Sign in to follow this  
frédogoto

[P.L.° lettre a N. Hulot et Mr Jupé

Recommended Posts

labati : modere ton langage qui n'aura pour conséquence d'engager des disputes stérile qui bloquerons la tentative. (moi quand on me traite de langue de pute, a tors ou a raison, j'ai envie de repondre), donc ne contamine pas le débats avec des positions radicale hors du contexte qui nous interresse ici (désolé les modéros, j'ai pas put attendre )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Camargue a écrit:
L'eclairage nocturne contribue-t-il à ce réchauffement (en France)? La réponse est globalment non, car notre énergie électique est essentiellement d'origine nucléaire, donc exempt de rejet de CO2 !

Mais pas de déchets dangeureux à durées de vie très longues. Un propos avantageux sur le nucléaire devrait toujours être accompagné de cette phrase Cela replace les choses dans leur véritable contexte... En clair sortir les têtes Je d'autruches du sable et leur donner des lunettes à vision nocturne

En tant que politique, je commencerai à m'attacher à certaines priorités :

> Développement des transports collectifs sur l'ensemble du territoire,

oui

> Ferroutage obligatoire sur tous les axes où cela est déjà possible et developpement de ce mode (cf, la Suisse),

Excellente idée.

> Interdiction de transports routiers pour les pondéreux, les matériaux de remblais, de construction, etc..

Ceci est un sujet intéressant mais pas forcément applicable sans bousculer le coeur de notre tissu inductriel...

>aide à la batellerie et remise à l'étude d'un grand canal Rhin-Rhône,

Pour ce problème il est question de destruction de "terroirs" ... je doute que la remise à l'étude consiste à prendre en compte cette donnée...

> Obligation, pour les nouvelles constructions, de solutions chauffage et eau chaude sanitaire solaires avec prise en charge par l'état de la totalité du surcoût, ou des remises d'impôts plus importantes.

Excellente idée.

Camargue a objecté: Voila à mon sens les grands problèmes du developpement durable à prendre à bras le corps, la pollution lumineuse ne représente qu'épsilon par rapport aux autres enjeux qui sont nettement plus urgents.

Je rappelle que la notion même de développement durable suppose de prendre en compte les problèmes dans leur globalité. Certes ce que tu dis comme étant plus urgent est recevable mais à force de pratiquer l'urgence on en oublie le reste. Et ceci est particulièrement vrai en matière d'environnement. Alors balayer d'un revers de main le problème de la pollution lumineuse, sous le prétexte qu'il y a plus urgent, est pour le moins réducteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
d'autant plus vrai que la pllution lumienuse est - et de loin - la pollution la plus facile et la plus rapidre a resoudre. il suffit d'eteindre la lumière ^^
c'est simple (et non simpliste), oui il y a lus urgent, oui, il y a plus dangeureux, mais pourquoi se priver d'un 'gains' aussi facile a resoudre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Je trouve que globalement les choses progressent en matière d'écologie. A la lecture du dernier SOS, on note que l'Australie va interdire sous peu les ampoules à filament, que la californie est en train d'adopter le même projet, qu'on va couper une grande partie des lampadaires aux endroits zé horaires appropriés dans l'Essex (Angleterre), qu'en Wallonie on coupe les éclairages d'autoroutes (sauf endroits dangereux). Bref il y a des évolutions et c'est une bonne chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il suffit d'éteindre.... si le monde parfait existait...; alors pourquoi on n'éteind pas depuis des lutres (jeu de mot involontaire)....
Ben parceque justement ce n'est pas si simple que ça... sécurité, lobbies des distributeurs d'electricité etc...

