Sign in to follow this  
legalet

Collimation M603

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Suite à la discussion relancée ici
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/017989.html

à propos de la collimation des Mak Intes, j'ai mis en ligne ici :
http://perso.orange.fr/legalet/astro/CollimM603/CollimM603.html

quelques photos prises sur mon M603. On ne trouve pas énormément de ce style de clichés sur le web et je trouve que c'est instructif :-)

Coté collim, donc, cela m'a l'air pas loin d'être bon (en tout cas le seeing ne permet pas de faire bcp mieux ces temps ci).

Avis et commentaires bienvenus (en particulier de ceux qui connaissent ces tube) !

Bon cieux

Le Galet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, ben c'est pas mal mais c'est pas encore ça.
Si je comprend bien ta séquence d'image, tu as un décalage presque symétrique entre l'intra et l'extra. Donc tu ne devrais pas avoir besoin de régler le primaire.
Avant de peaufiner le réglage du secondaire, assure toi de bien mettre l'étole au centre du champ, et vas y par itérations : réglage, recentrage, ... etc


Tiens pour info voilà le mien sur une étoile artificielle :
Intrafocale / Extrafocale

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens une collimation... faudrait que je voie si ça peut être nécessaire sur le mien... ça fait maintenant 3 ans que j'ai le tube et je n'y ai toujours pas touché tellement ça me paraissait stable...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry,

Il faudra que je vérifie que le décalage est bien symétrique entre l'extra et l'intra (sur la série d'image, l'étoile a bougé entre les deux plages...).

Tu as de belles image effectivement. Trois questions :

La collimation tu la fais avec ou sans renvoi coudé ?

Qu'est ce que utilise comme étoile artificielle ?

Comment sont faites tes images ? Directement au foyer ? avec une webcam ?

De mon coté, j'attends une nuit suffisamment calme pour peaufiner.
J'ai bien essayé de jour (sur une bille au soleil à 25-30m), mais la turbu était pire qu'en pleine nuit.

Bon cieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
pulsar67,

C'est effectivement très stable, mais ca peut bouger quand même légèrement.
Le mien a tenu au moins 8 mois (avec plusieurs voyages) avant que je commence à déceler le petit chouia dont je parle ici.

C'est ce qui fait, à mon sens, l'intérêt des Intes : cela vaut vraiment la peine de peaufiner une collim car on sait qu'elle va tenir (on investit sur du long terme, en qq sorte..).

LG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon étoile artificielle est le reflet du soleil sur un isolateur EDF (les trucs en verre qui supportent les fils électriques sur les poteaux edf)qui est à une cinquataine de mètres de mon balcon.

A l'oculaire, le truc qui brille au centre est en fait une superbe étoile donnant une tache d'airy parfaite. Bien sûr, je suis tributaire de la turbulence. Je mets le télescope à l'ombre pour améliorer la chose.
L'avantage est que l'on peut maniper tranquillement de jour, et pour régler le primaire, c'est apréciable.

J'effectue la collimation sans renvoi coudé parce que c'est dans cette config que je fais mes images de planètes.
Les images sont prises à la webcam, et il me semble que j'avais mis une barlow 2x.

Par contre, la collimation est faite à l'oculaire avec un taka LE7,5, ce qui me donne 240x sur le MK66. Pour la faire, je défocalise jusqu'à voir Trois anneaux brillants séparés de deux anneaux sombres. Ensuite, je règle de façon à ce que les anneaux sombres aient la même épaisseur sur tout le tour; c'est plus facile que de centrer l'obstruction centrale.

[Ce message a été modifié par tégéa (Édité le 21-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
> Mon étoile artificielle est le reflet du soleil sur un isolateur EDF (les trucs en
> verre qui supportent les fils électriques sur les poteaux edf)qui est à une
> cinquataine de mètres de mon balcon.
> A l'oculaire, le truc qui brille au centre est en fait une superbe étoile
> donnant une tache d'airy parfaite. Bien sûr, je suis tributaire de la
> turbulence. Je mets le télescope à l'ombre pour améliorer la chose.
> L'avantage est que l'on peut maniper tranquillement de jour, et pour régler
> le primaire, c'est apréciable.

