Sign in to follow this  
shkyo30

Ai-je le bon instrument ??

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je suis débutant, j'observe depuis environ 2 ans assez irrégulièrement, le temps étant très changeant et très humide en bord de mer...
Et depuis quelques temps, je m'interroge, ai-je le bon instrument ?? Actuellement, j'ai une lunette 120/1000 Kepler sur monture EQ3-2 avec les 2 moteurs qui vont bien...

Le problème c'est qu'avant d'observer, il me faut environ 45' pour tout monter et tout règler, puis environ 20' pour tout démonter. Ce qui me décourage assez souvent, il faut bien le dire, de sortir le nez dehors régulièrement.

De plus, je suis un peu "déçu" par ce que je vois, que ce soit en planète ou ciel profond, c'est un peu "petit"... Vu que je peux difficilement monter à 200x car ma monture est peu stable, je pensais la changer.
Mais au vu des dernières nouveautées, je me suis rendu compte qu'un Dobson de 300mm vaut maintenant le prix d'une monture correcte !

Alors je m'interroge, vu la simplicité d'utilisation dont on parle à propos des Dobsons (je n'ai fais que lire les forums, je n'ai jamais observé avec...), et du visuel "très impressionnant" que l'on peut observer, ne devrais-je pas m'orienter vers un Dobson (lightbridge 12" pour ne pas le citer...) de 300mm ???

Je souhaiterais avoir vos avis éclairés sur ce dilemme...

Merci d'avance de vos réponses !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut à toi,
Je crois, en toute modestie qu'il n'y a pas photo entre une lulu de 120 et un dob de 12", surtout pour le ciel profond. C'est toujours à cause de cette éternelle histoire de diamètre, donc de surface collectrice du flux lumineux.
bon choix et bonnes observations
Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Attention quand même, un Dobson 300 il faut le monter (si c' est un serrurier) , le mettre en température et le collimater avant de pouvoir grossir un peu (beaucoup ?).
Tout ça peut prendre facilement 45' (selon la température et ta dextérité).
Je pense qu' il ne serait pas inutile que tu en manipules un "en vrai" avant d' acheter. Y' a pas de club près de chez toi ?

A+
--
Pascal.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

J'ai un dob 300 et c'est une merveilleuse bête pour le ciel profond. Mais...
Tu évoquais le temps de mise en oeuvre de ta lunette... Et bien c'est la même chose avec un 300. Il est certes sorti plus vite, mais il faut lui laisser le temps de se refroidir et parfaire la collimation. Cela peut prendre entre 1 heure et 2 heures selon l'écart de T° entre l'intérieur et l'extérieur.
Ce type de télescope est particulièrement sensible à la turbulence, il faut proscrire les terrasses chauffées par le soleil et la proximité des cheminées en hiver. C'est souvent mon cas lorsque je n'ai pas le courage de le mettre dans la voiture pour observer en pleine campagne.
Certains ne jurent que par le diamètre, mais j'échange sans hésitation mon 300 contre un ciel plus clément et un télescope de diamètre plus petit.
Pour profiter pleinement de ce type d'instrument, il faut pouvoir s'écarter du ciel urbain, du littoral pour son humidité.

Finalement je le revends pour m'acheter un télescope d'un diamètre inférieur... Je crois que ce n'est pas un instrument pour des observateurs occasionels -ce que je suis. Ce que je dis vaut que pour ce 300, maintenant avec un meade serrurier tu peux te déplacer plus facilement.
Bon choix ... Jean-Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai qu'il y a ces histoires de mise en t°, l'idéal serait donc que son écart avec l'extérieur soit le moins grand possible.

J'ai une terrasse couverte plein nord, je pourrais le laisser éventuellement dehors ? En le protégeant un max contre l'humidité bien sur, (genre boite étanche ?) car dans mon coin (vers Biarritz à 3-4kms de la mer à vol de chouette) cela monte facilement à 70% la nuit...