C'est pour ça que je vous suggérais d'attaquer le problème non pas auprès de la haute, mais à la base, dans les communes, les départements. Tant que le bon peuple n'est pas convaincu, comment veux-tu que les politiques bougent ? les politiques ne bougent que quand il y a des millions de gens dans la rue. Et on fait bouger le bon peuple en partant de la base, par le militantisme, par des réunions d'information dans les quartiers, par des actions auprès des maires (ce que vous faites et qui en plus produit des résultats)

Et je suis désolé de vous le dire, mais ce n'est pas la lettre d'une bande d'allumés (jeu de mot volontaire) au ministère trucmuche, qui va faire monter le dossier. Ne vous bercez pas d'illusions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qu'on constate à la lecture de l'article sur l'Essex (c'est dommage, j'ai pas le SOS avec moi), c'est qu'évidemment ça c'est pas fait simplement, il a fallu batailler pour contrer les opposants dont l'argument principal était la sécurité, argument neutralisé par des stats qui démontraient qu'il n'y avait pas plus d'actes de délinquances dans les milieux éclairés que non-éclairés (vis à vis de la population "non-initiés" en matière de PL, on parle d'ailleurs de "sentiment de sécurité" liés aux éclairages plus que de sécurité elle-même).

Maintenant je pense que toutes les formes d'actions restent valables, l'essentiel étant de les concrétiser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben justement, ces contres-vérités qu'on nous assène au sujet de la délinquance, c'est devant la population qu'il faut les démonter ! perso c'est ce que je fais dès que je le peux, et les avis parfois tranchés peuvent rapidement tomber devant une démonstration relativement simple à mener.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On parle bien de la contre-vérité qui concerne l'éclairage=sécurité n'est-ce pas ? Parce que jusque là je suis d'accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui je partage largement ce point de vue.
d'une maniere générale l'eclairage = securité est un leure assez dangeureux
quels sont nos argument ? : voyons voir

1 economies pour les collectivités locale
2 ecologie pour la faunes et la production de dechet longue durée
3 perturbation du sommeil humain (en tout cas le mien )
4 moin de lumiere = plus de securité (que ce soi sur les incivilités ; jeunes desoeuvré le soir ou routiere)
5 phylosophique => reimprégnation avec l'environement naturel
6 ca pourri nos nuits

Share this post


Link to post
Share on other sites
voui vouii Monsieur "FredoGoto" ....je ne contamine rien du tout , je ne bloque rien non plus , tu as trés bien compris mon message sournoi , si tu te sens visé c'est pas mon probleme , au revoir

fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
A noter aussi que l'Essex sert de zone "essai" et que les mesures pourraient s'étendre sur l'ensemble du territoire Anglais si les résultats sont jugés positifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maire,
Je ne pense pas balayer d'un revers de la main le problème de l'éclairage nocturne. S'il en était ainsi, je ne prendrai pas de mon temps pour venir en aide, autant que faire se peut, à notre jeune ami Sebastien MOINDROT : recherche des textes législatifs en vigueur, jurisprudence de la cour administrative d'appel de Lyon, lettre au maire de la commune concernée de même qu'au préfet du département.
Lors des prochaines législatives, en souhaitant qu'il y ai un changement de député dans ma circonscription, celui qui le remplacera est le médecin de ma compagne et de plus un ami de longue date.
Pour en discuter avec lui, il sera tout disposé à soutenir une proposition de loi visant à la réduction des éclairages.
Pour mémoire, ci-dessous les propositions qui ont été prises en compte par SR :
mis en post il y a environ 1 an!
A ce jour, chacun de nous peux constater que la nuit venu, il y a débauche de lumière : les grandes enseignes commerciales, à l'aide de puissants projecteurs, illuminent leurs façades.
De nombreux villages, laissent les lampadaires allumés toute la nuit, alors que ce n'est par forcément nécessaire (hors des axes de circulation nocturnes).
Des lampadaires totalement inadaptés : par exemples les lampadaires boules qui éclairent partout, sauf le sol, ampoules énergivores, etc...
Il serrait possible de réaliser d'énormes économies d'énergie par le seul fait de remplacer les ampoules actuelles par des basses consommation, de ne laisser allumer qu'un lampadaire sur deux dans toutes les communes ou voies où cela est possible sans remettre en cause la sécurité.
Par le biais d'aides, inciter les communes à mettre en place un éclairage économe et qui ne sert qu'à éclairer ce qui est nécessaire : le sol et non les façades d'immeubles et/ou les arbres.
Interdire par la loi aux grandes enseignes d'éclairer leurs façades au-delà d'une certaine heure : 22 ou 23h00.
Interdire l'emploi de projecteur laser ou de type "skytracer" hyper puissants que mettent en ouvre certains établissements,qui "allument" le ciel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Effectivement, à mon sens, le principal point de blocage dans cette histoire d'extinction c'est la peur viscérale du NOIR de nos concitoyens... Que voulez vous on n’efface pas des milliers d'années d'évolution comme ça !!!

