Sign in to follow this  
a722

assis ou debout ?

Recommended Posts

Bonjour,

Juste par curiosité, avec un dob, vous préférez observer debout ou assis ?
Perso, je trouve ça plus agréable d'être debout par ce que c'est chiant d'avoir à trimballer une chaise et que je me sens plus libre dans mes mouvements pour centrer les objets à l'oculaire ou pour pouvoir sauter rapidement d'un objet à l'autre. Assis sur une chaise, j'ai l'impression d'être bloqué.

Et vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Toujours assis, bien sûr.
Comment peut-on observer debout ?
Je conçois toujours la chaise parrallèlement au télescope et le 350 mm a même été conçu pour la chaise(le cahier des charges était le plus grand diamètre possible permettant d'observer assis, de pointer au zénith sans avoir besoin de monter une marche et ouvert à 4,8 pour rester dans une gamme d'oculaire pas trop ruineuse).


Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,

le STROCK 250 a été conçu pour une utilisation assise, avec le maximum de confort, gage d'observations de qualité.
Pour les T400 et 460 du club, un escabeau à 2 marches permet l'accès à l'oculaire. Nous sommes donc debout.
Mais quand ya la place, j'apporte toujours la chaise "astro" réglable en hauteur, bien plus confortable, notamment pour dessiner des heures durant à l'oculaire...

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je rappelle que la publicité est interdite sur le forum surtout pour un fabricant reconnu de télescope St Maclou

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si je peux observer assis, j'observe assis. Comment peut-on observer debout ? Ah, que c'est agréable de regarder au télescope conofortablement assis, comme si l'on était sur son canapé, sauf qu'au lieu de regarder la télé on regarde l'amas de la Vierge ! C'est d'autant plus pratique qu'on observe longuement, par exemple pour faire un dessin.

Quand je suis passé du 300 mm sur monture équatoriale au 300 mm sur monture Dobson, j'ai aimé la monture Dobson en grande partie parce qu'elle me permettait d'observer assis (l'autre raison était qu'enfin je n'étais plus obligé de le tourner sans cesse dans ses colliers). Et pour moi, l'observation assis compense largement le manque de motorisation.

Hélas, dans ma folie des grandeurs, j'ai commis l'erreur d'acheter un télescope où-qu'on-observe-sur-une-échelle... Nan, je ne le regrette pas ! Les galaxies y sont superbes ! Mais elles se méritent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Moi quand j'oublie ma chaise réglable, ma soirée est fichue ! De toute façon selon l'azimut, on ne peut pas toujours être debout a moins d'avoir des jambes... reglables... ou des cuisses en béton :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut éviter les télescopes qui sont trop petits pour observer debout ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens, ça m'étonne un peu.

Pour le mal de dos ok. Pour dessiner longuement entièrement d'accord. La chaise est indispensable. Pour un 250 façon strock, c'est trop bas pour être debout évidemment.

Alors je recentre un peu ma question : Pour un dob d'environ 300 par exemple. Les 2 positions sont envisageables. Pour quelqu'un qui ne dessine pas, je trouve surprenant que vous préférez tous être assis. Pour moi la chaise est une contrainte qui me traine dans les pattes. Surtout si on ne passe pas une heure à regarder le même objet.

En fait je pense qu'il y aurait une autre façon de poser la question : Comment observez vous ? Combien de temps restez vous sur un même objet ?
Moi ça dépasse rarement les 5 minutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Chez moi, tout l'horizon sud est pollué; impossible donc d'observer assis, l'oculaire du dobson est trop haut.
J'ai pris l'habitude de me caler les fesses contre le dossier d'une chaise, c'est la position la plus confortable que j'aie trouvé, elle convient à la plupart des sujats d'observation.

En déplacement, debout la plupart du temps.

Si j'avais une lunette ou un SC, je serais sans doute assis.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mal de dos n'a rien à voir avec le fait d'être assis ou debout . Pour ne pas avoir mal au dos, il faut se tenir droit !
Aprés, pour une observation attentive, je me demande comment on peut se passer de s'assoir, que ce soit pour 1 minute ou 30 minutes .
Mais bon, hein, chacun fait comme il le sent .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien sûr, chacun son truc. Je suis bien conscient que s'est une question complètement futile que je pose là.
Mais c'est marrant de voir les différences. Tu n'imagine pas que l'on puisse être attentif debout et moi je ne comprends pas que l'on soit obligé d'être assis pour être minutieux dans ces observations ! Question de goût évidemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment observer, telle est la question...
(ou comment observez-vous)

on pourrait presque en faire une thèse.
Pour répondre à un premier point de la question, il m'est arrivé de rester 6 heures durant sur le même objet. C'était pour un dessin de la lune...
Mais aussi d'enquiller 5 heures d'affilées sur Mars, avec un dessin/heure.
Bon, c'est un peu extrème mais en tous cas, ce n'est jamais pour une poignée de secondes.

