Sign in to follow this  
Slyti

Désaluminure

Recommended Posts

Salut et bonne rentrée à tous!

Je souhaite "désaluminer" mon miroir primaire pour le reprendre au polissage. Il s'agit d'une aluminure non protégée, et j'ai acheté une bouteille d'HCl à 30% chez mon droguiste pour opérer. Ma question est la suivante: à quelle concentration utiliser l'HCl? Cela ne risque pas d'endommager la surface du miroir?

A+
S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
L'HCl du commerce est environ, je crois à 16 mol.L, donc attention les yeux et le nez (très volatil). Il est préférable de le réduire à 1 mol/L, la couche d'aluminure ne doit pas bien être épaisse et l'échauffement sera moindre.
J/B

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir je n'ait pas essayer avec du HCL donc pas d'avis.
j'ai fait cette operation avec du H2O2 a 33%vol diluer a 20% cela a tres bien marcher j'ai fini le tout avec du papier de riz et apres cli...x.
amicalement oppy

ps:avait oublier sur l'operation rinçage a l'eau et tous et tout

[Ce message a été modifié par OPPY (Édité le 04-09-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bartoumire : pour travailler en labo je peux te dire que l'HCl "pur" est à 12 mol/l ; donc celui du commerce doit en faire bcp moins. Mais il est en effet plus prudent de travailler avec de l'acide à une mol/l.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,

alors aluminure non protegee, la recette employee au Pic du Midi lorsque l'on realuminait le 60 cm :

- soude caustique, par exemple tu peux employer du "destop" c'est kif_kif (mettre des gants !) ===> ca va dissoudre l'alu (diluer 1 volume eau - 1 volume soude, laisser agir !)

- multiple ringage eau demineralisee

- sechage a l'alcool isopropylique

pour la realuminure,

- un petit coup d'acide sulfurique pur sur la surface a aluminer (passer juste avec un chiffon qui resiste ..., la aussi les gants !)

- eau demineralisee, plusieurs fois

- sechage alcool isopropylique

et zou dans la cloche a aluminer une fois sec !

bon, il y a certainement d'autres recettes !

vala,
amicalemnt,
Franck Vaissiere

[Ce message a été modifié par Franck V (Édité le 05-09-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut, je ne suis pas trop d'acord avec l'utilisation de la soude caustique. En effet, elle va attaquer l'aluminure beaucoup plus²rapidement que l'acide chlorhydrique, mais j'ai bien peu qu'au niveau très fin, elle attaque le verre très légèrement.
Avec HCl, on est sur qu'il ne peut pas y avoir d'attaque du verre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, c'est l'acide qui est conseillé car la soude dissouds le verre. Toutefois la soude reste tolérable lorsqu'il s'agit d'une aluminure non protégée, car le temps de contact sera bien moindre (quelques heures contre quelques jours).

Share this post


Link to post
Share on other sites
je ne vois pas le rapport entre le fait que si l'aluminure n'est pas protégée la soude est tolérable. On peut le comprendre effectivement car l'alu va se barrer rapidement, mais de toutes façons la soude est déconseillée. Comme on trouve aussi bien l'une que l'autre dans le commerce, on privilégiera l'acide

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cyrill, on trouve dans le commerce, suivant l'usage que l'on veut en faire, des solutions HCl allant de 10 à 38 % ces dernières demandant des précautions particulières de conservation. Il se peut très bien qu'une norme européenne ait fixé la concentration commerciale courante à 12 mol/L (ce qui est déjà beaucoup). Bien qu'ayant enseigné en génie chimique ... la physique, je sais encore que l'on peut dissoudre plus de 20 moles de gaz HCl par litre d'eau. Les bouquins de lycées citent volontiers 600 L/L d'eau.
J/B

Share this post


Link to post
Share on other sites
"HCl est soluble en toutes proportions dans l'eau"
D'où tiens-tu cette affirmation péremtoire ?
J/B

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous,

houlla la levée de bouclier contre la soude !

il est vrai qu'elle peut, va attaquer le verre si on la laisse .... longtemps, mais croyez qu'a concentration assez elevee, l'alu (non protege ici) va partir en 20, 30 secondes !, pas le temps d'attaquer le verre,

par contre faire suivre d'un rinçage eau abondant !!

ainsi faisions nous avec l'opticien du Pic !!

pour le reste, concernant les acides forts et en concentration forte, TOUJOURS VERSER L'ACIDE DANS L'EAU et pas l'inverse !!, JAMAIS !!

