Sign in to follow this  
Jérôme

Bagages cabine

Recommended Posts

Bonjour à tous,
Je me posais la question s'il était possible d'emmener en bagages cabine une monture GP (sans le trépied et la barre de contrepoids qui seront en soute) ainsi qu'un tube Starblast (nous sommes plusieurs à partir donc plusieurs bagages à main)
La monture ne pèse pas plus de 5 kg et rentre dans les dimensions requises mais est-ce que cela sera considéré comme dangereux?
De plus, je souhaitais amener un collimateur Laser Baader (quid des lasers en cabines)
Je vous remercie d'avance pour vos avis et vos expériences personnelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu vas gonfler le stock d'objets confisqués par la sécurité des aéroports...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jérôme,

La dernière fois que j'ai trimbalé une monture équatoriale allemande et une lunette en bagage à main c'était en novembre 2006 et à destination des USA. dans ce bagage à main se trouvait aussi un Solarmax 90 BF30 ... et l'avant dernière fois c'était avec le même matériel quelques jours avant et à destination de l'Algérie. Mon dernier bagage à main "astro" contenait un Nexstar 5 + tous ses accessoires, destination la Sicile pour l'occultation de Saturne du 2 mars et l'éclipse totale de Lune qui suivait.

Inutile de te dire qu'en 12 voyages d'éclipses + autres occasions astro, je n'ai JAMAIS été dans les normes de poids de bagages à main ; ayant toujours déplacé de cette façon mon matériel astro.

Tout ceci pour te dire qu'il ne faut pas trop t'en faire si tu respectes les règles suivantes :

1) Se conformer aux dimensions autorisées des bagages à main (la somme des trois dimensions ne doit pas excéder 115 cm),

2) Donner l'impression que c'est léger lors du passage à l'embarquement,

3) N'avoir qu'un seul bagage à main (même si on en met plusieurs dedans),

4) Etre en règle avec les autorités douanières des pays visités car le plus dur est de sortir le matériel du pays.

5) Passer en début d'embarquement si la valise est en dépassement de poids,

6) Regarder l'hôtesse d'embarquement dans le blanc des yeux et lui faire la conversation (pour détourner son regard de la balance) : on peut ainsi dépasser en soute de 7 à 8 kg le poids autorisé sans payer le surpoids mais attention : prévoir avec les copains de quoi déménager ce surpoids dans d'autres valises plus légères ou dans les bagages à main si problème.

Mon record personnel a été 67 kg de bagages sans surpoids : 28 en soute, 28 à la main et 11 kg de bouquins dans un sac à dos plat dissimulé sous un blouson, c'était au retour de l'éclipse de 1991.

Le plus discrêt en bagage à main très lourd, c'est le sac à dos car quant on embarque ce bagage est invisible côté avant et compte tenu de la foule, du côté arrière aussi.

Je n'ai pour l'instant jamais payé un kg de surpoids alors que j'ai toujours été en dépassement. Si tu fais partie d'un club ou d'une association astro, n'hsite pas à te faire faire une lettre à en-tête attestant que tu es en "mission scientifique". Cela facilite souvent les choses.

Sortir de France ne présente aucune difficultés et les contrôles sont des plus légers. Cependant, à tous les coups on a droit à la fouille aux passage des rayons X, d'où la nécéssité de bien organiser ton bagage pour qu'il soit facile à vider et à reconstituer sans perdre un élément à chaque fois.

Attention aux batteries et boîtiers de piles que toutes les compagnies n'acceptent pas en bagage à main. Où que tu les mettes, il faut les désolidariser les unes des autres.

Vérouiller une valise au contenu pas habituel est très dangereux car si comtrôle on défonce, d'où nécéssité de ne rien y mettre de prcieux (même si pour ma part je n'ai reùmarqué aucune fauche).

Enfin, et c'est le plus important, il faut être PATIENT et se dire que les services de sécurité ne font que leur travail. Si tu veux raccourcir la séance de fouille, rien ne t'empêche de leur causer d'astro ce qu'ils adorent en général et fait beaucoup mieux passer les objets un peu limites style barres de contrpoids.

