Sign in to follow this  
Simon Fabre

Infos sur CR1 Moonlite

Recommended Posts

Bonjour
J'utilise depuis qques mois sur mon 300 un PO Moonlite CR1.
C'est un très bon produit, léger, solide et bien fini.
Il y'a simplement un petit souci d'usure de surface des pistes de roulements (pression des roulements trop forte), qui m'inquiète un peu parce que j'utilise le PO pas mal chargé.
Si certains utilisateurs pouvaient me donner leur retour d'expérience à ce sujet. Qu'en est-il de cette usure au bout d'un an, réduit-elle significativement la douceur du mouvement à terme, y'a t'il des solutions permettant de réduire cette usure?
Avec ma bino l'info m'intéresse plutôt.
MatP m'a suggéré d'orienter mon PO vertical (axe de molette de MAP horizontal) quand mon 300 pointe à 45° (utilisation la plus courante pour moi), de façon à répartir également la contrainte sur les deux pistes (bien vu Matthieu )
D'autres astuces?
Merci et A+
Simon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a deux vis sous l'inscription MoonLite qui règle la pression de l'axe de mise au point sur le tube. As-tu essayé de les desserrer un peu?

Marc
www.astrosurf.com/durey

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec plus d'un kilo de charge Marc, j'avais plutôt du resserrer ces deux vis parce qu'un des quatres roulements ne touchait plus sa piste à cause des flexions...
Ce n'était peut-être pas une bonne idée, serrer plus augmente la pression donc l'usure. Mais desserrer augmente le jeu.
Je crois que la pression de serrage ne s'ajuste de toute façon que lorsque le mouvement de translation du PO est vertical, pour freiner... Mais dans mon cas, le mouvement est horizontal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si le roulement ne touchait plus le tube mobile, ce n'est pas à cause des flexions, mais à cause, hélas, d'une ovalisation du tube.

Ce problème est connu et décrit depuis longtemps. J'en ai moi-même parlé ici plus d'une fois, mais que voulez-vous, les gens flashent souvent sur le Moonlite pour son look (personnellement, je n'aime pas du tout le kitsch, mais chacun son truc) et c'est apparemment un choix plus passionnel que raisonnable (il est aussi reconnu pour ses mouvements très fins, c'est vrai).

Comme en prime, il n'est pas possible de bloquer la mise au point, je suppose qu'on est obligé d'avoir la main lourde sur la vis de tension, ce qui ne doit rien arranger...

Et voilà pourquoi j'ai opté pour un crayford GSO... Vous comprenez, maintenant ?

C'est de la construction genre blindé de la guerre de 14 (heureusement que c'est de l'alu) et le système de blocage agit en débrayant la molette en même temps (assez astucieux, il faut reconnaître). Simple et efficace, pas de fioritures. Malgré ça, il y a quand même des marques de roulement qui apparaissent (je suppose que c'est inévitable)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai lu je ne sais plus où (peut etre bien sur ce forum) que le revetement sur les moonlite se craquelait, puis disparaissait, permettant donc de récuperer (après disparition) toute la douceur du début.
Le mien n'en est pas encore arrivé là, je ne peux donc pas t'éclairer, mais il est sur que le seul défaut que je trouve à mon moonlite c'est l'absence d'un dispositif de blocage de la mise au point, ce qui permettrait d'éviter d'avoir à serrer trop les vis de pression. J'ai du mal à comprendre d'ailleurs pourquoi il n'y en a pas, tous les autres crayford que j'ai vu avaient une vis de blocage.

E.

pour ajouter une couche à z80 (nos messages se sont croisés) c'est vrai que j'ai aussi sur un autre tube un crayford WO, beaucoup moins cher et tout aussi efficace, AVEC vis de blocage (mouvements moins doux toutefois, mais molette de mise au point plus grosse, ca compense, et motorisation moins compliquée à rajouter ensuite)

[Ce message a été modifié par eric97417 (Édité le 06-07-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
simon : pas de problème sur mon moonlite pour le moment si ce n'est que c'est de l'alu et qu'a mon avis il y a du jeu qui apparait enter l'hiver et l'été du fait de la dilatation des matériaux.