Nous avons remarqué (mais ça semble tellement évident...) qu'un bonne observation ne peut se faire qu'avec de bonnes conditions d'observation. C'est vrai pour la météo, l'instrument, mais aussi pour l'OBSERVATEUR !!!

Le confort du quidam doit être respecté. C'est un des concept de base du Strock 250. L'er-go-no-mie !!!
Il faut avoir mangé correctement, être désaltéré, être bien douilletement au chaud, avec des vétements qui n'engoncent pas, ou qui ne gratouillent pas. Avoir fait son petit pipi, être reposé et.... être bien installer. Il faut bannir les contorsions, les extentions et la position assise et de loin préférable.

Qu'un gargouilli tournicote dans vos tripes et les plus fines visions s'évanouiront, (évacuez sans retenue !!!)
Que la pensée de votre injuste avis d'imposition vous tourmente et s'en est fini des subtilités martiennes.
etc....
bref, le confort, la sérénité, le plaisir à l'état brut, total.

C'est aussi pourquoi je préfère les beaux ciels lointains, mais en tenue légère, que les -presque aussi- beaux de nos montagnes, mais avec 20 pulls, 3 paires de chaussettes, le thermos de café qui vous brule la langue et les doigts collés sur la crémaillère, la goute au nez qui gèle.

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
solution? : le siege de batterie. peut monter jusqu'a quasi la position tabouret de bar......pliable....confortable....avec un 300 type kepler ca roule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Question de goût évidemment. »

Plutôt question de longueur focale.

J'observe debout depuis 1990. On n'a pas beaucoup le choix avec des Dobsons de 2040 mm et 3180 mm de focale.

Je trouve qu'on est très confortable, debout sur l'escabeau, surtout avec la focale de 3180. Sans contortions...

Même debout on peut passer très longtemps sur un seul objet. Si tu ne prends que 5 minutes par objet tu passeras à côté de beaucoup de choses... souvent au bout de 15 à 20 minutes l'objet commence à montrer des détails qu'on n'aperçoit pas en observation rapide.

Ajoutons que je ne dessine ou je n'écris jamais. J'utilise un dictaphone pour enregistrer mes descriptions des objets observés, c'est très pratique. Pour le dessin il vaut probablement mieux être assis et avoir un suivi motorisé.

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
ah c'est pas mal le coup du dictaphone !
Bonne idée pour les gens qui comme moi sont vraiment très mauvais en dessin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon télescope a 1600mm de focale, et le porte-oculaire est orienté à 45°. Je l’ai souhaité ainsi pour observer debout le plus souvent possible. Au zénith, le porte-oculaire est quasiment à hauteur de mes yeux, et plus bas il me suffit de pencher un peu la tête pour observer confortablement. Seule une lune assez basse mais parfois intéressante à observer, m’oblige à utiliser une chaise ; mais pour moi c’est une corvée que de régler sa hauteur, de la positionner au bon endroit, de m’y asseoir, de m’en relever pour attraper un accessoire…

Etre assis, ça me rappelle l’école, le boulot, les déclarations d’impôts… Etre debout, c’est les loisirs et la liberté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le dictaphone a le même effet positif que dessiner: en décrivant l'objet on est obligé de le regarder en détail. Puis le lendemain j'écoute et je note tous dans un cahier.

N'importe quel baladeur MP3 avec fonction dictaphone fait l'affaire - on en trouve pour moins de 30 euros.

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour regarder la TV: Debout! C'est vite fait et ça évite d'y passer ses loisirs... Quand je pense que certains ont des canapés en face de leur TV... Comme si-Y-avait cake-chose à voir. Fô dire qu'ils ont la TV!?! Si si, Y-EN-A! Y-a des choses plus passionnantes, sans blague!

C'est pareil pour faire les crêpes: Vite fait devant l'feu. L'essentiel c'est d'les boufer pas de bien les faires!

Et pour regarder les images Hubbles: Vite fait devant l'écran! Fô juste jeter un coup d'oeil sur les couleurs. Le ciné c'est aussi en couleur mais c'est bien plus drôle...

Tandis que pour faire une observation, détaillée, précise,... prendre des notes, laisser monter les finesses de l'image, s'approprier l'objet pour le comprendre, ... l'ancrer dans la mémoire pour les jours de grisaille, etc.: Assis!

