Sign in to follow this  
Claude CHAMPIER

La Girafe et l'ophtalmo, une rencontre super-poli

Recommended Posts

Il y a deux ans j'ai adopté une petite girafe.
Tour de taille 250, hauteur des oreilles 2200, longueur du coup 2000 soit une élongation de 8 propice au planétaire.

Elle s'est montrée tout de suite coopérative m'ouvrant des horizons que mon 150 ou ma lunette ne pouvait m'offrir. M13 et d'autres amas globulaires éclatés, les nébuleuses bien denses, les dentelles du cygne et la perception des bras de M51.

Cependant malgré toute sa bonne volonté j'ai pressenti chez elle comme un problème oculaire.
La révélation me fut faite le jour ou je lui nettoyais l'œil, des centaines de petites gouttelettes d'eau restaient accrochées à la surface et son fond d'œil présentait des reflets bleutés qui ne me semblaient pas de bon alloi.
En observation planétaire si parfois les images étaient bonnes, en général j'étais gêné par de la diffusion. La planète non tranchée sur un ciel noir mais baignant dans un halo gris. En comparaison avec ma FS 102, sur la double de la Lyre les couples étaient difficilement séparables. Alors qu'avec la FS dès 100 les deux couples étaient visibles, avec elle à 125 le plus écarté était perceptible mais le plus serré pratiquement pas séparé, les étoiles bavant l'une sur l'autre. A y réfléchir, je me rends compte maintenant que je ne trouvais jamais la mise au point parfaite, toujours un sentiment qu'elle était à reprendre.

J'ai peur ma petite que tu ne souffres d'une affection connue sous le nom de micro-mamelonnage lui confiais-je un soir aussi ai-je décidé de consulter un spécialiste qui saura te repolir la rétine si cela s'avère nécessaire.
Son verdic fut au reçu de quelques photos "Il y a du monde la dessus"
Je n'ai pas bien compris toute la profondeur de ce jugement mais malgré ma situation de béotien de l'optique j'ai saisi que ce n'était pas favorable et que mes pressentiments étaient fondés.

Après quelques mails nous sommes convenus que je lui laisserai l'organe défectueux aux RAP. Ma décision fut confortée lorsque l'un des intervenants de cette année a donné comme critère d'évaluation de son matériel la facilité à obtenir le grossissement optimum, pour moi 250 que je ne pouvais pratiquement jamais utiliser.
Quelques jours après cette manifestation et après passage au scanner il m'envoyait son diagnostic complet : aluminure avec présence de chrome vieillisant mal, micro-mamelonnage et bord sous corrigé, mais il me rassurait en m'indiquant qu'après ses reprises ces défauts auraient disparus. J'avais au moins la satisfaction de constater que mes soupçons de micro-mamelonnages étaient justes, béotien certes mais totalement ridicule.

Il me restait à attendre début septembre pour vérifier si la greffe avait bien prise.
Pendant cette période j'ai décidé de l'optimiser au maximum considérant qu'à l'aube de la retraite, cette petite girafe restera un instrument à ma mesure qui m'accompagnera encore quelques années, sa manipulation et son poids la rendant compatible avec les pertes de performances qu'engendrent les années qui passent. Si elle doit être mon compagnon encore un moment qu'elle le soit dans les meilleures conditions possibles.

Coté technique, j'ai changé l'araignée dont les branches se rejoignaient deux à deux par une araignée à 4 branches en croix pour un meilleur centrage par rapport au primaire. J'ai changé également le support du secondaire et réduit celui-ci. Normal, celui d'origine avait été prévu pour F6 il était donc un peu surdimensionné je suis passé de 51 mm à 46. C'est peu, sans doute très relatif sur l'obstruction et la perte de définition mais quitte à chercher la petite bête autant aller jusqu'au bout. Pour terminé j'ai amélioré le système de collimation avec des vis nylon de plus grand diamètre et réduction du jeu.

Coté esthétique, j'ai remplacé un tasseau de bois pas terrible par un tube alu plus séduisant, poser quelques vis inox tête plate plus élégantes que les têtes fraisées non encastrées, fabriqué les butées latérales en inox et refait l'habillage de la cage du secondaire avec du caoutchouc synthétique de 3 mm. Histoire que sa jupette arrête de traîner dans son champ de vision je lui ai gainé les pattes avec de la mousse d'isolation de canalisation.
J'ai aussi soigné la déco avec la pose de 3 motifs astro.

