Sign in to follow this  
Christophe JONCOURT

Coup de coeur "NGC 7027"

Recommended Posts

Je vous fais part d’un objet « coup de cœur ». Si vous ne l’avez pas encore observé, je vous invite à aller le voir.
Pour ceux qui l’ont déjà vu, est-ce que vous pouvez nous en parler, et éventuellement, nous montrer vos dessins afin que l’on puisse voir comment cette nébuleuse planétaire apparaît dans vos instruments...


NGC 7027, connu sous le nom de PK84+0.3, est un objet très brillant (magnitude 8,5), minuscule (18’’x11’’), et difficile à résoudre. Il est peu contrasté, mais il se détache bien du fond du ciel. Sa couleur verdâtre, qui nous fait d’ailleurs penser à NGC 6543, le rend encore plus intéressant.
Cette nébuleuse planétaire, de type IIIa (distribution très irrégulière), est assez facile à repérer, elle est située à 1,44° sud de Xi Cygni, une étoile de magnitude 3,7. Dans le ciel, on la localise entre les deux pattes du Cygne.

A 57 fois, l’objet apparaît comme une étoile de couleur verte. Le filtre UHC confirme la présence de la nébuleuse planétaire, vu V1.
A 125 fois, une forme commence à apparaître. On a l’impression de voir une étoile suivie d’une queue de comète. Une séparation semble apparaître, mais l’ajout du filtre OIII ou UHC la fait disparaître pour laisser place à un voile nébuleux.
A 182 fois, un effet d’apparition et de disparition de la partie sud-est, vue VI2, rend plus net la séparation, vue VI3. L’aspect général de la nébuleuse est meilleur à l’UHC, il laisse apparaître un fin filet nébuleux qui lie les deux zones dans sa partie nord, vu VI1-L5. Un aspect d’haricot apparaît.
A 313 fois, au filtre OIII, c’est la meilleure image obtenue. Au-delà, les grossissements ne permettent pas de voir plus de détails. L’objet est dissymétrique, avec un aspect légèrement hétérogène. Il a une forme d’ellipse, et en vision décalée, la bande sombre d’une largeur de un sixième de la nébuleuse planétaire la divise en deux parties inégales sur une orientation sud-ouest/nord-est, vue VI2.
L’objet est orienté sud-est/nord-ouest, la partie ouest étant la plus brillante, vue L7.
La nébuleuse planétaire s’estompe dans sa partie sud-est, vu L3.
L’étoile centrale est invisible.


Dessin réalisé dans la Loire, à 513 mètres d’altitude. Dobson 406 mm, F/5.
Powermate 2,5x et 16 mm Nagler. Filtre OIII. Champ=15’, G=313x.
29/08/05, 23h25 locale, H=80° (92%), Vt=1, T=2, S=1, P=2, Q=1.5, mvlonUMi=6.17


******************************************************************
******************************************************************
ANNEXES
ECHELLES CIEL EXTREME

***************
VISION

V1= brillant, évident dans le champ au premier coup d'oeil

V2= lumineux, facile à détailler après une adaptation suffisante

V3= difficile, limite en vision directe, on a immédiatement tendance à observer en vision indirecte

VI1= objet vu 100% du temps, sans interruption et facilement

VI2= objet vue 75% du temps, presque continuellement

VI3= objet vue 50% du temps, disparaît aussi fréquemment qu'il apparaît, au cours de périodes de plusieurs secondes en moyenne

VI4= objet vu 25% du temps, n'est vu qu'à l'occasion de glimpses courts et espacés irrégulièrement

VI5= objet vu 10% du temps, 5 glimpses de 1 seconde par minute d'observation, la majorité d'entre eux appuyés

VI5++= objet vu 5% du temps, 2 à 3 glimpses (en moyenne < 1sec.)

VI5++= objet vu 1 à 2% du temps, 1 à 2 glimpses par minute, chacun d’une fraction de seconde

VI5+++= objet vu moins de 1% du temps, soit plus de 2 glimpses pour une observation prolongée (personnellement, je ne qualifie de sûre une observation que si j’ai perçu plus de 2 glimpses, dont au moins 2 sûrs; une observation prolongée peut durer de 10 à 30 minutes, parfois plus, mais en plusieurs tranches pour reposer l’oeil)

VI5ns= 1 ou plusieurs glimpses pour une observation prolongée, dont aucun n’est sûr (personnellement, je n’ai jamais été confronté à une observation VI5ns composé d’un seul glimpse sûr et d’autres non sûrs)

***************
TRANSPARENCE

T=0 __ excellente
montagne et site préservé
mvlonZ > 6.5
mvlonUMi > 6.25

T=1 __ très bonne
montagne ou campagne exceptionnelle
6.25 < mvlonZ < 6.5
6.00 < mvlonUMi < 6.25

T=2 __ bonne
pleine campagne
6.00 < mvlonZ < 6.25
5.75 < mvlonUMi < 6.00

T=3 __ moyenne
village ou banlieue éloigné
5 < mvlonUMi/Z < 6

T=4 __ assez mauvaise
banlieue ou petite ville
3 < mvlonUMi/Z < 5

T=5 __ médiocre
pleine ville
2 < mvlonUMi/Z < 4

***************
POLLUTION

P=1 aucune pollution ou suffisamment faible pour n'avoir aucune incidence sur l'observation (équivalence naturelle: ciel sans lune)

P=2 le ou les haloes à l'horizon ne dépassent pas H=15° (équivalence naturelle: lune < 3 jours)

P=3 le ou les haloes montent à plus de 45° (équivalence naturelle: lune ? 5 jours)

P=4 ciel de banlieue, aucune partie du ciel n'est épargnée ((équivalence naturelle: pleine lune)

P=5 ciel de centre ville (>100 000 habitants)

***************
LUMINOSITE

L=1 Surfaces très peu lumineuses

L=9 Surfaces très lumineuses

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

C'est une de mes nébuleuses planétaires préférées, avec NGC 7008 et NGC 40 (sans parler de M27 et M57, quand même, bref elle fait probablement partie de mon "top 5" ).

Voici un extrait d'un CROA illustré de juillet dernier réalisé avec mon Dobson 300/1200 Orion Optics, à x240 (Nagler 5), depuis la campagne mais sous un ciel plutôt voilé sauf au zénith (ça tombait bien, elle était au zénith) :

-----------------------

Et la dernière, dessinée alors que le crépuscule commençait, c'est celle qui est devenue à présent l'une des mes favorites (avec M57, M27 et NGC 40) : NGC 7027. Enfin, je ne me suis pas trompé et n'ai pas pointé NGC 7026 à la place. Elle est visible au chercheur comme une étoile (sa magnitude V est de 8,4). À l'oculaire, c'est une étoile floue vert-pomme, d'une couleur presque aussi vive que la nébuleuse de l'Émeraude. Mais elle montre plus de détails : la nébuleuse est allongée au Nagler 9 mm, et rectangle au Nagler 5 mm, et avec deux parties. La composante la plus brillante est centrée sur une espèce d'étoile située dans un coin, qui ne semble en fait pas être une étoile puisqu'elle reste visible avec le filtre. Même le faible halo qui entoure la nébuleuse est rectangle. Quelle nébuleuse bizarre ! C'est Célinedl qui m'en avait parlé. C'est en fait une nébuleuse protoplanétaire (planétaire en cours de formation).

-----------------------

Share this post


Link to post
Share on other sites
Magnifique ton dessin, et en plus en couleur, c'est le top !

J'ai beaucoup de mal à retranscrir sur dessin ce que j'observe, je suis pas trop artiste dans l'âme. Mais je vois que tu n'as pas ce problème.
En tout cas bravo, je suis impressionné par les détails que tu as pu voir dans ton 300, et la façon dont tu as pu les faire ressortir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heu... non, non, c'est un dessin en noir et blanc ! C'est mon scanner qui verdit un peu les images, mais justement, parfois ça tombe bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
super ce scanner qui verdit automatiquement (c'est quelle marque ?) pour rendre compte du pic de sensibilité nocturne de la vision

l'avantage de NGC 7027, c'est sa brillance et sa densité qui la rende sans doute visible dans une petite lunette. Perso, je l'ai vu sans pb au 115/900 et voici un petit dessin au 200

un truc pour spectroman : elle montre un superbe continuum au spectro cette nébuleuse là, continuum qui me faisait penser que je parvenais à déceler la centrale avec 200 ou 300mm de diamètre... jusqu'à ce que je découvre que les NP aussi pouvait émettre un fond continu !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les références du PK sont fluctuantes... Tu parles pour NGC7027 de PK84+0.3; le Guide donne PK84.9-3.4, et mes références (dans ASTRO) sont PK84-3.1.

NGC7026 possède bien, elle, un "+0.3"; d'après le Guide, ses références sont : PK89+0.3.

NGC7027 est une NP que j'ai observée 6 fois; en date du 12 juin 1999, 1h39m TL, avec le T300 chez moi, j'ai noté : "facile, brillante, et de forme ovale." J'avais remarqué précédemment des nuances bleutées en surface, non notées cette fois. La dernière observation date du 5 juillet 2002, 1h40m TL (une quasi similitude dans le moment), avec les mêmes remarques, et un axe noté ONO/ESE.

Bons ciels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lio> le catalogue PK original date de 1967 (PK84-3.1) et affiche les coordonnées galactiques de zone (84-3) suivies par l'indicatif de l'ordre de la nébuleuse dans la zone (ici 1, puis parfois 2, 3 ou 4 si il y a plusieurs NP dans le degré indiqué).
Ensuite il y a eu une remise à jour récente (2001) de ce catalogue qui indique tes secondes références (PN G84.9-3.4) qui donnent là des coordonnées galactiques précises donc plus besoin de numéro à la fin.

Pratiquement, on peut considérer deux catalogues différents, l'un de 1967 (Perek & Kohoutek, PK) et l'autre de 2001 (Kohoutek tout seul, PN G)

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'avais raté ce post
ah oui c'est une belle nébuleuse, encore plus sympa en infra rouge à vrai dire Un joli papillon!
C'est mon objet préféré, même si je ne l'ai jamais observé : c'est la nébuleuse qui m'a plongée dans l'astro pro, et grâce à qui j'ai mon premier article dans A&A
Bon, si ca intéresse quelqu'un : http://www.sc.eso.org/~cdellelu/aa3509.pdf
désolée pour le hors sujet...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this