "détails pointus" dans ces conditions. Surtout qu'une lunette de 60 achro de débutant est très loin d'atteindre les 2'' et vu la hauteur (et donc la turbulence)de mars en ce moment.

C'est pas la première fois que C&E enchérit sur ce qu'on doit voir et ca commence à être vraiment agaçant.

La lunette de 60 revient à chaque fois que C&E fait des articles sur les observations visuelles. Et à chaque fois, il faut bien le double pour observer sérieusement. Super le nombre de débutants déçus avec de telles articles !

J'ai aussi un magazine américain qui souligne que Mars est une planète très difficile à observer : Au moins un peu de franchise.

Qu'en pensez vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Pour ma part , tu a totalement raison car je possède une lunette 70/700 et pourtant je n'arrive pas a voir de détails sur mars !
A ce niveau ils exagères un tout petit peu ....
Amicalement.
Benoit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ma part , tu a totalement raison car je possède une lunette 70/700 et pourtant je n'arrive pas a voir de détails sur mars !
A ce niveau ils exagères un tout petit peu ....
Amicalement.
Benoit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"et vu la hauteur (et donc la turbulence)de mars en ce moment. "
voui, mais il faut l'observer qd elle est assez haute ds le ciel, càdire vers 2-3h du mat
et puis si tu regardes à travers la fenetre (meme ouverte) ou un velux, c'est pas genial non plus...
ni depuis un balcon d'immeuble
meme dans un jardin avec pelouse, il y a des nuits où les images sont tres bouillantes, c'est rare qu'on puisse voir de fins details, c'est pas tj la faute à l'instrument...
cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est sur que dans une achro de 60, c'est difficile mais vers comme dis vers 2-3h par une bonne nuit, ca doir etre faisable (les détail pointus, sur c'est pas possible).

Evidemment, C&E a peut être aussi omis de dire cela. En tous cas faut pas s'attendre à la voir comme sur les photos d'un gros diamètre.

Dans une petite lunette de 80 (ok une ED, ca n'a rien à voir avec une achro60 d'entrée de gamme), tu peut observer des tas de trucs, alors avec un mak 127, tu doit pouvoir t'amuser quand meme.

Bye et bon ciel.

[Ce message a été modifié par fredhoer (Édité le 28-10-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que je me suis interrogé sur la description de "ce que l'on pouvait voir dans une 60mm" dans ciel et espace mais aussi dans astromag. On fait, si je me souviens de ce que j'observais dans un 75mm, on peut y détecter quelques contrastes : principalement syrtis major et mare acidalium... mais pas question de dessiner les formes exactes. Il aurait été plus intéressant de montrer des simulations ou des photos représentatives comme dans l'excellent guide de S Brunier (Observer Mars, multiguides Bordas)...

Cela risque d'en décevoir plus d'un...

Il y a aussi d'excellentes simulations sur le site
www.calsky.com

pluse exactement :
http://www.calsky.com/cs.cgi/Planets/5/1?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

On peut voir quelque chose sur mars avec une lunette de 60 non apo!
Lors de l'opposition de 1990, avec ma "simple" lunette de 60 je me suis bien amusé, syrtis major etait évidente ainsi que d'autres formations. j'ai acheté à l'époque un filtre 21A au coulant 24.5, cela augmente un peu le contraste et avec un oculaire de 6mm (117X)j'avais de tres bonnes images. Le tout est d'avoir un peu d'experience en visuel avec ces instruments et ne pas vouloir absolument voir les memes détails que les photos faites avec des instruments plus puissants.
c'est la même chose pour le ciel profond, une vision à l'oculaire n'a rien de comparable.
Pour le fun, en plus du C8, j'ai ressorti la lunette pour l'opposition actuelle , mars est toute mimi la dedans!!

Mona

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Laurent, génial ce sîte !!! Je viens de pouvoir vérifier ce que j'ai vu hier soir à l'oculaire...et ça correspond....ouf !!! (Peut être un peu moins orange pour la couleur)
Ceci dit, c'est vrai que Mars est plutôt décevante à l'observation si toutes les conditions ne sont pas réunies. (Matériel bien réglé à température, pas trop de turbu., et surtout un oeil exercé car les "détails" sont toujours fugaces)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis d'accord avec toutes vos remarques. Je l'observe vers minuit, mais c'est vrai que je suis en ville. Cependant, j'ai un instrument plus gros qu'une 60 de commerce. La description qu'ils donnent pour une 60 est vraie pour mon MAK127.

Ils stipulent que 100€ suffisent, à ce prix là, c'est une lunette bas de gamme et c'est résolument débutant. Donc pas question de pouvoir voir tous les détails qu'ils disent voir "facilement" alors que Mars demande en effet de l'expérience. Et généralement, l'expériménté n'a pas une lunette de 60 de supermarché...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mars

Mars est une des planetes les plus difficiles
Donc pour voir quelque chose il faut une nuit SANS turbulence, cela m est arrive une seule fois avec mon newton de 155 a la campagne lors de la derniere opposition
La mon oeil etait capable de distinguer tout ce que l on est sense voir dans un 155, c etait grandiose j etais passe d une jolie boule orange a une planete.
Meme mon etx90 donnait d excellent resultat cette nuit la.

De plus les details etant faiblement contrastés la collimation doit etre parfaite.
A l epoque j avais discute avec un mec qui avait un 400 il n a jamais pu voir quoi que ce soit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et les ptit's gars,le "jour" ou tu tombes sur la nuit de reve tous les instruments sont transformés mais ca se compte sur les doigts d'une main sur une année dumoins par chez moi Faut perseverer et ne pas hesiter a sortir le plus souvent possible pour Mars en ce moment.

