Sign in to follow this  
fvbnb

Article "Orion à fleur de peau", astrosurfmag n°15, Philippe Vingler ???

Recommended Posts

Bonjour,

Je viens de relire avec beaucoup d'intérêt l'article cité dans le titre de ce post(n°15, p.34). J'aimerais que l'auteur, Philippe Vingler, se manifeste car j'ai quelques questions à lui poser à propos de sa technique de dessin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour,

Je ne suis pas très sur que Philippe Vingler ait un access Internet pour se connecte sur les forums.
Le mieux serait deposer les questions ici (je pense que cela peut intéresser beaucoup de monde) et je les lui transmettrai éventuellement par télphone ou courrier.

Jean-Philippe Cazard
Webmaster Astrosurf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean-Philippe, c'est gentil de jouer les intermédaires.

Je voulais tout d'abord souligner le rendu exceptionnel de l'image finale, on voit rarement de dessins aussi réalistes et esthétiques.

J'en viens à mes questions : si j'ai bien compris, Philippe Vingler dessine des brouillons successifs sur papier calque. L'empilement des calques permet d'aboutir au résultat final (c'est du Photoshop manuel, quoi ! ) D'abord, un calque brouillon 1 : frontières de la nébuleuse et étoiles. Calque 2 : densité lumineuse dont on déduit (calque 3) le diagramme isophote (= courbes de niveau lumineux).
Si j'ai bien suivi, jusque là, l'auteur dessine en négatif (i.e. les parties lumineuses en foncé).
Ensuite, en superposant les calques, il dessine le brouillon N°4 (zones sombres de la nébuleuse) mais cette fois en positif, n'est-ce pas ? (les zones sombres sont...sombres). Ce dernier brouillon est-il réalisé sur calque ou sur papier blanc opaque ?
Enfin, Phillipe Vingler décrit avec beaucoup de détails comment il estompe ses pastels (avec des doigts pleins de sébum ) pour rendre l'aspect vaporeux de la nébuleuse. S'agit-il toujours de dessin en positif (c'est à dire avec des pastels blancs ou gris clairs ?).
De plus, je ne comprends pas bien comment il aboutit au dessin final : prend-il en photo la superposition des calques ou bien se sert-il de ces calques pour reproduire l'ensemble des "couches successives" sur un même papier ?

Dernière question : le type de pastels employés ?

Merci d'avance

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this