Sign in to follow this  
MatP

[CATALOGUE] Juste une idée comme ça en passant : le CROC !

Recommended Posts

Bonjour !

A mes heures perdues il m'est venu une petite idée comme ça, en passant (je dis ça pour limiter les dégâts au cas où vous trouvez que c'est une idée nase ) qui m'a quand même titillée au point d'imaginer (toujours comme ça, en passant) un exemple de futur catalogue Astrosurf (même si pour la postérité je préférerais qu'il porte mon nom à MOÂ ).

Blague à part, voici un extrait du fichier .doc que j'ai écrit un jour pas si lointain, comme ça, en passant :

--------------------

Catalogue-Répertoire d’Objets par Constellation (CROC)

L’objet de ce répertoire est de proposer aux astronomes amateurs un substitut simple aux catalogues d’objets du ciel profond courants (Messier, New General Catalogue, Index Catalogue) mais aussi dans certains cas moins courants (Melotte, Collinder, STF, CGCS...) quand ils ont été oubliés par les premiers ou qu'ils n'étaient pas destinés à en faire partie.
Les but n'est pas de se substituer aux catalogues précités, mais de proposer parallèlement à eux un classement par facilité d'accès (et aussi par intérêt, dans une moindre mesure) parmi les objets d'une même constellation. Une telle hiérarchisation devrait pouvoir guider efficacement l'astronome amateur dans sa conquête du ciel puisque celui-ci, dans l'idéal, pourra suivre l'ordre du répertoire-catalogue afin d'être certain de ne pas tenter d'objets inaccessibles pour son instrument ni en rater d'incontournables.*

La méthodologie correspondante s'articule autour de quatre axes principaux :

  • Donner les premières places aux objets les plus accessibles ;
  • Regrouper les objets par constellation afin que chacun puisse mieux s'y retrouver ;
  • Désigner par une même référence des objets physiquement ou apparemment liés (amas ouverts très voisins, galaxie et ses satellites, galaxie et ses régions H-II, galaxies en interaction, etc.), le plus brillant d'entre eux déterminant la position du groupe dans le classement ;
  • Séparer les objets observables dans des conditions de transparence médiocres (étoiles multiples et carbonées) des objets réclamant des conditions optimales pour être appréciés à leur juste valeur (amas, nébuleuses et galaxies).**

    Le choix de la syntaxe peut se faire de la façon suivante :

    Ccc XXX

    où Ccc désigne l'abréviation latine de la constellation et XXX l'identificateur. Celui-ci peut être :

  • Une lettre ou une suite de lettres s'il s'agit d'une étoile multiple ou carbonée, selon un ordre pseudo-lexicographique similaire à celui qu'on utilise pour les étoiles variables : {A,B,...,Z,AA,AB,...,AZ,BA,...,BZ,...,ZA,...ZZ,AAA,AAB,...,AAZ,ABA,...} ;
  • Un nombre dans les autres cas (ordre numérique classique).

    Il en découle que dans le respect de l'objectif qu'on s'est donné, on utilisera plutôt le répertoire numérique lorsque l'on observera depuis un site peu pollué. Dans le cas contraire, en revanche, on choisira plutôt le répertoire alphabétique.

    S'ensuit une table de correspondances entre la référence CROC et la référence usuelle associée.
    Précisons que dans le cas de l'ordre pseudo-lexicographique, les lettres minuscules grecques correspondent aux étoiles de la classification de Bayer, les nombres à celles de la classification de Flamsteed et les lettres latines majuscules (sans référence numérique qui s'ensuit) aux étoiles variables dans la syntaxe usuelle. Dans de cas de l'ordre numérique, si la référence associée est un nombre seul, alors il s'agit du numéro de l'objet dans le catalogue NGC (New General Catalogue) ; dans les autres cas on précisera toujours le nom du catalogue (avec leur syntaxe officielle associée).
    Certains noms courants et/ou commentaires seront précisés entre crochets s'il y a lieu.

    ----------

    * Bien sûr, un tel classement pourra difficilement s'affranchir de la subjectivité de(s) (l')auteur(s). D'où le caractère ni définitif ni absolu de ce catalogue-répertoire.
    ** S'il est vrai que certaines nébuleuses planétaires et certains amas s'accomodent de conditions d'observation médiocres, on n'en tiendra pas compte ici.

