Sign in to follow this  
marie

demande renseignement sur mak meade 7"

Recommended Posts

Bonjour,
A l'origine je comptait m'acheter une apo de 120,130 de diametre style skywatcher,mais j'ai lut je ne sais plus ou une très bonne critique du mak 7" de meade...
je me pose la question sur ce tube optique pour une utilisation essenciellement lunaire et planétaire depuis mon jardin....Quelle sont ses qualitées, ses défaults, vaut il mieux un mak intes? Le rendu est il comparable a une bonne apo de 150? Je ne cherche pas la course au diamètre, je possède dejà ce qu'il me faut, mais recherche un instrument que l'on puisse facilement mettre en oeuvre pour un maximum de plaisir en planétaire...
Bref, vos expériences et vos avis sont les bienvenus...
Merci par avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Ce qui fait l'intérêt des lunettes apochromatiques à l'origine, c'est la possibilité de réaliser d'excellents objectifs à courte focale. Grand champ, donc, mais aussi chromatisme quasi indécelable, qui eprmet du coup de grossir suffisemment pour un usage planétaire.

Le Mak est un instrument à longue focale, donc tout indiqué pour le planétaire, bien qu'il soit possible de lui adjoindre un réducteur pour élargir le champ en photo au foyer (dans les limites de son champ naturellement restreint le cas échéant).

Le Mak sera donc un peu plus spécialisé que la lunette apo, notamment pour les très grands champs à très faible grossissement (moi je ne trouve pas ça vital, du mooins en visuel. Enfin, ce n'est que mon avis).

Il a surtout l'avantage d'un prix très réduit devant celui d'une lunette (surtout apo) du diamètre que envisageais (150 mm apo ??? Hors de prix !) pour une clarté sans doute très proche.

Et puis le diamète du mak joue en sa faveur, surtout en visuel.

Le seul avantage d'une lunette apo réside dans sa compacité et sa qualité optique, qui permet tous les usages tout en étant ultra transportable. Mais à partir d'un certain diamètre, ça devient lourd, encombrant, et surtout, le prix augmente exponentiellement... D'où le succès des 80 mm aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marie,

Tu vises un Mak 7" Meade neuf ou d'occasion?

En principe, le 7" Meade a bonne réputation. Mais le problème chez Meade est toujours le même: la monture. Si tu pouvais trouver un tube optique seul et le monter sur la monture de ton choix, ce serait pas plus mal. Si je me souviens bien, la fourche d'origine (en mode équatorial pour une latitude de 45 à 50 °) ne permet pas de pointer à l'horizon vu la longueur du tube. Autre problème, le recul par rapport à la base de la fourche lors du montage d'accessoires.

[Ce message a été modifié par scc (Édité le 06-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour info, Marie,
Le chasseur d'étoiles à Paris posséde un tube d'occasion, si il n'est pas déjà vendu, je pense que c'est une bonne affaire. Ce tube pour le planétaire est un excellent choix, diamétre, focale et définition.
A+, Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Meade 7" a bonne réputation.
Personnellement je n'ai jamais observé avec cet instrument.

Une occasion est souvent souhaitable, vu les prix!

Il est intéressant d'aller consulter les sites US. Sur Astromart par exemple, il s'en vend souvent et le tarif reste élevé même pour de l'occase (vs le prix US), Ce qui est sans doute un gage de bonne cote.
Le tarif americain est bien moins cher que de par chez nous de toutes façons

Le Meade souffrirait d'un problème de mise en température plus pronnoncé que ses concurrents de diamètre équivalent :
En effet pour des raisons de coùt, Meade monte son 7" dans le tube du 8".
Le surplus de matière et d'air à mettre en température se paie en temps de refroidissement.
D'autre part le tube est + encombrant et lourd inutilement. Plus de 9 kg pour le Meade contre 6.5 kg pour un Intes Micro 7" Deluxe.
Le modèle Intes Micro Deluxe F/15 est garanti à L/4 à 6 alors qu'aucune garantie de précision optique n'existe sur le Meade.
En neuf, le prix du Meade est de 1700 euros chez APrucMuche en Allemagne contre 3000 euros pour le Intes Micro (best price chez OptU, chez nous !).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour vos réponses rapides.Apparemment ce modèle ne récolte que des éloges optiquement parlant...
Oui , je souhaite faire seulement l'acquisition du tube seul (je possede bien sur une monture...).
Je regarde aussi du coté de chez intes, le modele m715 mais non deluxe. il n'y a que 300 euros de différence en faveur du meade (tous les deux obstrués a 27% et a f/d 15),mais celui-ci est vendu sans aucun accessoire comparé au m703 qui lui en est doté...
Je veux départager mon choix seulement sur la qualité du rendu des images fournies...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, M. Claude Dordonnat a été propriétaire d'un Meade LX200 178mm puis de la Starfire AP155mm de chez Astrophysics. Amoureux des belles optiques, il les a particulièrement bien testés.

