skynews

Y en a t ils parmis vous qui possede une des mythiques ZEISS APQ?

Messages recommandés

Apochromatisme d'Abbe :

une optique est apochromatique lorsqu'elle est corrigée pour les aberrations sphériques° pour deux longueurs d'onde distinctes et pour les aberrations chromatiques pour trois longueurs d'ondes distinctes. C'est Abbe, au siècle dernier qui a apporté cette définition.

Il faut y ajouter aplanétisme : correction de la coma

et une limite aux aberrations colorées. Chromatisme (ou spectre) secondaire < 1/10000 x f°°

Apochromatisme moderne Thomas M. Back :

Citation

 

After designing, testing and selling many different apochromatic lenses I can state this: There is no "definite" line where a lens becomes apochromatic (in the world of commercial APO lenses).

But any lens, be it a doublet, triplet, air-spaced or Petzval, that has a peak visual null (~5550A - the green-yellow) with a Strehl ratio of .95 or better, coma corrected and is diffraction limited from C (red) to F (blue) with 1/4 wave OPD spherical or better, spot sizes under the diffraction limit (about 10 microns in an f/8 system), has good control of the violet g wavelength with no more than 1/2 wave OPD P-V spherical and a spot size no larger than about 3x the diffraction limit°°°, will satisfy the modern definition of "Apochromatism."

 

Traduction / explication : 

au niveau du pic de sensibilité en visuel à 555nm Jaune verdâtre, la qualité de restitution de cette longueur d'onde doit atteindre un strehl de 0.95 ( PtV de 1/8eme d'onde) => contraste au minimum excellent

La coma doit être corrigée (en fait vu les autres critères sur la taille de spot si celle-ci est la taille Totale, celui -ci devient mineur. )

qualité sur la plage de la raie C "Rouge" à la raie F "Bleu cyané" : diffraction limited au minimum (PtV 1/4eme d'onde) + la taille du spot (il y a une différence en spot taille RMS et spot taille Totale) doit être comprise dans le disque de diffraction (ça ne bave pas )

contrôle dans le "Bleu" et une partie du "Bleu-violet" : PtV de une demi-onde ( 1/2 ) et la taille du spot n'excède pas 3x la taille du disque d'Airy. (pareil : à voir si c'est la taille Totale ou RMS -> critère sur la coma)

° : cela sert pour définir les longueurs d'ondes ou l'intervalle exploitant pleinement la résolution de l'objectif.

°° : la définition d'Abbe a été donnée à l'origine pour la microscopie (pour les cas épifluorescence) pour laquelle l'examen par fluorescence est utilisé (meilleure résolution en near-UV). La limite chez Zeiss astro est particulière.Achro : 1/2000f, Halb-Apo : 1/4000f, Apoklass f/10 : 1/8000f, meilleur doublet avec fluorite à f/8 : 1/16000f. (Rutten and van Venrooij, distinguo des objectifs de Klaas Compaan)

°°° : grosse limite au sphérochromatisme

Lesquels sont de vrais apochromats ? http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/DOUBLETS/spherochroma-CloudyNights.png

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 11 heures, jm-fluo a dit :

c'est un tableau qui classe les différents instruments apo

Suivant leurs RC ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/02/2019 à 09:39, jldauvergne a dit :

C'est quoi du coup, les 160 et 175 du catalogue ? Du stock ? 

 

Très différentes des autres AP de gros diamètre plus anciennes : ce sont des triplets air. Plus de stock, que de l'occasion à prix stratosphérique surtout pour la 160.

 

La 160 est sortie en 2006-2007

 

la 175 en 2011-2012, une cinquantaine dans le monde entier. la dernière grosse AP en série.

 

AP refait parfois une lunette à la demande pour ses très bon clients. Il ont refait une 206 par ex.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, olivdeso a dit :

Très différentes des autres AP de gros diamètre plus anciennes : ce sont des triplets air.

