Sign in to follow this  
rocky8

Les vendeurs astro s'y connaissent-ils?

Recommended Posts

A votre avis, les vendeurs testent-ils le mtos qu'ils vendent?

Je m'intérroge car j'ai posé la même question à trois magasin très connus et j'ai eu trois réponse différente.

Ma question portait sur le choix entre un doublet et un triplet d'une marque connue.
Les réponses ont été:

1) le doublet est mieux corrigé du chromatisme que le triplet mais moins bien géométriquement. (le vendeur est ensuite revenu sur sa position et m'a dit l'inverse)

2) le triplet est mieux des deux points de vus.

3) le doublet est mieux que le triplet.

L'objet de ma question n'est pas de choisir enter ces deux instruments, ni de mettre en doute la bonne fois des vendeurs mais de comprendre comment une telle disparité est possible.

Alors, ils testent le matos ou ils ne font que répéter ce qu'il y a écrit dans les docs et les pubs?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout dépend du matériel. Si il est déjà dispo. Si c'est nouveau.

Exemple : William Optics Doublet Fluo vs Triplet ED Fluo. Il ressort de plusieurs tests que la doublet est plus contrastée et piquée... et la triplet mieux corrigée au niveau du chromatisme (différences légères!!!).

Maintenant si on compare une Televue (doublet) ou Taka FS à une ED chinoise (doublet) ou à priori à la nouvelle Meade Triplet la correction chromatique sera meilleure (pas le même prix par contre).

Ce n'est pas seulement le verre "principale" mais la combinaison des deux ou trois lentilles qui donne le résultat final.

Autre exemple la nouvelle Taka TSA-102 (triplet) semble meilleure que la FS-102 (doublet)... voir doc revendeur.

Peut on tirer une conclusion... j'aurais tendance à dire non c'est selon le matériel que l'on compare. Concernant les vendeurs, tout dépend si ils testent le matériel (des fois ce n'est pas techniquement faisable... sans doute par manque de temps, produits en stock pas au même moment, produits pas encore dispo ou manque de compétence effectivement).

A quel matériel t'intéresses tu, peut être que certains ont déjà ces instruments sur le forum?

Crap

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euuuuhhh il n'y a pas de Triplet ED Fluo chez WO. C'est un doublet Fluo, un Triplet ED et un Triplet fluorite.

Je possède le Triplet Fluorite. Il bat le doublet fluo et le Triplet ED sans l'ombre d'un doute (C&E avait fait un test du Triplet Fluo).

Donc si on a le bugdet sans hésiter pour le Triplet fluorite.

A++++++++++++++++

Florent

--------------

My Photography WebSites : http://www.poigetdigitalpics.com/poiget.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Floastro: il y a tellement de références chez WO qu'on s'y per d un peu, non????

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups poutant je me suis relu... je voulais dire Triplet ED Apo (non Fluo). Pardon!

Share this post


Link to post
Share on other sites
effectivement il s'agit du matos WO mais ma question ne concerne pas tant la différence entre ces lunettes mais plutôt l'objectivité des vendeurs.
Que le matos soit nouveau et qu'il n'est pas pu être testé je le conçois.
Ce qui me chagrine c'est d'avoir autant d'avis que de vendeurs.
Je préfèrerais un "je ne sais pas, nous ne l'avons pas testé" de leur part plutôt que des avis basé sur les pubs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est peut-être que tout cela est fort subjectif...A lire tout ce qui se dit sur la qualité des optiques sur ce forum, il faut peut-être se le demander...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En tout cas, il y a un magasin français que je voudrait féliciter ici, c'est m42 optic ( je ne fait pas de pub ), qui ne vente pas les mérites de ces produits, et la discussion est vraiment une "d'astronomes amateur à astronomes amateur".
Voila, une petite boutique qui est née il y a peut et qui est fort agréable !

B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mieux pour faire le tri est de regarder les images sur le site de William Optics.

On remarque que le doublet fluo est meilleur en chromatisme que le triplet ED contrairement à ce qui est dit. Par contre le champ du triplet est bien plus plan que celui du doublet. Le triplet fluo, c'est le meilleur des trois mais pas encore parfait. Il faut ajouter un correcteur pour obtenir quelque chose de parfait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour vos réponses,

Encore une fois on voit que chacun apporte une réponse en contradiction avec celle du voisin.