conseil d'un (vieux) chimiste ;o)

amicalement,
Franck Vaissiere

Share this post


Link to post
Share on other sites
bartoumire, effectivement, tes valeurs sont bonnes, la solubilité est de 20 mol/L à 20°C soit 725g/L. La citation des bouquins de physique me parait exagérée, on pourrait dire que le maxi est de 20x22,4=450L/L de gaz dans les CNTP (mais tout dépend les conditions de températire et de pression). Le "toutes proportions" est un effectivement un peu large, mais n'était pas péremptoire

Bref, c'est sacrément soluble dans l'eau et ça bouffe les papattes et comme le rappelait fort justement l'ancien chimiste ci-dessus qui semble y voir encore clair, et pour se rappeler, "ON NE DONNE JAMAIS A BOIRE A L'ACIDE", on le dilue dans l'eau.

epsi, dit le chimique, ou boumboum, petit pétard, prolabo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le cas d’un miroir que l’on veut reprendre au polissage, il n’y a pas à hésiter, on le détraite à la soude. Une faible attaque n’aura aucune importance puisqu’on repolit derrière, et la soude est plus facile à manipuler que l’acide chlorhydrique, notamment par l’absence de vapeurs qui bouffent tout ce qui est métallique dans le cas de l’acide.
Par contre attaquer directement le polissage sur l’aluminure comporte un risque. Si des particules abrasives se sont incrustés depuis longtemps dans l’aluminure, elles seront entraînés, puis elle s’incrusteront dans le polissoir avec risque de rayures. Donc il est préférable de détraiter pour commencer à travailler sur une surface propre.

Par contre dans le cas d’un miroir que l’on veut réaluminer sans repolir avant, l’acide chlorhydrique est nettement préférable, ca n’attaque pas le verre contrairement à la soude. Même des contacts brefs du verre avec la soude peut commencer à modifier l’état de surface, c’est des effets qui se voient sans trop de problème au contraste de phase. Bien sur avec une rugosité standard, les effets sont généralement négligeables, surtout dans le cas d’un détraitement sur une aluminure non protégée.
Par contre sur une aluminure protégée, c’est vraiment à éviter, car le temps de détraitement est nettement plus long, et surtout il est jamais uniforme. Les parties les plus fragiles de l’aluminure, en particulier au bord du miroir, se détraitent en premier, et on se retrouve plusieures heures après, à des attaques sur le verre par la soude à certains endroits alors que pour d’autres endroit c’est l’aluminure qui n’a pas fini d’être détraité…

Ce genre de cas peux modifier la forme optique du miroir, je l’ai observé à plusieurs reprises.

Il y a aussi le cas des aluminures protégées avec sous couche d’accrochage au chrome, on trouve ce type de traitement sur pas mal d’optiques US et sur les optiques traités à la Reosc, sur le site de Dourdan. Là, ni la soude ni l’acide chlorhydrique ne sont efficace, il faut en passer par du nitrate d’ammonium cerium, que l’on trouve chez Prolabo sous forme de poudre orange.
Un autre conseil : ne pas faire forcément confiance aux entreprises de traitement sous vide pour détraiter une aluminure, on as eu plusieurs mésaventures d’entreprise qui soit détraitent systématiquement à la soude, genre on se casse pas la tête, on laisse tremper plusieurs jours le miroir et on voit ensuite… Soit bricolent quand elle ne savent pas détraiter certains traitements comme les sous couche en chrome.

Voir le cas de ce miroir de 600 avec sous couche en chrome qui a été détraité sauvagement, très probablement à la soude, par une entreprise de traitement :
http://www.astrosurf.com/tests/images/defauts/soude600.jpg

L’état de surface a été massacré…

Share this post


Link to post
Share on other sites
le chlorure de fer marche aussi pour l'alu.
mais c'est lent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsilonzéro,
HCl, gaz très soluble dans l'eau, mais pense à l'ammoniac, environ 53 mol/L soit environ 1,3 m3. Je ne peux pas donner les valeurs exactes, je me suis débarassé de tous mes bouquins et précis pour ne garder que le BRUHAT d'optique.
J/B

Share this post


Link to post
Share on other sites
Batroumire, j'te retrouverai ça, j'ai au dessus de mon burlingue la jolie collection bordeaux des constantes de la chimie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, je te remercie, laisse tomber. Je n'utilise la solution ammoniacale (officinale) que pour atténuer la douleur due aux piqûres de guêpes !
J/B

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai eu fait avec HCl bien dilué sur une aluminure protégée très vieille.
Ca se fait en qq dizaines d'heures. C'est bien. Il faut être patient.
Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca y est,

C'est chose faite, en 6 heures environs, dans une solution 2/3 H2O + 1/3 HCl (dite "diluée à 30%" sur la bouteille).

Le miroir est bien transparent. J'ai coulé le polissoir ce soir à la Sorbonne, paré pour le retour à la sphère! ;o)

A+
S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this