Sign in to follow this  
jeanlg

Durée de vie d'une aluminure ?

Recommended Posts

Après renseignement mon miroir a eu une aluminure protégée standard, composée d'une couche d'aluminium et d'une couche de silice protectrice.

Cette réflexion sur le principe d’un "rinçage" régulier du primaire (sans frottement juste à l'eau distillé) et non d’un nettoyage (avec liquide vaisselle etc...), pour éviter tout dépôt matériel souillé par des agents corrosifs (eau de rosée par exemple..) semble un compromis. Reste à définir le terme régulier.

Je vais contacter, par mail les principaux constructeurs de miroir astro (USA, Chine, Europe) et leur demander quel est leurs recommandations pour préserver l’aluminures et qu’est-ce que protège exactement leur traitement spécial « protection » versus une non protection ?

Je reviendrai sur ce thème dès que j’aurai des réponses.

jeanlg


Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Merci Nicolas pour vos observations.
La rosée, c'est rare dans un tube long mais cela arrive assez souvent.
Il faut sécher rapidement.
Le 200 sous coupole que j'ai eu restait tout le temps dehors et il fallait bien ventiler l'intérieur. C'est resté comme cela presque 20ans et puis rien sauf quand un voisin avait installé un chauffage fuel. Une escarbille s'est déposée sur le mirroir et en dépit de la couche SiO2 protective cela a percé avec une tache noire. Je ne sais pas s'il s'agissait d'un trou sur le verre mais c'est certain. Et oui car en local avec cette belle escarbille il y avait de l'acide sulfurique, concentrée localement. La silice est inopérante pour cela, mais cela demande du temps pour détruire.
Une dernière chose, un mirroir doit etre protégé par une couche de SiO2. A mon avis Nicolas les professionnels ne le font pas car il y a un effet filtrant bien entendu, un cout mais surtout une exigence technique. En planétaire je pense que c'est peanuts. Juste mon avis.
Aujourd'hui, j'ai un orion UK 150mm, un si faible diamètre qui montre énormément sur mars encore ces jours ci avec sa couche SiO2 avec critère de Françon garanti. Bien lavé aussi.
Messieurs et mesdames, autrefois le teepol, détergent soft, aujourd'hui mir laine avec les mains douces en prime pour la vaisselle astro. 6-8" ce n'est rien, 24-48" alors cela devient un pb épineux. Essayez mir laine noire dans un flux d'eau de ville avec des éponges du fond de mer qui ne rayent pas, après avoir humecté abondamment au petit matin, séchage avec air pulsé pour évacuer.
Demandez à vos épouses ce qu'il faut, à titre perso c'était décidé, et sur la pièce de verre protégée aussi. Le nickel après. Encore le résultat.
Ceci dit il y a peut-etre autrement, mais cela a donné.
A défaut d'éponge comme dit il y a aussi le blaireau de rasage, j'en ai un aussi avec poils de chat qui ne raye pas. Mais laissez détremper au moins un bon temps avant de caresser votre mirroir avec votre éponge miracle ou ce blaireau pour petit samouraï.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Après le coup bas du lampadaire du voisin, le coup tordu du chauffage au fuel Il fallait y penser. C'est vrai que les agents polluants peuvent être très près, très localisés, même où on les attends le moins, même dans un site préservé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'aluminure non protégée de mon Dobson de 250 tient toujours depuis 2 ans (une bonne quarantaine de sorties), magré une gaffe: j'ai vernis la couvercle de protection du miroir, il paraît que c'est très mauvais pour l'aluminure!.

Souvent soumis à l'humidité, aucun traitment particulier pour qu'elle s'en aille. Lavage délicat à l'eau savonneuse 2 fois par an en moyenne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon cher bernard, il ne faut pas y penser, on n'y pense qu'après, quand cela arrive.
Vous faites ce que vous voulez de vos points de vues nous on rapporte ce qui fût et vous?
que des points de vue.
stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et l'aluminure HIlux, est ce qu'elle dure plus longtemps? Je crois avoir lu quelque chose sur le site d'OO à ce sujet, mais cela m'a semblé assez vague.

[Ce message a été modifié par jmarc (Édité le 18-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stanislas, j'ai pas compris ton intervention, excuses moi Je voulais dire que l'on tiens souvent compte de la zone géographique de stockage notamment si elle est industrielle, et que l'on oublie les conditions "micro polluantes" locales, comme le vernis du couvercle, la présence de cheminées alentour, le stockage dans un garage où cohabitent divers produits ménagers (solvants, eau de javel, ammoniaque...). Il s'agit, et c'est un peu l'esprit du post, d'y penser avant et d'y reflechir, surtout si l'on commence à avoir une surface cumulée de miroir conséquente du fait du diamètre et/ou du nombre d'instruments (pour ma part 200, 400, 600) . C'est mon point de vue

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'aluminiure OO semble etre au prime abord plus fragile
(après 6 mois d 'utilisation) avec les poussières encore une fois qui s'incrustent sur la surface.
J'ai choisi une aluminiure classique non diélectrique avec sa couche protectrice.
Sur les renvois 2 pouces, diélectrique et non, il semble que l'observation sur le mirroir se confirme avec dans ce cas une durée d'utilistation plus longue (2ans), les poussières s'incrustent plus facilement sur la couche diélectrique du renvoi coudé 2" aussi. C'est pour moi plus fragile au global.
Comme l'a fait remarquer l'un des intervenants ici, quelle est la nature de la couche de protection d'un hilux diélectrique? La réponse est sans par là avec une couche de protection qui préserve de l'oxydation, mais moins du reste.
Voir aussi les poussières et leur caractère qui n'est pas que solide mais s'enrobe de produits gras aussi acides avant atterissage sur le beau mirroir, que l'on peine à éliminer par jet sec et déshuilé de gaz ou d'air en surface.
Des poussières il y en a partout y compris dans des zones réputées sans, et de la pollution partout supportée par les vents. Il ne suffit que d'une fois pour y voir une tache sombre après coup.
Pourquoi semble-t'on abandonner la couche de silice sur l'alu? Pour 6-7% de transmission lumineuse en plus?
L'observation perso que j'ai d'un depot diélectrique avec un dépot classique est que pour la haute résolution il y a écrasement ou perte des petits contrastes avec le diélectrique, assez sensible déja avec les renvois coudés, surface poussiéreuse et pas aussi(jusquà 5% de perte en contraste selon certains auteurs opticiens). Une vielle aluminiure à fortiori mal "entretenue" peut accuser plus de perte.
Sans vouloir entrer dans la parano pour le nettoyage des surfaces, une fois par an c'est bien pensable et avec précautions d'usage. Il est inutile de mettre en oeuvre un mirroir proche du parfait si c'est pour le laisser se dégrader naturellement par les poussières et corps gras qui sont de fines gouttelettes: c'est le strehl qui est sensiblement affecté.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
pourquoi abandonne t'on la couche dielectrique?

je ne le savais pas,mais si c'est ainsi, c'est peut etre pour pouvoir
realuminer sans pb...alors qu'avec le dielectrique ce n'est pas possible sauf
a le repolir...

A+ cordialement

JC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this