Comme cela a été fait remarqué plus c'est surement que cela est très subjectif et que pas grand monde n'a l'occasion de comparer le matos avec les même paramètre.
Avec la même lunette par exemple, je pense qu'il est possible d'obtenir quelque chose de très bien ou plein de chromatisme si l'on foire la mise au point avec le filtre bleue.

Mais quand même, venant d'amateurs comme nous, je trouve ça normale que chacun essaye d'apporter sa pierre qui à se tromper. Venant de professionnels je trouve cette subjectivité dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les professionnels sont pas le temps, ils vendent...c'est leur métiers, c'est de cela qu'ils sont professionels...et la nuit, ben, ils se reposent, comme tous les professionels...

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Que choisir" n'a pas publié de hors-série sur les magasins astro?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouai, j'me souviends quand même Boris du temps où M42O. disait vendre des apo alors que ce sont des achro, faute de connaissance du matos....
Maintenant, c'est p'tête mieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
je pense, en tout honnêteté, que les vendeurs ne peuvent as connaître tout le matériel.
Comment peut-on demander à une personne de connaître l'ensemble des gammes de tubes, qi'ils ont en vente, les objectifs, barlow, etc..
Qui parmi peut affirmer que dans son job travaille sans doc? pPs grand monde, je suppose!
Les juristes avec codes et recueils de jurisprudences, les scientifiques avec les données collectées, etc, etc.. alors pourquoi demander aux vendeurs de matos astro, ce que nous même ne pouvons faire?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faux.

J'ai bossé comme vendeur micro informatique quand j'étais étudiant (FNAC, ce qui incluait les calculatrices, consoles de jeux, logiciels, accessoires) et je peux t'assurer qu'avec le temps, tu connais tout ton stock par coeur, les compatibilités, les accessoires, et même les dernières nouveautés avant qu'elles arrivent.

Ca s'appelle le professionnalisme.

D'ailleurs, je n'ai jamais vu aucun de mes correspondants par mail se planter (je ne citerai pas ici les noms des boutiques par charité pour celles éventuellement visées dans le topic).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Z80, Le professionalisme n'oblige en aucune façon de tout connaîttre de son stock et de la gamme, mais de savoir rechercher et transmettre la bonne information.
Imagines-tu un avocat, même spécialisé dans un domaine? crois-tu vraiment qu'il connait toute la législation (lois, décrets, arrétés, jurisprudence) en la matière?
Perso, je suis loin de connaite par cœur ni le code civil, ni le code de l'urbanisme. Quelques articles, oui, et encore,je préfère de temps en temps en vérifier non seulement l'exact rédaction, mais aussi la ponctuation.
Enfin, réppondre par mail à une demande, laisse le temps à ton interlocuteur de rechercher, vérifier et enfin transmettre la bonne information.
Qu'en penses-tu?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans cet exemple précis, le test est un peu limite. Sur un seul matériel, seulement 3 vendeurs, pour moi ça ne permet pas de dire quoi que ce soit sur leurs compétences.
Tout d'abord, il faut être certain que vous parlez de la même chose., au téléphone on peut confondre. Ensuite, on peut faire des erreurs.
Et pour terminer, peut-être les vendeurs en question connaissaient parfaitement le reste de la gamme....
Si tu as le même problème sur toute la gamme ok ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'en pense que la complexité du code pénal est sans commune mesure avec le matos, dans la mesure où il y a des repères, une certaine logique, des gammes, des renouvellements, etc. : tout ça se fait progressivement, tout le matériel existant et ayant existé ne coexiste pas forcément à un instant t, etc.

Le code pénal, en revanche, ne participe pas toujours d'une logique, ou alors elle m'est étrangère... Seul un expert peut s'y retrouver, et encore ne s'agit-il que de savoir où trouver rapidement l'information, pas d'avoir en tête toute l'information elle-même !

Je ne dis pas par contre que le gars connaît la quantité en stock de chaque article ni son prix de revient (je ne vendrais plus alors de logiciel de stock ).

Mais pour l'essentiel, si. Un vrai pro, j'entends.

Et par analogie avec le droit, pas pour l'ensemble des petits détails techniques, évidemment :dans ce cas, je suis bien d'accord avec toi, il faut se référer à la documentation du fabricant.

Je veux dire, ne pas avoir honte de le faire devant le client, au lieu de dire des âneries.