A part la 160 mm et 175 mm, qui sont des triplets air, les autres plus "anciens" ne le sont pas !!

http://www.astro-physics.com/products/telescopes/175edf/175edf.htm

Modifié par jm-fluo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, jm-fluo a dit :
Il y a 15 heures, jm-fluo a dit :

c'est un tableau qui classe les différents instruments apo

Suivant leurs RC ;-)

Un peu comme celui-là mais qui concernait différentes marques ;-)

pud4.jpg.41ac80bc2b2c474f07ab48b2adfaab02.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, olivdeso a dit :

la 175 en 2011-2012, une cinquantaine dans le monde entier. la dernière grosse AP en série.

Elle ressemble étrangement à la TMB 175 

https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://scopeviews.co.uk/TMB175.htm&prev=search

https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.astro-physics.com/products/telescopes/175edf/175edf.htm&prev=search

Modifié par jm-fluo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/02/2019 à 12:16, jm-fluo a dit :

part la 160 mm et 175 mm, qui sont des triplets air, les autres plus "anciens" ne le sont pas !!

 

pour les EDF du moins. Si tu remontes aux début d'AP, tu retrouves des lunettes air spaced.

Voir l'Histoire retracée par Thomas Back (i.e. TmB qui était fan d'AP et avait une AP180)

Modifié par olivdeso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, olivdeso a dit :

pour les EDF du moins. Si tu remontes aux début d'AP, tu retrouves de lunettes air spaced.

Oui Oui ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, olivdeso a dit :

Voir l'Histoire retracée par Thomas Back (i.e. TmB qui était fan d'AP et avait une AP180)

Une brève histoire des lentilles astro-physiques

par Thomas Back

 

Révisé le 29 mars 2003

J'espère que l'histoire suivante des conceptions de lentilles apochromatiques faites par Roland Christen d'Astro-Physics est d'un certain intérêt pour les lecteurs. Je ne revendique pas une exactitude complète.

La première annonce dont je suis au courant était dans le magazine Sky and Telescope, décembre 1981. Deux lentilles ont été offertes: un triplet d'huile revêtu de fluorure de magnésium de 6 "f / 11 pour 1800 $, et un 8" f / 11 pour 3600 $ . Ces lentilles ont procédé à l'article de Roland dans Sky and Telescope, octobre 1981, page 376, "Un objectif de triplet apochromatique". Ce fut un article révolutionnaire, et a été le début de la nouvelle ère des réfracteurs apochromatiques. Le prototype était un 5 "f / 12, et a été montré à la Riverside Telescope Making Conference.Les images de Jupiter impressionné les participants au-delà de tout télescope sur le terrain, et a remporté le prix pour le design optique la plus innovante.

Roland a été très chanceux de trouver une grande quantité de silex à dispersion anormale, semblable à Schott KzFS-1, mais encore mieux dans ses propriétés de correction des couleurs. En fait, il a été commandé par la NASA, mais n'a jamais été utilisé. Lorsque Roland a constaté que l'offre était disponible à la vente, il l'a acheté volontiers. A ce propos, ce verre en silex "NASA" était le nec plus ultra du verre feuilleté KZ. Aucune fabrication ne fournit un verre de silex pouvant correspondre à ses propriétés de dispersion anormales aujourd'hui. L'annonce suivante concernait deux nouvelles portées apochromatiques. Un 5 "f / 6 pour 950 $, et 5" f / 12 Super Planetary pour 975 $ (quelle affaire, demandez-vous ce qu'un 5 "apo coûte aujourd'hui!) .Ils étaient des portées complètes.Ils utilisaient un design de BK-7 / KzFS-1 (NASA) / BaF-10 ou verre BaK-1 / KzFS-1 / BaFN-10.

Puis vint l'infâme triplet de la NASA de 6 pouces f / 9, dont seulement (on dit) ~ 24 ont été faites. La portée a été annoncée dans le numéro de Juillet 1984 de Sky and Telescope, et au prix de 1695 $ un peu riche, pour l'époque.Pour un autre 1300 $, vous pourriez avoir un support complet et un trépied personnalisé. Astro-Physics a ensuite étendu sa ligne à un 4 "f / 6 (795 $) et 5" f / 6 (995 $). Ce modèle de 5 "offrait les plus hauts taux d'aberration de tout réfracteur Astro-Physics jamais produit, mais il produisait un réfracteur de puissance faible à moyenne, si cette lentille était arrêtée à 4", elle offrait également de bonnes vues de haute puissance. Il était simplement trop grand et rapide avant l'avènement des lunettes ED. Le dernier modèle de la ligne était un remplacement du triplet NASA de 6 pouces f / 9, le 6 "f / 8 (1295 $), qui utilisait le KzFSN-4 comme élément de silex à dispersion anormale La couleur et le sphérolochromatisme de ce modèle étaient légèrement moins bien corrigé que l'ancien 6 pouces f / 9, mais était 400 $ moins cher.Intéressant que la qualité déclarée était RMS 1/56 vague, pratiquement la même qu'aujourd'hui.