Pour les contrepoids : inutile de les emporter car partout dans le monde on trouve des cailloux à mettre dans une boîte de conserves vide munie d'une anse en gros fil de fer. Il suffit pour la faire tenir sur la tige de réaliser uner pince en bois en double V boulonne de part et d'autre de celui ci.

Il existe aussi le contrepoids "à poids variable" : une bouteille thermos d'1,5 litre maintenue de la même façon sur la tige.

Si tu pars en région chaude et pour pas trop longtemps la colonne sur laquelle tu pourras installer ton équatorial peut servir de "valise". C'est très facile à faire avec un tuyau de PVC de 20 cm de diamètre et remarquablement stable.
Tu pourras voir à quoi ressemble cette "valise" une fois reconvertie à un usage astro sur le site d'observation au lien : http://www.astrosurf.com/saf/articles/SICILE/SICILE.html

Bon voyage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest chinois02
Après étonnez vous que dans certains pays tropicaux les avions se vautrent au décollage: Air chaud + surcharge... (ben oui, si vous passez avec vos miroirs et contrepoids, d'autres passent avec leurs semelles de plomb de scaphandriers, avec leurs fers de golf, et leur héroine tassée en boulettes dans leurs estomacs).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour tous tes conseils Astrocomets et ta réponse très détaillée.
Cela me rassure, j'espère que tout se passera bien.
Par contre au delà du surpoids éventuel, c'est surtout le refus d'embarquer en bagages à main des objets considérés comme dangereux pour la sécurité (à la douane et au contrôle de la compagnie)
Est-ce le cas de la monture ou du tube Starblast, j'espère que non.
On ne t'a pas posé de questions concernant la monture, la lunette et le Solarmax?
On ne t'a pas demandé de mettre la monture en soute?
Ce qui est rassurant, c'est qu'on ait accepté que cela passe en bagages à main.
En 2000, avant les attentats et le durcissement de la sécurité aérienne, la douane a refusé un trépied photo comme bagage à main. On m'a assuré qu'il partirait avec les stewarts et hôtesses. Finalement, quand j'ai posé la question, personne n'était au courant et j'ai retrouvé le trépied sur le tapis des bagages soute...
Depuis, pour éviter tt problème je le mets dans mon bagage soute et je l'enveloppe avec de l'emballage à bulles.
Mais cette fois-ci c'est différent, je ne veux pas risquer d'abimer le matériel!

Pour le collimateur laser, je crois que je vais finalement le laisser chez moi!

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai entendu dire que les compagnies aériennes sont plus coulante sur le poids des bagages a main (a condition de pouvoir les soulever jusqu'au porte bagage), mais par contre ils sont toujours aussi stricts sur la taille et le nombre (deux avec un portable).

Ensuite y'a des aéroports plus zélés que d'autre (Nice par exemple) et certains carrément faibles coté sécu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les bagages à main sont fouillés systématiquement lors du passage au contrôle de sécurité.
Tu dois te conformément, sans aucune exception, aux nouvelles réglementations.
Je te conseille vivement soit de faire un tour sur le site de la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) et directement auprès de la compagnie. Sans ces élémentaires précautions, tu prends le risque d'avoir un refus d'embarquement avec ce matériel.
pour ce qui concerne les bagages en soute, en cas de marchandise suspecte, les services de sécurité demandent au propriétaire de se présenter afin de faire ce bagage. celà m'est arrivé lors du départ en Turquie popur l'éclipse : contrepoid en plomb et fil demon chargeur de portable qui se balladait dessus : appel et ouverture en salle sécuriséé. L'ouverture forcée n'est pratiqué par les services de sécurité qu'en cas de non présentation du propiriétaire après plusieurs appels!

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai passé plusieurs fois des contrôles avec mon scope en bagage à main, petit dob avec tubes serruriers, je n'ai jamais eu de soucis. Au mieux, ils ne savent pas ce que c'est et avec quelques mots tu convaincs que c'est pour de l'astro. Au pire, ils te font défaire ton bagage, parce qu'au scanner ils ne voient pas ce qu'il y a sous le miroir. Un peu galère parce qu'il faut tout remettre en place dedans et que c'est un puzzle à chaque fois, mais bon, pas eu de soucis de sécurité. Mais jusqu'à quand?
Bientôt ils nous feront monter en slip dans l'avion avec leur restriction... Pas de soutien-gorge pour les dames, faut pas exagérer, ya l'armature en métal, c'est ultra dangereux!