Z80 : ils sont très biens ces moonlites : le seul truc qui manque, effectivement c'est une vis de blocage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
« les gens flashent souvent sur le Moonlite pour son look (personnellement, je n'aime pas du tout le kitsch, mais chacun son truc) et c'est apparemment un choix plus passionnel que raisonnable (il est aussi reconnu pour ses mouvements très fins, c'est vrai). »

Il ne faut pas exagérer, ce n'est son look qui fait sa réputation ! J'ai acheté un Moonlite parce qu'il n'était pas cher, que j'en avais vu un fonctionner, et que je pouvais l'adapter sur mon 300 mm (du coup pour le 495 mm, j'ai commandé l'option MoonLite). C'est vrai qu'il n'y a pas de vis de blocage, et donc qu'il ne faut peut-être pas trop le charger. D'ailleurs je pense que c'est un porte-oculaire fait pour le visuel, pas vraiment pour la photo (il n'y a pas d'aptateur avec le pas de vis adapté aux bagues T2 par exemple).

Ce que j'apprécie, et qu'on ne retrouve pas sur les modèles courants, c'est que la mise au point se fait à l'aide d'une petite vis qui se tourne avec un seul doigt et sans s'appuyer sur le tube comme les deux grosses vis des crémaillères. Et à part ça, mon MoonLite a fêté son premier anniversaire récemment et n'a absolument aucun problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Si le roulement ne touchait plus le tube mobile, ce n'est pas à cause des flexions, mais à cause, hélas, d'une ovalisation du tube"
Z80, je n'avais pas pensé à ça... Mais dans ce cas, pourquoi ce défaut de contact ne se manifeste que sous charge lourde? Avec un oculaire seul, tous les roulements sont en contact.
Ca voudrait dire que le tube du PO se déforme? J'ai effectivement remarqué qu'en durcissant le mouvement, le tube résiste légèrement à rentrer (côté secondaire) en butée lorsqu'il reçoit un accessoire, alors que vide il n'y a aucune résistance.
Qu'il n'y ait pas de blocage ça ne me gêne pas.
Et puis un autre aspect intéressant de ce PO, c'est sa faible côte d'épaisseur, qui permet d'aller focuser près du secondaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand tu veux charger ton PO, tu augmentes la pression de l'axe de mise au point. Cet effort va être encaissé par les 4 roulements et leurs axes et le support de ces axes de roulements. Seulement, entre les 2 tu as un tube en alu, un tube qui ne demande qu'à se déformer sous l'effort radial auquel il est soumis: il s'ovalise. Rassure-toi, la déformation n'est pas permanente (*) (à moins de forcer comme un cheval sur la pression de l'axe de mise au point) . Quand ton PO est bien comprimé et qu'il n'y a rien de monté dessus (pas d'oculaire ou quoi que ce soit d'autre), la zone de déformation est essentiellement localisée dans un cylindre encerclant le tube mobile et compris entre les 4 roulements au delà et en deça le tube du PO redevient rapidement ciculaire. Il n'y a pas de problème de translation car le tube du PO est à peu près homogène et aussi car la déformation est élastique (non permanente). Maintenant, quand tu montes un oculaire (ou autre chose), tu augmentes la résistance à la déformation de ton tube mobile, de part la présence du coulant de l'oculaire ou de l'accessoire. Quand le coulant de l'oculaire s'approche des roulements (quand le PO rentre dans le tube), la résistance devient plus importante: ton PO a alors de la difficulté à rentrer. C'est une faiblesse de nombreux crayford.

2 solutions pour un système à friction:
1) utiliser un tube mobile moins déformable (par exemple avec un renfort acier).
2) utiliser un système de translation ne provoquant pas de déformation radiale (c'est le cas du PO Feather Touch).

* Il va y avoir des déformations permanentes, mais localisées au niveau des lignes matérialisant le contact entre les roulements et la partie mobile du PO dans le cas d'un élément mobile tout alu. Cela s'appelle du matage, car on a en fait 4 appuis ponctuels au niveau des 4 points de contact roulements tube PO, sauf que d'un côté tu as un bon vieil acier à roulement bien dur et de l'autre de l'alu bien tendre, bref une situation mécaniquement peu orthodoxe, à moins de vouloir faire un test de dureté. En plus, comme il y a un jeu interne inévitable avec des roulements à billes, tu risques de voir apparaitre de petits creux le long de ces 2 lignes de matage. Un fois que ces déformations sont apparues, c'est trop tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest chinois02
pourquoi pas un système à cabestan, la précision est identique, et ça ne roule pas tout seul!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parce que le cabestan n'a pas le confort d'observation en visuel que l'on a avec le crayford.
Pour la photo,le cabestan et la solution..mais pour le visuel,j'etais heureux d'en changé!!

