Sign in to follow this  
avet

Avis barillet pour un 400

Recommended Posts

Bonjour,

Pour mon futur 400mm (je sais ce n'est pas très original!), je suis tombé sur le barillet d'Ulli Vedder.
www.binodob.de/16_eng.html
(Cette solution semble assez répandue en Allemagne)

J'aime bien les balanciers incorporés dans les tubes du barillet

Et surtout le système de collimation

Je pense ajouter au barillet les supports latéraux à 90°.

Le seul point négatif que je vois, c'est que le barillet ne participe pas à la rigidité de la boite à primaire.

Qu'en pensez-vous?

Corolaire, savez-vous où je pourrais trouver des tubes d'Alu en 40x20 et 15x15 en 2mm d'épaisseur?

Merci!

Patrick

[Ce message a été modifié par avet (Édité le 23-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Très chouette ce barillet d'Ulli Vedder.
Il est clair que c'est un choix de base de faire participer ou non le barillet dans la rigidité de la boîte primaire.

J'ai fait un barillet du même genre pour un miroir 406 mm épaisseur 35 mm:

Tubes alu 20x20x1,5 mm et des profilés en U 25x25x2, triangles en alu 4 mm. Support latéral avec 2 roulettes diamètre 25 mm. Ventilateur d'ordinateur 120 mm très silencieux.
Le barillet est suspendu aux tiges de collimation (M8).

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

"Le barillet est suspendu aux tiges de collimation (M8)."

Il n'y a pas de flexion avec un miroir d'une dizaine de kilo + poids du barillet, au bout de tige M8 aussi longue ?

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fred, non, les tiges ne servent qu'a reprendre l'effort axial et ne sont guère sollicitées en flexion.
C'est le support latéral qui reprend la force latérale (horizontale).

Robert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Robert pour ta réponse.

Si j'arrive à mettre la main sur la matière première je compte bien tester cette configuration.

Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Robert,
Sympa ton barillet, mais lorsque tu collimate avec les 3 vis, tu fais +ou- monter/descendre le support 18 points du primaire, ce qui fait varier la hauteur du point de contact avec le support latéral ...
... comment fais-tu pour que les 2 points de contact du support latéral coïncide toujours avec le centre de gravité du miroir?

En voilà une question quelle est bonne !!! ;o)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

oui, cette configuration est bonne, un triangle, des leviers à cheval dessus, le tout supporté par les pointes du triangle.
C'est ce que j'ai fait sur mon T400 ultra.
Les avantages : c'est d'une compacité maximale, ca permet d'avoir le miroir le plus bas possible dans la caisse et donc, de contribuer favorablement à l'équilibrage du bouzin.
Cela étant, il faut bien chiader les axes, les articulations. Aucun point dur ne doit persister, une mouche qui pète doit faire vaciller l'édifice. Comme tous les barillets d'ailleur....
J'ai résolu ce problème en mettant des axes de très faible diamètre (dia 2mm).

pour la collim, en effet - je ne sais comme Robert règle ça - mais pour ma part, l'un des points est fixe, callé en hauteur une bonne fois pour toute. On n'agit que sur les 2 autres. Aussi, l'ensemble reste à hauteur constante. Comme sur nos STrock 250.

Avec cette config, il est possible d'avoir une collim avant plus pratique, voir sur mon site.
La traverse du triangle est fixe, solidaire du cadre du barillet ou de la caisse primaire, selon qu'on en a une ou non. Les 2 autres ségments du triangle sont articulés sur cette traverse et se règlent chacune A LA POINTE du triangle. Ca fait 2 leviers qui peuvent manoeuvrer indépendament l'un de l'autre. Ainsi, les 2 vis de collim, prolongées par des tiges de manoeuvre, sont facilement accessiblse à l'oculaire car regroupées et toutes les 2 du bon coté du PO.

Merveilleux !

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je règle le support latéral lors du premier montage. Après, la collimation sur le terrain fera bouger le primaire de moins d'un mm (un tour complet de la vis de collimation fait 1,25 mm).

Il ne faut pas être parano pour le support latéral d'un "petit" 40 cm, les tolérances sont très confortables. Ce n'est que sur les "grands" de 60 cm ou plus qu'il faut vraiment commencer à faire attention.

Robert

[Ce message a été modifié par Houdini (Édité le 22-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,
moi y'a un truc que je pige pas a en voir la premiere image,c'est comment sont articulés les triangles alu sur leurs suports,fixés par de simples boulons,meme si le logement des tetes de vis est prevu dans l'epaisseur de la tole alu des triangles,comment s'articulent-ils pour bien epouser la face arriere du mirroir ?
je pense opter pour cette solution aussi pour mon barrillet,c'est semble t-il assez compact pour rabaisser le centre de graviter de l'instrument.
en tout bon post encore une fois pour tout ceux qui comme moi se lance dans la conception des dobsons
tchao bon ciel
shéliak.100%visuel ciel profond

Share this post


Link to post
Share on other sites
l'articulation semble ici se faire par la partie bombée d'un écrou nylstop et d'un fraisage conique dans les triangles. La tête de vis - qui permet le maintient des triangles- ne doit pas être serrée pour permettre le débattement des triangles. Le trou de passage de la vis doit être suffisament grand pour permettre ce débattement.

Sur nos 250, l'articulation se fait sur une bille d'acier dans un trou conique. Les triangles sont juste posés dessus.

Pour ma part, j'ai encastré/collé des chappes à rotule dans les triangles. C'est parfait pour un 400 !!!

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement, comme indiqué par Serge:
On a coté triangle une vis N°1 à tête fraisée, qui va retenir le triangle.
Puis le triangle, fraisé des 2 cotés.
Puis un écrou borne percé (c'est ce que j'avais compris mais serge propose un autre type d'écrou que je ne connais pas), qui est donc vissé sur la vis N°1. Il est effectivement capital de laisser du jeu pour que le triangle puisse se pivoter librement.
Et enfin cette vis N°1 est vissée dans une partie de l'extrémité du Manchon.

Le barillet est constitué d'une structure triangulaire formée par des tubes rectangulaires 40 x 20 ep 2mm.
Dans ces tubes pivotent les balanciers constitués de tubes carrés 15 x 15.
A chaque extrémité des balanciers une vis N°2 traverse le tube, puis est vissée dans l'autre partie du manchon.
Le rôle de ce manchon est de permettre de sortir du tube rectangulaire, qui naturellement est percé et également via ces 2 vis de rendre solidaires le balancier et le triangle.

Enfin c'est ce que j'avais compris!

Patrick

[Ce message a été modifié par avet (Édité le 23-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Crabe,
OK, si tu m'apportes la matière première, où m'indiques un fournisseur...

Plus sérieusement, merci pour de tes encouragements et à Vendredi (j'espère que le temps sera au beau)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je me réponds à moi-même, mais cela peut intéresser des Lyonnais.

J'ai trouvé mon bonheur chez Vignon Choquit (bricométaux) à Villeurbanne (88 Rue de Verdum).
Ils font les découpent: ce qui est très intéressant.

Pour le barillet, j'ai trouvé sur Internet un site, mais en allemand, qui décrit exactement ce que je souhaite faire (modification du barillet d'Ulli Vedder pour lui ajouter les supports latéraux à 90°).
Je vais par contre me limiter à 2 supports à 90°.

Barillet de Dennis Hasenstein
Photos du Barillet

La remarque de Serge sur le diamètre des axes est très intéressante, mais 2mm est-ce suffisant pour les 4Kg que chaque axe devra supporter?

J'ai fais des essais avec des écrous Nylstop et je ne trouve pas cela génial.
Ma préférence va à un écrou borgne percé à 2,5mm avec une petite vis Parker pour retenir le triangle (dans ce cas il faut passer à du M8).

[Ce message a été modifié par avet (Édité le 08-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'y a theoriquement pas de contrainte en cisaillement, uniquement en compression, donc un 18 points (cad 6 axes) avec 2mm ca doit largement passer pour un 400 qui va peser 12kg max.
Au pire prennez de la bonne tige fileté (cad pas castomerlin) en acier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour les axes,
un miroir de 400 pèse 10,5 kg environ,
sur les 3 axes des leviers, ca fait un peu plus de 3.3 kg par axe, soit 1.7 sur chaque palier.
2 mm en corde à piano encaisse ce genre d'effort au cisaillement.

De plus, si on voulait faire un truc qui encaisse des chocs lors des transports ( cas d'un miroir qui reste à demeure sur la barillet), il suffit d'y manchonner des tubes en laiton qui font office de palier, cela pour protéger l'alu et ne pas ovaliser les trous.

Voila

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ceux pour qui il n'est pas trop tard, pensez à disposer vos deux réglages de collimation aux extrémités de l'hypothénuse d'un triangle rectangle dont le sommet de l'angle droit constituera le "point fixe".
Cette disposition permet une ségrégation des deux réglages, sans interférence de l'un sur l'autre, donc sans itération du réglage de la collimation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si on se reporte à la photo du barillet de Houdini ci-dessus, cela revient à dire qu'il faut que les deux molettes de réglage supérieures soient disposées, et plus exactement écartées, de telle façon qu'elles soient aux extrémités de l'hypothénuse d'un triangle rectangle dont la molette centrale du bas (dont le réglage n'est pas nécessaire) constitue le sommet à 90°. Reste ensuite à disposer, de façon appropriée, les trois points d'appuis primaires du miroir sur ledit triangle rectangle.
(Navré, mon scanner est en panne et je ne peux transmettre de dessin).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

La construction de mon télescope avance (cf. sujet sur le forum "Les bricoleurs" d'à coté).

J'en profite donc pour remonter un peu ce post et vous présenter quelques photos du barillet.

Pour la découpe des tubes à 60°, j'ai utilisé une vieille boite à onglet.

Les balanciers sont réalisés dans des barres d'alu de 15x15mm.
Ils sont percés et taraudés à 6mm à chaque extrémité.

Ils sont logés à l'intérieur des tubes de la structure principale.

Les triangles sont posés sur des écrous borgnes.

Structure complète

Pour l'assemblage précis, j'ai fait un plan à l'aide d'un outil de dessin.
Ce plan est imprimé à l'échelle 1 sur 2 feuilles A3 reliées ensemble.
Il est ensuite placé sur une planche.
Des cales sont vissées sur la planche le long des "tubes".

Les tubes sont rendus solidaires les uns aux autres par des plaques en Aluminium 2017A de 4mm.
La plaque préalablement percée est correctement mise en place, les cales et les serre-joints sont très utiles.

Il ne reste plus qu'à effectuer un perçage des "tubes" à travers les trous de la plaque (La planche doit rester parfaitement horizontale).

Montage à blanc du barillet

Je ne suis pas trop mécontent du résultat.
Qu'en pensez-vous?

Prochaine étape collage et rivetage, puis les 3 extrémités seront taraudées à 8.


[Ce message a été modifié par avet (Édité le 11-01-2009).]

[Ce message a été modifié par avet (Édité le 11-01-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this