Sign in to follow this  
Quentin Vauthier

Quète de la dynamique: quelles solutions ?

Recommended Posts

Bonjour,

Certains objects présentent des difficultés pour l'astrophotographe, notament au niveau des temps de pose. Je parle bien entendu des objets à la luminosité très variable en deux points diffétents. Comment alors réussir àfaire cohabiter des zones très sombres et des zones très claires sur une même image, sans sur-, ou sous-exposer une de ces zones.

Si la différence de luminosité est "moyenne": la zone la plus lumineuse va être limitante pour le temps de pose. on pose donc jusqu'à ce que cette zone soit presque surexposée, mais pas surexp... de cette manière, on capture également un maximum de photon venant de la zone moyennement lumineuse.
On peut ensuite réhausser la dynamique vi un rehaussement specifique de certains niveaux ( DDP ou courbes sous photoshop... ). Cependant, si la zone sombre le devient trop, elle va présenter un mauvais RSB et donc remonter cette zone va revenir à la bruiter en amplifiant une zone au rsb trop faible.

La seule solution pour éviter d'avoir une zone sombre au mauvais RSB est de poser plus...mais au détriment des zones claires qui vont surexposer.

Alors comment faire cohabiter de faibles extensions non bruitée avec des zones claires non saturées et non bruitées également ?

la réponse est en combinant des poses dont le temps de pose est adapté aux parties les plus brillantes et des des poses dont le temps de pose est adapté aux parties les plus sombres.

Il faut donc faire l'acquisition avec des obturations différentes, certes. Mais une fois le travail d'acquisition fait, le prétraitement fait, nous obtenons 2 images maitresses à combiner.

Ma question se porte sur la manière de combiner les poses.

- il existe la solution des masques dans photoshop qui est semble - il très utilisée par les grand astrophotographes.

- et il existe depuis quelque temps la technique du HDR, ou high dynamic range, à traduire par grande plage de dynamique qui consiste également à faire une image à partir de plusieurs images ayant différents temps de pose.

Ma question est simple: Laquelle est la meilleure selon vous ?

Amicalement
Quentin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Y a un truc qui m'échappe. En principe les fichier fit sont des fichier HDR, tout dépend de la visuakisation que tu en tire. Log ou ddp pour faire coexister les faibles et les fortes intensité dans l'image affichée sur l'écran.
J'ai bon lâ ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
fit ou pas, quand c'est cramé, c'est mort..
la seule solution est de faire des poses de durée variable
pour avoir un signal variant partout sur l'image registrée
c'est effectvement la HDR, ce qui est integré aux derniere version d'IRIS qui gere ça tres bien

Share this post


Link to post
Share on other sites
à ma connaissance, il n'y a qu'un objet dont une partie intéressante sature très vite : M42. Il y a peut-être Eta Carène, et aussi la couronne solaire lors d'une éclipse totale (mais c'est pas le truc qu'on photographie tous les jours).
Même M31, je sature tout juste le point central sur des poses de 5min à F/D 5 avec la caméra CCD, alors avec un APN il y a de quoi voir venir.
A chaque fois que j'ai demandé sur les forums si quelqu'un connaissait un autre objet que M42 dans cette situation, je n'ai jamais eu de réponse. D'ailleurs tous les exemples qu'on voit sont toujours faits avec M42, comme par hasard.

Donc oui, avec M42 le coup des calques avec des poses courtes et des poses longues c'est sûrement la solution, sur les autres objets pour moi il n'y a aucun intérêt à faire des poses courtes et des poses longues puisque l'info des parties brillantes se retrouve aussi sur les poses longues. Quant aux calques et autres masques dans ce cas, je ne dis pas que ça ne sert à rien (encore faut-il que ce soit fait avec un minimum de dextérité et de retenue...), mais c'est absolument pas indispensable pour faire une belle image et c'est sûrement pas ça qui transformera une croute en chef d'oeuvre. Du reste, quand on voit les défauts les plus courants des images dans la galerie, on voit tout de suite que ce n'est pas avec des calques qu'on va en général améliorer la situation.

[Ce message a été modifié par Thierry Legault (Édité le 19-12-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ta réponse Thierry

Il est vrai que je pensais précisément à M42 en écrivant celà

Le HDR pêut, peut-être, être utilse sur la Lune également, pour faire des lumières cendrées spectaculaires par exemple, ou pour avoir le terminateur et le limbe bien exposés à la fois...Encore que pour celà le DDP doit aller si le temps d'expo est réglé avec finesse.

Amicalement
Quentin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this