rocky8

a quoi sert une grosse lunette?

Messages recommandés

Ah! S'faire traiter d'Audiard astronomique, elle est trop bonne celle là aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien Phil !

Alors qu'en Webspectateur, je souris en lisant les réponses aux reponses de machin qui répond à trucmuch, je pense que là maintenant, on s'enlise.
Et Phil à bien résumé!
On s'en fout que l'un s'oit meilleur que l'autre à un instant t. Le principal est que celui qui zieute à ce moment là, soit heureux.
Et désolé Rocky8, mais là, tu te rends compte qu'il y a beaucoup de subjectivité mélangée à une kyrielle de paramètres techniques qui font que...ben ...ton opinion, ce sera ton expérience.
Ne dit-on point: C'est en forgeant qu'on devient forgeron?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

"C'est affligeant ce que je viens de lire ce matin sur le forum:"

c'est vrai que des fois c'est affligeant ce que l'on peut lire lol mais ça aussi c'est subjectif


"Mais on s'en moque des visions dans un 600;350...
Mais on s'en moque des images travaillées puis retravaillées par informatique prises avec des gros instruments.

Ce de quoi on parle surtout c'est du VISUEL et ensuite des possibilité en astro-photo."

oui c'est vrai on s'en moque.... après tout chacun croit bien ce qu'il veut c'est pas bien important, moi j'ai tenté de faire une démonstration un peu "concrète" du pouvoir de résolution d'un instrument par les images, (si l'informatique permet de faire de la bidouille, on doit donc pouvoir sortir en "bidouillant" des images de plus grande résolution avec une lulu de plus faible diamètre... pourquoi donc l'imagerie numérique ne serait elle en faveur que des "gros instruments" (cela dit les images que j'ai posté on été faite avec un 200 et un 235mm...)
Alors oui l'image n'a rien de comparable avec du visuel, mais par contre la différence de résolution entre 130 et 200 elle est tout à fait comparable, que ça soit en visuel ou bien en imagerie. et la seule façon de la montrer ici c'est par une image. (ou alors si quelqu'un à une idée je suis preneur).

Encore une fois, le reste c'est du subjectif et surtout lié au ressentis de chacun.
dans mon jardin je vois environ une tache de diffraction dans mon 200 et mon 300 environ 3 nuits sur 5, alors que certains n'en n'ont jamais vu dans leur instruments de 130...
c'est comme tout, c'est une question d'habitude, même si elle est pas belle (voir très moche) la tache, bein on peut quand même voir le pique centrale... Et si ça se trouve, ce que moi je vois et appel "tache de diffraction" bein certain appelleraient ça "paté turbulent"
Je vais même pousser jusqu'à dire que ceux qui aiment les images stables que l'on peut voir dans une apo de 130 n'ont qu'à diaphragmer leur 200 pour faire un test.... (j'aime vraiment pas dire ça... )
même pupille d'entrée, même grossissement, si en plus c'est un newton il n'y à aucune raison que ça ne fonctionne pas pareil. ensuite enlever le diaphragme et constater.
moi je l'ai fait, je préfère l'image sans diaphragme car plus lumineuse et permettant de pousser un peu plus le grossissement.

"La demande de rocky8 était : "pour moi qui aime voir les planètes et faire des images de nébuleuses et galaxies" "

Et bien pour profiter au mieux des planètes il faut à un moment donner pouvoir grossir un peu. pour le ciel profond, le diamètre deviendra vite incontournable.
pour l'imagerie je pense que cela se passe de commentaire en planétaire. En ciel profond grand champ, la oui l'APO de 130 c'est pas loin d'être le top, mais on peut déjà faire de superbes choses avec une 80 ED et un réducteur aplanisseur.

Peut être que la configuration idéale a moindre coût serait un 200mm ou plus et une lulu de 80.
rien n'excelle dans un domaine ou l'autre mais par contre c'est le plus polyvalent et ça permet de vraiment se faire plaisir.