Share this post


Link to post
Share on other sites
attention quand meme au PVC, ce matérieau dégage des vapeurs agressives en particulier pour une aluminure ! Je crois que c'est de l'acide chloridrique, ... Ca doit pouvoir également attaquer un traitement de surface.
Donc même si le président de la SAF donne le conseil de mettre du matériel fragile dans un tube en PVC moi je ne l'écouterais pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,
depuis quelques années, je promène mon Strock 250 dans divers pays. A ce jour, jamais eu un problème tant avec la police qu'avec les douanes. C'est toujours l'ocasion de discuter un peu avec le personnel. L'image aux rayon X est toujours intrigante, donc il fô déballer et expliquer.

Comme le dit asrocomet, fô que ça parraise léger !!! mais il fô que ca ai aussi la bonne taille.
Pour le rangement, plutot que le PVC, je préconise plutot les tubes en carton.

Sinon, pour du matériel plus encombrant ou pour les passages dans les pays délicats, nous avons testé avec succès le protocole ATA. C'est une sorte de carnet de douane pour du matériel devant quitter et revenir sur le territoire. Bien qu'un peu lourd administrativement et d'un cout non dérisoire, il a permis de faire passer sans encombre l'intérgralité de notre matériel en Algérie (formalités un rien chiantes : les jumelles y sont interdites...), du T400, T250, L70, paires de jumelles à foison et autres accéssoires à la noix. La liasse de documents, le nombre de visas et cachets d'autorité en tous genre, donnent une certaine "aura", une certaine respectabilité à la démarche; Ca va dans le sens du document "recherges scientifiques", de l'esbrouffe, mais qui marche....

bon voyage !

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Jérome,

Bien d'accord avec Astrocomets, même genre d'expériences pour moi. On peut charger pas mal d'optique dans le bagage à main, j'ai encore emmené 15kg la dernière fois. En plus maintenant dans les aéroports équipés, ils ne s'embêtent même plus à tout faire déballer quand le scan rayons X montre plein de bazar : en cas de doute, un petit coup de chiffon dans le sac, et hop! le spectromètre dit si tu caches des substances prohibées... vachement plus rapide ! Pour une monture ou d'autres grosses pièces métalliques plus opaques aux rayons X, je n'ai jamais essayé (toujours en soute). Mais avec quelques explications, ca devrait passer.
sylvain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Jérôme,

Pour le SM90, à deux reprises à trois jours d'intervalle (pour l'Algérie la 1ere fois et 4 jours après pour la Californie la sécurité des aéroports parisiens ne m'a même pas demandé de quoi il s'agissait mais les entendre causer entre eux était des plus comique. Le diagnostic de certitude était unanime : "c'est une boîte de foie gras".

Le coup du spectro, c'est dans tous les aéroports US, ce qui ne dispense pas de la vérification puisque même les chaussures passent aux rayons X.

Je peux te rassurer pour ta monture car à l'aller pour un phénomène astro je l'ai pour ma part jamais mise en soute.

L'important, c'est la dimension et l'absence d'éléments prohibés et, fort heureusement, le matériel astro n'est pas sur la liste. Ils ont de tout façon conscience qu'une valise de cabine même chargée d'éléments autorisés est tout à fait à même d'assomer une hôtesse ou un pilote, donc, quelques explications avec le sourire et tout ce qui est insolite et hors liste peut passer.

Il y a 4 ans je suis passé avec un bagage à main quelque peu hors norme : un des miroirs de 400 de l'observatoire des Makes et sa caisse en bois de 55 x 55 x 25 cm, poids de l'ensemble : 22 kg. Bien sûr ça a coincé, non à la sécurité mais à l'embarquement.

Il suffit alors d'éxiger l'engagement de la responsabilité de la compagnie en cas de dégradation pour que, subitement, s'ouvre le placard providentiel à même de recevoir l'objet ... et de t'en débarasser durant tout le vol.