Si nous en sommes arrivés là, l'espèce humaine, c'est un peu parce que nous avons réussi à dompter le feu qui a éclairé nos nuits nous protégeant des vilaines bestioles sauvages qui ne songeaient qu’à nous transformer en casse-croûte !!!

Finalement, les millénaires passent, et nous évoluons bien peu...

Mais il ne faut pas baisser les bras et communiquer à tous les niveaux, à la base, et même en haut au niveau des "décideurs"... Le plus important c'est d'en parler...

En ce qui concerne l'argument la PL n'est pas un problème de production de CO2 puisque 75% de notre énergie est d'origine nucléaire....
Heu... je tiens à rappeler qu'EDF a été contraint de relancer ses vielles centrales polluantes pour venir renforcer notre "beau" parc de centrales Nucléaires vieillissantes... Je bosse à côté de l'une des plus grosses unités de France et je peux vous dire que pas plus tard que ce matin les deux cheminées fumaient alors que depuis une dizaine d'années seule l'une d'elles fonctionnait de temps en temps et en hiver seulement !!!

Et puis l'ADEME a lancé il y a qq mois un appel aux Français pour qu'ils consomment moins d'électricité !!!

De qui se moque t'on !!! Je devrais éteindre la veilleuse de mon magnétoscope alors que le lampion d’en face crache son venin de photons dans tout mon salon et TOUTE la nuit alors qu'il ne passe que 8 à 10 voitures à tout casser dans la nuit !!!

Voilà...

Alors Fredo vas-y fonce...
Si ça peut t'aider j'ai fait deux ou trois lettres que j'ai balancées aux Maires des environs à la députée du coin - aujourd'hui ministre, tiens d'ailleurs je vais en remettre une couche... Elle m'avait à l'époque répondu alors qui sait ;o)

Fred

[Ce message a été modifié par fguinepain (Édité le 22-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'Angleterre ne compte que 23 récteurs nucléaires contre 58 pour la France, les anglais ont en effet plus de chances de retrouver un ciel noir que nous, 78% de leur électricité étant produite avec du pétrole, du gaz ou du charbon.
La nuit les entreprises, les usines sont fermées, il y a peu de TGV mais nos 58 réacteurs continuent à produire de l'électricité, même au ralenti. Il serait dommage, d'un strict bon sens économique, que toute cette électricité produite ne soit pas vendue. Et comme l'époque est à la course frénétique aux bénéfices, je crains que nous ayons de puissants lobbies contre nous.
Comme dirait Epsi...


[Ce message a été modifié par debricon (Édité le 22-05-2007).]

[Ce message a été modifié par debricon (Édité le 22-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et ben un post sur la PL qui part pas en pugilat ... chapeau bas à tout le monde !

En tous cas je suis de tout coeur avec toi Fredo et si y a des gens à l'ANPCN qui peuvent faire entendre leur voix, ça serait pas mal.

Vive la Voie Lactée !