"C'est suggestif, mais c'est vrais.

Je peux vous dire que pendant les 2 mois ,avant de vendre le C9,entre la FS128 et mon célestron C9, avec des mises en tempèrature de 2 voir 3 heures; A passer d'un instrument à l'autre avec un grossissement d'environ 200x en utilisant le Pentax xw 5mm et le lv 10mmm VIXEN.
Aprés multes poses visuelles ,mon choix réaliste et non pas suggestif et malgré un investissement important,je décidai dans le futur d'acheter une plus grosse lunette."


c'est votre choix avec VOS impressions que je ne partage pas ça on l'aura bien compris


"Ce qui serai bien pour nous tous :

-Que chacun dans son lieu d'observation (régions,campagne, ville,montage), avec son type d'instrument ,son diamètre, observations visuelles ou numériques,fasse un compte rendu
sur le plaisir et l'utilisation réelle de son instrument.
Cela permettra de guider le choix d'un achat futur...

Car nous ne sommes pas tous dans un club ni en rencontre d'astronomes...
"

Et bien c'est ce que j'ai tenté de faire en parlant des instruments, ceux que j'utilise pour observer... mais il semble et je vous cite "Mais on s'en moque des visions dans un 600;350..." que ça n'a aucun intérêt pour vous...il faudrait savoir...

Et puis comme expérience perso, la lulu de 130 ou de 150 je peu me la payer... mais je suis pas maso, si j'ai de plus gros diamètre c'est bien que c'est ceux avec lesquelles je prend le plus de plaisir à observer.... et pour le cout pas une question de prix...

pour moi cela sera l'ultime achat après un capteur CCD 24x36, pour essayer d'avoir le max de perf en imagerie grand champ (la F1 dans ce domaine ) mais pas avant en tout cas, c'est pour moi trop "moyen" sur l'ensemble des domaines que je pratique.
Bonne année à tous...

Erick Bondoux

[Ce message a été modifié par ebondoux (Édité le 03-01-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, l'expérience perso, c'est vrai . J'ai une apo (AP105) et un dob 300 . L'apo... tiens, ça me fait penser qu'il faut que j'enlève les toiles d'araignée J'déconne , mais à peine .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dites, les fans de belles lunettes: cela vous arrive souvent d'observer dans des mauvaises conditions avec des fortes turbulences? Que voyez vous à ce moment comme détails sur la Lune par exemple ? Quel est l'intérêt si ce ne que d'obtenir une belle image très peu grossie? Sinon, est-il si difficile d'admettre, que l'on voit plus, lorsque le diamètre est plus grand? Ce n'est même pas une question de type d'optique. Les prises de position partiales de certains en font de mauvais conseillers pour des gens qui cherchent des informations valables pour se faire une idée de la chose.

amicalement rolf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

re,

" Oui, l'expérience perso, c'est vrai . J'ai une apo (AP105) et un dob 300 . L'apo... tiens, ça me fait penser qu'il faut que j'enlève les toiles d'araignée J'déconne , mais à peine ."

heu tu me la vend?

Erick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En finalité, vas tater du matériel pendant quelques temps en club, manifestation ... etc pour voir ce qu'il te plaît parce que sinon tu vas jamais t'en sortir si tu lis tous les messages ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par turbulence très forte, matche nul entre mon 150/750 chinois, une lunette 90/900 de la même marque, et....une fs 102 sur Jupiter. Mais bon, c'était juste parce qu'on avait les instruments sous la main et qu'on voulait s'occuper, il aurait fallut être maso pour sortir les instruments juste pour çà


Par turbulence moyenne, image de Mars baveuse et peu contrastée dans le 150, image extraordinaire dans la TOA 130 tant en résolution qu'en densité de couleurs et en contraste (grossissement supérieur à 300X). Pour donner une idée des détails, y en avait plus que sur la plupart des images webcam que l'on voit dans les revues et dans la gallerie.
Les excellents Maksutov de 150 et l'extraordinaire lunette de 100 mm à f/15 étaient battus à plat de couture (mais résultat quand même très bon et très largemement supérieur à celui donné par le 150).Ce soir-là il y avait aussi un SC de 254 mm bien collimaté, selon les autres personnes présentes (moi je n'ai pas eu l'occasion de regarder dedans, y avait tellement d'instruments)son possesseur était dégoûté et a fini par le ranger.