Voilà, maintenant tout est en place, elle a son nouvel organe (à Lambda /16) et piaffe d'impatience de me montrer ce dont elle est capable. Attention ma belle le jugement va être sévère j'ai décidé ce soir de te comparer à la FS 102. Ne la mésestime pas, elle est petite mais possède un oeil de lynx.
Vivant dans l'agglomération Clermontoise (environ 250.000 habitants) ce n'est pas dans mon jardin que je vais me jeter sur les nébuleuses, mais pour les étoiles doubles c'est sans problème.

Avec la FS j'utiliserai le radian 4 G=200, le radian 8 G=100 et le Nagler 16 G=50, avec la Girafe le radian 8 G=250, le Nagler de 16 G=125 et le pano de 24 G=80, éventuellement le Nagler de 11 G=175 .

Première cible la Polaire.
Elle présente l'avantages une fois dans l'oculaire d'y rester et c'est une étoile double aux composants très différents en luminosité, la plus faible étant de ce fait un peu noyée dans le halo de sa compagne.
Avec la FS à 100 aucun problème les deux étoiles sont ponctuelles, le compagnon est faible en luminosité. L'image de diffraction est perceptible. En intra et extra focale les cercles d'Airy sont bien ronds. A 200, la Polaire présente le disque d'Airy le compagnon est très faible. En défocalisant les images de diffraction sont très sombres.
Avec la Girafe à 125 les deux étoiles sont très brillantes, le compagnon très ponctuel et plus lumineux.
A 250 le compagnon est bien visible et lumineux malgré la Polaire qui l’inonde de son éclat.
En intra-focale léger, la tache d’Airy apparaît avec un point entouré d’un cercle le reste est très turbulent. En intra-focale plus prononcé trois cercles sont visibles entourés d’une zone bouillonnante. En extra-focale le point entouré de 5 à 6 cercles, la turbulence est moins forte.

Deuxième cible Albiréo.
Pas question de vérifier le pouvoir séparateur sur cette étoile bien écartée, non simplement comparer l'image dans les deux optiques, au niveau qualité et couleur.
La FS à 100 deux étoiles très ponctuelles une jaune d'or l'autre bien bleutée. A 200 deux ronds bien dessinés, disque d'Airy sur la plus grosse, mais couleurs un peu moins évidentes
La Girafe à 125 image plus lumineuse et couleurs plus évidentes. A 250 le disque d'Airy est presque perceptible sur la jaune les couleurs sont plus marquées que dans la FS.

Troisième cible Epsilon de la Lyre.
Le juge de paix, celle qui va étalonner la nouvelle valeur.
Avec la FS à 100 les deux couples sont séparés les quatre étoiles visibles même dans le plus serré. A 200 l'image est parfaite. Les 4 étoiles sont 4 billes bien rondes sur le fond du ciel un peu noirci, les séparations sont parfaitement visibles on peut passer entre les étoiles. Par contre l'image parait sombre les étoiles ne brillent presque pas et semblent ternes.
Avec la Girafe à 125 les deux couples sont séparés (une première sur ce dob) mais les étoiles sont moins ponctuelles donc un peu moins nettes, le plus serré est plus difficile à percevoir mais les 4 étoiles sont visibles. A 175 les couples sont plus évidents mais les étoiles sont très brillantes ce qui gène leur séparation. A 250 les quatre étoiles sont évidentes les images sont très proches de la tache d’Airy.

Je ne vous ai pas parlé de la Lune, pourtant j'avais commencé par elle. La turbulence est forte, cela bouillonne et l'obscurité n'est pas encore tombée, pourtant à 85 avec la Girafe l'image est magnifique, très fine, le limbe est parfaitement découpé sur le ciel, la mise au point peut se faire dessus. Les cratères même les petits, les rainures, les failles, les nuances de teintes, les zones montagneuses, tout est très net. L'image est aussi belle qu'a 75 dans la FS mais le gain en luminosité et sans doute aussi le pouvoir séparateur font qu'elle est beaucoup plus agréable dans la Girafe.

