Sign in to follow this  
Bec à Fuel

Je suis perdu

Recommended Posts

Bonjour à tous,

je suis un futur tout nouveau dans ce monde de l'astronomie et je suis complètement perdu ou presque

Tout d'abord, petite présentation rapide : Christophe, 41 ans, habitant près d'Auxerre (89), informaticien de métier.


Depuis quelques semaines, je parcours les divers forums et sites de magasins en ligne pour trouver le "bon" matériel et plus ça va, ben... moins ça va

Mon but initial est de faire de la photo du ciel profond et également planétaire. Tout en n'oubliant pas que je suis archi-débutant et donc qu'un matériel haut de gamme serait comme donner de la confiture aux cochons (sans parler du prix, en plus)

Concernant la partie photo, j'ai presque réglé mon problème en optant pour une caméra CCD (car je n'ai que faire d'un autre APN, genre 350d). Je pense donc y gagner en qualité, même si la CCD reste relativement bas de gamme.
Donc, concernant la CCD, j'hésite entre trois modèles : DMK31AF03.AS (699€ chez OU), Orion StarShoot 16bits (380€ chez OU également) et Meade DSI II.
Je crains cependant de devoir rajouter des filtres sur la DMK pour pouvoir obtenir des images couleurs, augmentant donc le prix... Et il semble que les pixels trop rectangulaires de la Meade soient un inconvénient. Mais est-ce rédhibitoire pour un débutant ?

Ceci n'étant que le moindre de mes soucis, voici le gros morceau : le couple monture/tube. Si j'ai tout bien compris, pour faire de belles photos, il me faudra une accumulation de photos, accumulation qui ne pourra se faire qu'en suivant ma cible.
Or, disposant d'un portable, je me suis dit qu'un autoguidage serait quand même sympa, surtout pour un débutant. Et en cherchant, il s'avère que certaines montures sont "mieux" que d'autres pour l'autoguidage.
Sachant qu'à priori je prendrai un tube Newton, il semble que je doive choisir entre Orion EQ-G ou HEQ5 pour ne pas avoir trop d'ennuis et/ou de bricolage à faire. A moins que je n'ai pas tout compris à propos des SVP motorisées (ce qui est d'ailleurs fort probable).

Ainsi donc, et comme je ne veux pas dépasser les 1500€ de bugdet global, je vous avoue que je ne sais plus où donner de la tête (ou de la CB, au choix )
Dois-je préférer des ensembles comme : "Orion 200/1000 sur SkyView Pro motorisée double axe avec raquette de commande 699€" chez Unterlinden ou acheter séparément la monture, le tube et le dispositif d'autoguidage (chez Pierro Astro, par ex) ?

Bref, c'est la misère Si vous pouviez au moins me guider, car je me doute qu'il n'y a pas de solution miracle, ça serait sympa et m'économiserait quelques boites d'Efferalgan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

bah si tu débutes vraiment et que tu souhaites faire de l'imagerie, je te conseille plutôt, si tu ne veux pas avoir de grosses déceptions, de d'abord commencer par t'acheter une planisphère et d'apprendre les constellations, ensuite d'observer en visuel pour te familiariser avec tous les types d'objets...

ça me semble quand même être le prérequis quand on est un "tout nouveau" (pour reprendre tes termes...)

M'enfin, c'est juste mon avis...

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, bienvenue sur astrosurf !

Je suis assez d'accord avec Philippe, et j'ai peur que tu ne sois déçu rapidement devant la difficulté. En effet, si tu es "tout nouveau" comme tu le dis, il va falloir patiamment apprendre les bases. J'imagine que tu en as la capacité, mais je trouverais dommage d'acheter du matériel pour se retrouver paumé au moment de s'en servir. Non pas que ce soit excessivement compliqué, mais il y a des bases à connaître un peu, le ciel déjà, les instruments, pourquoi prendre un Newton pour faire de l'imagerie ? pourquoi ne pas prendre une lunette qui te donnerait de meilleures images (par exemple)... Pourquoi ne pas démarrer avec un EOS 350D justement si tu en as un, ça te permettra de te faire la main et plus tard de faire un choix réfléchi vers quel type de photo tu veux faire.
Bref, je te suggère de commencer tranquillement et de te rapprocher d'un club astro dans ta région (il y a le club apex à Charny) pour voir en visu ce que l'on fait en astrophoto et te faire une idée de la configuration la mieux adaptée à ton choix (pas de chance, en général si on veut faire du planétaire et du ciel profond, il faut soit deux instruments, soit deux imageurs avec des champs différents).

Bon courage en tous cas, amicalement, epsilonzéro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour.
Même avis, d'abord apprendre un minimum le ciel.
Ensuite, démarrer par l'imagerie ne me semble pas le meilleur choix.
Je recommanderais plutôt un apprentissage démarrant par l'observation visuelle, puis l'imagerie planétaire avec webcam, puis enfin la photo du ciel profond.
Cette progression aurait également le mérite d'étaler les dépenses, et de permettre à certains goûts de s'affiner.
L'essentiel dans cette optique, avec en point de mire la photo longue pose, est de s'équiper dè le départ d'une bonne monture. Une Heq5 goto paraît le minimum même si une Eq6 goto permettrait beaucoup plus de possibilités pour la suite (ne pas négliger le marché de l'occasion si le prix en neuf est trop élevé). Sur cette monture, pourquoi pas d'abord un newton polyvalent (type 150/750 ou 200/1000), ou une lunette achro de 100 ou 120 mm, ou encore un mak style 127/1540 ou 150/1800 ? L'avantage d'un tel matériel est qu'il pourra toujours être conservé par la suite soit pour la photo CP (newton), soit pour l'imagerie planétaire (lunette ou mak) ou facilement revendu en cas de choix différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tu as une belle affaire sur ebay !
un c9 qui se termine dans 2 jours !le gars a laissé son tel !
vas voir

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bjr à tous,

C'est vrai que la tendance générale voudrait que l'on fasse ses classes par le visuel. Cependant si j'ai bien tout lu, un informaticien ça aime le côté technique, le micro, l'acquisition, le traitement bref l'informatique.
Je sais, je suis du métier. Donc le visuel ça plait plus ou moins surtout lorqu'on attarde sur les objets du ciel profond là les tâches cotonneuses diffuses sont légions.
Le débat ayant déjà eu lieu sur ce forum sur l'opposition visuel vs Astrophoto et chacun aura toujours de bonnes raisons à faire valoir sur ses choix qui sont avant tout subjectifs.
Donc Mr Bec à fioul ( heu...pourquoi ce sobriquet isuel ?)
si l'astro vous tente, pourquoi pas, ce fut mon cheminement.
Ado, ce fut le visuel avec ses états d'âme et le romantisme stellaire mais maintenant je m'eclate sur cette activité fédératrice des dernières technologies.
Cependant, il faut s'armer de patience , se préparer aux désillusions et savoir que si la route n'est pas large, elle est très longues.
Pour progresser;
Bien sûr il y a les clubs mais tout le monde n'apprécie pas forcemenent cette dépendance à un groupe.
Les forums: On y apprends plein de choses mais pas en situation . Mais indispensable pour fédérer les connaissances .
Les soirées d'observation.

A titre d'exemple, hors club, je cumule une trentaine d'heure pour maitriser a peu près bien la chaîne d'autoguidage pour pouvoir penser à envisager l'astrophoto.
Puis sur le feu, l'apprentissage du traitement des acquisitions demandera de la patience . Il sera alors indispensable de s'enquérir de l'expérience accumulée par ceux ici present qui t'aideront à avancer.
Bref pour faire simple et à mon avis:
Pour le materie:
Config SC a fourche [genre LX (Meade) - C9 (Celestron)] ou Newton 200 sur monture allemande type EQ6 et pour les acquisition une petite CCD style ATIC 16IC(493€). Ne pas oublier le portable ! -Il faudra neanmoins prevoir une ch'tite rallonge à ton budget.
Pour le côté humain:
Une louche de motivation, une dose de perseverence, un zeste de patience et une touche de philosophie et d'humilité face à ce que l'on va voir.
...et après prier les Dieux pour que la météo de 2007 reste une exception .
Voili, voilà !
mais enfin pourquoi Bec à fuel ?????? Strange ....


Share this post


Link to post
Share on other sites
Houla !!!

Loin de moi l'idée de commencer par la fin, mais mon message visait justement à clarifier ce qui pour moi ne l'était pas, à savoir le choix du matériel.
Une erreur sur un livre ou une carte ne prête guère à conséquence, financièrement parlant. Par contre, pour le reste...
Je ne dis pas que ce n'est pas important, mais je trouve qu'il y a moins de questions à se poser, c'est tout.

On dit souvent, sur les forums, qu'il faut savoir ce que l'on veut pour pouvoir être conseillé efficacement. Je vous ai donc exposé mes "souhaits" et ce que je pensais utiliser comme matériel pour y parvenir.
J'admets volontiers avoir tout faux, ce qui semble être le cas.

Suite à vos diverses réponses, je commence quand même à y voir plus clair, cependant. Mais quelques questions subsistent, avant d'aller plus loin :
- l'autoguidage est-il un plus ou une nécessité pour la photo ? J'ai surtout peur que, débutant, je ne parvienne pas à suivre ma cible correctement et effectivement aller vers de sévères déceptions.
- si ce n'est pas du luxe, est-ce que les montures _doivent_ être Goto ou pas ?
- je n'ai pas de préférence (forcément) entre lunette et téléscope

La caméra ATIK précédemment citée mentionne l'autoguidage. Or, d'après ce que j'ai pu lire jusque là, il fallait deux caméras : une pour les photos et une pour le guidage (sauf avec des caméras comme certaines SBIG à deux capteurs).
Qu'en est-il exactement ? Sachant que j'ai une ToUcam dispo, au cas-où. Ainsi que le portable.

Autre point : quand je dis que je ne "veux" pas d'un autre APN, c'est parce que j'en ai déjà un ainsi qu'un argentique. Donc quitte à avoir du matos dédié, il me semblait qu'une caméra CCD était plus judicieuse.

Finalement, et contrairement à ce que je pensais "avant", c'est la monture qui va représenter le plus gros poste de dépenses... Je vais chercher du côté de l'occasion et/ou du club proche de chez moi.

Merci pour ces premières précisions.

Edit: pour mon pseudo, on verra un peu plus tard

[Ce message a été modifié par Bec à Fuel (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
" - si ce n'est pas du luxe, est-ce que les montures _doivent_ être Goto ou pas ?"

Et bien disons que si tu n'envisages pas d'apprendre les constellations et la position des objets les plus courants, alors effectivement, il te faudra une monture GOTO !

Si l'on en juge par les témoignages recueillis sur les forums, débuter comme tu comptes le faire débouche parfois sur des situations cocasses :

Le type dont la monture GOTO tombe en panne sèche de batteries (ou en panne tout court !) et qui se retrouve incapable de pointer quoi que soit !

Ou encore celui qui demande à sa monture de pointer M79 en plein mois de juillet...

Bref, ne brûle pas les étapes, et va plutôt dans un club, au moins le temps d'essayer différents types d'instruments, discuter avec des gens qui pratiquent depuis un certain temps... tout ça, uniquement pour bien débuter !

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui, et c'est la monture qui fera la différence sur des poses longues ! car même en autoguidant, si ta monture a du jeu ou autres, l'autoguidage va devenir un enfer !

L'autoguidage n'est pas un plus mais une necessité pour la photo en longue pose, car les montures abordables en terme de prix souffrent d'erreurs périodiques plus ou moins importantes qu'il va falloir compenser. Avec une monture moyenne, tu peux espérer des poses de l'ordre d'une minute maxi sans guidage, mais ce n'est pas suffisant si tu travailles avec un APN ou une caméra CCD.

En reparlant de l'APN, justement, si tu en as un, utilise le du moins pour te faire la main, et tu autoguideras avec ta webcam non modifiée, ça marche bien.

Par contre avec une webcam tu peux démarrer par de sphotos sur la lune et les planètes, qui peuvent se suivre simplement avec une motorisation (pas besoin d'autoguidage).

Le goto en photo n'est pas indispensable mais bien utile pour centrer rapidement les objets et ne pas perdre de temps.

Sans vouloir t'offenser et ne prends surtout pas mal ce que je vais te dire, les questions que tu poses et qui sont tout à fait légitimes montrent à l'évidence qu'il est bien trop tôt pour toi pour te lancer, du moins pour faire des dépenses inconsidérées comme par exemple une caméra CCD et des systèmes d'autoguidage. Tu dois pouvoir te lancer peinard à la webcam sur les planètes et la lune, pour maitriser la prise de vue, la mise au point (rien que ça c'est déjà un bon truc), le compositage et le traitement.
Rien que ça ça te demandra à mon avis une bonne année de pratique, et une fois maitrisé, tu pourras t'essayer à l'APN et au guidage.
Vouloir démarrer sur les chapeaux de roue conduit à coup sur à une désillusion.
Une fois que ce sera parti, tu pourras voir venir et améliorer ton équipement progressivement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je partage pas vraiment le point de vue de mes collègues,moi je te dis : fais comme tu le sent,tout de suite,tu peux attaquer le ciel profond dés ce soir,il te faut c'est certain une monture de bonne qualitée,et un scope à besoin de réglage de collimation,mais tu peux essayer tout ça de suite et tu réglera les problèmes au fur et à mesure de leur identification,ta première image ressemblera peut être à rien,mais les premiers résultats significatif pourrons arriver assez vite et te ferons grand plaisir,constructor.

[Ce message a été modifié par constructor (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui, constructor, t'as raison dans l'absolu, après tout chacun fait comme il veut et se faire plaisir immédiatement... mais bon... en même temps y'a peut-être moyen d'éviter les écueils et de se planter comme un grand avec du matos qui finit au grenier...

Share this post


Link to post
Share on other sites
bin Epsi ,j'ai fais justement une réponse à bec à fuel pour qu'il fasse au mieux de façon à faire grandir ça passion;
à mon sens il faut entreprendre les choses de la façon dont on a envie,c'est le principal pour que le scope ne termine pas au grenier ! il a plus 12 ans ce garçon,et puis informaticien ça aide drôlement,alors qu'il se laisse un peu de temps,la solution va remonter de son esprit profond,il va trouver tout seul ,maintenant qu'il a vu un peu tout les matériel et les divers conseils contradictoires.

[Ce message a été modifié par constructor (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste une précision, omise lors de mon précédent post, mais qui a son importance : mon APN actuel est un bridge (Panasonic FZ30)... Inutilisable dans mon cas, donc.
Mais il me convient parfaitement pour la photo "classique".
C'est la raison pour laquelle je m'étais orienté vers une CCD, dédiée à l'astro. Un 350D ou 400D modifié (à cause du H-Alpha) coûte sensiblement plus cher qu'une CCD pas trop bas de gamme et ne me servirait de toute façon qu'à l'astro.
Mais peut-être fais-je encore fausse route ?

Concernant le Goto, j'ai bien compris que ça n'était pas "nécessaire", du moins si on connait un tant soit peu ce que l'on cherche.
Je vous rassure tout de suite, ma femme et moi sommes motivés (oui, car c'est madame qui veut la lune et les planètes et monsieur le ciel profond) et que nous allons apprendre à nous y retrouver !

C'est aussi pour ne pas être trop vite "dégouté" (terme bien peu élégant, mais je ne trouve rien d'autre) que la photo est un paramètre important, ici. En effet, si tout se passe pas trop mal, nous pourrons ramener quelques souvenirs des soirées d'observation autres que le nez qui coule, par exemple. Et voir au fur et à mesure les progrès dans nos observations.

Côté informatique, je ne me fais pas trop de souci, même si là-aussi il y a du boulot. Mais il y a beaucoup moins d'inconnues pour moi


A priori, je m'orienterai donc vers quelque chose comme :

- Monture Sirius EQ-G sans Goto
http://www.optique-perret.ch/O_SiriusEQ-G.htm 780€
- Lunette SkyWatcher 120mm f/5 329€
http://www.galileo.cc/GALILEO-france/descriptif_article.php?ref=SK801310

Soit : 1109€

ou

- Télescope Orion Sirius EQ-G 200/1000 1050€
http://www.optique-unterlinden.net/astro/ficheProduit.php?m=0&cat=01010000&ref=OR028&itemType=2

Soit 1050€

La deuxième option est un téléscope uniquement parce que j'ai voulu comparer un "kit tout près" (le téléscope) et des pièces séparées (la lunette).


Pour les deux options, comparables au niveau prix :
- Budget Sky-Watcher 70/700 AZ pour le guidage (quoique... vu le poids... il faut que je trouve autre chose)
http://www.optique-perret.ch/SW_Budget.htm
- ma webcam reliée à cette lunette
- interface pour le guidage via PC
http://philae11.free.fr/PierroAstro/Commande.html#2
- caméra CCD ATIK 16IC couleur
http://www.galileo.cc/GALILEO-france/descriptif_ccd.php?ref=ATK16ICC
ou
caméra CCD MEADE DSI
http://www.galileo.cc/GALILEO-france/descriptif_ccd.php?ref=0730010
L'une ayant des pixels carrés et pas l'autre, notamment.

Là-dedans, je pense oublier un sac de transport et peut-être une Barlow ? Ainsi que les divers viseurs et oculaires dans le cas de la lunette...
Si vous voyez autre chose, n'hésitez pas.


Mon "esprit profond" a encore un peu de mal à appréhender tout un tas de paramètres obscurs. De toute façon, l'achat n'est pas pour demain (mais après demain ) et je tiens à ne pas faire trop de conneries non plus.

Et pour répondre plus spécifiquement à epsilonzéro : je ne suis pas offensé et je m'attendais à ce genre de discours. Et, considérant mes propos de début de message, la CCD n'est peut-être plus une dépense inconsidérée ?
Concernant les traitement informatiques, j'ai chargé un jeu d'essai pour commencer dès maintenant à me faire la main et apprendre encore plein de termes bizarres : ondelettes, flat, dark, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
eh bien puisque tout semble à peu près clair dans ton esprit, contrairement au titre de ton sujet et que les achats ne sont pas pour demain, il me reste à te souhaiter de faire de belles images du ciel profond et des planètes, et surtout d'y prendre énormément de plaisir comme nous tous ici quand tu auras tout ton matériel

[Ce message a été modifié par epsilonzéro (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hmmm... Ca sent la réponse de dépit, ça, non ?

Si j'ai mis des exemples de matériel, c'est justement parce tout n'est pas si clair pour moi. A moins d'avoir un bol phénoménal (ça serait bien la première fois), il y a forcément des erreurs ou des choses à ne pas faire, j'imagine.

De toute façon, un petit tour au club sus-cité est prévu, histoire de discuter de vive voix. Avant achat bien entendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Bec à Fuel ! Apparamment, tu t'es pas mal renseigné. As-tu de la documentation solide sur l'astrophoto ? Si tu es informaticien, tu as dû avoir une formation scientifique, dans ce cas je te conseille le livre de Legault (si tu ne l'as pas encore, bien sûr).

Quelques remarques au fur et à mesure que je parcours la discussion :

Je te conseille de ne pas acheter tout d'un seul coup. En effet, tu ne vas pas commencer par faire une photo longue pose d'une nébuleuse. Non, tu vas commencer par découvrir le ciel. Alors pourquoi acheter dès maintenant la caméra CCD ? Attend un peu : quand tu seras prêt pour la photo (quand tu maîtriserais l'utilisation du télescope, que tu sauras collimater, mettre au point et en station, mais aussi pointer les objets à photographier), alors seulement tu pourras acheter le matériel photo. Les caméras CCD auront peut-être évolué, les prix auront peut-être baissé, tu auras peut-être un peu plus de sous (ou un peu moins). Pire : tu n'auras peut-être plus envie de faire de la photo (si, si, c'est des choses qui arrivent). Bref : je serais toi, je ne me préoccuperais pas, pour l'instant, du matériel photographique. Simplement, tu as raison de choisir un télescope qui, plus tard, sera adapté à la photo.

« l'autoguidage est-il un plus ou une nécessité pour la photo ? »

L'autoguidage est un plus, surtout avec les APN je pense (avec une caméra CCD et en imagerie noir et blanc, on peut s'en passer avec une bonne monture). Je te conseille de ne pas t'en préoccuper quand tu commenceras la photo, c'est déjà assez compliqué sans (branchements, montage du bazar, mise en station, mise au point, les "darks", les "flats", puis les pré-traitements et traitements d'image...) Ensuite, une fois que tu seras lancé, l'autoguidage te permettra d'aller plus loin, à l'aide de poses individuelles plus longues.

« J'ai surtout peur que, débutant, je ne parvienne pas à suivre ma cible correctement et effectivement aller vers de sévères déceptions. »

Le suivi est automatique (le moteur), tu n'as rien à faire. S'il n'y a pas d'autoguidage, il suffit de lancer une pose pas trop longue, c'est tout (on laisse le bazar tourner, on peut même aller se promener en attendant la fin de la pose). S'il y a un autoguidage, il faut le calibrer, puis sélectionner une étoile-guide, c'est un peu plus compliqué.

« si ce n'est pas du luxe, est-ce que les montures _doivent_ être Goto ou pas ? »

Non. Si tu sais pointer, tu n'en as pas besoin. Le problème avec l'imagerie numérique, c'est qu'on ne peut pas démonter la caméra CCD (ou l'APN) car ça fausserait les images de calibration (les "flats"). Mais il existe des "flip mirrors" (sur les Schmidt-Cassegrain ou lunettes) et des chercheurs suffisamment précis (celui de Takahashi). J'ai fait de l'imagerie CCD et le pointage n'a pas été un problème pour moi (la mise au point, les "flats", ça oui !) mais c'est parce que je savais pointer : j'ai débuté sans griller les étapes. Bref, le pointage automatique n'est pas indispensable, mais c'est une aide (quand on ne sait pas pointer... aïe, pas sur la tête). Une aide qui a son prix. Ceux qui savent pointer peuvent économiser leurs sous, ou acheter à budget égal du matériel plus performant... D'où l'intérêt d'apprendre à pointer (à mon avis).

Epsilonzéro : « tu peux espérer des poses de l'ordre d'une minute maxi sans guidage, mais ce n'est pas suffisant si tu travailles avec un APN ou une caméra CCD »

Avec une ST7, additionner des poses d'une minute revient quasiment au même qu'additionner des poses de 10 minutes (ça se joue à pas grand chose). À temps de pose cumulé égal, bien sûr. Je pense qu'en CCD noir et blanc, des poses d'une minute peuvent être considérées comme suffisantes. Avec un APN, ou en CCD couleur (donc filtrée), c'est autre chose.

« Le goto en photo n'est pas indispensable mais bien utile pour centrer rapidement les objets et ne pas perdre de temps. »

Notons quand même que chercher cinq minutes sa cible n'est pas un inconvénient quand on envisage une pose de deux heures.

En tout cas, Epsilon, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis : moi aussi j'ai l'impression que Bec à Fuel anticipe un peu trop...

Constructor : oui, on a tout à fait le droit de commencer à photographier le ciel profond dès la premier séance astro. Mais quand même... Il faut être prêt. HAlfie est un exemple d'un débutant qui a démarré sur les chapeaux de roue, mais n'oublions pas qu'il avait passé ses vacances d'été à se documenter. C'est peut-être ce que fera Bec à Fuel, mais on n'en est pas encore là. Bon, on verra...

Bon, je reviens à toi, Bec à Fuel :

« Lunette SkyWatcher 120mm f/5 329€ »

Beuh... En visuel, elle ne permet pas l'observation planétaire dans de bonnes conditions. En photo, le chromatisme me semble rédhibitoire. Je me souviens d'un test, ici même, d'un internaute qui avait photographié un champ autour de Véga, d'abord avec une lunette achromatique de 100/600, puis une apochromatique de 80/600 (la 80 ED). La différence était tellement flagrante (grosses taches dans le premier cas, étoiles bien piquées dans le second) que certains ont cru que les photos n'étaient pas prises avec la même focale !

À propos : si une lunette t'intéresse pour la photo, regarde de près la 80 ED, qui a fait ses preuves. Sa relativement courte focale devrait permettre de débuter la CCD avec plus de facilité (avant d'envisager, quelques années plus tard, un Schmidt-Cassegrain par exemple).

En conclusion :
***************

Voici mon conseil, pour 1500 € :

- Un Dobson 200/1200 pour le visuel (il paraît que le prix du Kepler aurait diminué, c'est une excellente affaire).
- Une lunette 80 ED sur SkyView Pro avec le reste du budget. Certes, le diamètre est petit, mais cette lunette, tu la garderas toute ta vie comme instrument de voyage. Et c'est avec elle que tu t'initieras à la photo : d'abord sur la Lune, puis sur le ciel profond. Sa courte focale permettra d'avoir un champ pas trop petit (facilitant le pointage) et aidera à la mise au point. De plus, il sera probablement possible d'utiliser un "flip mirror" (pour faciliter le pointage et éviter de se ruiner en "goto" - à confirmer quand même).

Quelques années plus tard, si l'imagerie continue à t'intéresser, tu pourras passer au diamètre supérieur et faire de la photo avec un Schmidt-Cassegrain ou un Newton. Pourquoi pas dès maintenant ? Parce que pour 1500 €, un grand diamètre n'est à mon avis pas une bonne idée pour la photo : la monture sera trop juste, ou la caméra CCD trop bas de gamme.

D'ailleurs, une remarque : une caméra CCD haut de gamme et une lunette de 80 mm donnent des résultats dignes d'un capteur moins sensible (APN ou caméra CCD bas de gamme) sur un grand diamètre. Il y a eu des exemples dans la Galerie d'Images pour le démontrer. C'est pourquoi, si je refaisais de l'imagerie, je n'hésiterais pas à mettre 50 % du budget dans la caméra CCD. D'où une autre possibilité, quelques années plus tard : tu gardes la 80 ED (plus le matériel est petit, plus on est motivé à la sortir) mais tu achètes une ST7. Passer d'une caméra CCD bas de gamme à une ST7, c'est en quelque sorte pareil que monter en diamètre. Avec l'avantage de ne pas alourdir le matériel...

----------
Une dernière chose (ça m'avait échappé) :

« nous pourrons ramener quelques souvenirs des soirées d'observation »

Il me semble que l'astrophoto ne permet pas de ramener des souvenirs d'observations, du moins en ciel profond où ce qu'on obtient en photo ne ressemble pas vraiment à ce qu'on voit à l'oculaire. Je crois qu'il faut bien comprendre que l'astrophoto s'apparente à une manipe scientifique. Ce n'est pas : "wah, elle est belle cette nébuleuse, tiens je vais la photographier pour en garder un souvenir", c'est plutôt "cible pointée - vérification au flip mirror : OK, il y a bien une tache floue - refroidissement de la caméra ? OK - mise au point ? en cours... OK, fait - calibration de l'autoguidage ? OK - recherche d'étoile-guide ? OK, trouvé - lancement de 20 poses de 5 minutes, prêt ? Top ! C'est parti..."

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois beaucoup d'astronomes débutants qui abordent les choses dans ce sens, c'est à dire vouloir le matériel et l'imagerie sans passer par les bouquins, les cartes, le ciel et le visuel. En général ils ne progressent pas, voire se décourage assez rapidement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour
----ATTENTION-----
L'annonce EBAY sur le C9 sent l'arnaque à plein nez, passez votre chemin.
Quand à ce débat , ben je pense comme beaucoup qu'il faut commencer par le début , apprentissage du ciel à l'oeil , carte , jumelles etc...
J'ai commencer il y 32 ans par la construction d'un telescope: miroir, caisse en bois (merci mr texereau), là, on apprecie vraiment ce que l'on voit et la passion nait petit à petit.
Commencer l'astronomie en parlant de GOTO , CCD, autoguidage et autre termes "grossiers" me choque un peu et je pense qu'on va droit dans le mur.
voila c'etait ma petite pensée à moi
cordialement
thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut
tout dépend de ta motivation ,
j'ai commencer avec qlqs essais en webcam et photo puis apres une année j'ai acheter la ccd et tous ce qui va bien avec , monture goto , lunette ....cependant :le plus important est de faire parti d'un groupe de passionnés ,d'acharnés , tu seras ainsi motivé ,
tu progresseras vite et bien sinon je te déconseille de faire de l'image seul pour débuter tu iras droit dans le mur à tous les coup
fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour titifos !
pour pratiquer ebay depuis tres longtemps je puis te dire que ça ne sent pas l'arnaque du tout pour moi !
surtout quand le gars te laisse son tel sur sa vente !(et c'est le cas !)
c'est quand même un gage d'une certaine securité pour l'acheteur !!
tu peux parler demander un contre remboursement, voir le tele ou autre !
ce n'est pas envoyer à un parfait inconu un cheque sans garantie de recevoir l'article !
enfin voilà mon point de vue sur cette annonce

Share this post


Link to post
Share on other sites
pas une réponse de dépit, non, juste une réponse en totale chérence avec tout ce qui vient d'être dit par mes collègues

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à Bruno pour sa (longue ) réponse argumentée.

J'ai néanmoins une question suite à tes indications : quelle différence y a-t-il (hormis bien sûr la différence lunette/téléscope) entre ces deux références, dans l'optique de ton "plus tard tu pourras passer au Newton" ?
http://www.optique-unterlinden.net/astro/ficheProduit.php?m=0&cat=02020101&ref= OR036&itemType=2
et http://www.optique-unterlinden.net/astro/ficheProduit.php?m=0&cat=01010000&ref= OR028&itemType=2

La monture étant la même, les caractéristiques optiques diffèrent quand même sensiblement. Je me doute qu'il y a une histoire de largeur de champ qui pourrait handicaper la photo en ciel profond (dans le cas du Newton), mais y aurait-il autre chose de moins évident ?
Le prix est sensiblement le même et j'oublie la CCD et le guidage.

[Ce message a été modifié par Bec à Fuel (Édité le 27-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Pourquoi ne pas commencer par la photo argentique avec un bon téléobjectif. C'est comme ça que j'ai commencé. Tu peux voir quelques images au télé 200mm sur mon site (j'avoue qu'elles ne sont pas toutes extra : c'est parce que j'ai laissé tombé l'argentique au profit du numérique juste après avoir acqui les bases).


Voici les avantages que j'y vois :
-en espérant que tu as déjà un réflex, tu n'as pas d'investissement à faire pour l'instant. Au pire, tu trouves une vielle occaz.
-le guidage est plus facile
-la mise au point est facile
-tu obtiens immédiatement de résultats (north america, la galaxie d'andromède... tout ça ne nécessite pas de grossissement important !)
-tu peux investir plus dans une vraie lunette (oublie la 120 f/d5 à moins de prendre une apo. préfère une 80ED!) et une bonne monture qui te serviront en numérique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Bec à Fuel,

si tu veux faire de l'imagerie tout de suite, pourquoi pas...J'ai bien vu des imageurs se débrouillant pas mal du tout mais pas astronomes amateurs pour deux sous !
Dans ce cas, l'autonomie d'observation se résume à celle de la batterie...
C'est pourquoi j'oserais te conseiller aussi l'observation avant tout, observer avec ou sans instrument, savoir repérer quelques objets sans s'aider d'une carte, c'est tip top !
A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
je vais faire une réponse un peu lapidaire ...

Dans la vie comme dans l'astro amateur , on peut faire des impasses ... Si une impasse réussit , c'est "bingo" et dans le cas présent , investir immédiatement dans le matériel tip top , cela constituera une économie non négligeable ...
Si l'impasse foire , c'est la cata ! Et on aura perdu une bonne somme d'argent ...

Il ne faut pas se voiler la face , toute la chaîne constituant la réussite de belles images astro n'est pas simple à forger ... Longues nuits avec à la clef des foirages de première !Des prises de tête à se bourrer de lexomil !

Un avis avant d'investir lourdement , une lunette de 80 de diametre par exemple pour ne pas avoir une focale trop importante , une bonne monture pouvant la supporter , une bague T et le 350 D .... Attendre d'avoir quelques résultats et là reconsidérer la situation ...

PS : Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Bruno quant à la difficulté de mise en oeuvre d'une CCD en autoguidage , la calibration , l'étoile guide c'est du pur sucre ( je parle d'une SBIG avec deux capteurs dont un dédié à l'autoguidage ) à côté de la mise en oeuvre de l'autoguidage avec une webcam ...Nom de dieu , quelles nuits de galère j'ai passé ...Calibration SBIG : 2 minutes et moins pour l'étoile guide...Si seulement les manuels d'instructions SBIG étaient un peu mieux foutus ....On ne perdrait pas une nuit ou deux dans ce fouilli . Je suis méchant parce que je déteste lire les notices ...Et que la prise en main d'une CCD le demande .....

[Ce message a été modifié par Mezzo (Édité le 28-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this