Lors du transit de Vénus j'ai regardé dans un SC 12, l'image était baveuse. Visiblement le possesseur de l'instrument a voulu grossir plus de 200X pour épater la galerie. J'ai installé mon 150 pourri avec un grossissement de 50X, l'image était bien nette, bien plus belle.


Je n'ai pas encore pu exploiter à fond mon 250 (apparamment un bon miroir) de construction personnelle, mais il m'a donné et de loin de bien meilleurs images de Jupiter basse que le 150 de Jupiter haute avec peu de turbulence.

Mes conclusions personnelles et provisoires sont que:

Le couple diamètre X qualité optique et mécanique est TOUJOURS gagant, quelques soient les conditions de turbulence atmosphériques.
Or beaucoup constatent que ce n'est pas toujours vrai, voire rarement. Dans ce cas c'est que le paramètre "qualité optique et mécanique" a été mal évalué. Un grand diamètre de bonne qualité optique et mécanique çà ne court pas les rues, c'est difficile à réaliser, çà coûte cher...et il faut savoir l'utiliser! Le bon miroir entre les mains encore faut-il un barillet à la hauteur. Après il faut que la mise en température soit effectuée, l'optique bien collimatée, réduire les turbulences dues à l'observateur et au tube ouvert, etc.

Donc il n'y a rien d'étonnant que les trois quarts du temps le gros télescope se fasse mettre la branlée par une bonne lunette apochromatique.


La polémique va encore durer, chacun essayant de se rassurer qu'il possède le meilleur instrument. Pour y mettre fin rien de mieux qu'une fois pour toute on fasse une comparaison entre différents instruments (planétaire mais aussi ciel profond). Il faudrait une bonne apo, et différents grands diamètres, du newton chinois au superpolis, en passant par les SC.


Jusqu'à preuve du contraire je reste persuadé qu'il vaut mieux -à budget égal- un petit instrument parfait qu'une grosse bouse. Ce sera moins contraignant à installer et à utiliser. La grosse bouse va en première apporche bien impressionner la gallerie mais bon, un instrument c'est plus fait pour regarder dedans que de le regarder!

Maintenant, toujours à budget égal, s'il faut choisir entre un petit instrument parfait et un gros instrument moyen, çà dépend...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chacun trouve son plaisir où il veut.
Certains, comme moi, préfère une approche sans complication avec quasi toujours une image fantastique: si c'est mauvais en tout cas c'est déjà pas la lulu.
D'autres préfèrent avoir l'instrument le plus gros possible avec quasi toujours une image esthétiquement (très) moyenne (bien que parfois plus détaillée dans les trous de turbulence, etc et re blabla ...) et nécessitant pour donner le meilleur de lui-même des réglages indispensables.
J'en ai connu (et vu par mes propres yeux!)qui ont passé presque toute une soirée d'observation pour peaufiner une collimation.
Et encore du vécu: "oui je sais c'est pas collimaté mais j'ai pas envie de le faire, je suis déjà content avec cela..."
J'ai déjà lu (mais est-ce une vérité!) que pour faire de la photo avec un sc il est recommandé de vérifier la collim si on change l'orientation du tube.
En bref il faut se forger sa propre opinion par l'expérience
et ceux qui affirment par cette dernière préférer les gros newtons, ils ont raison tout comme ceux préférant les apos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cher ami(e)s astrophiles,

