Sign in to follow this  
tatane

Pour relativiser les lambdas des bulletins de contrôle

Recommended Posts

Entre L/10 et L/20 PV .
Estimation visuelle sur les contrastes, lié à la pente et à la taille des défauts.

« Tu veux dire qu’au foucault la surface apparaissait comme une mer d’huile ? »

Oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Tatane,

citation: "qui ne comprend pas pourquoi le superpoli est si important pour les amateurs".
As-tu déjà eu l'occasion d'observer dans une telle optique avec une surface très lisse? Ceux qui ont eu ce plaisir, disent que du bien de ces miroirs. En planétaire en particulier, la perception des détails est vraiment facilitée; l'image est propre et contrastée. J'ai même remarqué que les images sont souvent bonnes, aussi dans des conditions moyennes.

Rolf


[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 21-06-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rolf, je ne remets pas en cause le fait qu’il y ait des optiques bien meilleures que d’autres, y compris en présence de turbulence. Mais de ce que j’ai vu, lu, et compris, ces différences pouvaient être attribuées à des défauts couvrant quelques millimètres à quelques centimètres, sans faire appel à des défauts d’un millimètre et moins.
La dernière réponse de David indique clairement le contraire.
Pour ma part je vais donc en rester là, et n’évoquerai plus ce sujet à l’avenir.
Bonnes observations à tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lors d'une prochaine StartParty, on peut envisager de comparer différents instruments pour quantifier un peu tout ça, non? Le diamètre, le superpoli, le baflage, ...

Par exemple un truc du ciel profond facile et on en dessine juste un détail pour voir la quantité de détails accessibles. Chaque observateur tourne sur les différents instruments. Il faut se mettre d'accord car ça prend un poil de temps. Mais on n'a pas besoin de passer des heures sur chaque dessin, juste un détail pour voir la quantité de détails visibles.

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Pierre,c'est surtout en planètaire que la différence se voit...

...aux RAP il y avait des instruments très bien polis, avec des états de surfaces très lisses: chez JML par exemple (pas loin de ton emplacement ) il y avait son 400 et un 300 ...On pouvait comparer avec d'autres instruments aux alentours...c'était assez instructif, en particulier sur Jupiter ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre, David à écrit:
"Dis toi bien qu’avant de s’embêter à améliorer les états de surface sur la plupart des optiques que l’on polis, on a voulu savoir quel était l’impact réel de cet amélioration sur le ciel, en particulier en observation planétaire, de la réduction du micromamelonnage en mettant au même niveau les autres classes de défauts pour que la comparaison soit instructive. J’étais d’ailleurs un des plus dubitatifs quand aux effets sur le ciel en général, mais il a bien fallu se rendre à l’évidence…"

Il semblerait donc que celà à été fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A propos des effets du mamelonnage, et non du micromemelonnage ce coup ci, je viens de faire une petit manip comparative entre le 250 et le 200 dont j'ai déjà mis des images ici.

Il y a quelques temps sur un fil plutôt houleux, j’avais présenté à l’aide de simulations, l’effet du mamelonnage sur les images, et notamment la création des fameux speckles fixes qui avait fait à l’époque tant de remous…
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/014697.html

Voici maintenant non plus des simulations mais de vraies images du phénomène prises sur un miroir du commerce :

Pour m’affranchir de l’aberration de sphéricité au rayon de courbure, j’ai diaphragmé les 2 miroirs à 100 mm pour avoir affaire à des sphériques.
Du coup sur la zone centrale du 200 ou le mamelonnage est le plus faible, il n’excède pas L/20 PV environ.
Les images ont été prises avec un 300D à 100 iso et une powermate 5x sur une étoile artificielle (trou source de 3 microns).
C’est un compositage de 7 images de temps de pose variable, par multiple de 2 entre 2 secondes et 2 minutes.

La planche comparative montre sur la colonne de gauche les images du 250 ne comportant pas de mamelonnage visible au foucault, et sur la colonne de droite le 200 avec le mamelonnage visible au test de foucault sur un de mes précédents messages.
Les images sont prises sans aucun traitement avec les mêmes seuils sous Iris. C’est donc du linéaire.
Comme le 250 a une focale de 8% plus longue que le 200, j’ai réduit de la même valeur les images du 250 pour conserver la même échelle. La planche est en taille réduite.

A noter que même sur le 250 l’on voit des speckles fixes, plus faibles que sur le 200, mais toute optique imparfaite peut créer ce type de phénomène, dont la powermate 5x, le prisme de renvoi de la source, ainsi que les poussières et différentes saletés sur ces optiques intermédiaires.

En visuel, la différence est plus sensible encore car on a une vision en log.

Voici une image traitée (un peu à la sauvage) par DDP pour avoir une vue logarythmique du phénomène sur le 200 (image en taille réelle) :

Donc pour ceux qui en doutaient encore les speckles fixes produit par le mamelonnage existent bien et ne sont pas négligeable dans la dégradation de l’image en cas de mamelonnage significatif.