    --------------------

    Voici ce qui pourrait préfigurer le début de ce CROC (pour la constellation d'Andromède, donc, puisque c'est la première dans l'ordre lexicographique des abréviations latines). Bon, en vrai (et dans l'idéal) il faudrait valider cette classification par des observations croisées. Je n'ai d'ailleurs jamais essayé d'observer STF machin ou STT chose. Pas encore, disons. (Mais des motivés de la double comme HaleBopp ne seraient pas de trop dans une telle entreprise.)

    code:

    And 1 M31, M32, M110, 206, Mayall II... [Galaxie d’Andromède, satellites, amas ouverts et globulaires]
    And 2 752
    And 3 7662 [Boule de neige bleue]
    And 4 7686
    And 5 404
    And 6 891, 910, 914, 906, 911, 898... [Abell 347 sauf NGC 891]
    And 7 846


    And A 56 (3,35')
    And B GX, GQ (39") [M1Ve + M6Ve = double carbonée ?]
    And C γ (9,8", 0,38") [Almaak]
    And D A 1813 (9,3", 1,2")
    And E STT 547 (5,9")
    And F BU 997 (4,1")
    And G STF 3050 (2,1")
    And H STF 19 (2,4")
    And I VX
    And J ST
    And K STT 21 (1,1")
    And L HLD 60 (1,2")
    And M STF 73 (0,98")
    And N STT 4011 (1,0", 0,13")
    And O STF 228 (0,93")
    And P BU 862 (0,76")
    And Q φ (0,47")
    And R STT 500 (0,44")
    And S STF 248 (0,45")
    And T HO 197 (0,41", 56", 36")
    And U 2 (0,37")
    And V STT 2 (0,34")
    And W A 207 (0,35")
    And X HO 213 (0,31")
    And Y A 655 (0,30")


    Bien sûr on pourrait rallonger ces listes à l'envi (And 8, And 9, etc., And Z, And AA, etc.). De plus en plus hard ! De plus en plus extrême !!

    Voilà, s'il y en a que ça intéresse...

    En attendant, BCBC*.

    Matthieu

    ------------------
    *Bons Cieux Bien Cléments

    [Ce message a été modifié par MatP (Édité le 19-12-2004).]

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Publicité
    En vous inscrivant sur Astrosurf,
    ce type d'annonce ne sera plus affiché.
    Astronomie solaire : la bible est arrivée !
    400 pages, plus de 800 illustrations !
    Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
    Répertorier les objets de chaque constellation par ordre de difficulté ou d'intérêt, pourquoi pas. Mais il y a une chose pour laquelle je suis contre : leur donner un nouveau nom. Les objets ont déjà des noms, qu'on a appris petit à petit. Je n'ai pas envie de devoir apprendre à présent que NGC 891 s'appelle And 6 ou 7 (je ne sais plus). C'est l'un des reproches que je fais au "catalogue" Caldwell, d'ailleurs.

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Mais il ne s'agit pas d'apprendre ce catalogue par coeur ! Sa vocation est juste de classer des objets déjà répertoriés ailleurs ! Comment les répertorier, les classer sans leur donner une position dans une liste ? Je trouve que les ordres numérique et pseudo-lexicographique s'y prêtent bien, et ce de manière plutôt simple. Enfin je trouve.

    Je voyais plutôt ça comme une liste à imprimer avant la soirée d'observations, à côté d'un atlas classique. Imaginons la scène :
    « Bon, alors cette nuit c'est décidé, je me fais Andromède ! Alors, And 1... M31 et compagine. OK regardons où se trouve M31 dans mon atlas. Je vois. [Il pointe l'objet et l'observe, s'extasie, le réobserve, peu importe.] Passons à la suite. And 2 donc. NGC 752 ? Tiens qu'est-ce que c'est que ce machin ? [Il scrute l'atlas.] A tiens un amas ouvert costaud apparemment. Voyons ça... Ah oui pas mal, dans des jumelles ça devrait le faire. Ah ben zutte allaure ! voilà de la brume qui se ramène... Bon, passons aux lettres, comme dirait l'autre. And A : 56 And. Bon. Ah oui ouh là là on la sépare au chercheur. [Autres commentaires possibles.] And B : ah oui deux étoiles rouges toutes proches ! C'est rigolo. And C maintenant. Ah ! gamma Andromedae. Magnifique paire jaune et bleue ! Ah ben zut v'la que ça se recouvre complètement. Bon ben je rentre, c'est mal barré pour cette nuit. Nous disions donc : je me suis arrêté à And 2 et C. Je le saurai pour quand je reprendrai les observations et qu'il fera plus beau ! »