Tout d'abord une bonne et heureuse année a tout le monde et beaucoup d'étoiles dans un ciel limpide pour que chaque quelques soit l'instruments soit heureux d'observer et surtout de partager cela avec le plus grand nombres.
Pour apporter ma farine au moulin, voici ma propre experience , vous me connaissez , je m'occupe de l'observatoire de Rocbaron et avant d'installer un instrument peu commun " la grande lulu de 232 mm " j'ai possede plusieurs instrument dont nottament un dobson motorisé de 530mm de bonne facture avec un tres bon mirroir .
Alors pourquoi revenir a un diamettre " inferieur " ! tout d'abord l'instrument ideal n'existe pas , il y a certain qui ont plus ou moins d'inconvenient , mais dans la jungle des instruments proposés seul compte a mes yeux 2 criteres , la qualité optique et le desir de posseder un tel instrument qu'un autres qui pour x raison sera le plus beau et le meilleur.
Donc ce qui m'a decidé est d'abord le critere optique et une grande ouverture suffisante pour tout observer dans les meilleures conditions, le plus souvent possible et avec le maximum de qualite d'image et cela a la fois pour satisfaire un reve d'enfant et le grand public .
en comparaison de mon dobson de 530 mm aussi encombrant que la grande lulu , mais qui elle a au moins l'avantage d'etre toujours en temperature et aucune collimation et aucun mirroir a realuminer plus tard . Coté performance , le dobson etait un peu plus lumineux " normal " mais le constraste est tellement eleve sur la grande lulu que celui ci compense certe perte de lumiere avec suffisament de potentialite pour montrer pratiquement autant de detail avec plus de pique . La vison de M42 est extraordinaire a la grande lulu avec 1°20 de champs visuel et un grossissement de 70x , j'arrive a voir sous un bon ciel ,il est vrai les nuances rosés sur les bords de la nebuleuse et cela en visuel sans aucun probleme.
Je peux aussi pousser les grossissements sans perte de qualite d'image 800x sur saturne et 1200x sur la lune lorsque les conditions sont bonnes et l'image est extremement stables , enke et visibe et la faille de la vallée alpine aussi , en ciel profond , c'est un tres bon instrument , la nebuleuse de la lyre est tres nette et par moment a 450x ont peux observer l'etoile centrale .
Quand a M13 a 300x l'amas est resolu completement et chaque point est un diament d'un pique incomparable . Avec un prime que la vision a travers une lunette donne une impression de profondeur extraordinaire , une impression de relief que je ne retrouve pas avec d'autres instrument meme plus grand et plus lumineux .
Bien sur tout ces objets peuvent etre observer avec autant de plaisir avec des instruments divers ayant un bon diamettre et surtout une bonne optique et chacun et cela est rassurant sera emerveilles devant cette vision, s'il sait garder son coeur d'enfant et non pas la recherche eperdu a la performance et au diamettre qui nous frustrera toujours , " je reve d'un lulu de 300 mm " un autre revera sur un dobson de 400 mm et celui qui a 400mm reve d'un dobson de 600 mm et ainsi de suite , simplement tot au tard , nous seront bloquer par le budget et surtout l'encombrement et encore plus la frustration d'en vouloir encore plus et toujours plus .
En definitive apres observer dans de plus grand instrument " visuellement " on ne gagne pas tant que sa avec le diamettre a partir du moment que l'on possede un instrument permettant par un diamettre confortable d'observer pratiquement tout , sauf a passer radicalement a des " monstres " 600 et surtout plus " 800 par exemple , . Mais là combien de fois pourra t'on utiliser son instrument , meme en oubliant le fait qu'il faut un site qui permettent une telle performance, si on doit le deplacer bonjour l'aventure et l'effort physique , posseder un site , j'ai cette chance et combien d'entre nous doive jouer les nomades , la majorite surtout avec cette pollution , cette lepre qui gangrene notre ciel . Alors l'instrument le plus pratique sera celui qui sera le plus souvent utiliser , la grande lulu n'est pas transportable mais elle est sous coupole et sous un bon ciel , mais pour le reste du temps , pour me deplacement , j'ai un bon C11 , tres bon diamettre et bonne qualite optique , cela me suffit car avec cet instrument , je peux tout voir et comme la grande lulu, je peux car j'aime mon confort observer bien assis sur mon fauteil derrier l'insrument evitant ainsi de monter a 3m de hauteur sur une echelle .
voila pour ma modeste contribution et c'est pour cette raison que j'aime ma grande Lulu et que je ne la changerai pour rien au Monde , avec un instrument plus gros .
cordialement
andre cassese