J'ai déjà eu l'occasion de faire cette observation sur un isolateur - lors d'un déplacement chez ds amis - et effectivement, cela donne de belles étoiles; surtout que j'avais remarqué que, le verre s'échauffant moins, l'influence de la turbi est limitée (c'était frappant, en comparant par exemple aux images formées par les reflets de mica dans le béton).
Le hic, c'est que depuis chez moi, impossible de voir un de ces trucs.
Je n'ai plus qu'à déplacer le tube..


> J'effectue la collimation sans renvoi coudé parce que c'est dans cette config
> que je fais mes images de planètes.

Cela permet aussi de s'abstraire d'un éventuel décentrage introduit par le RC. Le seul inconvénient c'est quand on veut utilser une étoile assez haut ds le ciel : cela devient assez inconfortable d'observer (d'où là encore l'avantage de l'étoile artificielle en plein jour..)

> Les images sont prises à la webcam, et il me semble que j'avais mis une
> barlow 2x.

Ce sont des images simples, ou cela résulte de la compositage d'un AVI ?

> Par contre, la collimation est faite à l'oculaire avec un taka LE7,5, ce qui me > donne 240x sur le MK66.

Je travaille avec un LE 7.5, ce qui donne 200x et éventuellement avec un Ortho 5 (300x)

> Pour la faire, je défocalise jusqu'à voir Trois anneaux brillants séparés de
> deux anneaux sombres. Ensuite, je règle de façon à ce que les anneaux
> sombres aient la même épaisseur sur tout le tour; c'est plus facile que de
> centrer l'obstruction centrale.

C'est précisément en regardant ces deux anneaux sombres que je me suis aperçu que j'avais un pb..

Donc on s'est bien compris :-)

Je n'ai plus qu'à maintenant :-) :-)

Merci encore pr ces conseils

Le Galet
[Ce message a été modifié par tégéa (Édité le 21-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Ce sont des images simples, ou cela résulte de la compositage d'un AVI ?

Les images sont compositées.

Bon, ben tiens nous au courant de tes manips.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, oui je vous tiens au courant.

J'ai déja été en repérage ce soir pr trouver des pylones avec des isolateurs électriques bien visibles :-)

A bientôt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, ben je me suis au boulot :

Mon étoile artificielle : une bouteille d'encre de chine en verre, au fond du jardin (~30m) (c'est quand même plus pratique que d'aller en rase compagne viser les pylones électriques ; en plus, le fond noir facilite la vision des figures).

Je suis obligé de garder le renvoi coudé pr collimater car le foyer est rejeté trop loin sans. J'ai vérifié que ce dernier n'introduit pas trop de déviation.

Après quelque micro-ajustements sur le secondaire, voici où j'en suis :

Image en extra-focal :

Image en intra-focal :

C'est quasi-parfait du coté extra-focal. Par contre, en intra, le décentrement est persiste. Cela signifie que je dois maintenant ajuster le primaire, n'est ce pas ?

Le Galet

[Ce message a été modifié par legalet (Édité le 22-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Héhé... bon allez, quand j'ai un créneau sans pluie, ce sera scéance de collim en plein jour... vais bien trouver un point brillant quelque part

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cher Legalet
Cher Tégéa

J'ai 2 étoiles artificielles. Une que j´ai fait, et que quelq'un peut faire aussi, ça est expliquée sur mon article http://astrosurf.com/apaa/EA.pdf
(malheureusement pas en français).
L'autre c'est une étoile artificielle achetée au commerce (Astroengineering, avec une fibre optique, avec plusieurs luminosités réglables). Pour les télescopes a courte distance focale, c'est parfait dans ma maison, j´ai une distance maximale de 15 m. Pour le Intes-Micro M715 Deluxe, avec ses 2700 m de distance focale, 15 m c'est troup court.

Mais il y a une solution très élégante, sans avoir besoin d'un isolateur de EDF:

1. Prenez une bille d'acier poli (4 a 7 mm de diamètre), achetée neuve ou appartenant à un roulement à billes. La surface doit être propre et brillante, sans rouille.

2. Prenez un morceau rond de feutre autocollant, du type utilisé pour mettre sous les jambes des chaises et des tables, pous ne pas rayer le plancher, vous en connaissez. Choisissez une version noire, ou au moins très foncée.

3. Avec de la colle UHU (tube cellulosique, pas en baton), colez la bille sur le feutre. Prenez soin de ne mettre de la colle que entre la bille et le feutre. Faites une petite "montagne" de colle (une petite goute) sur le feutre, et déposez la bille sur la colle. Attendez deux heures au moins. Ne rétirez pas encore la péliculle protectrice de papier ciré, qui protege la colle du feutre, lui-même.