Sinon le feathertouch,les roulements sont montés sur rails et non pas en contact direct sur le tube

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Z80>

Je me dois quand même, comme d'autres, de réagir à tes propos excessifs (si c'était voulu, hé bien ça marche ) : les « gens » comme tu dis n'achètent pas forcément tout par une vague pulsion consommatrice. Comme l'ont expliqué Bruno ou Simon la douceur du porte-oculaire, sa légèreté et son caractère « low-profile » sont particulièrement importants lorsqu'il s'agit de le monter sur un dobson à F/D court dont un veut maximiser le champ de pleine lumière sans augmenter l'obstruction. Il se trouve que de tels porte-oculaires ne courent pas les rues, c'est pourquoi, il y a deux ans, j'ai tenté ma chance avec le MoonLite alors que je n'avais réussi à trouver aucun retour d'expérience. Sur le papier c'était le plus adapté à mes besoins (d'astronome amateur, pas de consommateur - si j'avais eu les sous j'aurais pris un Starlight), et sur le terrain il a tenu ses promesses, si ce n'est ce malheureux phénomène d'usure que connaît Simon et que je connais aussi, dans une moindre mesure sûrement.

La question peut se poser en ces termes : ce phénomène était-il prévisible ? Oui bien sûr, même si la science des matériaux n'est pas aussi exacte que la mécanique ; mais l'usure du draw tube des MoonLite n'a rien à voir avec le phénomène que toi et Vincent décrivez, à savoir l'ovalisation du tube. Si c'était dû aux contraintes supplémentaires encaissées par le tube à cause d'une perte de son élasticté, conséquence de la présence d'un oculaire ou adaptateur, l'usure ne devrait pas être uniforme tout le long du tube, mais plus importante du côté qui maintient l'oculaire/l'adaptateur. Bref, ce n'est pas l'ovalisation en soi qui provoque cette usure. D'ailleurs je n'ai jamais ressenti de différence de dureté dans la mise au point, pourtant j'ai dû pas mal reserrer le PO depuis que la masse des accessoires que je mets dedans peut approcher 750 g.

Ce porte-oculaire a les défauts de ses qualités : comme les surfaces sont polies afin de garantir un fonctionnement plus doux, le coefficient de frottement entre la tige d'entraînement et le draw tube est très faible, ce qui implique de serrer très fort le draw tube entre la tige d'entraînement et les roulements, ce qui produit le phénomène de matage décrit par Vincent, à ceci près qu'un matage ne devrait pas poser de problème. En effet l'écrasement provoqué par les roulements sur le draw tube devrait aménager des pistes de roulement planes qui permettrait de répartir les efforts sur un segment (de longueur égale à la largeur du roulement) et non plus un point. Les pressions devraient de fait être réduites (puisqu'on augmente la surface de contact pour un même effort), et donc les contraintes aussi. Le problème c'est que sur l'alumium il y a une couche d'alumine très fine et très dure qui ne peut ni plier ni plastifier mais est cassante, comme du verre. Comme les efforts que cette fine couche doit subir sont importants et le substrat est mou (c'est de l'alu), la couche d'alumine doit, au niveau des chemins de roulement, se briser en plein de fragments microscopiques soit qui s'en vont, soit qui viennent s'incruster de manière anarchique dans l'aluminium situé juste en-dessous. Du coup on a plein d'irrégularités créées par les parties d'alumine qui sont restées en bon état, ou encore par les paillettes incrustées dans l'aluminium au passage de la bague extérieur des roulements.

Il faudrait faire une observation microscopique pour préciser (ou infirmer) le phénomène, mais je me suis posé la question pendant un bout de temps et c'est ce qui m'apparaît le plus probable...

[Ce message a été modifié par MatP (Édité le 06-07-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Reste plus qu'à faire réaliser le draw tube en 17-4 PH.