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai un instrument qui cumule tous les handicaps,il est ouvert comme un Newton ,il à un "petit diametre" comme les apo en plus il y a des lentilles et des miroirs à l'interieur et en plus il est jaune boouuuuuuu! c'est pas juste!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut et meilleurs voeux à tous,
Je n'ai rien contre les fanas de lunettes ou les fanas de dobsons.
Chacun prend son plaisir où il le trouve et c'est bien comme ça !
Mais je souhaiterais quand même que certains irréductibles se renseignent quand même un minimum avant de sortir d'énormes bêtises !
Quand je vois des SC obstrués à 33 quand ce n'est pas 37% !
Et pourquoi pas 50% pendant que vous y êtes !
Vous avez déjà vu un SC par devant ???
Je me permet simplement donc de vous signaler qu'en visuel,
l'obstruction est proportionnelle à la surface des miroirs et non pas à leur diamètre !
Voici les caractéristiques constructeur d'un C8 de 203mm :
SECONDARY MIRROR OBSTRUCTION 2.5 in (63.5 mm)
SECONDARY MIRROR OBSTRUCTION BY AREA 10 %
Pour info, j'ai 3 lunettes (70,90 et 100mm) et 1 C8.
Simplement je sors l'instrument qui correspond le mieux à ce que j'ai prévu de faire, et tous me donnent entière satisfaction (les lunettes sont très bien pour les champs stellaires, mais je préfère mon C8 en planétaire).
Je m'excuse auprès des dobsonniens, mais je ne suis pas encore converti
Amicalement,
AG


[Ce message a été modifié par AG (Édité le 03-01-2007).]

[Ce message a été modifié par AG (Édité le 03-01-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne s'agit pas de bétises AG, c'est ainsi que l'on exprime les obstructions généralement, c'est toi qui t'emmèle les pinceaux en confondant perte de lumière et perte de contraste.
La perte de lumière en elle même effetivement est de l'ordre de 10% et du coup on s'en fiche pas mal, ça on est d'accord, mais c'est pas de ça que l'on cause ici.

Si je prend ton exemple de C8, le secondaire fait bien 32% du diamètre du télescope. Par contre, tu te laisses berner par les indications du fabricant. Mesure toi même, en réalité l'obstruction est supérieure car le diamètre du secondaire plus son support portent l'obstruction à 37% environ.
C'est ce chiffre qui permet de calculer quelle est la quantité de lumière de la tache de diffraction diffusée dans les anneaux de diffraction.
On utilise pour celà la formule (1-p²)²
Pour 36% d'obstruction on trouve que l'energie au centre de la tache est de 75% celle d'un instrument parfait. C'est aussi ce que l'on appelle l'Energy Ecercled Ratio. Pour ce qui nous interesse ici, on a donc ni une perte de 10%, ni de 37%, mais de 25%.
En tenant compte des abérations optiques on descend facilement à 70% voir 65%. Si on ajoute les défauts induits par l'alignement optique généralement perfectible on descend encore. Dans de tels conditions la perte de contraste est concéquente, d'où la necessite impérieuse de bien régler un SC et si possible qu'il soit d'une bonne qualité optique.