Brandobras

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai appris de manière forfuite qu'il est tout a fait possible de stoker de l'electricté en quantité.
il 'suffit' de créer d'énorme bonbonne dans laquelle la nuit en fait tourner des compresseur qui fond monter la pression.
cette même pression est ensuite relâché au moment au opportun en entraînant un générateur
le rendement, et c'est la que c'est surprenant - serait de 90 % !!! 90% de l'electricté consommé serait restituée.
Donc les solution Existe en dehors de l'éclairage nocturne si on veut bien s'en donner la peine. il faut la volonté politique.
j'ai , a plusieurs reprise, apprécié l'efficacité de nos gouvernement successifs quand il y a une réel volonté politique. c'est la clef de tous. Sans cela il y aura toujours des obstacle? Mais quand c'est décidé, les obstacle se volatilisent...
c'est en cela que je ne suis pas pessimiste.
Le nouveau gouvernement donne des signes encourageant vers l'environnement, il se pourrait fort bien que ce soie le signe d'une volonté forte ( j'espère ne pas me gourer ) avançons nos pions, et il sera toujours temps de faire du 'tous pourris' quand et si nous échouons...
Fred, je suis preneur de tous matériel relatif a la pollution lumineuse du moment qu'il n'y a pas de talibanisme
car c'est un danger qui coupe l'effet des meilleurs arguments, y compris les plus valable
tu pourrais peut être le exposer ici pour voir comment, ensemble, nous pourrions les adapter au besoin présent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très bonne initiative Frédogoto. Néanmoins, tout seul j'ai bien peur que tu ne fasses pas le poid . Il faudrait pouvoir avoir l'appui des associations concernées pour être crédible.
C'est du boulot, et je pense, que les actions locales ne sont que complémentaires. Un jour ou l'autre, il faut bien tenter des actions nationales, et pourquoi pas maintenant. Qui ne tente rien n'a rien .

En tout cas, tiens nous au courant de l'avancée des choses, je n'hésiterais pas à t'aider.

Share this post


Link to post
Share on other sites
là M DEBRICON.....ça me le trou !! enfin quelqu'un de lucide !

allez ! au dodo pour être frais et dispo au travail demain ! il faut remettre la france au travail!!!


- désolé mais dans le doute, je me suis permis de supprimer ces deux mots susceptibles d'être mal interprétés d'un point de vue juridique. Je protège le forum. Merci de ta compréhension -

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 23-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En lieu et place de disgresser sur les diverses et variés type de pollution, feriez mieux de bosser qu'il a dit le P'tit, et demain matin, z'allez vous lever à quelle heure pour augmenter votre pouvoir d'achat?
D'ailleurs avec les heures sup defiscalisées, plus l'temps d'aller zieuter le ciel la nuit.
Alors, tel que l'a dit l'Agité "au boulot"!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'occasion est effectivement à saisir, mais il n'est peut-être pas utile de réinventer la roue et de se lancer dans la rédaction d'un document délicat à mettre en place ... surtout quand de tels documents existents, et qu'ils sont portés par des organismes ô combien plus influents que nous.

Je viens tout juste de découvrir la "DECLARATION IN DEFENCE OF THE NIGHT SKY AND THE RIGHT TO STARLIGHT", un document très synthétique qui est sorti le mois dernier, à l'occasion d'une conférence internationale parainnée (entre autre) par l'UNESCO.
http://www.unescocan.org/starlight/conference.htm

Je pense que la traduction d'un tel document, entre les mains de la bonne personne, pourrait avoir un certain poids.

Reste 1) à traduire ce document, et 2) à trouver la bonne personne.

Si de bonnes âmes se sentent le courage de me filer un petit coup de main pour la partie 1), il est possible de proposer une traduction du document d'ici ce soir.

Pour la partie 2), reste à trouver la bonne association - celle qui est invitée au "grenelle de l'environnement" et qui peut se soucier de cette cause.

Petites questions : quand a lieu ce "Grenelle" ? Qui est invité ?

Benjamin Poupard - Dans les Etoiles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Benjamin : ce document est en effet très prometteur.
de ce que je peux en comprendre c'est effectivement très intéressants , mais en gros, ils ne défend que la pollution lumineuse du point de vue astronomie.
Il est évident que c'est notre cause première, mais c'est le dernier des soucis de décideurs
Si on veut capter l'attention des gens, il faut leur parler de ce qui les intéresses. C'est comme ça, j'ai été publicitaire, et amené a m'intéressé de prêt au comportement individuels : masse : y'a pas a tortiller

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 23-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
un premier brouillon
96 % des textes sont issue du site
http://www.notre-planete.info

avec l'aimable autorisation de son auteur : C. Magdelaine.

je n'ai fait qu'ajouter ici et la de petits ajouts, et remis en forme un paragraphe

*******edit V1.1***********
prend en considération des remarque enoncée ci apres le texte âr divers intervenants
***************************

Introduction
On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont si nombreux et omniprésents qu'ils nuisent à l'obscurité normale et souhaitable de la nuit.
Ainsi, à la tombée de la nuit, d'innombrables sources de lumières artificielles (éclairage urbain, enseignes publicitaires, vitrines de magasins, bureaux allumés en permanence...) prennent le relais du soleil dans les centres urbains jusqu'au plus petit village.