À ce stade, le succès de Roland a fait une grande décision de vie. Quittez un travail sûr et bien rémunéré ou allez à plein temps dans la fabrication de télescopes. Le choix a été fait, et avec l'aide de son épouse Marj, et Fred Mrozek (de renommée APOMAX - dans lequel Fred a fait une série limitée de 5,2 "et 8" apochromats), et le père de Fred Chester Mrozek (qui a fourni l'outillage, machine à meuler / polir et d'autres idées importantes), Roland est entré dans la fabrication de télescope à temps plein.

Plus d'annonces ont été prises dans les magazines astro, et une nouvelle gamme plus complète de réfracteurs apochromatiques a été introduite. Le numéro d'août 1986 de Sky and Telescope aurait pu être l'annonce la plus impressionnante de son époque. Sept réfracteurs apochromatiques ont été listés, et le plus impressionnant était le Super Planetary 6 "f / 12 pour 1540 $. L'annonce disait:" Nos nouveaux réfracteurs longue focalisation sont conçus pour l'observateur lunaire / planétaire le plus exigeant qui ne veut aucun compromis dans la performance ... Le membre lunaire et les disques des planètes sont nettement tracés sur le ciel noir, ressemblant à des dessins au fusain. "Eh bien, je peux vous dire que j'ai eu un intérêt pour moi, et j'ai passé une commande pour l'un, et à la prochaine AstroFest Telescope Convention, J'ai vu Jupiter avec un Super Planetary de 6 "f / 12 avec le seul et unique Robert Cox, et nous étions tous les deux stupéfiés par la quantité de détails planétaires. Les propres mots de Robert: "La planète présentait un bord clair et net avec une vue contrastée des caractéristiques de surface."J'ajouterai qu'à ce même AstroFest, Roland et Marj ont apporté un triplet 8 "f / 14, qui donnait des vues de Jupiter à 300x qui rappelaient à tout le monde les images du Voyager (il suffit de demander à Marj), vers 23:00 le La première nuit, la vue était presque parfaite, les autres portées de la ligne étaient de 4 "f / 6 (895 $); 5 "f / 6 (1195 $); 4" f / 10 (895 $); 5 "F / 8 (1195 $), 6" F / 8 (1440 $), et le 5 "F / 12 (1225 $) .Cette dernière portée a été le premier achat de Terence Dickinson et a été tellement impressionné par Roland. Un objectif de 8 "a été acheté par Sue et Alan French, et ils l'ont porté à de nombreuses stars. Tous ces modèles étaient basés sur un design similaire, le verre couronne (BK-7 ou BaK-1), le silex à dispersion anormale (KzFS-1 ou KzFSN-4) et les silex barytés (BaF-10, BaFN-10). Pour en savoir plus sur ce type de lentilles apochromatiques, voir Télescope n ° 28, page 20. Un fait peu connu des premiers 6 "f / 12 Super Scopes Planetary est qu'ils utilisaient aussi le verre" NASA ". Je présume que le verre de silex de la NASA s'est épuisé) utilisé couronne K-7 et KzFSN-4 verre silex.