Les lunette quant-à elle, vont avoir une concentration de lumière dans la tache de diffraction de l'ordre de 95% parfois un peu plus pafois un peu moins, mais rarement moins de 90%.

Ces concidérations optiques expliquent pourquoi une lunette de 150mm passe devant la majorité des SC de 203mm. Elles explique aussi pourquoi l'écart entre une lunette de 130 et un SC de 8" n'est pas abyssale. Mais de là à faire jeu égale entre un SC9" et une 130, il ne faut pas pousser, ...
Le plus souvent l'alignement optique pêche et les SC font des contres performances. C'est ainsi qu'il se font parfois battre sur le terrain par des 130 et trainent une bien mausaise réputation finalement non justifiée. Il y a beaucoup de SC mal utilisés, mais peu de mauvais SC.

En conclusion le SC ne pardonne pas, la lunette si ! Là est toute l'origine des idées reçues en circulation et du présent débat.

[Ce message a été modifié par alphaleo77 (Édité le 03-01-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rebondire sur ces concidérations de perte de contraste liée à l'obstruction et à l'alignement optique perfectible, il ne faut pas oublier que pour le coup les newtons d'ouverture moyenne peuvent offrir de très bons instruments en planétaire qui pour le coup creuseront vraiment nettement l'écart avec les lunettes de 150mm et moins.

Un Newton de 254mm ouvert à 5 comme l'on en trouve dans le commerce à une obstruction de 22 à 23%.
La perte de lumière dans la tache de diffraction est de seulement 10% à comparer aux 25% du SC. On a alors des performances bien plus proches de l'instrument parfait. Au pire si la qualité optique ne donne pas satisfaction il est possible de la faire retoucher par un artisan. Au final on aura un instrument bien moins couteux qu'une inaccessible lunette de 230mm.
Reste toujours la problèmatique liée au fait qu'il faudra faire une belle collim pour obtenir un resultat optimum. Passé cette étape, à vous les grossissement de 1200x, ... même si je ne vois pas du tout l'intéret de grossir autant avec un tel diamètre, ... mais c'est un autre débat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis à 100% d'accord avec Bruno Thien.

Ce qui compte c'est le couple diamètre + une qualité optique et mécanique tip top!!!
Sinon c'est vraiment pas la peine!
On parle sur ce forum de diamètre X mais ça ne veut rien dire si la qualité mécanique et optique n'est pas au rendez-vous!
On parle de quantité pas de qualité! Pourquoi???

Surtout + le diamètre est important + c'est très difficile d'avoir un bon télescope.

Pour ma part j'ai fait le choix pour le moment d'avoir les 2.
Une apo 130 Taka et un super 320 Sky. Pas du tout déçu!

Maintenant Bruno propose de faire un test, je répond présent, pourquoi pas au CDF, et les gens qui seront là pourront faire un compte rendu sur Astrosurf!

Donc en résumé vu la grande qualité de mes 2 engins, je vais privilégier le diamètre et mettre en vente mon apo. pour une raison financière et uniquement, mais je vais avoir beaucoup de mal à m'en séparer! J'en suis presque amoureux!

C'est vraiment bien une grosse apo. Je peux vraiment en parler librement vu que j'ai les 2.

Je suis vraiment entrain de réfléchir car l'apo. n'a pas l'encombrement d'un dob et en + la mise en température rapide et la motorisation.

Donc en résumé: L'IDEAL C'EST D'AVOIR LES 2 !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Christian!

Oui il y a de quoi au Champ du Feu! On pourra déjà comparer ton Skyvision de 320 avec mon 250 et la ribambelle de 300 chinois!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cedric60: oui c'est bien moi dans les PA avec ma FS128.

