Sign in to follow this  
zuf

Navigation aux étoiles

Recommended Posts

Salut à tous,

Un ami à moi souhaite s'initier à la navigation aux étoiles, je ne connais pas de livres à lui conseiller.
Connaissez vous un tel livre ?

D'avance merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Sauf à ce que les choses aient changé en 30 ans , les bouquins sauf de rares exceptions , étaient soit merveilleusement confus , soit demandaient une bonne connaissance de la trigo sphérique pour la partie qui concernait le principe général du point par l'observation de trois étoiles ...
Alors qu'en fait cette partie là est assez simple .

En partant d'une position estimée , le jeu va consister à calculer la différence entre la hauteur qu'aurait l'astre en ce lieu et à l'heure précise de l'observation de l'astre- C'est ce que l'on appelle la hauteur estimée : He - et la hauteur que l'on a mesuré avec le sextant en prenant un top horaire au moment précis de l'observation ( la précision de l'heure est importante car une erreur de 4 secondes de temps induit une erreur d'un mille marin ) .

La formule de base est : Sin He = Sin Le * Sin D + Cos Le *Cos D * Cos P
He c'est la hauteur estimée
L c'est la latitude estimée ( en jargon maritime , la latitude c'est phi )
D c'est la déclinaison de l'astre
P c'est l'angle au pôle qui est fonction de l'angle horaire sidéral et de la position en longitude .

On calcule l'azimuth de l'astre observé ou on relève dans les minutes qui suivent ou précèdent l'observation .

On fait la différence entre la hauteur observée et la hauteur estimée calculée . Cette différence on l'appelle l'intercept ( faudrait vraiment ou avoir le cul bordé de nouilles ou être un observateur de trés trés grand talent , doublé d'un sens de l'estime peu commun pour que cet intercept soit nul ! )

A partir de notre point estimé , on porte négativement ou positivement sur la ligne d'azimuth , l'intercept ( en général la différence est de quelques minutes d'arc et à chaque minute correspondra un mille marin . Donc , si notre intercept est par exemple de +3,2 minutes et que l'on a relevé notre étoile au 120 , à partir du point estimé et en direction de l'astre , on mesure 3,2 milles et à partir de ce point , on tire une perpendiculaire à l'azimuth de notre astre . Voilà , on est partout sur ce lieu géométrique .

En choisissant trois étoiles ayant des azimuths bien foutus ( c'est pas tous les jours malgré tout qu'on a trois belles étoiles ayant des azimuths à 120° l'un de l'autre ) , on aura trois lieux géométriques qui vont se croiser .... On est là ( ou pas bien loin ! ).

Ca c'est le grand principe .

Maintenant comme rien n'est simple , il faudra apporter des corrections à la hauteur observée au sextant .Pour les étoiles c'est le plus simple. Juste la hauteur d'oeil au dessus de la mer ... Ces corrections à appliquer , on les trouve dans les éphémérides nautiques ( ou dans d'autres ouvrages de navigation mais comme on a besoin de ces éphémérides pour calculer l'angle au pôle , ce n'est pas la peine de sortir une bibliothèque sur la table à carte ).

L'élément le plus pointu de la navigation astro , c'est la qualité de l'observateur ... Il faut se rappeler qu'une minute d'arc de la hauteur de l'astre mesuré au sextant représente un mille marin ... Sextant visser à l'oeil , le geste souple , bien faire tangenter l'image réfléchie de l'étoile sur l'horizon quand le bateau gite et tangue , cela ne s'acquiert pas en un jour ni dans les livres ... Faut bouffer du sextant .

Si on veut s'affranchir de pas mal de pas mal de calculs , il y a également les tables américaines mais pour les étoiles , elles ne proposent qu'une sélection d'étoiles en fonction de la latitude .

Je regarderai à la maison quel bouquin j'avais en navigation astro ... Je me souviens qu'il était paru aux EMOM ( les Editions Maritimes et d'Outre-Mer qui étaient autrefois rue Jacob dans le 5ème )


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

A une époque (maintenant révolue !) j'en ai potassé pas mal mais celui qui a été le révélateur et qui m'a bien servi fût Le volume 2 de la série d'Alain Grée "Grande traversée et point astro". Il date quand même de 1983 mais il était très prisé des navigateurs parceque vraiment pédagogique avec de nombreux exemples pas à pas sauf que tous les programmes de calculs ont été prévu pour des calculettes programmables type TI 58 ou Tamaya NC 77 bien dépassées aujourd'hui. A part ça, je pense qu'il vaut encore vraiment le coup à trouver d'occase.

cordialement
Jean-Luc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous !

Alors juste pour la petite histoire, j'ai envoyé vos informations à mon ami.
Et en fait, après discussion, j'ai compris que tout ce qu'il voulait vraiment faire, c'était repérer les points cardinaux avec les étoiles.
Bref, une fois expliqué comment trouver la polaire à partir de la grande ourse, il était très content

C'est pas vraiment ce que j'aurais appelé de la navigation

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors un logiciel genre "Cartes du Ciel" suffit à son bonheur . Il suffit de synchroniser avec l'heure du PC ( à condition que le PC soit à l'heure ) , de rentrer en latitude et longitude les coordonnées du lieu , il fait un clic droit sur l'étoile qui lui plait et il a les renseignements sur l'azimuth .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Mezzo !!

Comment va depuis ce temps?

Je tire mon chapeau au navigateur doublé d'un mathématicien ;-)

J'espere à bientot devant une assiette. Si tu es libre avant la rentrée

HJ

Share this post


Link to post
Share on other sites
tiens tiens, salut les potes.....on en refait une cinq ans après ???

alain le palois

Share this post


Link to post
Share on other sites
non hervé, malheureusement on ne se rencontrera pas cet été, car ma fille n'est plus à marseille depuis qqs. années.
j'espère que vous allez bien tous les deux, et que vous profitez bien de votre région merveilleuse.
mais je ne me plains pas ici, sauf pour l'astro (trop de nuages). par contre pour le vélo, c'est tout bon...
a+
alain le palois

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this