4.Choisissez une place convenable à 50 m - 100 m de votre balcon. Sortez de chez vous. Déplacez vous à l'endroit choisi. Rétirez le papier ciré de protection, appuyez fortement sur la surface choisie, et voilá. Je l'ai fait aussi. Le système et très discret et aucune personne va voler la bille. Si vous avez la possibilité, collez cette étoile à l'hauteur de votre balcon, voir plus haut. Mais j´ai monté cette même étoile sur un poste, à 2 m du sol, et ma maison c'est au 3e étage. Ça réussi très bien, et c'est bon marché. Une étoile irréprochable.

S'íl pleut plusieurs fois, la bille rouillera, if faut remplacer la bille et le feutre. Mais c'est bon marché. Un sac de 100 billes coûte environ 4 euros.
On peut même mettre plusieurs de ces "étoiles" à diférentes endroíts, pour profiter du Soleil à plusieures heures du jour.

Ça résulte très bien.

Très cordialement
Guilherme de Almeida

[Ce message a été modifié par Guilherme de Almeida (Édité le 24-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Guilherme,

Très bien, le montage de l'étoile artificielle décrite dans le pdf!!
Bien que ne parlant pas le Portugais, l'article est compréhensible, et l'astuce de l'oculaire pour "diminuer" le diamètre du trou est très originale...

C'est vrai que la bille, ça marche aussi très bien!!!

Bon ciel.

BGI

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Comment fait-on pour savoir dans quel sens est l'intra et l'extra focal, genre sens des aiguilles d'une montre.
Ayant repare une vis du secondaire il me faut le recollimater.

Cordialement
JO

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cher ami

Avec les Maks de Intes et Intes-Micro dont la focalization (mise au point) se fait par translaction du miroir primaires, le mouvement est le suivant:
Après l'image focalisée:

a)Tournant le boutton (molette) de mise au point au sens des aiguilles d'une montre, on obtient la position défocalisée intrafocale.

b) En tournant le boutton de mise au point vers le sens contraire à celui des aiguilles d'une montre , on obtient la position défocalisée extrafocale.

Le mouvement de l'image est très rapide. Sur mon M715, une rotation complète du bouton de mise au point entraîne um déplacement de l'image de 32 milimètres. Pour déplacer l'image, disons, de 4 mm, il faut tourner le bouton de mise au point de 1/8 de tour... Vérifiez sur votre instrument.

Bonnes observations
Guilherme de Almeida

[Ce message a été modifié par Guilherme de Almeida (Édité le 24-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Merci pour votre reponse, je vais tester cela des que possible.
Car j'ai demonte entierement mon M603 pour graissage de la Map et j'ai raccourci le baffle. J'en ai profite pour reparer une des vis (une des 3 grosses) de mon secondaire qui tournait dans le vide donc il me faut tout recollimater.

Cordialement
JO

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cher Foudemoto
(JO)

Regardez un M603 vu à l'intérieur ici: http://astrosurf.com/paulobg/alterm603.htm

Il y a lá, aussi, des commentaires en anglais.
Avez vous trop serré une vis et détruit le filletage?

Concernant le M603, (moi j'ai de M715 DX, mais j'ai dejá observé avec un M603 il y a quelques années), le mouvement du plain-image doit-être voisin de 25 mm par tour du bouton de mise au point.
Donc, au M603, pour avancer ou reculer le plain-image
de 1 millimètre il faut tourner le bouton de mise au point au 1/25 ème de tour (environ 14 degrés). Si on veut s'assurer de la défocalisation intentionelle pour la collimation, ou pour le "star test" (o'u il faut bien savoir combien on defocalise), ces donnés sont utiles.
Salutations astronomiques
Guilherme de Almeida

[Ce message a été modifié par Guilherme de Almeida (Édité le 26-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Merci pour ces conseils tres utiles.

Je n'ai pas force sur une vis, en fait je l'ai achete d'occasion il etait dans cet etat, je lui ai fais un petit entretien.

Cordialement
JO

Share this post


Link to post
Share on other sites
foudemoto, Guilherme,

Il y a quelque temps j'avais "étalonné" la molette de mise au point de mon M603 en l'entourant d'une petite bande de papier avec 20 graduations et en mesurant de combien je devais reculer / avancer un oculaire dans le PO pour rétablir la MAP lorsque je tournais cette molette de N graduations.