Puisqu'il est aussi question de l'Algérie, le meilleur plan est d'utiliser nos amis de l'observatoire d'Alger ; les seuls à être autorisés à admettre du matériel astro dans le pays. Ils le font très volontiers et dès qu'on se présente avec leur courrier, tout devient plus facile pour l'établissement du carnet de libre circulation à ne surtout pas perdre car ce dernier autorise aussi la sortie du matériel.

Les ayant amadoués à mon arrivée à Constantine ils m'ont montré la plus grande réunion de paires de jumelles qu'il m'ait été donné de voir : 3 grandes armoires pleines, butin des tentatives d'entrées illégales pour l'éclipse de 2005.

Quant à ton laser, je vois mal pourquoi il serait interdit dans ce bagage. Il suffit de retirer les piles et de leur dire que c'est un collimateur géomètrique ou autre bêtise aussi ronflante et ça passe. Il y a d'ailleurs de fortes chances qu'ils ne te demandent rien.

Dans mon bagage de retour de Californie en novembre 2006 j'avais casé, en plus de la lunette et du SM 90 un porte oculaire JMI 3" et un Robofocus, souvenirs de mon passage chez OPT et surprise (c'est la première fois que cela m'arrive sur une quarantaine de voyages) la douane. Je leur ai simplement expliqué que j'étais en retour d'une mission "scientifique" et qu'il s'agissait du porte oculaire complémentaire électrique de la lunette. Ces accessoires étaient bien sûr sortis de leur boîtes d'origine, lesquelles boîtes étaient dans les valises des copains.

Cela dit, si tu vas à New York, San Francisco ou Los Angeles pour faire les courses, mieux vaut ne pas te poser en France mais à Bruxelles où Luxembourg car à la sortie de l'aéroport on est blanc comme neige vis à vis de la douane, ce qui fait gagner beaucoup de temps en cas de contrôle.

Ne t'en fais donc pas, si tu respectes les dimensions et la liste des éléments prohibés (attention aux tournevis assimilés à des poignards) et que tu fais preuve de patience avec ceux qui s'intéresseront à ton bagage tout en les baratinant sur l'astro, tout ira pour le mieux.

A nouveau, bon voyage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Serge,

Le PVC, c'est parce que le tube sert ensuite de colonne pour supporter l'équatorial sur le site d'observation, ce qui est moins évident avec du carton surtout s'il fait humide ou qu'on veut ré utiliser la colonne-valise pour d'autres missions. Ma "valise" en tuyau de PVC àa quand même résisté à la Tunisie, à Hawaii, à l'Inde et le népal, à la Zambie et à la Sicile ... et elle n'est pas encore morte. Sinon, pour ranger dans le sac ou les valises, on fait des merveilles avec des boîtes de bouteilles de Wisky ou des boîtes de CD (idéales pour emballer un SM 90).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Alphaleo 77,

Le PVC, bête noire des astronomes amateurs ... qui même si on le recouvre de peinture ou de vernis à l'intérieur, dégage des vapeurs tout aussi voir plus toxiques.

A ce régime, ce tuyau qui, hors voyage a abrité une FFC de 3,5/500 durant plus de 10 ans, n'a provoqué aucune altération sur l'aluminure des miroirs qui sont idem le premier jour pas plus d'ailleurs que sur la lame.

Il est possible qu'une réaction se produise si on y case une piece optique non protégée (et encore, cela reste surement à prouver)mais la même protégée par son tube et fermée à ses deux extrémités, Président de la SAF ou pas, il est permis d'émettre de très gros doutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est marrant je connais qq'un qui a vu son aluminure se faire bouffer à vitesse grand V parce qu'il y avait du pvc dans la coupole. C'est sur qu'une aluminure protégée doit meiux resister surtout sur un catadioptrique. Pour autant je ne jourait pas avec le feu. On a vu des gens se plaindre il n'y a pas longtemps que les traitement de leurs PST s'altéraient par exemple. Et ce sans les mettre en contacte avec le PVC. On ne peut pas présager à l'avance de la fragilité ou non d'une pièce optique. Donc MEFIANCE !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien sûr, si on peut l'éviter mieux vaut le faire même si le risque est des plus minimes y compris sur une aluminure non protégée mais en la circonstance, trouver du léger et assez rigide pour soutenir un équatorial n'offre pas vraiment d'autre possibilité.

de toute façon le problème ne se pose pas vraiment car quand on se sert de la colonne comme valise, cela veut dire que tout ce qui est à vocation astro et non prohibé circule en cabine. Le tuyau de PVC sert alors à la ferraille et aux fringues, ce qui réduit le risque à zéro.

