Sign in to follow this  
RoC

Filtres observation visuelle

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Permettez-moi d'abord de rapidement me présenter.
Je suis animateur astro au planétarium de Montredon - Labessonnié (Tarn) et je réalise en ce moment un dobson serrurier de 12,5" F/D 5.
Cherchant à m'équiper, je me pose les questions suivantes :
Quels filtres pour l'observation visuelle ?
Hormis l'UHC, le OIII semble bon pour les nébuleuses planétaires, mais quel est l'utilité du H-béta, est -il d'un emploi fréquent ? Paraît qu'il est sympa pour la tête de cheval, mais sert il à d'autres objets et sont-ils nombreux ?
En bref y a - t - il un intérêt à investir dans un tel filtre ou bien un UHC est-il suffisant ?
Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Le h-bêta est d'un interêt assez limité puisqu'il ne sert que sur quelques nébuleuses, dont la Tête de Cheval, et encore çà demande un très bon ciel.

S'il ne fallait avoir qu'un seul filtre ce serait l'OIII! Magique sur les Dentelles du Cygne et bien efficace sur bien d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Roc, et sois le bienvenu parmis nous.

Un filtre très interressant en visuel (pour tous types de nébuleuses) est l'Orion Ultra Block (spécifique à la marque Orion : tu ne le trouveras donc pas chez Lumicon ou Astronomix).

C'est un filtre très proche de l'UHC, mais que je trouve plus efficace encore, sans "éteindre" trop les étoiles. En fait selon moi, il est une synthèse "idéale" entre le renforcement de contraste de l'O III (un peu moins contrasté quant même, mais plus que l'UHC) d'une part, et un fond de ciel "avec encore des étoiles dans le champs" de l'UHC d'autre part.

Je l'utilise avec un Dobson de 305 mm(12') ouvert à 5.

La comparaison a été faite avec l'UHC de chez Lumicon (considéré comme la référence selon certains), sur mon Dobson, et avec les mêmes oculaires évidament lors de la même soirée (donc avec la même transparence de ciel).

Cerise sur le gâteau : il est bien moins cher que les Lumicon et autres Astronomix. Il ne coûte en effet que 90 euros en coulant 50.8 mm seulement (et 75 euros en 31.75) ! (Tarif chez Optique Unterlinden à Colmar).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de cette confirmation et pour l'Orion Ultra Block je vais aller voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, il y a les courbes des filtres de chez lumicon avec les bandes passantes sur les sites des revendeurs. Est ce que le deep sky de chez lumicon est un bon choix ? par rapport à un UHC ou un OIII.
Est ce que le deep sky ne laisse pas passer trop de longueur d'onde ? Est ce que le OIII n'est pas trop sélectif ? Quel est le bon compromis ?
Merci
@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

D'après ce que j'ai pu comprendre concernant les filtres interférenciels, théoriquement le meilleur est le OIII car très selectif sur la lumière émise par les nébuleuses.

Cependant, comme justement il est très selectif il n'est pas conseillé pour les les diamètres inferieurs 200mm car ils absorbe trop de lumière. Dans ce cas on preferera l'UHC qui à une bande passante un peu plus large.

Quant au deep sky, son usage est reservé pour éliminer la pollution lumineuse. Donc son interet se situe pour ceux qui observent près des grandes villes. C'est aussi le seul qui peut avoir un interet pour l'observation des galaxies.

Donc pour résumer:

En ville : Deep sky pour tout le ciel profond (galaxies et nébuleuses)

A la campagne : UHC si D inferieur à 200mm, OIII si D supérieur à 200mm (uniquement les nébuleuses. Il n'existe pas de filtre pour les galaxies si le ciel est bien noir)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'OIII marche très bien avec un 150 mm (testé avec un bon ciel), et selon certains aussi avec une lunette de 80 mm. Il n'y a pas de limitation de diamètre, il faut juste que la pupille de sortie soit adaptée (5 mm environ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai les deux, ils ne rendent pas les mêmes services.

Par exemple, je trouve l'UHC bien plus efficace sur les nébuleuses planétaires en général que l'O-III, au contraire.

L'O-III tire son épingle du jeu qur la plupart des nébuleuses à émission et sur quelques nébuleuses planétaires.

Exemples et contre-exemples :

Dentelles (nébuleuse planétaire) : O-III
M57 (nébuleuse planétaire) : rien du tout
M27 (nébuleuse planétaire) : les deux rendent bien
NGC 7293 : (nébuleuse planétaire) : UHC

M8 (nébuleuse à émission) : O-III
M20 (nébuleuse à émission) : UHC

etc.

L'histoire du diamètre, c'est une généralisation trop hâtive. C'est avant tout une question d'obtenir le contraste idéal.

Par exemple, les Dentelles sont des objets diffus et très difficiles, voire impossibles, à voir sans filtre. Mais étant étant très étendues, on grossit très peu et on capte de ce fait un maximum de lumière : à mon avis, ça passerait sur un diamètre modeste (après, c'est une question de niveau de détails). Mais comme on se retrouve avec un fond de ciel très clair, il faut filtrer de toutes façons.

Contre-exemples : l'anneau de la Lyre, ou pire encore, la nébuleuse Saturne ; bon M57, on peut encore l'observer sans filtre, ou encore à faible grossissement : c'est un objet "facile". Par contre, NGC 7009 demande du grossissement, donc une image très obscurcie. Du coup, l'emploi d'un filtre devient délicat, et on risque en effet d'être vite limité avec un instrument de trop faible diamètre (à la limite, on ne verra plus rien du tout avec O-III).

En conclusion, j'estime que l'UHC est le plus adapté comme filtre unique ou pour débuter. L'O-III donnera des images plus spectaculaires sur certains objets seulement (ou différentes, en fait, en ne révélant pas les mêmes zones, sur M42, par exemple).

Je suis très hésitant pour le H-bêta : limité à certains objets peu nombreux, donnant une image très sombre dans une bande très sélective et à laquelle l'oeil est peu sensible... Des objets eux-mêmes très diffus... Il faut un excellent ciel et un gros diamètre pour bien en profiter.

Je suis satisfait de mon UHC Astronomik, bien moins cher que son homologue de chez Lumicon. Mon O-III est un Lumicon acheté d'occasion sur les P.A. d'Astrosurf. Le tout en 2".

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this