Tatane : je ne pense pas que puisse trouver ce genre de manip dans des publications pro, (même si les speckles fixes et leurs effets nuisibles sont connus, notamment dans le milieu de la HRA ou c’est une gène pour la coronographie stellaire) ca n’est pas pour ca que ca n’existe pas… Il ne faut pas tout voir que par les publications, mais il faut aussi expérimenter soi même, sinon on peut passer à coté de choses intéressantes
D’ailleurs contrairement à ce que tu affirmais, il y a un fort regain d’intérêt des pros pour les optiques superpoli avec la chasse aux exoplanètes en imagerie directe sur des coronographes interférentiels.
Je bosse en ce moment sur de la fabrication d’optique de la meilleure qualité possible pour une manip de coronographie destiné au VLT, comme quoi…

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 22-06-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
ah ouééééé pas mal ta M13 couleurs inhabituelles mais sYmpas !!!!
dis moi , ton étoile artficelle tu l'as pas trouvée en Corse sur un plateau par hasard ?

bon j'arrête mes bêtises moi ... et pour ton post : no comment tout est démontré

ça fait pas trop sérieux mon commentaire dans ce post... :S

bons cieux a tous

eta

[Ce message a été modifié par EtaCarina (Édité le 22-06-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne serait-elle amoureuse?

amicalement Rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un peu hors sujet mais pour rejoindre David Vernet,
j'ai passé pas mal de temps à matter de nombreuses images de l'ami Hubble qui se caractérise par une absence de turbulence, et affiche pourtant une "diffraction pattern" assez "moche" enfin je ne veux pas critiquer le meilleur télescope du monde à ce qu'il parait, mais on voit nettement les speckles sur les images ou sont présentes des étoiles très lumineuses, et en cherchant un peu on constate que ce sont toujours les mêmes défauts... On voit donc ici l'effet des défauts cités par David au niveau du mamelonnage...
David, as tu essayé de regarder en détail les speckles d'hubble ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierro: En détail non, mais j'avais à l’époque sur le fil des speckles fixes, que j'ai passé en lien sur ma dernière intervention, montré une image du HST d'une étoile brillante ou l'on voyait effectivement bien ces speckles fixes. J'ai d'ailleurs vu sur une thèse une cartographie de ces speckles et de leur importance, bref le défaut est connu.

Même très bien poli, je crois que c'est difficile sur ce genre de diamètre de ne pas avoir de speckles fixes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Amoureux, c'est bien faible! Je dirai même passionnés. Tu les aurai entendu sur le plateau, des vraies bêtes.

Sinon moi aussi j'aime bien les speckles fixes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rahhhhh putain....
Manque plus que le pedro et l'équipe des boulets sera au complet...

Z'avez pas d'autres fils à pourrir?

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir
Tatane merci pour les eclaircicements

David je crois que la thèse de E Aristidi parle de speckle et HRA

a+
Franck

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici une discution très instructive pour un astram qui est en train de polir son premier miroir. Je pensais d'ailleurs l'avoir fini... un 250 à f6.2 (Duran de 45mm d'épaisseur)
sur le premier axe j'ai lambda/9 avec une aber. trans. de 0.59 et sur un deuxième axe lambda/15 et une aber trans. de 0.32. De plus je note pas mal de mamelonage sur la zone 2.



Donc je n'ai plus envie d'envoyer cette rondelles à aluminer... je pense que je cumule trop de defauts, si j'ai bien compris : un astigmatisme zonal, un defaut de surface.

Dois-je revoir complètement le polissage de ce miroir ?? J'ai pourtant respecté à la lettre, et durant TOUT le polissage, les conseils du Texereau et du bouquin des Lecleire pour éviter l'astigmatisme. Pour ce qui est du mamelonage, dernièrement, pour éviter une adhérence très importante du polissoir, un astram m'a conseillé de faire systématiquement et avant chaque scéance, un pressage du polissoir en interposant un filet. Ceci ne serait-il pas à l'origine du mamelonage ??

Merci pour vos conseils.

[Ce message a été modifié par bricodob300 (Édité le 25-06-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faudrait déjà que tu contrôle par exemple avec une étoile artificielle, ou sur la symétrie de la figure au foucault comme je l’ai indiqué, si tu as de l'astigmatisme d'ensemble ou non.
Pour ton astigmatisme zonal (ou de parabole), étant donné que c’est grosso modo la même forme et que les valeurs sont pas mauvaises, c'est tout à fait acceptable. Après on peut toujours faire mieux, à toi de voir le temps que tu est pret à passer dessus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci David, donc pour la forme ça a l'air acceptable, mais pour le mamelonage : c'est grâve ? Ca m'ennuie de reprendre le polissage. Supprimer le mamelonage peut prendre du temps, donc je risque de modifier complètement la forme ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, tu repars pour des heures de boulot pour le virer. A toi de voir si l'importance du mamelonnage en vaut la peine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this