C'est jouable à votre avis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,
le mieux serait que tu frequentes un astroclub pres de chez toi, il y en a surement un, demandes à la mairie.
le club a peut-etre un bel instrument de 300mm, maintenant c'est courant, ou bien un membre du club peut en posseder un et t'en faire profiter, tu te feras une idée en voyant les divers instruments des membres et en discutant avec eux.

au sujet de la mise en temperature, tout le monde a le mem probleme, il faut sortir l'instrument environ 1h avant de l'utiliser, et l'ouvrir.
la patience fait partie des qualités des astronomes...
cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vais regarder ces histoires de club...

Par contre concernant la mise en t° j'ai lu qu'il y a 1 ventillo d'origine, est-ce que cela accélère vraiment ?? Et dans ce cas pourquoi ne pas en mettre 2 ou 3 ?? (je bosse dans l'informatique, les ventillos ça me connait... )

Share this post


Link to post
Share on other sites
sur mon dob 250 avec un ventilo de PC bricolé, la durée de refroidissement en hiver (de 18 à -2 deg) est d'environ une heure. on peut commencer à observer avant à faible grossissement (repérage des objets, par exemple)
pour éviter de brancher le jus: je le sors avant le repas du soir. Il est à température à 22 h.

Share this post


Link to post
Share on other sites
OKOK à priori, les ventillos, ça peut le faire donc !

Et mis à part la mise en t°, une fois que c'est fait, c'est vraiment comme le dit C. Ransonnette ? Entre une lunette de 120 et un dob de 300mm, il n'y a pas photo ??
Non parce que sur la nébuleuse d'Orion par exemple, avec ma lunette, la tête de cheval, je la devine plus que je ne la voit... Alors c'est sympa bien sur, mais "petit" et si je grossis, je ne vois plus rien, le moindre règlage rend tout instable...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

as-tu essayé de te bricoler un trépied en bois pour ton Eq3-2 ? A l'époque j'en avais une et, ce petit bricolage (allez 1 heure en faisant propre) améliore très très sensiblement les choses en ce qui concerne la stabilité....

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites
je n'ai jamais observé dans une lunette de 120, mais dans un 115/900.
Ca n'a rien à voir
hier, les bras spiraux de M51 visibles !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est intéressant d'avoir un dobson + une lunette

Les jours où le temps est incertain je sors ma lunette 70/900SW qui est prête instantanèment et qui me permet de voir pas mal de choses même si c'est petit , je vois même des galaxies , nébuleuses ...
Le dobson 250/1250 par beau temps une heure avant l'observation . En ce qui concerne les planètes ,il faut grossir au dela 300x si tu veux voir plus grand .
trés facile d'emploi ,observation assis , c'est le confort
Par contre il est sensible à la turbu .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut

Voici mon retour d'expérience concernant ma lulu de 120 sur une monture SP sur pieds colonne.

1) Je suis vraiment étonné du temps de mise en station de l'instrument, je trouve cela énorme !

2) Pour avoir possédé une EQ3, c'est vrai que ce n'est pas très stable, donc refaire un trépied en bois ou monter une colonne fixe reste une bonne amélioration.

3) Le changement avec un Newton...Attention la mise en température d'un tel tube, ne va pas améliorer le timing, la turbulence non plus.

4) Un gros dobson sur une terrasse, a mon humble avis ce n'est pas le bon choix. Une lunette de 120 représente une bonne alternative.

5) Voir plus gros...Oui c'est sur, j'ai aussi eu ce type de questionement il y a 2 ans et misère! Je suis passé d'un MAK 90 à un 127, puis à un Newton de 200, à une lunette de 120 (merci ZIRKEL2 pour le testing) pour repartir sur un Newton de 150...

Aujourd'hui je possède un ED80 (astro, nature et photo),une lulu de 120/1000 et une SP. C'est très transportable et très bon en visuel.

Alors change juste ta monture pour un truc plus stable, la Sky view de Orion ou la Heq5 ou econre une bonne GP.
Ce qui doit te prendre du temps c'est aussi la fixation du tube par vissage à la monture.