En fait j’ai passé deux soirs sur ces tests j’en ai aussi profité pour essayer d’autres objets.

M 11, avec la FS à 100, l'image est sombre et l'amas pratiquement invisible, par contre avec la Girafe à 125 il devient apparent et montre de nombreuses étoiles sur un fond de ciel un peu assombri, c'est un régal.

M13, bien que noyé dans les lueurs de Clermont j’ai pu monté à 250 et l’image était très agréable, j’attend de le voir sous un ciel noir.

M15, à 125 c’est un boule granuleuse très dense qui ne se détache pas. A 175 c’est un peu plus apparent mais il est encore très serré. A 250 il est résolu mais le ciel n’est pas assez sombre pour bien l’apprécier.

Conclusion
La FS montre les images les plus fines, les étoiles sont des billes ou des trous d'épingle dans le ciel, c'était particulièrement spectaculaire sur E de la Lyre à 200. Par contre elle pêche par son diamètre et très souvent l'image est plus agréable dans la Girafe car plus lumineuse. En ciel profond y'a pas photo, la FS est loin derrière, la Girafe l'emporte donc en général.

Pour moi le but est atteint, je n'avais jamais réussi à séparer correctement des étoiles doubles serrées, maintenant c'est possible. Les améliorations au niveau optiques sont très évidentes, étoiles ponctuelles, même les faibles et possibilité de monter en grossissement, 250 voire plus. Je suis satisfait du résultat, je ne regrette pas ma décision.

Mon message tourne un peu à la pub OK mais à cette époque ou certains ne jurent que par les achats à l'étranger sur Internet il n'est peut être inutile de rappeler que nous avons en France quelques artisans qui savent travailler.

Je voudrais le remercier pour sa gentillesse, son écoute, son sérieux dans ses interventions, sa disponibilité, tous mes mails ont reçu de sa part une réponse rapide et pour la qualité de ses relations avec les clients par cette page personnelle qu'il fait pour chaque commande.

Le récit de la transformation est là ! http://www.astrotelescope.com/cha00.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour Claude,

alors ça y est ?

Tu as procédé au "lifting" de la Girafe...

C'est dommage cette histoire d'aluminure qui vieillit mal (remarque, je n'ai jamais eu la date exacte de la première aluminure, je suppose qu'elle datait de 2000 environ mais vu ce qui traîne dans les tiroirs de chez Médas, ça peut être plus vieux que ça...)

Vincent (Le Guern) me l'avait gentiment startesté (aux RAP 2002 je crois) et il l'avait jugé vraiment bon

C'est aussi avec ce scope que je garde ma meilleure image de M51... presque comme sur une photo, encore plus jolie à mon goût que dans le 800 de Vincent (si c'est vrai ;O) avec un grossissement de 100X obtenu avec un classique 20mm Lanthanum...

Je suis quand même bien content car la Girafe reliftée par ce grand "Chirurgien" qu'est Jean-Marc va t'apporter de nombreuses nuits à venir avec plein de belles images...

Au plaisir de te revoir.
Cette année j'ai dû faire l'impasse sur les RAP (première infidélité depuis 99 !)

Amicalement

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

bin mon claude,la girafe a retrouvée la vue,et quelle vue...

J'ai pu m'en rendre compte pas plus tard que hier soir malgré les conditions climatiques pas terribles.

Vivement la virée dans le cézalier le 23 & 24 septembre...et la girafe en profitera pour prendre un grand bol d'air pur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je l'aime bien ce petit télescope. Avec ses cages en bois, il me fait penser à un Obsession qui aurait subi une cure d'amincissement, plus près d'Ines de la Fressange que de Marylin Monroe. Il est original.
Philippe je pense que ce miroir est bien plus ancien, JML pourait peut-être nous donner une idée mais à mon avis il a trainé un bon nombre d'année chez Médas.
Eric, malheureusement le temps était médiocre vendredi et les conditions d'observation plutôt mauvaises Quoi qu'il en soit en fin de sortie lorsque j'ai trouvé Uranus et que nous l'avons tous regardée, la remarque de Partick avouant qu'il l'avait déjà vue mais jamais aussi bien sous cette forme de bille verdatre m'a fait plaisir.
Pouvu qu'il fasse beau le 22 septembre et même le 15 ou l'on peut sortir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this