La pollution lumineuse est une forme de pollution assez peu évoquée car à priori peu néfaste pour la santé lorsqu'on la compare aux pollutions plus classiques : déchets, smog urbain, eaux souillées....


Dès 1830, les responsables de l'éclairage à Paris n'allumait qu'un réverbère sur deux les nuits de clair de lune afin d'économiser l'énergie.
Plus récemment, c'est l'association américaine "Dark Sky" qui, dès 1988, a fait connaître ce phénomène qui s'est amplifié en véritable nuisance. En 1992, dans la « déclaration des droits pour les générations futures » l'UNESCO a consacré un volet spécifique au droit et à la conservation du ciel et de sa pureté.

Conséquences
Les conséquences les plus évidentes sont :


  • la simple gène physiologique (qui peut tout de même perturber le sommeil
    dans le cas d'une source lumineuse clignotante ou puissante dirigée
    vers une chambre),
  • Dépense énergétique et financière forte, le plus souvent en pure perte
  • Un éblouissement des conducteurs dans les villages la nuit après avoir
    traversé une zone 'noire' rendant les conduites dangereuses,
  • A contrario, des comportement d'incivilité routière appuyé sur un sensation de sécurité
  • Des incivilité nocturne des jeunes gens désœuvré qui se réunissent sous
    les luminaires, et c'est la très important, la lumière artificielle
    œuvre contre la sécurité qu'elle est sensé améliorer
  • Participation
    non négligeable a l'effet de serre, a la consommation d'un ressource
    rare : l'Uranium et la production de déchets radioactif très dangereux,
    difficile a manipuler et dont on ne sait que faire
  • Ecologiques :
    les effets sur la Faune et la flore ne sont pas anodin : les migrateur
    sont gêné au niveau orientation, les plantes dégénèrent de façon
    accélérée et surtout Les populations d'insectes nocturnes et
    pollinisateurs sont décimées (seconde cause de mortalité après les
    produits phytosanitaires)
  • Médical : des études mettent en évidence des conséquences probables pour notre santé : notre exposition quotidienne à la lumière électrique a considérablement augmenté pour atteindre jusqu'à 7 heures par jour en moyenne,; en effet, sous l'effet de la lumière artificielle, l'épiphyse (petite glande située dans le cerveau) diminue nettement la production de mélatonine dont les bienfaits sont multiples : anti-vieillissement, récupération, stabilise la tension, maintient la libido...
  • Philosophique avec la sensation d'une coupure plus marqué encore avec l'environnement


> Un gouffre énergétique
Selon l'ADEME, l'éclairage, en Europe, a un impact conséquent sur l'environnement, puisqu'il représente autour de 40 % des consommations totales d'électricité du secteur tertiaire. Or, produire de l'électricité n'est pas anodin... Sur ce dernier point, les campagnes de publicité d'EDF destinées au grand public mettent tantôt l'accent sur l'économie d'électricité, tantôt sur les mérites du tout électrique, on s'y perd.
En France, les dernières enquêtes nationales notent qu'en 2002, l'éclairage public représente en moyenne 48% de la consommation totale d'électricité des communes, et 40 % des dépenses. Or, l'ADEME estime que les économies sur ce poste peuvent atteindre 20 à 40 % avec des investissements de surcroît rentables.
Enfin, une enquête de la Direction générale des collectivités locales et de l'ADEME note que l'éclairage public représente en France 4% des émissions totales de gaz à effet de serre...

> Quelques chiffres
Lorsque l'on sait :
• qu'une simple ampoule est visible à des dizaines de kilomètres
• que dans les grandes villes, les milliers de lampes allumées peuvent être perçues à des milliers voire des dizaines de milliers de kilomètres
• qu'un américain utilise 75 fois plus d'électricité qu'un Indien, un japonais 30 fois plus et un chinois deux fois plus (d'après Woodruff Sullivan de l'Université de Washington, qui a réalisé la première carte de la Terre nocturne vue de satellite),
Nous mesurons davantage l'impact de cette pollution.
Les citoyens, via leur éclairage particulier, sont loin d'être les premiers responsables vu le gâchis évident des collectivités territoriales (éclairage urbain inadapté ou superflu...) et de nombre d'entreprises (commerces, chaînes de distribution, bureaux...)