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Oui MatP. L'idée du classement par constellation permet de limiter un champs d'observation et d'eviter de s'eparpiller dans tout le ciel. Et je pense que c'est une bonne idée. Personellement j'avais commencé un catalogue semblable dans lequel j'avais ajouté une fonctionnalité que je n'avais trouvé nulle part ailleurs. Il s'agissait de donner pour chaque objet les valeurs d'A.D. et de declinaison par rapport a l'etoile alpha de la constellation (en general la plus brillante). Pas de mise en station fastidieuse (de toutes facons j'ai jamais su la faire!) juste un etalonnage sur l'etoile de reférence de la constellation.

    Puisque ton catalogue est destiné a montrer les objets remarquables d'une meme constellation tu pourrais y introduire les references relatives par rapport a l'etoile alpha. Une idée comme ca...

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Ah oui Hervé c'est peut-être une bonne idée pour ceux qui font de la recherche aux cercles de coordonnées.
    Je ne saurais pas faire, mais il doit être possible de faire un programme qui calcule automatiquement les coordonnées différentielles de l'objet en question par rapport à l'étoile alpha.
    En tout cas c'est une innovation qui a l'air intéressante, pour l'instant tout reste possible de toute façon : ce n'est encore qu'un projet...

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Non pas besoin d'un programme c'est élémentaire (mon cher watson):

    exemple :

    pour Andromède tu prendrais comme ref l'etoile Alpha (Alpheratz)
    Valeur de l'AD = 00 08.4
    valeur de la declinaison = +29 05

    Si tu veux aller sur M31 (s'il était besoin d'avoir les coord...)
    Valeur de l'AD = 00 42.7
    valeur de la declinaison = +41 16

    Tu conserve donc pour M31 les valeurs suivantes :
    AD : 42.7 - 8.4 = +34.3
    Dec: 41.16 - 29.05 = +12.11

    Concretement, au debut tu fais une vague mise en station (genre le nord c'est à peu pres par là). Puis tu centres bien l'etoile Alpha au chercheur, et tu mets tes cercles a zéro. Là ta mise en station est terminée. Il te reste pointer avec tes valeurs relatives.

    Donc pour aller sur M31 tu afficheras +34.3 et +12.11.

    Cette methode donne une meilleure precision du pointage et permet de se passer du viseur polaire. Notamment sur l'EQ5 où le viseur polaire est absolument incollimatable.

    Enfin j'ai rien inventé non plus je te propose ça parce que tu fais une approche par constellation.

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    D'accord Hervé, mais je parlais d'un programme pour calculer coordonnées (bref, faire les soustractions que tu viens de faire) de tous les objets du répertoire. Parce que bon ça en ferait quand même un paquet, potentiellement !

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    pour calculer ça c'est pas compliqué, un tableur peut le faire ou je peux te faire un programme...

    Mais tu sais y a un type, un amateur astro qui n'est pas du tout connu ici, qui a deja fait ce catalogue dont tu parles. Tu peux aller voir ici :
    http://astrosurf.com/bsalque/top.htm

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites
    Euh l'idée de départ est la même (regrouper par constellations, ce qui n'est pas une idée nouvelle, je m'en doute bien), mais je voudrais pas dire mais c'est beaucoup moins bien classé. (Désolé Bruno. ) Ce que je propose c'est un classement par accessibilité, et scindé entre les objets stellaires et objets nébuleux, pas une liste de ce qu'on peut observer avec un diamètre donné dans telle ou telle constellation.
    Avec le CROC il y aurait des niveaux de hiérarchie supplémentaires.

    Enfin bon ça n'a pas l'air d'enthousiasmer grand monde, donc tant pis, poubelle...

    [Ce message a été modifié par MatP (Édité le 22-12-2004).]

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
    Sign in to follow this