Il y a d'ailleurs bien pire : j'ai connu un médecin, d'ailleurs toujours en activité (je devrais en fait dire qu'il "sévit" toujours, ce serait plus vrai), pour qui ouvrir un Vidal aurait constitué une honte et qui de ce fait disait souvent n'importe quoi, y compris des erreurs de diagnostics monumentales, allant jusqu'à annoncer sans ménagement des cancers inexistants, etc. No comment.

Quoi qu'il en soit, le commerce, surtout de produits technique, c'est un métier, oui monsieur.

Un débutant peut ignorer des choses, c'est bien normal. On ne lui en voudra pas de se renseigner au lieu de proférer des énormités.

Un vendeur confirmé, en revanche, ce n'est pas n'importe qui. C'est même le pilier d'une entreprise commerciale. Un bon employeur saura d'ailleurs le rémunérer en conséquence. A méditer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que l'étendu des articles de lois n'a rien à voir avec celui des articles d'astronomie.

Pour préciser, les conseils qu'ils m'ont envoyer l'ont été par mail. Ils avaient donc le temps de répondre tranquillement.

Pour les autres questions que je leurs ai posé, ils m'ont tous répondus la même chose. Preuve qu'ils connaissent quand même une partie de leur matos.

Mais pour les cas limites où la différence est subtile, ne pourraient-ils pas faire des tests?

Par exemple, en détournant un spectrophotographe de sa fonction initiale, un bon bricoleur ne pourrait-il pas s'en servir pour fair des courbes de chromatisme? C'est peu-être difficile mais a moins ils pourraent vérifier certaines données litigieuses des marques.

Et pour vérifier la figure de diffraction d'une optique, j'ai vu que certains utilise une bille d'acier. C'est bien pour nous mais pour des gens dont c'est le métier, je ne comprends pas qu'il n'est pas à leur disposition un système fiable. Faire une source ponctuelle à l'infini cela ne doit quand même pas être dur à concevoir quand on à quelques connaissance en optique.

Me trompe-je?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, vendre est un métier et on ne peut s'improviser vendeur en celà je suis tout à fait en accord avec toi.
Tous les vendeurs de réfrigérateurs non pas de connaissance en technique du froid, alors pourquoi demander aux vendeurs de matériels des connaissance en optique, d'ailleurs ce n'est pas la première qualif qu'on leur demande.
Enfin sais tu combien coute un banc optique? plusieurs milliers d'euros à n'en pas douter, crois-tu que chaque point de vente à les moyens de s'en offrir?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Combien coute un banc d'optique? Le sais tu toi?

Peut-être est-ce inabordable effectivement. Mais j'aimerais savoir combien ça vaut.

Et peut-être est-on plus exigeant avec la matos d'astronomie qu'avec notre frigo...

Share this post


Link to post
Share on other sites
rocky8,
Le coût d'un banc digne de ce nom, destinée au contrôle des téléscopes coute plusieurs milliers d'euros!!
Certes, la comparaison avec le frigo frise la carricature mais néanmoins elle a, à mon sens, le mérite da mettre le digt sur une évidence : les revendeurs ne sont pas philanthropes, c'est leur gagne pain et malgré toute l'objectivité dont ils pourraient faire preuve, ils auront toujours tendance à essayer de vendre le produit qui leur assure la meilleure marge, dans le budget fixé par le client.
C'est humain et normal.
Perso, je ne connais parmis les revendeurs classiques et hors importateurs et / ou artisans, que Galiléo qui propose avant la livraison d'un tube son réglage, changement des graisses, réglage des vis sans vis, etc.. et délivre un certificat numéroté. celà a un coût de 250,00€.
Si vous en connaissez d'autre, merci de le signaler.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je rejoins Camargue30... si les revendeurs doivent s'équiper d'un banc optique + d'un spectrométre + passer leurs nuits à tester les EP des montures... et au final comparer tous leurs produits c'est la fin du commerce astro. Sauf si ils font payer ce type d'investissement et service... mais certains crieront aux scandales.

J'avais évoqué la question dans un post précédent... que faire d'un tube par exemple qui ne repondent pas aux attentes d'un client. Meade et Celestron par exemple ne garantissent pas la qualité de leur optique... comment le revendeur peut-il faire? Il renvoit le tube (hors de question de la part du fabricant), il le fourge à quelqu'un de moins attentif... il le jette?

