Sign in to follow this  
Kaptain

Orion Mak 180, le king du planétaire !

Recommended Posts

J'ai pas l'habitude de faire de la pub pour un engin, mais là, ça dépasse les bornes des limites !
J'ai acheté ce tube dernièrement chez un grand magasin alsacien. Je n'avais pas eu le temps, ni le (beau...) temps pour faire des observations correctes.
J'avais bien vu que sur Jupiter, ça crachait quand même quelques flammes en piqué et contraste, mais la Lune très basse ne cartonnait pas des masses.
Jusqu'à hier soir et cette nuit, malgré une turbu bien présente. Eh bien mon diagnostic est clair: c'est le meilleur tube que j'ai jamais eu entre les mains, et bien la première fois que je vois distinctement les fissures au fond de Fracastor, par exemple.
Ce tube est une tueur, réellement: pour celui qui, comme moi, habite une grande ville bien lessivée par la pollution lumineuse et qui est donc un peu obligé de se contenter de planétaire, c'est de loin le meilleur achat pour moins de 1000 euros. Je précise que je ne fais que du visuel.
Un essai que j'avais lu le comparait à une lunette apo de 150mm. Je pense que c'est à peu près ça, au prix et à l'encombrement près...
Meilleur que mon C8 (qui est une daube, mauvais numéro, OK...), mais aussi, oserais-je le dire, meilleur que mon ex-Mewlon 210 (excellent), meilleur que mon ex-C11 (un bon numéro celui-là en revanche...), les 3 collimatés aux petits oignons ! Plus de contraste, plus de piqué, plus de stabilité. Le F/15 doit aussi aider! En prime, le ciel profond n'est pas si minable, au champ riquiqui près, vu le piqué insensé.
Poids et encombrement plus que raisonnables en prime.
Vivent les Maksutov en planétaire, et merci les chinois !

PS: j'ai toute la série: le 127, et le 150, deux "killers" de plus !
Je précise: tous des "Orion" et non des Skywatcher, ça a peut-être son importance...
Une fois de plus, désolé pour la pub, mais quand c'est bien, il faut aussi le dire.
Je précise pour finir que je n'ai aucun intérêt dans ces marques ni aucune action dans aucune entreprise chinoise !...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
salut,
tu as possédé un mewlon 210 et les images n'etaient pas a la hauteur de ton nouveau mak orion ?
oulala...
mon mewlon m'a donné les meilleures images planetaires que je n'ai jamais eu avant avec des tubes chinois.
bizarre ton histoire là...
bonne observations a toi en tout cas !
shéliak

Share this post


Link to post
Share on other sites
tu as peut être eu simplement une meilleure nuit que tu ne le pensais ... ce qui n'enlève rien aux qualités éventuelles de ce tube.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, je vous assure que la nuit dernière était bien "claire", mais la turbu bien présente en revanche.
C'est bien pour ça que l'image est meilleure que le Mewlon: l'image bouge "au minimum" dans ce tube fermé. C'est d'ailleurs pour ça que je l'avais revendu (le M210): excellent, mais "instable" (tube ouvert). Il fallait toujours attendre la "nuit qui tue" avec lui. Alors que le Mak donne une image plus stable en général, une fois à température, un peu comme une lunette.
Une fois de plus, je parle de visuel pur: en photo, les C11 et M210 et C8 doivent être meilleurs.
Maintenant, un bon Dobson avec un bon miroir va bien le faire aussi. Mais sans doute moins stable et surtout beaucoup plus encombrant en ville...
Cherchez pas, sur ce coup, je me transforme en ayatollah des Mak !...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut

Tu as du tomber aussi sur un bon numéro.
Car "meilleur" qu'un C11, cela m'étonne sauf si le C11 est mauvais et/ou mal collimaté.
En tout cas, c'est une bonne alternative aux apos.
Dommage pour ce rapport f/d de 15 et l'impossibilité de passer au coulant 2".

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça ne m'étonne guère, les maks sont des bêtes de planétaire.
Ne connaissant que les mak russes intes et intes-micro, je me demandais ce que valait les maks syntha.
Apparemment ils font mal .

Pour le mewlon 210, ça ne m'étonne guère, sans percer des ouïes d'aération à l'arrière du tube, il ne sera en température que 3X dans l'année. Heureusement le 180 n'a pas ce "soucis".

Pour la comparaison avec le C11, ben disons que le piqué d'un mak peut faire très mal à de nomreux diamètres pourtant supérieur... La luminosité c'est une chose, le piqué une autre . Maintenant le C11 est aussi assez pointu niveau mise en température, y'a toujours plus ou moins un rayonnement de baffle.

[Ce message a été modifié par HAlfie (Édité le 21-08-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je croyais que les tubes ouverts se mettaient plus rapidement en température ?
Je me trompe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens, quand on parle de mak de diamètres modestes qui sont meilleurs que d'autres instruments de diamètre nettement plus important on ne crie pas au scandale, ce qui n'est plus vrai quand on commence à parler d'apos, étrange non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
babar001, c'est quoi une apo? Un machin hyper-cher pour photographes paniqués par la collim, nan?
Aïe, pas la tête...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Exactement, c'est un tuc pour les fainiasses friqués
D'ailleurs on en fait de moins en moins (voir les pubs) car le niveau de vie diminue

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oubliez les apo, j'ai omis de préciser que les couleurs sont aussi très fidèles: le revêtement anti-reflet a l'air d'excellente qualité, très neutre.
C'est vrai qu'à F/15, la luminosité n'est pas éclatante, mais sur les objets lumineux justement,on s'en fout un peu...
J'avais mon (pas bon) C8 en parallèle un autre soir sur Jupiter, eh bien l'image était effectivement plus lumineuse, mais dans une bouillie sans contraste par rapport au Mak, dont l'image était bien mieux lisible et détaillée. En fait, l'oeil se contente de peu dans le fond sur ces objets, et puis c'est quand même 180mm.
Ciel profond, c'est évidemment une autre histoire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Kaptain
C'est toujours la même histoire. Toute la question est de savoir à quel grossissement était fait l'alignement sur les tubes évoqués. Un Mewlon 210 si possible je l'aligne à 600x (minimum 500x) sur la tache de diffraction. Et par nature sur cet instrument l'alignement n'est pas super stable, j'en parle d’expérience.
Le C11 peut s’avérer très instable. Du moins sur le seul exemplaire que j'ai eu en main (je me garderai de faire une généralité à partir d’un seul exemplaire), si tu te dépointais de 20° de l'étoile utilisée pour aligner, ou si tu passais le méridien, la collimation n'était plus bonne. Ca ne veut pas dire que l'optique est mauvaise, mais avec ce genre d'instrument, il faut se méfier du shifting et aligner sur une étoile proche de la planète que l'on souhaite observer.

Un Mak ce n'est plus du tout la même histoire, le champ limité par la diffraction est très large par rapport à un Mewlon (et un SC dans une moindre mesure), donc même après un coup de pied dedans, si il était collimaté au départ il peut toujours l'être après.
Autre point important : le Mak a un tube fermé ce qui est un avantage, il y a peut d'échanges thermiques avec l'extérieur. Par contre un Mewlon peut mettre 2 ou 3h à se refroidir pour un delta T de 15 à 25°.

Ceci étant dit, il y a des optiques chinoises aussi bonnes ou presque que des optiques Japonaises. J'ai par exemple testé un Mak SW 150mm à L/22RMS contre L/25RMS pour un Mewlon 210, ... ça ne fait pas grande différence, au-delà de L/20 on est dans du très bon. Si les deux tubes sont à L/20 ou L/25RMS, dans l'absolu, bien utilisé le Mewlon doit prendre le pas sur le 180, sinon c'est qu'il y a un souci de réglage sur le Mewlon, avec le temps, si le miroir primaire tourne (lors d'un nettoyage typiquement) on peut voir de l'astigmatisme apparaître, mais ça se corrige.

Au final, l'important c'est que tu ais trouvé un tube avec lequel tu te fasses plaisir, et adapté à ton mode d'utilisation

JLuc

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 21-08-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eh oui Jean-Luc, l'impression d'avoir "enfin" trouvé un télescope qui ne me quittera pas...
Je n'ai jamais vu une image aussi fine et contrastée, je pense pour ma part dûe à trois choses:
- les chinois soignent leurs optiques, y compris au niveau du poli. Le design tout sphérique des Mak doit beaucoup aider.
- l'obstruction centrale réduite (F/15) par rapport aux Schmidt-Cassegrain et Dall-Kirkham.
- la stabilité de la collimation dûe aussi au design des Mak. Mon C11 faisait comme le tien, changeait de réglage à chaque fois qu'on le bougeait. Malgré les Bob knobs, c'est un peu lassant à la longue... Au fait, j'oubliais: ZERO shifting sur mes trois exemplaires !
Vue la qualité des 3 tubes, j'ai du mal à me dire que j'ai eu du pot !...
Je revendrai probablement le 127mm, mais jamais le 150 (léger, image excellente aussi), et encore moins ce 180.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les MAK chinois ne sont pas mauvais du tout ; ce sont des bonnes affaires (en général) sauf le shifting (peut être) même par rapport aux Intes qui peuvent être de qualités inégales. Mais ils restent assez obstrués... La grande tolérance du MAK à la collimation, comme le souligne jld, n'y est pas pour rien non plus ; il n'y a qu'à voir ce qui se passe rien qu'en décentrant un peu une planète dans un Newton...

Il n'est pas certain qu'ils soient "tout sphérique". Une asphérisation du primaire peut être pratiquée sous vide (à l'instar des lames de SCT).

Equivalent à une APO 150 ? Il faut rester modeste. Une APO 130, oui, mais on voit bcp de choses dans une APO de 130.

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 21-08-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Content pour toi, c'est le pied les maks .

J'avais lu quelque part que les maks180 chinois avaient des problèmes optiques, apparement, c'est réglé maintenant.

Essaye les doubles aussi, ces tubes s'en sortent très bien là aussi .

Bye.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurent, j'ai eu possédé une FS128 Takahashi, je peux te dire que l'image était très belle, mais pas autant, et loin de là !...
Une fois de plus, je n'ai jamais vu une Lune et un Jupiter (pourtant bien bas) pareils. Je n'ose imaginer le premier soir quand la turbu va se calmer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faudrait comparer côte à côte parce que les jours exceptionnels sont rares. Le hasard joue un grand rôle :

J'ai eu :

- les meilleurs images de Mars avec une APO de 140 (absolument sublimes, aspect photographiques sur le canyon Marineris).
- les meilleurs images de Saturne avec Mon newton 200mm retouché JML obstrué à 17% (des nuances de couleurs surtout).
- les meilleurs images de Jupiter avec le MAK TEC 200 (des petits détais tout partout).

Malheureusement, je n'ai pu reproduire qu'une fois ou deux ces observations exceptionnelles... alors que j'ai sorti des quantités de fois ces différents instruments. A croire qu'il y a des jours pour l'APO, des jours pour le MAK mais impossible de le déterminer à l'avance !...

Aussi, je ne sais pas dire avec certitude quel est le meilleur. Probablement dans l'ordre Newton 200, Mak 200, APO 140... mais c'est surtout la "sortie" qui a fait la différence et, finalement, au jour le jour, l'agrément d'utilisation.

Aussi, je ne veux pas être rabat-joie mais c'est l'été, la saison pour sortir les MAK !.. Attends l'hiver... C'est une autre histoire. A moins que tu n'habites dans le sud. Alors là, évidemment, le MAK est excellent en dessous du 45ème parallèle !

Pour le moment, profites en et ne te poses pas de questions !... Sauf de réfléchir à une tête bino !

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 21-08-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai un atout secret dans ma manche: je suis l'heureux possesseur d'une terrasse plein sud (pas un hasard non plus...). Du coup, je n'ai pas le problème de mise en température, qui a l'air d'être assez rapide cependant.
Mais je suis d'accord avec ta remarque générale sur tes observations avec différents instruments.
Cela dit, si un jour tu as l'occase de regarder dedans, je serais curieux de savoir ce que tu en penses...
Souviens-toi: moins de 1000 euros le tube. Je pense qu'il mérite au moins la palme du meilleur rapport qualité/prix !
Les Intes sont deux fois plus chers, en version "standard" (pas "de luxe") !

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Je croyais que les tubes ouverts se mettaient plus rapidement en température ?
Je me trompe ?

Non mais le mewlon 210 est un peu un cas à part .

Share this post


Link to post
Share on other sites
PS: j'ai toute la série: le 127, et le 150, deux "killers" de plus !
--------------------------------------------------------------
Tu es le serial killer du planétaire.

180 x 15 = 2700mm de focale
C'est un peu stupide de faire un instrument de 2700mm de focale sans coulant 50,8mm non ?
Tu dois avoir tout juste la lune en entier dans un oculaire de 24mm à 68° de champ.
Avec un coulant 50,8mm tu pourrais presque profiter de ton piqué d'enfer sur le double amas par exemple.

En résumé, comparer ce trou de souris à une APO qui va te donner le piqué et le champs c'est un peu balourd.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Farpaitement ms!

De plus moi aussi j'ai eu une fS 128.
Je l'ai vendue car j'ai déniché un diamètre supérieur en apo.
Mais je ne l'aurais jamais lâchée contre un mak chinois de 180.
En théorie il devrait être un poil devant la FS mais sans sa polyvalence et sa facilité d'utilisation.
Mais bon, les goûts et les couleurs... et c'est tant mieux sinon on aurait tous le même instrument et alors quel ennui aux "rencontres astronomiques"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui bon, d'accord, on oublie le double amas de Persée en entier.
Mais pour la FS128, pas d'accord: c'est une excellente lunette, mais comme toutes les autres, encombrante (longue) et lourde, grand porte-à-faux qui fait vibrer, et mâchoire sur le sol pour regarder au zénith...
Et une fois de plus, l'image n'a RIEN à voir, ce tube est looooin devant !

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est juste ce truc là qui me dérange sinon j'imagine bien ce mak de 180mm sur une petite monture altaz style Nexstar8SE pour du visuel planétaire :

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Mais pour la FS128, pas d'accord: c'est une excellente lunette, mais comme toutes les autres, encombrante (longue) et lourde, grand porte-à-faux qui fait vibrer, et mâchoire sur le sol pour regarder au zénith...
Et une fois de plus, l'image n'a RIEN à voir, ce tube est looooin devant !"

La fs 128 n'est pas si lourde que ça (à mon avis moins lourde que le mak de 180)
Elle va encore pour le visuel sur une monture du style GP ou autre (mais avec un bon trépied).
On peut facilement regarder assis même au zénith.
Elle est très vite mise à température ce qui n'est pas le cas du mak (tu verras en hiver...).
Le mak ne peu être "looooin devant" mais juste un poil certains soirs.
Beaucoup d'utilisateurs ont testé des petits maks et des petites apos, et bien un mak de 100 donne plus ou moins comme une apo de 80(perso je préfère l'image d'une fs 78 plutôt que celle du tube meade etx uhtc de 105mm).
Mais je comprends qu'on peut être enthousiasmé par un nouvel achat et ne jurer que par celui-ci surtout si la qualité est, comme il le semble, au rendez-vous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une fs 128 peut certainement rivaliser avec un diamètre supérieur du point de vue du contraste, mais certainement pas du point de vue de la résolution .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this