Observer vise à comprendre et comprendre c'est prendre en soi... Et il faut du temps pour que ça rentre quand c'est un truc que l'on n'a jamais vu parce qu'il n'existe pas sur terre.

Assis comme les joaillers, comme les diamantaires, comme les horloger et comme tout un tas d'autres très très beaux métiers qui ont juste besoin que tous les neurones soient disponibles pour réaliser quelque chose d'unique et qui dépasse ce qui a déjà été fait. Et pour eux, pas un neurones n'est disponible pour assurer le contrôle gyroscopique de la station debout. Pas un muscle n'est a contrôler au milli-poil pour contrecarrer l'instabilité patente du guignol articulé qui pourrait bien chuter sur le miroir.

Et même quand j'essaye un instrument sans viser l'observation de course. Si je n'ai pas un siège pour bien libérer le cerveau et analyser à l'aise, j'ai l'impression de pas avoir essayé. J'ai une impression tout au plus composées de quelques touches et pas une analyse structurée, l'impression d'avoir aperçu sans approfondir, croisé sans comprendre, la sensation est fugace et volatile. Le seul intérêt, c'est que ça donne envie soit d'acheter soit de jeter ... juste sur l'impression, l'insatisfaction, l'ersatz d'analyse fondée, la girouette de la futilité.

On peut s'en contenter, certes. Par exemple le 800 de Vincent m'a laissé des touches de couleurs sympa sur le coup. Et surtout l'impression d'avoir fait du trapèze volant de nuit avec un bout de verre dans l'oeil. Mais aujourd'hui, il ne me reste que ça: une impression sympa! Et ce n'est ni une observation approfondie des bras de M51, ni une analyse argumentable des qualités instrumentales.

Donc le siège est est indispensable au cerveau car il fonde l'analyse, la compréhension et la mémoire..
Le siège est à la base de la lutte contre la futilité du monde. Il est donc indispensable pour ne pas désespérer de la vie sur terre!

C'est clair: Le siège, c'est fondamental!


Pierre
Montigny-le-Bretonneux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a bien longtemps, j'avais décidé de passer la nuit à observer l'amas Virgo. J'étais parti de Denebola, puis je me suis un peu perdu malgré Uranometria... J'ai utilisé uniquement l'atlas, et je ne savais donc pas les magnitudes des galaxies. Du coup, je notais sur mon calepin les galaxies vues (avec une brève description) et les galaxies non vues. J'utilisais un Mewlon 210 mm sur monture équatoriale et j'observais debout (il m'aurait fallu un tabouret haut, mais à l'époque je ne me posais pas de questions).

En remettant au propre l'observation, et en notant pour chaque galaxie (celles vues, mais aussi celles non vues) leur magnitude V, j'ai pu me rendre compte que la magnitude limite sur les galaxies était d'un poil plus de 13,0. Pas pour toutes, bien sûr, car ça dépend de leur brillance de surface, mais en gros la magnitude globale était le critère le plus pertinent. Bon, c'était intéressant à savoir. Mais je me suis rendu compte d'une deuxième chose : cette magnitude limite n'a pas cessé de diminuer durant l'observation. Je n'ai dépassé 13,0 qu'au début. Et en fin de nuit, la magnitude limite était plutôt de 12,5 et encore.

Je me souviens que j'avais fait le lien entre cette baisse de magnitude limite et la fatigue due au fait de rester debout. Je suppose que ceux qui aiment observer debout ont une meilleure endurance que moi (ce qui n'est pas difficile...)

Bref : observer debout ou assis, ça dépend sans doute de notre forme du moment, de notre condition physique, et peut-être aussi de la durée de la séance d'observation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Assis bien sûr, quand j'oublie le tabouret je suis obligé d'observer à genoux avec le 250 pour pas avoir le dos cassé, par contre les genoux... avec le 350 ouvert à 5 y a plus le choix c'est debout sauf pour le Sagittaire. Assis les oculaires sont à portée immédiate et on les change plus facilement, sans perdre ce que l'on a trouvé ou ce que l'on observe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Assis également

Pour observer confortablement avec mon Dobson (254/1200) et pour préserver mon dos, j'ai trouvé sur les conseils d'un copain de mon club astro, un siége monopode qui présente plusieurs avantages : léger, réglable en hauteur et pliable. Ce type de siége ce trouve dans les magasins spécialisés dans le sport et les loisirs, en général au rayon pêche ou chasse.

[Ce message a été modifié par zirkel 2 (Édité le 21-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this