Roland a correctement perçu que le marché voulait des apochromates plus rapides, qui étaient extrêmement bien adaptés à la photographie. Ainsi la ligne "StarFire". La première publicité était très judicieusement placée dans le fameux article de John Gregory et son doublet de 8 "f / 15 apochromatique dans le numéro de juin 1985, page 662, l'annonce, page 665. S'il a été placé là par hasard ou autrement, il Ce design utilisait le même silex que les anciennes portées Astro-Physics, mais pour augmenter la correction de couleur, deux silex dispersés anormalement ont été utilisés, je ne peux pas vous dire ce que les deux autres les silex sont (en gardant le design exclusif de Roland), mais il suffit de dire que la correction violette était jusqu'à 5x fois meilleure dans le nouveau design StarFire Il y avait un 4 "f / 8 (1195 $); 5 "f / 8 (1660 $), 5,7" f / 7 (1850 $); 6 "f / 9 (2395 $) et le roi de la production StarFires, le 7" f / 9 à seulement 3600 $! Lors des dernières séries de production des plus gros StarFires non-ED, il a inspiré le design et permis aux six rayons différents de varier sur chaque surface. Ces dernières productions StarFires étaient presque le match des portées ED Astro-Physics actuelles, et le prix final était de 4495 $.

Dans une lettre datée du 16 février 1989, j'ai reçu de l'information sur un StarFire de 8 po f / 15 airspaced, revêtu d'une cellule pour 7985 $, et je crois que le propriétaire d'un tel objectif est très heureux. Puis, la nouvelle ère a commencé: AstroFest 1990, et Roland a présenté sa dernière ligne de triplets ED EDT: j'ai installé mon 6 "f / 12 à côté du nouveau 6.1" f / 9 EDT, et à première vue jeté sur Saturne, je savais que tout était fini.Cette portée était un knock-out, et dans la correction des couleurs et le contraste, clairement battu mon 6 "f / 12 Super Planetary. C'était un prototype, a été espacé et même pas enduit. J'ai demandé à Roland s'il envisageait une version 7,1 ", et il m'a dit que peut-être, quand j'ai reçu des nouvelles d'Astro-Physics qu'il fallait en fait faire un EDF de 180mm f / 9, j'ai dit" GREAT! Le premier modèle EDT utilisait le verre couronne ZKN-7 et le verre FPL-52 ED Les dernières séries de petits modèles EDT utilisaient le même verre couronne, mais le verre FPL-53 ED était encore mieux corrigé pour les monochromatiques. aberrations polychromatiques: 105 mm f / 5,8 (1725 $), 130 mm f / 8 (2450 $), 155 f / 9 (3195 $) 180 mm f / 9 (4595 $) et une très faible course de 130 mm Roland les a abandonnées parce que la demande pour les triplets EDT dépassait de loin les doublets ED, et les rendant aussi difficiles à fabriquer que les triplets. Portée Astro-Physique, la Star12 ED.A 1585 $, c'était un vol, et je connais quelques très heureux propriétaires de cette portée.Sans avoir pas la correction de la couleur des triplets EDT, t Ils étaient néanmoins très pointus. Mon ami Gordon Garcia (photographe solaire expert) a pris quelques images du Soleil avec cette lunette, et son travail peut être vu dans Astronomy, Sky and Telescope, ALPO, et le livre "Solar Astronomy Handbook". Il utilise actuellement un AP 130mm f / 8 EDT.

Roland s'est alors mis à faire l'astrographe ultime. C'était le premier "EDF". Il a utilisé le design StarFire, mais avec FPL-51 avec un espace aérien. Avec un correcteur de champ de 4 pouces et un dispositif de mise au point, il a fallu quelques-unes des astrophotographies à grand champ les plus impressionnantes jamais prises. Le 152mm f / 7.5 EDF (6400 $) était le premier télescope apochromatique que j'avais jamais vu qui était complètement exempt de couleur - même hors focus. Il y avait quelques 206mm f / 7.9 EDF ($ 12500), et comme la plupart d'entre vous le savent, ils se vendent de 3x à 4x autant maintenant.

FPL-53 était la prochaine étape, et le 180mm f / 7 EDF était né. À 8200 $, ils ont vendu instantanément. Tony Hallas l'a largement utilisé pour la merveilleuse imagerie du ciel profond. Encore une fois, quand ils atteignent le marché de l'occasion, le prix de vente est beaucoup plus élevé que celui de la vente au détail. Quelques apochromates de 9 pouces et 10 pouces ont été vendus à des universités et à des individus riches, les détails de conception étant tenus secrets. Un nouveau télescope a été introduit dans le line-up - le triplet de fluorite de 92mm f / 4.9 Stowaway, et la dernière course de ce télescope, le triplet FPL-53 de 92mm f / 7 Stowaway. La version fluorite a l'avantage d'un rapport focal plus rapide et de la portabilité, mais souffre d'un certain sphérolochisme résiduel, alors que la version f / 7 est bien corrigée pour le sphérolochisme résiduel.