Vous pouvez lui téléphoner au 05 53 71 46 77
Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
En ce qui me concerne...

Entre une lunette APO de 120 et un MAK de 7', y'a pas photo...

Y'a même pas de comparaison possible...

La lulu aura un contraste qui pète (désolé...) des étoiles très piquées, une mise en température quasi immédiate sans parler d'une plus grande facilité à 'voir' les couleurs...

Quand à essayer de faire des photos à F/D 15... J'ai un MAK à F/D 12 et déjà c'est pas coton pour la mise au point...

Le seul avantage (bien réel) l'encombrement et la facilité à grossir en planétaire / lunaire...

En hiver, il est obligatoire de LAISSER l'instrument dehors à cause de la mise en température.

Très franchement si j'avais pour unique instrument un MAK, j'aurai arrêté l'astro avec mon ciel pollué depuis longtemps.

Et pourtant je l'ai bichonné et rajouté une MAP secondaire pour éviter tout shifting ! Mais depuis que j'ai une APO, franchement je n'ai plus envie de regarder dans autre chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour autant que je sache, la MAP est plus facile à F/D 15 qu'à F/D 6, justement : un grand débattement du tube porte-oculaire modifie peu la mise au point.

Mais peut-être est-ce plus facile avec un crayford additionnel qu'en utilisant le traditionnel déplacement du primaire ?

Sinon, meilleur piqué avec une apo de 120 qu'avec un Mak de 170 ? Peut-être, je ne sais pas : l'obstruction ne doit pas aider, c'est un fait.

Meilleure clarté ? Encore l'obstruction, qui doit pas mal les rapprocher... En photo, c'est évident aussi. Mais en visuel, on n'emploiera pas du tout les mêmes oculaires pour les mêmes grossissements, donc je demande quand même à voir.

Plus de champ, en revanche, sûrement. Mais il faut aimer les grossissements faibles...

Je ne sais pas trop. Diamètres trop proches pour que le Mak montre une supériorité, peut-être ? Mais le prix est-il le même ?

Il faudrait que je puisse un jour regarder dans une apo pour me faire une meilleure idée. Des couleurs sur les planètes (même et surtout Jupiter, réputée "difficile"), j'en ai à profusion dans le 254... Mais c'est un 254. Et ma latitude aide sûrement aussi. J'aimerais bien comparer, quand même.

Je crains que 80 mm ne soient trop juste pour le visuel, et 120 mm apo ? Question prix, même pas la peine d'y penser...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En cherchant bien on doit pouvoir trouver sur la toile un comparatif italien entre le Mak Meade, le Mewlon 180 et je crois un SC . . Le mak se comportait trés bien . Idem avec un ancien test de S&T ou bien Astronomy .
Pour ce qui est du comparo avec une apo de 120, bien entendu le pouvoir séparateur (c'est ça le piqué?)va au plus gros diamètre. Pour les couleurs c'est pareil. Plus il y a de lumière et mieux on voit les couleur, bien que de prime abord les apparences puissent donner les faveurs à l'apo .
Par contre le contraste est assez superlatif dans les apo .

Share this post


Link to post
Share on other sites
> la MAP est plus facile à F/D 15 qu'à F/D 6

Tu confonds mécanique et optique.

C'est vrai que mécaniquement le débattement est plus grand. Mais le but c'est d'avoir les ch'tites étoiles nickel, et les ch'tites étoiles on les voit mieux à F/D 6 avec du contraste qu'à F/D 15 sans contraste.