J'avais obtenu le résultat suivant : 5 graduations -> 5 mm de tirage; soit 1mm de tirage = 1/20eme de tour (assez voisin de qu'indique Guilherme).

Pour info, avec un instrument à F/10 comme le M603, un tirage de 5mm correspond à un "defocus" de 12 lambdas et donne donc, selon Suiter, la plage maximale à observer pour un star test.

Attention lors de la mesure : à cause du mécanisme de MAP, il y a un "hysteresis" : lorsque que l'on a tourné la molette de N graduations dans une direction (disons vers l'intra-focale), il faut la tourner d'un peu plus de N graduations dans le sens inverse (vers l'extra focale) pour revenir au point initial.

Le Galet

Guilherme : j'attends de me procurer un laser pour vérifier l'alignement de mon primaire..

[Ce message a été modifié par legalet (Édité le 27-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Merci a tous pour vos conseils.

Des que je peux je testerai sur un poteau elec.
pour verifier tout ca.

cordialement
Jo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chers Foudemoto e Le Galet

1. Oui, dans quelques modèles de Maks il y a un petit jeu. Quant on tourne le bouton de MAP dans un sens, lorsque on fait l'inversion il y a une petite fraction de tour ou on tourne le button de MAP sans effect. Sur le M715 ça c'est negligeable.

2. Le "factor de translation du plan-image", variable selon les modèles, par exemple 32 mm/tour sur le M715, ou bien d' environ 20mm/tour sur le M603, varie aussi avec la position du focus. On peut faire l'expérience suivante. Faire la mesure du "factor de translation du plan-image", avec l'oculaire (ou le plan de réference près du filetage de sortie, et repeter la mésure en plaçant le plan de réference puls loin du filetage de sortie. Le résultat sera diférent, avec un facteur plus elevé pour les positions plus eloignées. Aussi le même, en comparant le facteur avec ou sans renvoi coudé (RC), car le RC place l´oculaire plus loin.

3. J'ai vu que Toutier à fait, lui aussi, le système de collimation du primaire en plaçant le tube sur 4 roues. ET tournant le tube, avec le laser dont nous avons parlé J'ai essayé de parler avec lui (toutiet), pour changer des idées de construction, mais sans succès. Il n' a pas encore répondu. Connaissez-vous Toutier?

4. J'ai vu sur ce Forum que plus de 90% des copains n'utilisent pas son vrai nom. Peut-ête j'ai fait une véritable bêtise en plaçant mon nom, au lieu d'un "nom" plus convenable, comme "Antarés", ou "Télescope", ou bien "L'Observateur"...

J'Espère que vous comprennez bien mon Français.

Amicalement
Guilherme de Almeida

[Ce message a été modifié par Guilherme de Almeida (Édité le 28-06-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Comme promis, je vous tiens au courant de mon boulot de collim sur mon M603.

Pour commencer, j'ai commencé par vérifier l'alignement du primaire en utilisant la technique décrite par Guilherme : tube placé sur un banc rotatif, on pointe un laser vers la face avant de telle sorte que le faisceau traverse le ménisque, se réfléchit sur le primaire, évite le secondaire, retraverse le ménisque et va créer un spot sur un mur (ci-joint images).

Dans mon cas, lorsque le tube fait un tour couplet, le spot décrit un tout petit cercle de 1cm de diamètre sur le mur distant de 5m.

Est ce que je dois considérer que cela est ok et peaufiner l'alignement du primaire sur une étoile ou est ce que j'essaye de réduire ce cercle encore (j'ai l'impression qu'à ce niveau, les erreurs mécaniques commencent à être du même ordre de grandeur que les défauts d'alignement que l'on cherche à mettre en évidence) ?

PS: Guilherme, tu constateras que j'ai remplacé les 4 roulettes par 4 patins en téflon ; c'est plus simple à fabriquer, c'est moins cher et cela fonctionne très bien.

Le Galet



Share this post


Link to post
Share on other sites
A foudemoto
possedant aussi un m603 je trouve la mise au point de plus en plus dure avec le temps ainsi que l apparition d' un leger shifting
Le demontage n a t il pas ete trop difficile?Faut il aussi demonter le secondaire juste pour graisser la map?
Enfin et surtout faut il recollimater le tout car je n y ai jamais touché depuis des années de peur de tout dérégler.
Merci bcp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this