L'évolution finale de la conception des lentilles Astro-Physics était dans les dernières conceptions EDT et EDF. Roland a trouvé qu'en combinant le FPL-53 avec deux verres de couronne différents, il pourrait encore réduire le sphérolochromatisme et garder le design bien corrigé à 10000A dans le proche infrarouge. Ceci est important pour l'imagerie CCD, car les CCD ont toujours une sensibilité à ces longueurs d'onde. Il a également institué l'utilisation d'un interféromètre vertical, d'un profileur de surface de verre Opticam CNC et de son dernier jouet, une polisseuse U of R. Les dernières lentilles Astro-Physics ont des qualités optiques exceptionnelles et une cohérence d'unité à unité. Les lentilles sont optimisées pour l'imagerie, comme le montrent les derniers graphiques d'aberration longitudinale d'Astro-Physics. Les assemblages de tubes et les accessoires assortis sont tout aussi remarquables.

Ce qui suit est une liste de prix, à partir de la première année que les EDT Astro-Physics et EDF ont été offerts, au meilleur de ma connaissance. Permettez-moi de dire que je ne peux pas garantir une précision totale. Pour rester simple, je vais énumérer les modèles, les caractéristiques et le prix d'ici l'année, en commençant par la première année où les EDT et les FDE ont été offerts, jusqu'à la gamme de produits actuelle.

 

1991

127mm f / 8 EDT w / 2.7 "focalisateur = $ 2230 
152mm f / 7.6 EDF w / 4" focalisateur avec correcteur de champ = 6400 $

1992

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" avec 2.7 "focuser = 1725 $ 
130mm f / 8 EDT avec 2.7" focuser = 2450 $ 
155mm f / 9 EDT avec 2.7 "focuser = $ 3195 
180mm f / 9 EDT w / 2.7" focuser = 4595 $ 
(oui, je n'ai payé que 4595 $ pour mon AP 180mm f / 9 EDT) 
155mm f / 7.5 EDF w / 4 "avec correcteur de champ = $ 6400 
206mm f / 8 EDF avec 4" focuser avec correcteur de champ = $ 12500

1993

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" avec 2.7 "focuser = $ 1895 
130mm f / 8 EDT avec 2.7" focuser = $ 2695 
155mm f / 9 EDT avec 2.7 "focuser = $ 3495 
180mm f / 9 EDT w / 2.7" focuser = 4995 $ 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7 "focalisateur = $ 4495 
155mm f / 7 EDF w / 4" focuser avec correcteur de champ = $ 6400 
206mm f / 8 EDF w / 4 "focuser avec correcteur de champ = $ 12500

1994

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" avec 2.7 "focuser = $ 1995 
130mm f / 8 EDT avec 2.7" focuser = 2695 $ 
130mm f / 6 EDFS avec 2.7 "focuser = 2995 $ 
180mm f / 9 EDT avec 2.7" focuser = 4995 $ 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7 "focalisateur = $ 4495 
155mm f / 7 EDF w / 4" focalisateur avec correcteur de champ = 6400 $

1995

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" avec 2.7 "focuser = $ 1995 
130mm f / 8 EDT avec 2.7" focuser = 2695 $ 
130mm f / 6 EDFS avec 2.7 "focuser = 2995 $ 
180mm f / 9 EDT avec 2.7" focuser = 5495 $ 
155mm f / 7 EDFS w / 2,7 "focalisateur = 4495 $ 
155mm f / 7 EDF w / 4" focalisateur avec correcteur de champ = 6400 $

1996

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" avec 2.7 "focuser = 2150 $ 
130mm f / 6 EDFS avec 2.7" focuser = 2995 $ 
180mm f / 9 EDT avec 2.7 "focuser = $ 5995 
155mm f / 7 EDFS avec 2.7" focuser = 4495 $ 
155mm f / 7 EDF w / 4 "focuser avec correcteur de champ = $ 6400 
180mm f / 7 EDF w / 4" focuser avec correcteur de champ = $ 8200