> "Villes lumières"
Un lampadaire bien conçu devrait éclairer le sol autour de lui, plutôt à un point stratégique où la visibilité pour les automobilistes notamment est nécessaire et non le ciel, un espace vierge ou un endroit inaccessible... Tout comme les enseignes lumineuses qui sont trop agressives et n'intéressent que peu les citoyens.

Plus de 30% de l'énergie lumineuse émise sur la Terre éclaire les nuages et illumine le ciel en altitude. C'est ce halos diffus qui dénature la voûte céleste de nos villes les baignant dans une nuit artificielle mauve pâle et qui gêne considérablement l'observation astronomique.
Cette pollution s'ajoute aux conséquences d'une pollution atmosphérique dont les particules masquent parfois considérablement le ciel.
En moins de 50 ans, une grande partie de la population française s'est privée de la beauté de la voie lactée qui n'est plus visible tout comme 95% des étoiles...
Les astrophysiciens et les astronomes amateurs, fortement gênés, dénoncent cette situation. Ainsi, ils se sont regroupés en associations pour aider les maires des communes à diminuer leur éclairage mal adapté avec des réverbères mieux pensés et moins nombreux.
> La Terre brille dans la nuit
L'astronome italien Pierantonio Cinzano a publié il y a quelques années le premier atlas mondial de la luminosité artificielle du ciel nocturne, révélant l'étendue de cette pollution.

De nombreuses images de la Terre prises de nuit par satellite rendent compte d'une progression de ce phénomène "d'année en année", souligne Olivier Las Vergnas, président de l'Association française d'astronomie (AFA).
Au niveau de la France, des cartes de la pollution lumineuse nous sont proposées par
l'association AVEX.

Une telle représentation des activités terrestres nous permet de constater qu'il existe quatre types de sources lumineuses :
• les lumières des grandes agglomérations urbaines des pays à forte industrialisation : Etats-unis, Europe, Japon, Taiwan...
• les voies de communication qui concentrent les populations : delta et vallée du Nil, cours du Fleuve Jaune en Chine, chemin de fer du transsibérien...
• les feux de forêts qui témoignent à la fois des catastrophes écologiques mais surtout des cultures itinérantes sur brûlis
• les torchères qui brûlent sans relâche et en pure perte le gaz naturel qui s'échappe des puits de pétrole. Cette source est sans doute la plus intense.
En France, seul de petites sections de territoire (l'essentiel des ces zones sont regroupé dans le massif central et en corse, mais s'amenuise d'année en année) envahis par nos lumières. Il est ainsi devenu indispensable pour les observations astronomiques de s'isoler loin des habitations et en altitude. Car même dans les petits bourgs, on s'acharne à déployer de plus en plus un éclairage pas forcément voulu par les habitants et de surcroît souvent mal adapté, surpuissant, non temporisé...

> Quelques mesures timides...

A l'étranger, dans plusieurs régions d'Italie et de République tchèque notamment, des textes ont été adoptés en faveur d'une réduction de la pollution lumineuse, comme c'est le cas de Tucson en Arizona qui a renouvelé la quasi-totalité de son éclairage.
Ainsi, dans cette ville d'un million d'habitant, la voie lactée est visible depuis le centre ville !

Pour l'AFA, Les marges de manoeuvre se situent actuellement en France à l'échelle locale. En 2006, elle veut ainsi "essayer de s'appuyer sur les conseils municipaux et départementaux de jeunes" afin d'obtenir des initiatives et faire en sorte que la réduction des nuisances lumineuses devienne un élément de qualité que des territoires pourraient ainsi promouvoir.
Au début des années 1990, des études sur l'aménagement urbain commencent à prendre en compte les nuisances et les dépenses liées à l'éclairage public. En 1999, 27% des collectivités territoriales françaises s'étaient dotées d'études en ce sens : Schémas Directeurs d'Aménagement Lumière (SDAL), Charte Lumière, Plan Lumière... Actuellement, plus d'un tiers des communes se sont engagées.