Si tu as un reflex, enlève l'autofocus, essaye de faire la MAP à F/D 15 diaph fermé et tu verras... Et à l'infini, la profondeur de champ aide pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour info:

j'avais lu qq part que si le mak meade est si lourd
c'est qu'ils ont rajoute une grosse masse a l'arriere
du tube (du plomb ???) pour pouvoir l'equilibrer sur
la fourche LX200. En enlevant ce contrepoids on peut
gagner qq kilos....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour vos réponses.
Mon but est essencielement de faire de l'observation lunaire et planétaires.Pas d'imagerie longue pose ni de ciel profond en visuel...
je n'est jamais observé dans ce mak pour pouvoir me faire une idée du rendu, mais j'ai déja observé dans de très bonnes apos ...Toujours est il que si on me soutient que le rendu en contraste est equivalent a une bonne apo de 130 voire 150, pour la différence de tarif je préfaire largement le mak malgrès les quelques désagréments(mise en température...)
Quelq'un ayant un retour d'expérience sur ce tube ou sur un intes peut'il me donner son avis?
Jean-noel, merci pour le n° de tel, mais ne vais je pas déranger ce monsieur du style : bonjour je me présente(parfait inconnu) et je vous appelle pour avoir votre avis sur telle ou telle chose...

[Ce message a été modifié par marie (Édité le 07-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
...Claude DORDONNAT est plutôt du genre trés sympa...
...Et passionné...
!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aven59,
Visiblement, tu n'as pas observé dans un Mak Meade 7"...

Entre une APO de 120 (à quel prix ?) et ce mak de 178 mm, je me poserais quand même la question.
Un ami a acheté le tube d'occasion du Chasseur d'Etoiles, il en était sur le cul des images obtenues en planétaire avec ce tube (et c'est quelqu'un qui connaît bien le matos astronomique). Côté contraste et piqué, le mak n'a apparemment rien a envier à une bonne APO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
> Côté contraste et piqué, le mak n'a apparemment rien a envier à une bonne APO.

Certainement pas. Absolument pas. Strictement jamais, même !

Le meilleur instrument de notre club (en ciel profond) (et pourtant y'a du monde) c'est une FS-128...

Le MAK se défend bien en planétaire et en lunaire.

En ciel profond la lulu est indétronable (sauf par un gros dob'...)

NB: je regarde assez souvent dans un MAK 6", vu que j'en ai un...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si je me souviens bien, marie recherche un instrument pour le lunaire et le planétaire. Du coup, l'option Mak est intéressante et sans doute largement plus abordable qu'une FS-128...
En plus d'un longue focale, le pouvoir séparateur du Mak surpasse celui de la lunette, ce qui n'est pas sans intérêt sur le planétaire.

NB : Tu regardes souvent dans un Mak 6" mais pas dans un Mak 7" Meade. Nuance. ;o)

Share this post


Link to post
Share on other sites
mort de rire, comme d'hab, videmment, la FS 128 c'est juste trois fois le prix du mak mais à part ça tout va bien, on aime toujours autant les comparatifs qui tuent....

Dans ces cas là, a quoi ça sert d'initier même la comparaison, si ce n'est pour en jeter....

Bref, rions ensemble....

[Ce message a été modifié par epsilonzéro (Édité le 09-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
epsilonzéro> Bref, rions ensemble...

Tu passes ton temps à raconter n'importe quoi et à essayer de 'casser' les autres... Tu devrais consulter un bon psy, il pourrait (peut-être) t'aider ? Si ton but est d'essayer de te faire valloir en agressant les autres, c'est peut être pas le lieu...

La comparaison est, semble-t-il entre une APO de 120/130 et un MAK de 178. C'est vrai que l'APO sera nettement plus chère (peut-être pas la 120-ED) mais elle donnera des résultats équivalents en planétaire et nettement supérieurs en grand champ ou le MAK est naze.

Pour le planétaire, le MAK c'est le meilleur rapport qualité/prix.

Pour le reste, l'APO c'est toujours (un peu) le rêve... Quand on a regardé une fois dans une APO on a du mal à regarder dans autre chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah ben super, voilà berenaillce, salut moman, ça faisait un moment qu'on te vouait plus, t'as trouvé un post à ton goût ?

Certainement pas. Absolument pas. Strictement jamais, même !

quote:
Le meilleur instrument de notre club (en ciel profond) (et pourtant y'a du monde) c'est une FS-128...

Bah, j'ai du mal lire hein

Alors relis tout ça gentiment, ma douce aimée, et retourne toi aussi prendre un petit cachet, tu vas voir, c'est booooon, on se sent bien, on aime tout le monde, c'est plein de jolies couleurs.

quote:
Tu passes ton temps à raconter n'importe quoi et à essayer de 'casser' les autres... Tu devrais consulter un bon psy, il pourrait (peut-être) t'aider ? Si ton but est d'essayer de te faire valloir en agressant les autres, c'est peut être pas le lieu...

