Sign in to follow this  
a722

la courbure de champ dépend-elle du F/D?

Recommended Posts

Hésitant toujours entre deux lunettes pour l'imagerie, je me demande comment évolue la courbure de champ en fonction du rapport f/d de l'instrument.

y-a-t-il une relation entre les deux? est-ce proportionnel ou proportionnel au carré du f/d ou...

Merci au balaises en formule optique d'éclairer ma lanterne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour une lulu type doublet ou triplet, c'est proportionnel à la focale. Le rayon de courbure vaut 1/3 de la focale (environ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu n'as pas à t'inquiéter de ça si tu prends un correcteur réducteur ! Surtout que ton capteur est petit, je crois, il n'est pas forcément nécessaire. Le vendeur de Lorient doit pouvoir te renseigner là dessus. Il est très sympa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui, le rayon de courbure est de F/2,7 (à peu près), ça ne dépend que de la focale (tiens si tu avais lu mon bouquin, tu n'aurais même pas eu à poser la question...mais alors à quoi ça sert que Legault y se décarcasse ? ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
A ce propos, qu'est ce qu'apporte un triplet par rapport à un doublet, sur le point de vue théorique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Allez, un petit effort pour un fidèle lecteur Non, sans rigoler, j'ai jamais vu de réponse sur le forum et pourtant, la TOA, les TEC ou TMB ne sont pas des triplets pour rien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tyco,

Le triplet par rapport au doublet : meilleures corrections chromatiques (tu peux faire confondre les foyers pour 3 longueurs d'onde, avec un doublet tu ne peux le faire que pour 2)...necessaire surtout avec les verres "classiques". Les verres plus recents, fluorite ou ED, permettaient d'emblee de ne pas avoir un spectre secondaire trop etalle, donc le doublet peut suffire dans ce cas.

Mais rajouter un composant ou une surface optique dans un systeme permet de rajouter des degres de liberte au concepteur optique et donc de, par exemple :
-mieux corriger le chromatisme
-mieux corriger les aberrations de champs (donc champs mieux pique de meme taille, ou champ aussi pique mais de taille plus grand par exemple)...
-rapport f/d plus faible
-....


Stephane

[Ce message a été modifié par sguisard (Édité le 05-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En principe une meilleure correction du chromatisme, surtout à faible F/D .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour l'info

Ce qui explique peut être pourquoi on peut trouver des très bons doublets chez Vixen, ou encore pourquoi le triplet ED a une meilleure planéité que le doublet.... mais qu'il n'y a pas de règle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tyco,

Si il y a des "regles", mais il y a beaucoup de variables dans un systeme optique et jamais assez de parametres....donc le concepteur optique doit faire des choix et compromis :
-diametre, f/d, correction chromatique et spectre d'utilisation, correction dans le champs, choix des verres (prix), taille du champs "corrige"....dur dur de comparer ensuite les lunettes de facon generales puisqu'elles auront chacunes ete faites selon des choix differents... donc pas forcement facile de comparer ou le faire pour une utilisation donnee.

Pour ce qui est de la planeite du champs, on peut evidement la changer en rajoutant des lentilles, et en les separant (FSQ par exemple), c'est d'ailleurs ce que l'on fait quand on mets un correcteur de champs mais pour des lentilles type doublet ou triplet avec les lentilles tres proches les unes des autres dans l'objectif, pas grand chose a faire.

Stephane


Share this post


Link to post
Share on other sites
OK. Y a des règles pour l'ingénieur mais pas pour le client : les deux peuvent donner des bons résultats, ca ne doit donc pas être un critère de choix. Faut avouer que WO en proposant les deux formules complique le choix...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sisi, y'a aussi des règles pour le client.

Mais la confusion est telle qu'il est difficile de s'y retrouver. Une fois que l'on a bien examiné les divers objectifs APO, on se rend très vite compte que, par exemple, l'histoire des trois longueurs d'onde au même foyer avec 1/10000 de defocalisation du violet au rouge ( valeur citée au pif) est loin d'être un critère déterminant.

[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 05-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this