Voili, voilou

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai tout lue en vitesse ( pas trop le temps ce mercredi ), et je te le dis, il ne faut pas se décourager ! IL faut prendre son mal en patience, et aprécier chaque "tâche floue".
Le dobson, oui, mais fait attention, le 300 est encombrant ( pour les voyages , il faut aussi voir cet optique là
Sinon, pour la rapidité du montage, tu peux laisser la monture dans le salon, et hop t'a qu'à tout sortir, et c'est biuen plus rapide, et la mise en station... tu pointe vite fait le nord, et pour du visuel c'est parfait ( je n'ais jamais fait de vrai mise en station avec mak ! )

Bon courrage,

Boris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout ces avis sont très intéressants (merci à tous !) et ils m'amène une autre question :
Outre passer du métal au bois pour améliorer la stabilité du trépied, tous mes accéssoires (10, 12.5 et 20mm plossl, barlow 2x, renvoi coudé et chercheur 40x5) sont d'origines, si je montais en gamme, les taches floues seraient peut-être "plus nettes", ou disons plus détaillées ?
Avant de changer la monture, je devrais peut-être aller voir du côté de chez Televue & co ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si tu trouves les taches floues trop pâles, ce n'est pas un problème d'oculaires mais de diamètre. Un "petit" Dobson 200 ou 250 mm est transportable et te donnerait accès à un Univers plus vaste et moins flou... surtout 250 mm !

Acheter de très bons oculaires ou accessoires, ça peut toujours servir, mais ça ne changera rien au fait que le diamètre est petit.

Ah si, il y a un truc qui est équivalent à augmenter le diamètre : trouver un meilleur ciel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Excusez-moi de remonter le sujet, mais personne ne m'a donné d'avis sur la multiventilation du mirroir primaire pour accelérer la mise en t° ou la boite étanche en extérieur, c'est jouable ou utopique ??

Parce que dans l'absolu, je ne veux pas passer de 45' à 5' d'installation, car à part une coupole à demeure, cela me paraît difficile, mais de l'ordre de 15 à 20' d'install et hop l'oeil à l'occulaire !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand j'utilise mon Dobson 300/1200 sur ma terrasse, le temps d'installation est d'environ 20 secondes. Quant à la mise en température, c'est quasi instantané tant que je ne fais pas de planétaire, vu qu'il est stocké dans un pièce non chauffée (la cuisine) et que, pour le ciel profond, la mise en température n'est pas vraiment un problème. Plutôt que de se casser la tête à ventiler le miroir, j'ai préféré me contenter de couper un radiateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avant de retrouver Jupiter, je vais tenter de répondre à ta question...
Multiplier les ventilateurs ne changera probablement rien... Plus intéressante serait l'étude de la circulation des flux d'air dans le tube et de disposer judicieusement un ventilateur en émission ou en extraction
Une autre solution consiste à choisir un miroir avec un verre adapté genre suprax, pyrex... Mais cela augmente le coût du télescope...
Dans tous les cas, il est impensable de sortir un télescope et d'observer au bout de quelques minutes. L'astronomie exige beaucoup de patience... Bon le ciel est clair je retourne voir jupiter en espérant que le turbulence sera moins forte
Bonne soirée Jean-Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Veuillez pardonner ma stupéfation lorsque je lis que la mise en température d'un Dobson de 300 reste une opération très rapide !
Pour avoir suivi bon nombres de posts sur le sujet depuis 2 ans, ce n'est pas le fort d'un newton en général.

Par ailleurs, outre la turbulence du tube, nous pouvons ajouter celle de la terasse et le manque de performance de ce type d'instrument en présence d'une forte polution lumineuse.

Bien sur nous pouvons commencer à rentrer dans le détail de la composition du mirroir ou du nombre de point de contact avant d'aborder la nature des patins et autres mouvements en téflon. Cela étant, nous arrivons toujours a la même conclusion avec les Dobson...L'encombrement en vue de l'emmener en voiture sous un ciel plus noir.

Donc la question est...Le Dobson est la solution au problèmes de notre ami ???

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci de ces réponses, j'oublis donc la batterie de ventilateurs et je vais regardé du côté de la boite étanche pour laisser la partie du mirroir (je parle pour un lightbridge meade) à demeure sur ma terrasse qui sera ainsi toujours à la bonne t° !