On a poste en meme temps avec Gordini pour dire la meme chose

[Ce message a été modifié par thclavel (Édité le 28-10-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mars est petite mais d'un autre coté c'est une planète qui supporte bien les forts grossissements .

Ce n'est pas non plus une planète si dificile que ça . Certains détails, c'est vrai sont assez peu contrastés, mais il y en a pas mal qui sont évidents, comme Syrtis Major .
Si on ne voit rien, ou bien la turbu est forte, ou bien l'instrument n'est pas bien réglé, et ...les deux pour les plus chanceux !
Si on ne voit rien avec un 400, il faut aller chercher ailleurs que sur les contrastes de la planète , l'explication .

Jupiter me parait plus difficile .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mars est une planète difficile, mais il faut persévérer. Je ne parle pas de persévérer de nuit en nuit, mais au cours d'une même sortie. Il faut guetter les trous de turbulence, même de courtes durée : Un jour j'étais déçu du peux de détail qu'elle offrait au travers de mon 114, et avant de replier bagage j'ai jeté un dernier oeil à l'oculaire et l'image était - par instant - criblée de détails

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme l'a dit je sais plus qui, la plus mauvaise partie de l'instrument, c'est l'atmosphère (enfin en général.... )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Observer à Paris ou en proche banlieue n'est pas un handicape pour le planétaire, bien au contraire. Les plus belles observations de la Lune, Juju, Saturne ou Mars que j'ai pu faire, les rares fois ou même à 500x avec mon C8 l'image était stable c'était en RP, pas à la campagne. La chape de pollution qui englobe la RP semble figer la turbulence certains soirs et là ce qu'on perd en luminosité on le rattrape largement en stabilité de l'image.
Il y a qu'à voir d'ailleurs les splendides images de Legault prises en proche banlieue parisienne avec un 300.

[Ce message a été modifié par debricon (Édité le 28-10-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme, j'habite à 2km de Paris, je fais régulièrement de superbes observations de Jupiter avec une FS102, l'image est très souvent stable, contrastée...

Mars est effectivement plus facile que Jupiter, il y a plus de contraste. Le "seul" probème en ce moment c'est la turbu liée à la hauteur de la planète aux heures raisonnables (vivement le changement d'horaire)

Il faut simplement être patient, hier 2 heures d'observation, mais résultat j'ai vu Hellas
comme jamais je ne l'avais observé en 2003 (très blanc)

Share this post


Link to post
Share on other sites
j observe dans une cite medievale la plupart du temps donc pas gate non plus
le 400 en 2003 avec la chaleur c etait pas terrible parait-il.
moi j observe pas a paris donc je peux pas dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour ma part, j'ai pas suivi certains conseils quand j'ai débuté, j'ai cash acheté un maksutov russe de 150mm d'occasion comme premier instrument, et heureusement, sinon j'aurais arrêté l'astro déçu par ce que j'aurais vu avec un diamètre inférieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toutes ces remarques, elles ont comme point commun que Mars n'est pas une planète qui s'observe facilement. J'attendais donc de C&E, qui est un journal sérieux, des mises en garde, des conseils d'observation, etc... et pas une page pleine de belles images avec des paragraphes qui laissent croirent qu'avec une lunette de 60 mm, c'est la panacé !

Par contre, avec du bon matériel, et de l'expérience, c'est vrai, on voit des choses, mais c'est fugace et ils faut des conditions "exceptionnelles" (dans le sens rare, fugace) et pas dans le sens génial) : des points pas du tout abordés dans l'article !

Je remarque d'ailleurs que c'est général à l'observation planétaire, alors que moi, quand j'étais débutant, je croyais que le planétaire, c'était le plus facile ! En fait non, c'est aussi exigent que le ciel profond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
moi ce qui me gonf.. davantage c'est que j'ai de plus en plus l'impression que nos deux magazines se collent à la culotte éditoriale et que l'un cherche à ressembler à l'autre (à moins que ce ne soit le contraire) au poit que je me dis que bientôt il n'y en aura plus qu'un parce que cloné.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est vrai que sur ce coup-là, C&E y va peut-être un peu fort à vous entendre (je n'ai pas lu l'article). En effet, ma modeste expérience en observations planétaires m'a appris qu'en deçe de 80mm, il ne fallait pas compter apercevoir quoi que ce soit sur Mars, si ce n'est peut-être un petit point blanc en guise de calotte polaire. Les premiers détails sur Mars (Syrtis Major, Sinus Meridiani,...) me sont apparus avec un 115/900. Ensuite, un 225mm a "boosté" la perception des configurations martiennes en 2003 et maintenant le C14 et ses 355mm explose les meilleures performences du 225mm.

Le problème de Mars est d'une part son faible diamètre apparent qui n'excède pas celui du globe de Saturne lors des meilleures oppositions, mais en plus, les détails sont très faiblement contrastés et peuvent être effacés par l'éblouïssement de la planète elle-même (c'est l'impression que j'ai eue avec un petit instrument).

Maintenant, ma conclusion est qu'il faut au moins 150mm pour pouvoir faire de bonnes observations sur Mars, au-delà de 250mm, la planète devient un magnifique objet. Avec 300mm et plus, on s'attaque à la cartographie martienne détaillée, suivi de phénomènes atmosphériques, étendue des calottes polaires,... et des observations prolongées sur plusieurs mois sont envisageables.

J'espère que ça peut aider

Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this