1997

Aucun changement de prix à ma connaissance

1998

105mm f / 5.8 EDT "Traveller" w / 2.7 "focalisateur = 2150 $ 
130mm f / 6 EDFS w / 2.7" focalisateur = $ 3250 
130mm f / 8.35 EDT / EDF w / 2.7 "focalisateur = $ 3250 
(quel télescope doux) 
180mm f / 9 EDT w / 2.7 "focalisateur = $ 5995 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7" focalisateur = $ 4495 
155mm f / 7 EDF w / 4 "focalisateur avec correcteur de champ = 6400 $

1999

92mm f / 4.9 Fluorite "Clipper" avec focaliseur 2 "= 2400 $ 
105mm f / 5.8 EDFS" Traveller "avec 2.7" focuser = 2400 $ 
130mm f / 6 EDFS avec 2.7 "focuser = $ 3250 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7 "focuser = $ 4900 
155mm f / 7 EDF w / 4" focuser avec correcteur de champ = $ 6800

2000

105 mm f / 5,8 EDFS "Traveller" w / 2,7 "focale = 2900 $ 
130mm f / 6 EDFS w / 2.7" focalisateur = 3950 $ 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7 "focalisateur = $ 5400 
155mm f / 7 EDF w / 4" focuser avec correcteur de champ = 7400 $

Tarification actuelle pour 2002-2003

92mm f / 7 EDF "Clochard" avec focaliseur 2 "= 2880 
105mm f / 5.8 EDFS" Traveller "avec 2.7" focalisateur = $ 3480 
130mm f / 6 EDFS avec 2.7 "focalisateur = $ 4740 
130mm f / 8.35 EDT / EDF w /2.7 "focalisateur = 4740 $ 
155mm f / 7 EDFS w / 2.7" focalisateur = $ 6480 
155mm f / 7 EDF w / 4 "focalisateur avec correcteur de champ = $ 8880

Cordialement,

Thomas Back 
TMB Optique

  • J'adore 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, ce n'est pas comme avant, mais on peut se débrouiller avec un verre CGDM (copie, chinoise), le TF3 pour faire un triplet collé tout à fait acceptable pour le visuel en 104f10.4

TF3-Christen.JPG.969db4b0dbe44d9f6d0933e3e631dfb8.JPG

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Pour revenir à l'Historique de AP

je possède une vieille AP de 1986 de 153mm ayant appartenu à J.dragesco , après pas mal de recherche il s'avère que c'est la seule à ma connaissance qui a été poli à F/D 8.5 et non F/D 9 ou 8 comme à l'époque , un proto de Roland à l'époque? :) 

si qqu'un à des infos çà m'intéresse , AP à l'époque n'avait pas su me répondre 

 

 

AP155 Roland.jpg

AP155 tranche.jpg

AP155F8.5.jpg

Modifié par jp-brahic
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, vu la date, c'est, techniquement, probablement un de ces deux là :

Il est probable que Christen ait du à cet époque ajuster le triplet a plus court f/D pour une raison technique quelconque.

Un petit coup de sphéromètre et on retrouverait la combinaison. J'avais une piste à propos des nombres inscrits mais ça ne mêne nulle part pour le moment.

AP-150f10-f8img.png.a3d2b54c8c8710ffcc0bad778b58c0f4.png

AP-150-f10-f8.png.626a7aace18c565385083865b342d318.png

AP-150f8c.png.60a3fd57c7ac83537fe8fd87e56ed71f.png

----------------------------------------------

Comme la légende n'est pas affichée : les premier spots (orange/bleu ciel) sont ceux de la raie g et r (435nm et 700nm).

La correction visuelle est plutôt à considérer sur les deux spots du dessous.

A f/8.5, elle est meilleure bien sûr que le triplet de droite qui a un peu d'excès en sphérochromatisme à cause de la courbure centrale très prononcée avec le deuxième verre NASA.

Ces objectifs faciles à mettre en température ont été publiés et ont fait la réputation de Roland Christen à l'époque ou l'on sortait encore des tubes de 2m à ce diamètre de lentille. (La fluorite était hors de prix ou rare à trouver en bloc de cette taille !)