Quant à l'altération de la surface des objectifs de PST et à l'altération de certains SM40 le PVC n'est assurément pas en cause (sauf s'il y en a dans le barillet, ce que j'ignore mais vais vérifier (sur le PST). La mousse de l'emballage peut être, mais si tout le monde n'y a pas droit c'est que la cause est ailleurs ou que le matériau composant cette mousse a changé ; là encore, à vérifier.

Comme le mal semble toucher les PST de l'époque Coronado et ceux de l'époque Meade, il serait intéressant de savoir si la proportion des optiques atteintes est la même dans les deux populations ou si l'une est plus atteinte que l'autre. Dès lors, on pourra conclure a l'effet d'un agent extérieur ET à un défaut induit (ou corrigé) par la modification du procédé de fabrication. On s'éloigne cependant du sujet initial mais les PST voyagent aussi. Le mien qui a 3 ans n'a jamais été ménagé et a goûté au sable du sud tunisien en octobre 2003. Pour l'heure, rien ne se passe. Il est rangé dans sa boîte ad hoc sans silicagel en un lieu, certes à peu près sec mais où les météorites ferreuses ont quand même tendance à s'oxyder. Une forte humidité est peut être à mettre en cause mais un niveau d'humidité modéré probablement pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, voila le materiel le plus "imposant" transporté en baggage à main en 2000, Nov. 2001 et Nov. 2003 depuis la France vers le site ou il est photographié:

Les tubes alus de 80cm et la monture (juste la partie des 3 planches repliées consituant la boite qui porte le tube sur son mini trepied) etaient en bagage enregistres pour question de taille/poids/volume.

Mais le reste (démonté) tient dans un bagage a main type sac de sport de 25x23x35cm (un peu juste dans une dimension ou je suis limite par la taille de la cage primaire dans le quel tout se rentre, de 23cm3 environ) - pour certains avions (3 différents du B777 au DC-9/B707 pour cette destination) le sca ne rentre pas au-dessus du passager, mais à peu près sous le siège devant.

Pour le contenu, j'ai juste une fois eu un petit probleme à Roissy avec 2 petits tourne-vis (de 12cm et 6cm (genre tourne-vis d'horloger pour ce dernier!)) que j'avais laissé dans le sac, mais aucun pbm pour les miroirs avec leur barillet, l'araignée en tole d'alu de 3cm... la visserie (mais j'avais du mettre une partie des petits contrepoids en plomb (6x 200g) en soute.
Sinon, j'ai aussi un trepied en tube metal photo telescopiques qui a toujours attiré l'attention des controleurs de sécurité (qui demandent de le voir) sans autre problème.

J'imagine que c'est aussi une question de chance de tomber sur quelqu'un qui voit tout de suite que c'est du materiel scientifique sans mauvaise intention (éviter de se présenter avec une barbe de 10ans,... si tu vois ce que je veux dire). Il faut aussi se montrer à la fois naturel et coopératif...

Penser à éviter ce qui est "à la mode" des objets banis des bagages à main: liquides et objets coupants (dans leur usage normal). Je n'ai pas trop l'impression que les controleurs imagine beaucoup l'utilisation détournée malveillante qu'on peu faire avec du matériel astro,... (genre casser un miroir de télescope pour en faire un objet tranchant...!)

Je n'ai pas voyagé avec ce matériel plus récemment (juste une malette de 5kg avec objectif MTO 1000 + quincaillerie en bois/visserie pour la monture) et c'est vrai que la paranoia semble envahir la sécurité du transport aérien...

Prévoir d'etre bien en avance si la seul solution qui reste c'est l'enregistrement en soute... (pour la monture)

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous pour vos conseils et vos expériences personnelles. J'ai vérifié la liste des objets prohibés sur le site de la DGAC (merci Camargue 30). Normalement, cela devrait marcher. Les objets contendants cités sont les clubs de golf...
Cela me rassure de voir que vous avez réussi à transporter du matériel astro en bagages à main.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this