Au vue de tout ces avis, l'achat du Dobson me tente de plus en plus !!

Et en terme de lumière collectée, entre une lunette de 120 et un dob de 300, on tourne à combien par curiosité ? 4x plus ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
T'es à coté de la plaque Solo .

Bon, c'est quand même simple . Si notre ami veut voir plus, il lui faut du diamètre . S'il veut que ce soit facile à installer, c'est la formule dobson qui convient le mieux . C'est clair qu'il y a un certain nombre de contraintes quand on utilise des instruments plus gros, mais il faut savoir ce qu'on veut .
Et puis il y a dobson et dobson . Faut comparer l'encombrement, le poids, la faclité demontage, la qualité du miroir et le prix bien sur .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Phil, je suis peut etre à coté de la plaque, mais en bord de mer sur une terrasse (couverte)orienté Nord.
Je ne donne pas cher de l'ensemble pour un tube de ce diamétre que devra rester ouvert pour la mise en température (humidité + iode).

Pour info Phil, je ne suis pas un anti Dobson, au contraire, mais les conditions d'observation, le temps qui m'est disponible pour observer ainsi que la pollution lumineuse sont des freins à l'achat d'un "obusier" de 300 !

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bord de mer ou pas, on est tous confonté au problème de l'humidité, voit les récentes RAP .

Pour la mise en température, personne ne dit qu'elle est rapide avec un dobson . On dit seulmement qu'on peut faire du ciel profond avec un miroir qui n'est pas encore stabilisé .
De plus tu as l'air d'incriminer la formule newton . Le tube est pourtant ouvert ce qui facilite la circulation d'air contrairement à un mak ou un SC .

La turbulence du tube...humm, mouais, admettons .Pareil , ça n'empêche pas le ciel profond .

Tu parles de manque de performance de ce type d'instrument en milieu pollué de lumière . Un gros telescope montrera toujours plus qu'un petit de toutes façons .

En dernier tu abordes le problème du transport et de l'emcombrement . La encore, c'est le dobson le plus pratique .

Je comprends bien ce que tu as voulu dire . Clairement une petite lulu sur une monture azimutale, par exemple, est plus pratique et rapide . Avec des performences...d'une petite lulu !
Je reproche simplement ton argumentation avec, à mon sens, des contre-vérités .
Celà dit tout le monde peut s'exprimer .

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK, je précise ce que j'ai dit.

En décembre dernier, je me souviens d'une soirée où le ciel s'était dégagé peu de temps avant l'heure d'aller au lit. Il était tard et le 300 mm n'avait pas été sorti en soirée (vu que l'éclaircie était imprévue). J'ai donc observé sans attendre. D'abord M42 : le Trapèze était bouillonnant, avec seulement 4 étoiles au lieu de 6 (la 5è est apparue un peu plus tard). Mais M42 était belle, néanmoins, bien verte avec plein de détails au centre, les ailes bien dessinées, etc. Sans doute aurait-elle été encore plus belle sans la turbulence thermique, mais la M42 de ce soir là valait le coup de sortir, quand même. J'ai observé ensuite NGC 2362, un amas ouvert que j'aime bien et qui nécessite un grossissement assez fort : les étoiles étaient toutes de gros pâtés. Déjà qu'il est bas, si en plus je l'observe sans attendre la mise en température... Du coup je suis allé plus haut voir M37, très joli comme d'habitude (pas besoin de forcer sur le grossissement pour celui-là), et quand j'ai terminé avec M42, il y avait une 5è étoile dans le Trapèze. Bon, c'était juste histoire de voir les plus beaux objets du ciel d'hiver avant de m'endormir...

Moralité : j'ai observé alors que le télescope n'était pas du tout à température, mais je sais très bien que j'ai vu plus de choses qu'une petite lunette ne m'aurait montré.

C'est dans ce sens que j'estime que la mise en température n'est pas vraiment un problème. Et puis bon, si on a une terrasse ou un jardin, en général on peut sortir le télescope à l'avance (c'est ce que je fais). Et si on observe en rase campagne, il prend la température dans la voiture, durant le trajet.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 01-06-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this