> HQE® et pollution lumineuse[/¡]
La certification Haute Qualité Environnementale (HQE®), qui s'étend désormais aux maisons individuelles, pourrait être l'occasion de diminuer la puissance et la densité de l'éclairage de la voirie attenante. En effet, le constructeur est souvent sollicité dans la définition de l'aménagement de voirie, c'est pourquoi il doit être sensible à son impact. De plus, la première cible de la certification prévoit une relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat.
Selon Pierre Brunet, de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne (ANPCN), il importera dans un souci de minimisation d'impact, d'adopter pour la voirie comme pour les abords, des lampadaires qui n'émettent pas vers le haut, de réduire leur nombre par rapport aux pratiques actuelles, de viser la valeur cible de 5MWh/km/an (Cité de l'Energie – European Energy Award), et de considérer l'extinction et/ou la réduction de puissance en milieu de nuit.

[i]> Le projet européen Greenlight

Le projet GreenLight a été lancé le 7 février 2000 par la Direction Générale de l'Energie et des Transports (DG TREN) de la Commission Européenne pour promouvoir des systèmes d'éclairage performant dans les locaux du secteur tertiaire et les espaces extérieurs.
Le programme GreenLight est une action volontaire pour préserver l'environnement qui encourage les consommateurs d'électricité du secteur non résidentiel (publics et privés), référencés en tant que Partenaires, à s'engager auprès de la Commission Européenne sur l'installation des technologies d'éclairage à rendement optimum dans leurs équipements quand le choix technologique est économiquement rentable, et la qualité de l'éclairage maintenue ou améliorée.
A ce jour, le projet a gagné la confiance de centaines de partenaires et d'adhérents dans toute l'Europe.

> Conclusion
Force est de constater que la grande ville demeure de plus en plus un environnement artificiel où même les étoiles sont difficilement perceptibles à cause de sources lumineuses bien trop nombreuses, parfois inutiles et souvent mal conçues...
Dans ces conditions, il est facile de comprendre pourquoi les observatoires sont installés dans des zones désertiques loin de toutes perturbations atmosphériques liées aux activités humaines.
De plus, les effets supposés de la lumière artificielle sur notre santé sont assez préoccupants bien qu'encore peu relatés et confirmés.

Ainsi, le citadin qui oubli et ne comprend plus la "nature" se trouve de surcroît dans l'incapacité d'observer le ciel et ses étoiles qui ont pourtant fait rêver d'innombrables civilisations et portent de plus en plus l'espoir de l'humanité.

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 24-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"les torchères qui brûlent sans relâche et en pure perte le gaz naturel qui s'échappe des puits de pétrole. Cette source est sans doute la plus intense. "

Juste une petite précision sur ce point. Le gaz présent dans le pétrole est séparé sur les lieux de production, et utilisé dans sa grande majorité pour l'approvisionnement en énergie électrique des installations (turbines à gaz), une grande partie est également réinjectée pour maintenir la pression et aider à remonter le brut (gaslift). Le reste est torché, c'est une partie infime du gaz produit, mais qui constitue une nuisance.
A l'époque où je bossais dans ce domaine (<2004) des réglementations étaient en cours d'établissement pour interdire purement et simplement le torchage par respect pour l'environnement, et des boîtes comme total avaient comme objectif de cesser complètement le torchage à brève échéance, et de réinjecter la totalité du gaz dans les réservoirs. Ceci est un progrès dans la prise en compte de l'environnement. Mais l'argument avancé n'était bien sur pas la pollution lumineuse mais l'émission de gaz à effet se serre.
Je ne sais pas à ce jour si la réglementation est en vigueur, je l'espère, car j'aime autant vous dire que le désert Egyptien la nuit, c'est un truc magnifique, éclairé en orange par les milliers de torches...à part les planètes et la lune on ne voit pas grand chose d'autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
intérréssante ces précisions bon une source de PL en moin (peut etre)
sinons vous en pensez quoi du brouillon ci dessus ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this