Intes Micro garanti un qualité de polissage, d'autres marques aussi. C'est aux fabricants, à mon humble avis, de fixer les critères qualités... si il ne le fait pas, le client prend un risque... mais c'est moins cher aussi.

D'où l'intêret de forum comme AstroSurf, du bouche à oreilles, des clubs astro, des tests dans les magazines, il y a de multiples façons d'avoir certaines vérifications... mais comme le dit Kentaro tous est subjectif et affaire de goût. Maintenant aux revendeurs d'être humble, de dire "je ne sais pas", ou "je n'ai pas fait le test". Il faut mettre la pression pour toujours obtenir plus c'est évident... mais faisons le dans tous les domaines où nous consommons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben c'est justement là que je voulais en venir...

On a en gros deux catégories de vendeurs (au sens large, je parle donc de l'équipe commerciale d'une boutique et de sa stratégie, pas seulement d'un individu en particulier) :

- Ceux qu'on rencontre en boutique, qui sont là pour répondre aux questions des utilisateurs occasionnels, qui viennent seulement acheter un article basique, demander les prix... Et dont les questions resteront très basiques aussi.

- Ceux qu'on dérange spécialement parce qu'un utilisateur chevronné demande des renseignements très pointus sur du matériel, généralement haut de gamme, parce qu'il désire par exemple obtenir des points de comparaison très précis. Il va de soi que ce peut être le patron, le resposnable technique ou que sais-je... Et qu'effectivement, ce n'est pas forcément le jeune vendeur embauché pour arpenter la moquette du showroom.

Ceci dit, si le second type d'individu n'existe pas, le magasin se privera à coup sûr d'une certaine clientèle, celle qui se trouve généralement être susceptible de lâcher le plus de fric (pour parler cru).

Je pense que toutes les approches se tiennent :

- On fait du standard MeadeStron et on n'a pas trop à se poser de questions : le matos est connu, le client sait à peu près ce qu'il achète aussi, on fait du volume et basta. Le problème, c'est que dans ce créneau, la concurrence fait rage. Et qu'il y en a forcément qui, à terme, resteront sur le carreau.

- Ou alors, on varie, on fait du haut de gamme, on fait de la pièce détachée, on cible l'utilisateur averti... Quitte à bosser sur commande (donc pas toujours de stock, ce qui peut rebuter l'acheteur lambda). La force de celui-ci, c'est le conseil. Il vend également moins, mais sans doute plus cher (pas forcément parce qu'il fait de grosses marges, au contraire même, car il sera souvent importateur direct, mais parce qu'il est axé sur la qualité). Son trip, c'est la satisfaction du client et la fidélisation. Et ça marche ! D'accord, pas avec tous les types de clients, c'est certain.

Il n'empêche, que LUI, il aura un banc optique en arrière boutique ; il aura même un atelier de réparation et fera le SAV lui-même, etc. Je lis régulièrement sur le le site de certains fournisseurs américains que chaque instrument est testé sur le ciel avant expédition, par exemple : comme quoi, ben si, ça existe.

Le mot magique est : "valeur ajoutée". Pas impossible qu'au final, il s'en sorte mieux que le pousseur de cartons ultra concurrencé. L'avenir nous le dira.


En tout cas, concernant la réponse à apporter à un client potentiel cherchant à connaître les avantages comparés de tel ou tel objectif (exemple cité dans le post initial), c'est très simple : même sans aller jusqu'à décortiquer chaque instrument en stock, il suffit de se tenir informé sur le net pour pouvoir donner des indications pertinentes à l'acheteur.

Après tout, rien ne vaut la loi des grands nombres : il suffit de collationner les avis d'utilisateurs pour avoir une idée assez fidèle des qualités d'un instrument.

Parce qu'entre la théorie optique et la mise à l'épreuve, il peut y avoir un monde : problèmes de polissage, d'assemblage, d'ajustage, de collimation, jeux mécaniques... Assener sans autre forme de procès que "un triplet tartempion est meilleur qu'un doublet trucmuche"... C'est du vent. On a souvent des surprises, liées à la qualité de la réalisation, qui outrepassent très souvent les a priori liés à la formule optique.

Et pour en revenir au sujet, il suffit de se tenir informé pour le savoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this