Bruno: Avec plaisir pour ce rendez-vous au CDF, dès que le ciel se dégage!
Ciel profond et puis enfin Saturne l'ultime TEST!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alphaleo77 éclaire ma lanterne STP:
AG me semble dire des choses sensées.
J'ai un LX 200 12". Je viens de mesurer le support du secondaire. En mm, le secondaire support compris equivaut à 100mm tout rond.
Le diamètre de la lame est evidement de 305mm.
Mon maître en CM2 m'avait appris: l'aire d'une surface est:
A=Pi* Rayon*rayon
Donc Application pratique:
Surface totale: St=3.14*(305/2)*(305/2)
St=73024 mm²
Surface obstruée par le secondaire:
So=3.14(100/2)*(100/2)
S0=7850 mm²
Donc en pourcentage de surface:
(7850/73024)*100=10.74%
Ou sont les 35% d'obstruction ?
Parce que ce qui compte avant tout, ce sont les mm² . Ce sont eux qui captent les photons.
C'est vrai que le rapport rayon (100/305) se rapproche des 35% mais ce qui compte reellement est le rapport surfacique.
Maintenant qu'on me demontre le contraire.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la luminosité, c'est bien le rapport surfacique. Tu n'as donc qu'une perte de 10% en luminosité.

Cependant, une obstruction supérieure à 25% en diamètre commence à entrainer une baisse du contraste des images. Le rapport de 35% est significatif donc côté contraste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir a tous.
j'ai une lulu achromatique de 150/a FD 12 et un newton de 250mm type pierre bourge et bien ma 150 n'a pas a rougir par rapport au 250....
enfin c'etait pour faire avancer le schmilblick
bon ciel a tous et bonne année 2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gerling

citation: "je vais privilégier le diamètre et mettre en vente mon apo.."

C'est tellement évident pour le visuel.

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 03-01-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:

Pour 36% d'obstruction on trouve que l'energie au centre de la tache est de 75% celle d'un instrument parfait. C'est aussi ce que l'on appelle l'Energy Ecercled Ratio. Pour ce qui nous interesse ici, on a donc ni une perte de 10%, ni de 37%, mais de 25%.
En tenant compte des abérations optiques on descend facilement à 70% voir 65%.

Si on compare le diamètre de la tache de diffraction d'une lunette presque parfaite de 130 et que l'on compare au "paté" d'un C9 moyen, quel est le diamètre du "paté" qui comprendra 90% de l'énergie ?

C'est marrant ce post, tout le monde parle de l'avantage des lunettes, de la supériorité du diamètre ... personne le parle d'occulaire, car dans la chaine il est franchement important et le renvoie coudé à aussi sont importance

[Ce message a été modifié par bugs denis (Édité le 03-01-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu le message de Catena, il est clair que beaucoup discutent sans avoir réellement exploité leur gros diamètre, quant aux autres, ils se basent sur des ouïes dire sans fondement. Pour reprendre ce que dit Catena :

"j'ai une lulu achromatique de 150/a FD 12 et un newton de 250mm type pierre bourge et bien ma 150 n'a pas a rougir par rapport au 250...."

Totalement hallucinant !! ( surtout si c'est une Skywatcher ! )
Bon, et même si c'était une Taka, j'ai d'énormes doutes sur la véracité de ces propos.
A partir de là, tout est permis !!
ça me rappelle les polémiques d'il y a un peu moins de 20 ans quand la lunette Zeiss de 60 mm était sortie. On entendait dire qu'elle surpassait totalement un 115 de grande qualité ( certaines marques de 115 étaient à l'époque réellement bétons )
Pour finir, notre fantastique 160 mm optique Mailhat fait main ouverte à 12,5, surpasse la plupart des lunettes de même diamètre sur le marché ( encore que Lichtennecker optic faisait des lunettes extraordinaires en son temps ), et bien comme je l'ai dit plus haut, en fonction de la turbulence, elle est parfois supérieure à mon C8 pour la lune mais pas tout le temps ! Tu comprends pourquoi, Catena, je suis plutôt sur la réserve...
Valère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant