Sign in to follow this  
c'estmoi

problème avec une plateforme Poncet

Recommended Posts

Bonsoir,

J’ai un petit problème avec la plateforme Poncet que je construis.
C’est une plateforme classique de type Poncet pour un Dobson de 200 qui possède des mouvements assez souples (mais le Dob est assez lourd), pour l’heure cette table est plus un proto qu’une version définitive et je n’ai pas encore mis d’entrainement mais les trois points d’appuis et de mouvements sont bons.
Voila mon « problème » quand je manipule le tube en azimut ou avec les deux axes simultanément la plateau de la table est entrainé par le mouvement du tube ??? donc ça rend le système inutilisable.
Problèmes de dimensions ???

Ma table est assez proche de celle du lien (la rouge): http://www.biophysik.uni-freiburg.de/Reiner/ATM/atm_e.html
voir eq plateform.
Vos avis, merci d'avance.

Georges.

[Ce message a été modifié par c'estmoi (Édité le 11-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Deux pistes:
-D'une part c'est le mecanisme d'entrainement qui verouille le systeme. Le tiens n'est pas monté ce qui explique probablement ta deconvenue. Cela dit, le probléme persiste, dans une moindre mesure toutefois, avec l'entrainement à galet qui peut patiner, et avec le systeme secteur lisse / ruban qui necessite une mise en contrainte savemment dosée ( et c'est là le problème) par ressort ou contrepoids; c'est delicat. A mon avis, par experience, le syteme vis sans fin / cremaillere est preferable.
-D'autre part pour des raisons mecaniques communes à toutes les montures, le centre de gravité de l'ensemble rocker/telescope doit etre sur l'axe de rotation virtuel de ta table par construction (ce qui en passant discredite les systeme de contrepoids "virtuels" à ressort de rappel)
-Pour finir, et pour repondre à ta question concernant les dimentions, c'est cette derniere consideration qui te donne les mesures de ta table equatoriale, notamment le diametre des secteurs/paliers. En fait il faut idealement concevoir la table equatoriale et le dobson comme un ensemble apparié, un "tout".

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 11-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour repêcher le système des ressorts de rappel... On peut aussi en mettre un sur la table elle-meme, de manière à ramener le centre de gravité de l'ensemble sur la ligne Nord-Sud. C'est un peu bricolé, mais parfois, cela peut être intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

tout à fait d'accord avec Bernard : si tu n'as pas de système d'entrainement (moteur) rien ne vient bloquer le système.
Tu verras que l'on recherche pas mal de truc pour améliorer sa table maison et ce n'est que du bonheur. La mienne je l'ai faite en fin juillet début août et fin 2007 j'ai encore amélioré le système. Au fur et à mesure tu comprends plus de choses, tu vois ce qui cloche et tu sais comment l'améliorer.
Quelques sur mon site http://lanfumey.ludovic.neuf.fr/ rubrique matériel puis plateforme (mais tu peux faire un tour complet du site).

Bon ciel...

[Ce message a été modifié par Lud@ (Édité le 11-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Merci à vous trois pour vos réponses.

Pour faire un peu l’histoire de cette plateforme, je l’ai commencé en septembre 2006 et mi octobre 06 elle était presque dans son état actuel (j’ai seulement il y a deux semaines bien réglé l’inclinaison des galets).
Mais entre temps le plan est parti à la poubelle et mes souvenirs aussi.
Je l’ai dessiné par rapport au Dobson qu’elle reçoit, mais je me demande si je n’ai pas fait des erreurs de calculs ???.

Je me demandais si l’entraînement pouvait change la donne donc c’est oui, c’est certain que l’on peut brider le mouvement du plateau via certains types d’entraînements,je vais voir comment ça se passe avec.

Sinon je trouve vraiment que la plateforme Poncet (et compagnie) est un concept élégant.

Georges.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kentaro, on ne deplace pas un centre de gravité avec des ressorts On se contente de compenser plus ou moins un balourd que l'on espere le plus faible possible. J'avais envisage pour la table de mon 400 un systeme à secteur lisse et ruban directement derivé de mon ancien Pierre Bourge. Le diametre du secteur nord etant de 476mm, j'ai pu utiliser la même vis sans fin et le même moteur synchrone 1t/min ! Je suis parti dans un systeme de poulie de renvoi et de ressort pour compenser le jeu...et je n'y suis jamais arrivé. Je te parle pas du passage du meridien... Même avec un ensemble dobson/plateau equilibré. Y'avais du roulis J'ai viré le ruban, j'ai gardé le secteur sur lequel j'ai collé une couronne pétrie en resine moullée directement sur la vis. Un chouillat de graisse, un montage souple pour pouvoir regler la pression de la vis sur le secteur ( des cales en chambre à air epaisse...) et hop roulez jeunesse. Accessoirement, grace à l'elasticité, le systeme se debraye tout seul en bout de course pour eviter de bousiller la mecanique en butée. Il n'y a plus qu'à reinitialiser en 2 secondes En Webcam planetaire resultat nickel en dehors de l'EP ( 40 " ) due au defaut d'usinage des paliers de la vis sans fin ("concentricité"). Ca me permet de ne pas garder centrés les poussieres du capteur...

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 12-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

J'utilise une plateforme de ce type: secteur nord circulaire à 45°, entraînement par galet lisse, CG +/- sur l'axe horaire, moteur courant continu type EQ1 avec variateur de vitesse.
C'est satisfaisant en visuel, avec une mise en station grossière à la boussole et une horizontalité au pif.
Aucune vibration sensible à l'oculaire, même à fort grossissement.

Je commence à étudier une table équatoriale compacte pour mon futur 300 mm: même principe, mais avec secteur nord inversé à priori.

Je m'interroge sur l'importance réelle d'avoir un CG sur l'axe horaire. Sur le plan théorique, c'est clair, mais sur le plan pratique, qu'entraîne un écart modeste ?
Je ne vois qu'une seule incidence : le moteur d'entraînement aura une charge qui se modifie au cours du suivi. Un moteur à courant continu va alors modifier sa vitesse, mais un moteur pas à pas sera insensible.

On pourrait imaginer de lester le plateau de la table pour descendre le CG global, mais quel intérêt ? Les contraintes de flexion déviée dans la structure de la monture restent les mêmes et la charge sur le moteur est accrue.

A l'usage de ce type de table, c'est surtout la flexion du plateau qui engendre un défaut d'amortissement; j'ai dû doubler l'épaisseur de la mienne pour réduire ces vibrations.

A moins qu'on ne me démontre que je fais fausse route, je vais donc plutôt m'attacher à réduire les flexions en plaçant les 3 appuis du télescope à la verticale des galets et rotule du plateau et des 3 appuis sur le sol.

Concernant le type d'entraînement, je ne suis pas convaincu que les vis sans fin soient la panacée. Le seul problème des galets lisses est le risque de glissement; si on parvient à le maîtriser, c'est tout de même plus simple. Actuellement, je n'ai pas de souci de ce côté.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this