Share this post


Link to post
Share on other sites
scc> C'est une idée, en n'oubliant pas d'usiner deux chemins de roulement plans. Mais bon je crois que Simon voulait trouver plus simple. Et plus léger. (Et la feuille d'acier, Simon, tu vas essayer tu penses ? Je vais voir ce que je peux faire de mon côté.)

[Ce message a été modifié par MatP (Édité le 06-07-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en graissant le chemin de roulement?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
Comme Bruno, je possède un Orion Optics Europa 300/1200 F4 et j'examine de près le marché en vue du remplacement de mon PO d'origine à crémaillère...
OK, le MoonLite CR2 me tente pas mal, pas de bricolage, ils possèdent tous les accessoires pour mon type de Newton... mais ça fait peur de mettre tant de sioux dans du matériel qui risque de se dégrader au bout d'un an...
Puis, finalement je me demande si je ne vais pas opter pour le nouveau crayford GSO à 2 vitesses ($140 HT) - ça fera moins mal au bide s'il s'use aussi, d'ailleurs s'use-t-il de la même façon ? Avez-vous une expérience avec ce modèle ?
Ils proposent une base à courbure unique de 8 à 12 pouces - s'adaptera-t'elle correctement sur un tube de 300 de diamètre ?
Bruno, as-tu une idée si la bague d'adaptation qu'ils vendent en supplément pourrait s'adapter sur la base existante du PO de l'Europa ? Sinon, bricolage en vue pour remonter le GSO de +/- 1 pouce.
Merci de votre attention,
Chris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour le MoonLite, j'ai dû refaire deux trous. Le tube a un diamètre plus petit que les Newton chinois de 300 mm. De plus, sur mon modèle le foyer est nettement en arrière du tube, ce qui oblige à ajouter des espèces de rallonges (en option). Si c'est le cas sur ton tube, vérifie bien que le GSO permet d'aller chercher le foyer loin du tube.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ta réponse Bruno,

Effectivement, pour le MoonLite, en plus de la base, il me faut 2 cales de 1 pouce pour arriver à la hauteur minimum de mise au point qui est de 4 pouces (+/-10cm). Avec cette config et le draw tube standard de 2 pouces je gagne un peu de hauteur en position haute : 6 pouces au lieu de 5,5 pouces actuellement. Avec le MoonLite, 2 tous à refaire et c'est ok... mais 500 roros au moins pour du matos qui me semble fragile...

Donc, comme le bricolage ne me fait pas trop peur, j'irai plûtôt vers le GSO et trouver l'idée lumineuse pour intercaler un biniou me permettant d'atteindre la hauteur requise.

Qui a de l'expérience avec des tubes non standard et le PO GSO ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
MatP: l'idée me semble bonne, mais je suis pas tellement outillé, et je vois pas comment la fixer (la feuille d'acier) sans faire de trous supplémentaires ou abîmer... Parce que tenue uniquement par la pression des 4 roulements, j'ai peur que ça rebique (je veux pas d'un montage approximatif, mais qui surtout risque de me blesser!), et au pire qu'elle finisse par glisser sur le tube coulissant du PO en rayant tout. A moins qu'un petit bout de double face mince et puissant suffise...
Effectivement, l'idée d'un grand morceau me semble plus judicieuse que deux petite bandes, le souci de fixation me paraissant encore plus délicat. Le problème de deux petites bandes, c'est qu'elles auront tendance à rester plane sans se courber, ça sera jamais rigide...
C'est la bonne idée j'en suis sûr, reste à trouver une petite feuille d'acier fine aux bonnes cotes. Je sais pas si ça se trouve en magasin spécialisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais expérimenté l'idée de 2 petits feuillards mis en place vite fait/mal fait: ça n'a pas été très concluant. Je pense que la meilleure solution, mais malheureusement la moins simple à mettre en oeuvre, est un fourreau en acier ad-hoc (inox pour decolletage par exemple) de 1mm d'épaisseur, monté sur la partie mobile du PO (diamètre réduit de 2mm). Pour le monter, je pense qu'un montage à chaud à la presse (le tube alu du PO refroidi en prime) suffira. Il suffit de bien choisir l'ajustement de façon à obtenir un montage serré quand les 2 pièces sont à température égale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this