Remarque bien ma jolie (enfin ma jolie, je supose d'après ton peudo que tu es comment dire, du sexe faible, celui dont le cerveau est divisé en 4 parties, une qui contrôle chaque plaque électrique de la cuisinière), si c'est pas de l'agression ce que tu viens de faire, je m'appelle Elisabeth II !
Gros bisous mes poussins, et amusez-vous bien, vous savez, j'adoooore

(PS: merde, là je pousse trop, je vais me prendre un mail de Mezzo, po grave, on causera morgon, c'est plus sympa ....).


Ceci dit, toi dont la chevelure ravit l'astronome, et pour te prouver que je ne dis pas que n'importe quoi, j'adhère tel le morpion au testicule gauche à ce que tu dit et même à ce que dit mon ami cavernicole (ni cravatte). Un réfracteur donne a mon sens une image plus piquée mais aussi plus douce, plus vraie, je l'ai constaté avec la 80 ED (désolé, j'ai pas les thunes pour me payer une FS takatakata), c'est une image de rêve.
Les amas d'étoiles sont de petits points, mais des petits points qui ont comme un relief, je suppose que c'est du à la meilleure forme de la tache de diffraction, si un expert (chu une tanche c'est de notoriété publique) pouvait confirmer.
Les réflécteurs donnent une image peut-être plus contrastée, mais aussi plus dure, je dirais la différence entre une photo pas trop traitée et une sur laquelle on aurait poussé les ondelettes.

Voilà, maintenant le problème c'est le prix, et en réfracteur on atteind vite des sommets...

Voilà, quelques réflexions (ou réfractions en vrac) histoire de faire semblant de m'intéresser à la discussion et de passer encore plus pour un dangereux psychopathe, takrut

Epsi la touille


Share this post


Link to post
Share on other sites
Au fait berenice, comme ça en passant, je viens de regarder tous tes posts, et c'est assez marrant et édifiant, en fait tu n'apparais que lorsqu'aven59 poste, incroyable coincidence non ? c'est quasiment fusionnel votre histoire top délire hein....

un modo paranoïaque ferait vite à étudier tout ça de près, mais je ferme là le hors sujet.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bérénice, des images planétaires aussi bonnes avec une apo de 120/130 et un mak de 178, alors la je demande à voir Décidement, c'est fou le nombre d'astram qui modifie les lois de l'optique sur ce forum sans en informer les autres
A+, Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
C8+, je crois que c'est un peu plus compliqué que ça .
Si on prend des détails fins et contrastés commes les étoiles doubles ou bien la division de Cassini par ex , le diamètre est un juge de paix impitoyable, à moins de tomber sur une vraie bouse .
Au fur et à mesure que les détails sont de moins en moins contrastés, la qualité optique du système( précision, état de surface, obstruction ... ) va prendre de l'importance . Dans ces conditions on peut parfois avoir une meilleure image dans un système un peu plus petit mais plus précis .

Pour reprendre les instruments cités, je préferais Saturne avec le mewlon 180 (qui doit donner une image proche du mak) plutôt que dans la FS 128 . Pour Jupiter, et bien c'était l'inverse .
Maintenant avec le 300, il n'y a plus d'ambiguïté, faut pas déconner non plus !

Share this post


Link to post
Share on other sites
"... celui dont le cerveau est divisé en 4 parties, une qui contrôle chaque plaque électrique de la cuisinière"
Excellent Epsilonzéro : MDR

Kepler67

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, Phil, ce que je voulais dire par cette boutade, c'est que la résolution spatiale est donnée uniquement par le diamètre. L'obstruction centrale n'a aucune influence sur la résolution max de l'image. En revanche, et à diamètre égal, l'obstruction centrale diminue le contraste des détails de l'image. Sur le site de Thierry Legault, tout ceci est merveilleusement bien expliqué . Donc pour reprendre ce que dit Bérénice, une apo de 120/130 aura la définition de son diamètre et le contraste max (pas d'obstruction). Un mak de 178 aura la définition d'une ouverture de 178, donc supérieure à l'apo, mais un contraste inférieur à une apo de 178. Bilan des courses : un mak avec une résolution bien supérieure à l'apo et un contraste au moins égal à l'apo Vu la différence de prix, il faut choisir le mak pour le planétaire (c'est bien la résolution qui nous interresse dans ce cas !!!!).
Si nous avions privilégié le ciel profond et le grand champ, la raisonnement aurait été bien différent, mais ceci est autre débat !!!
A+, Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this