Sign in to follow this  
bruno thien

Télescopes Newton courts, attention aux pièges!

Recommended Posts

« david,j'ai un 200 tube carré en bois afd 6 idem que dans le texereau,monture couderc,je suis un ringard ç'est vrai mais trés heureux avec mon scope »

Pas de problème, personne ne te le reproche, on aimerait juste ne pas se taper un procès en sorcellerie dès que l’on sort des sentiers battus…

« Bon, ya un moment où il convient de changer de sujet...Cela dit, face aux mêmes problèmes je suis convaincu que nos solutions seraient les mêmes! Le mieux serai d'en parler à Valdrôme par exemple ;-)) »

Pourquoi pas, faudra que je me renseigne un peu sur les conditions pratiques pour me laisser un max de liberté en fonction de la météo sans que ca vous pose de problème cote organisation, si je viens je serais autonome camping sauvage, d’ailleurs je viendrais peut être directement du Restefond.

Serge : j’ai plusieurs exemple d’amateurs s’étant frotté avec succès à la taille de 600 F/4, j’en connais un pas loin (mais bon je donnerais pas de nom ) qui gratte son nonos de 600 F/3.3 dans sa cuisine il y a aussi Philippe Tosi qui a commencé très long puis qui a progressivement raccourci ses focales, je crois que maintenant il descend en dessous de F/4 pour un 600, mais il a déjà une solide expérience de taille de miroir derrière lui.

Par contre c’est vrai que pour l’instant, la majorité de ceux qui ont des 600 avec des F/D inférieur à 4 ont en général acheté l’optique, mais c’est une possibilité qui n’existait quasiment pas il y a encore 15 ou 20 ans.
Comme le dit Charles, l’utilisation d’une machine dans ces diamètres, aide énormément, surtout quand le F/D est court.

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 27-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon T635 f/5 doit avoir une des plus longues focales du forum: 3180 mm.
Contrairement aux opinions formées de quasi tout le monde sur Astrosurf, l'aspect observation en hauteur ne pose aucun problème - je le trouve plus comfortable que le T406 f/4.9.
Par contre le transport est relativement laborieux: je le transporte avec une Citroën Berlingo, les tubes et l'escabeau sur le toit.
Si c'était à refaire, je choisirais probablement f/4 comme bon compromis.

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait je note que même si chacun a ses propres limites en matière de F/D court, avec aussi des tolérances variables à l’encombrement et à l’échelle, il n’y a pas de règle dans ce domaine, c’est à chacun de définir ce qui lui faut, il y a quand même, en particulier de ceux qui utilisent des gros diamètres à F/D long, un désir assez général de faire plus court pour moins s’emmerder, plusieurs de ceux que je connais qui ont un 600 à F/3.3 par exemple ont longtemps utilisé un 600 mais avec un F/D nettement plus long, et tous ont été usé au bout d’un moment par ce F/D long dans ces diamètres.

Sur le 1m, à l’époque ou on le transportait, en gros entre 1994 et 2001, on a enchaîné des galères incroyables, par moment c’était un vrai chemin de croix, il y aurait de quoi pondre un bouquin tellement on s’est tapé de galères, entre le transport, plus que limite, pas aux normes routières, les montages et démontages, qui prenaient plusieurs heures à 3 ou 4, le pote qui s’est ouvert la main en bricolant sur le 1m au Restefond, qu’il a fallu descendre en urgence à l’hosto de Barcelonnette, le miroir + barillet qu’on a failli viander sur la route en redescendant du Restefond, parce qu’un pallier s’était barré, le fait que j’aurais pu finir comme une œuvre de César en redescendant là encore du Restefond en 2001 (la galère de trop qui a fait qu’il n’a plus bougé ensuite) , parce que dans la précipitation du pliage du 1m et de tout le campement, de nuit, suite à une alerte météo à la neige, on avait oublié de serrer à la clé les boulons d’une roue de la remorque, qui bien évidemment s’est barré sur la route en resdescendant, et que si ca s’était produit sur un virage, le poid de la remorque aurait entraîné la bagnole dans le ravin 500m plus bas (à l’époque la route du Restefond c’était vraiment sans filet)… Bref, des galères interminables…

Autant dire que dans ces moments, le type qui me sortait qu’on faisait tout ca pour se la péter s’en serais mangé une…

Mais aussi des moments d’observations formidables, un vrai feu d’artifice à l’oculaire tant en ciel profond qu’en planétaire, qui ont justifiés tous ces efforts pendant des années. Bin étrangement dans tout ca, le miroir à F/3 fut un précieux allié en réduisant malgré tout l’encombrement du télescope et améliorant l’accès à l’oculaire, et la collimation, que je faisais avec un gros clé anglaise agricole n’a jamais été un soucis.

C’est la conception de l’instrument (qu’on avait conçu, non pas comme un Dobson mais comme un altaz d’observatoire) qui se comportait très bien dès que l’on observait avec mais qui était une sombre gaverie dès qu’il fallait le trimballer qui a été la cause essentielle de toutes ces galère et qui est la raison qui fait qu’il est aujourd’hui en fixe, et là encore le F/D court, est un gros avantage pour l’abris à toit roulant qui l’abrite dont les dimensions restent raisonnables.
En fait on avait eu à l’époque, la même démarche que P. Morel pour son 500, un télescope d’observatoire, mécaniquement assez costaud, sans concession, mais transportable malgré tout.
Une chose est sure : si c’était à refaire, on referais de manière très différente, plutôt sur le modèle des Dobsons surbaissés, mais en gardant le F/3 pour le primaire.

Pour ceux qui veulent avoir une petite idée du bazard : http://www.astrosurf.com/altaz/1000.htm

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 27-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"En fait je note que même si chacun a ses propres limites en matière de F/D court, avec aussi des tolérances variables à l’encombrement et à l’échelle, il n’y a pas de règle dans ce domaine, c’est à chacun de définir ce qui lui faut"

Exactement David!


Regardez la chose atypique que j'ai trouvé:
http://ladyandtramp.com/tj/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chacun a un mode d'utilisation différent de son télescope.

Le centre de la Belgique n'est pas très propice pour le ciel profond, chez moi je me limite à du planétaire avec le T406 f/4.9 qui est mon instrument "grab & go" très portable.

Pour le ciel profond avec le T635, quelques fois par an je fais les 1050 km jusqu'au sud de la France pour une semaine ou une quinzaine d'observation. Cela veut dire que je transporte le T635 maximum 10 fois par an. A ce rythme il n'y a pas de risque d'usure, au contraire...

Robert

[Ce message a été modifié par Houdini (Édité le 27-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas


Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je constate qu'avoir secoué le prunier le débat est devenu un poil plus technique, un peu plus seulement c'est pour guinamard.
Le paracorr: en ciel profond sans doute, quant à utiliser une barlow ou un paracorr pour faire de la haute résolution en visuel, c'est bien poussé trop avant l'idée. Moins il y de verres et mieux c'est! Même les barlow TV quand on pousse à 2.5 à 3D c'est un filtre excellent avec un oculaire derrière. J'utilise des oculaires uniquement et l'effet filtre adoucisseur disparait. Avec un optique courte il doit y avoir le même effet avec le champs utile résolvant microscopique. Le F4 en appui pour cela à P/V8 soit dit en passant cad preque parfait.
Très bien d'être convaincu des scopes courts, mais il faudra bien parler alors de rendement optique sans parler d'abord de turbulence et d'exploitation de l'engin à l'instant T.
C'est un débat qui va bien ennuyer quelques commerciaux bien plantés.
Je suis en train de travailler sur les facteurs influant le niveau de contraste des détails planétaires. La raison de mon F4, avant l'heure c'est déja un hic.
Alors le rendement c'est quoi? Et trouver le diamètre équivalent qui donne le théorique de ce que l'on a en scope.
Je ne serais pas surpris sur test de voir un 500 avec rendement de 250 seulement voir moins en très haute résolution. Le débat se situe à cet endroit mon cher guinamard qui avez commencé à comprendre, cependant j'en doute.
Les chiffres c'est vraiment con mais cela cote son matos et rien de plus.
Avec la polarimétrie c'est le grand dégat.
On reprendra tout cela plus tard, à titre perso.
Parlons déja de rendement optique, après on y fera intervenir la tubu, derrière 250 effectif pour 500 il ne restera pas grand chose.
A voir déja les choses sur le paiper cela donne de bons objectifs de construction pour le type d'activité visée, car il n'y a pas de scope universel ni de compromis technique.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très interressant debat...meme si on semble un peu buté

Charles, comme demandais Bruno je crois...pour un 600mm, quel F/D conseilles tu??

[Ce message a été modifié par Bluedob (Édité le 27-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Wharfff !
c'est du parkinson !!!!
Stan, même avec des tas d'idées, fô rester correct avec l'ami Raphael. Cool !

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cher Monsieur Stanislas,

A vous lire, je ne sais trop si vous êtes un expert en optique ou en mécanique, ou si même vous êtes un observateur émérite; mais ce dont je suis certain, c'est que vous êtes un expert en galimatias.

Bien à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ici nous sommes à 35kms ouest de paris et l'adsl est une grande chose pour avoir mon post avec échos.
Je m'en excuse, je n'y suis pour rien.
Cest la belle italienne de tiscali défunte.
Cependant les post après, c'est quoi et vous serge!
Parlons de rendement optique!
Je suis étonné que des grands, comme vous soient en bute avec cette idée.
Photométrie et polarimétriie sur planètes vous n'y serez pas en restant immobiles.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
mais non c'est pas du parkinson !!!
c'est le prunier ..........ou plutôt le cocotier
fais gaffe stan !!

comme quoi c'est bien plus agreable une prune à f/d 3,3 qu'une noix à f/d 10

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stanislas, juste une question: vous êtes de quelle origine? parce que votre syntaxe et votre français sont pour le moins...euhhh surprenant!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation: "500 avec rendement de 250 seulement" .

Ma simple et modeste expérience entre mon ancien 400 (FD 4,5) et le dernier 600 (FD 3,3) montre clairement qu'au visuel le 600 donne des images plus contrastées et plus détaillées dans des conditions comparables, chose vérifée plusieurs fois sur la Lune en particulier. En ciel profond M42 fut comparable au 600 dans des conditions nettement moins bonnes que pour le 400. Les deux optiques ont un état de surface très doux et sont comparables de ce point de vue.

amicalement rolf


[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 27-05-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Parlons de rendement optique!
Je suis étonné que des grands, comme vous soient en bute avec cette idée. »

Sur l’axe d’une parabole, qu’on soit à F/3 ou F/6, et à qualité optique égale le rendement est le même…
C’est les bases…
Hors axe, on en a déjà abondamment discuté. Idem pour l’obstruction…
Bref aller prétendre qu’un 500 court fera pas mieux qu’un 250 en terme de résolution, c’est vraiment du n’importe quoi…

Faut aller conseiller à l’ESO de remplacer leur 8m à F/1.7 par des 2m à F/6, ils vont y gagner…

Ah oui, on peut même faire des doubles avec nos machins ouvert, et on peux même les faire en speckle quand la turbu est un peu forte, ce qui montre que tout la résolution dispo lié au diamètre est bien là…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zirkel the grand second de la BD, vous etes un mec du sud ou grand sud..., franchement je m'en moque, je les emploient ici ds mon équipe et ils sont bien compétents dans leur domaine de métier, vous c'est la BD, on n'en a pas besoin chez moi, je métonne que les administrateurs roupillent.
Parlons rendement optique ici maintenant et pas des reves d'ici, rendement optique si vous pouvez entrevoir quelque chose de consistant sur ce sujet, au fait c'est quoi le sujet, les scopes courts les mecs utili sont courts aussi.
Bonne nuits, il pleut ici.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this