Roland a ensuite succombé aux verres ED.

Modifié par lyl
ajout explication couleur
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour information : le premier triplet Zeiss ci-dessous. La formule est proche du triplet "Cooke", elle a été commentée par Danjon et Couder qui devaient s'arracher les cheveux pour le refaire en France à l'époque. 

Merci à Claude @STF8LZOS6pour la photocopie, on était loin d'être des quiches sans verre ED à l'époque... et les objectifs étaient difficiles à ajuster, certes mais stables en températures. Il y avait moins en résistance à la pollution en l'absence de revêtement de surface.

Vous noterez l'utilisation des verres Parra-Mantois dans le design, les meilleurs en terme de qualité à l'époque grâce à la technique en creuset platine popularisée par Norman Parra.

Le flint par guinandage est le fleuron franco-suisse de la fabrication des verres pour doublet achromatique qui a expliqué le bénéfice du brassage de la masse de verre.

Celà montre à quel point Roland Christen est talentueux en ayant réduit le f/D à si court pour l'exploitation en visuel

Danjon-Couder.JPG.51cb58be0bcd47457d708e4471937bed.JPG

Note : c'est du f15... 2m25 de focale, mais le bleu pacifique (460nm) est parfaitement contrôlé, ça déconne dans le violet ensuite...

On voit à quel point Zeiss maitrise la partie mécanique de la cellule : des spécifications à 90um dans la cellule optique.

Triplet air-spaced : traitement T obligatoire pour l'interface entre les premiers verres.

Christen, lui, fait apparemment (cf la photo) un coffret/sertissage cuivré fin pour tenir le gel/huile. Pas besoin de traitement dans l'entreverre... polissage moins exigeant : on se concentre sur le façonnage des courbes.

Zeiss-Air.JPG.95fd3e9531b9b98de416ef8426030744.JPG

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, jp-brahic a dit :

Pour revenir à l'Historique de AP

je possède une vieille AP de 1986 de 153mm

Cela me fait penser à l'histoire d'une APO 178/1600 de juillet 1986, et avec le numéro de série 7091. (et il semble que la production des 178 a débuté en 1987) d'ou ma question à AP sur cette lunette.

Voici la réponse de Christine d'AP à son sujet.

"Bonjour,

 J'ai fait des recherches sur cette lentille. Cependant, je n'ai pas été en mesure de trouver des détails spécifiques. Il ne fait pas partie d'une production normale et prépare les notes de production.

 Je ne suis pas certain que je puisse vous fournir d'autres informations. Je vais vérifier avec Roland pour voir s'il a des souvenirs spécifiques"

178_tubo_case .jpg

AP 178 Roland Cristen .jpg

AP178  number 7091.jpg

Modifié par jm-fluo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un truc dont on semble ne pas trop parler est la qualité des traitements apposés sur les lentilles des lunettes. Une connaissance s'est déjà retrouvée avec une belle lunette Takahashi (TOA-130 si mes souvenirs sont bons) dont les traitements s'écaillaient purement et simplement avec le temps! Et visiblement, il y a eu d'autres cas de par le monde! Après avoir fait quelques tests sur différents objectifs (FS-102, FSQ-106N, FCT-150), les traitements des anciennes lunettes semblent être beaucoup plus durs que ceux des lunettes plus récentes... Choix économique de la marque?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J.M , j'avais eu le même type de réponse à l'époque de Christine ;) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, Olili a dit :

Un truc dont on semble ne pas trop parler est la qualité des traitements apposés sur les lentilles des lunettes. Une connaissance s'est déjà retrouvée avec une belle lunette Takahashi (TOA-130 si mes souvenirs sont bons) dont les traitements s'écaillaient purement et simplement avec le temps! Et visiblement, il y a eu d'autres cas de par le monde! Après avoir fait quelques tests sur différents objectifs (FS-102, FSQ-106N, FCT-150), les traitements des anciennes lunettes semblent être beaucoup plus durs que ceux des lunettes plus récentes... Choix économique de la marque?

Avant de parler de traitement anti-reflet défectueux (défaut de fabrication), il faut aussi regarder dans quelle situation la lunette a été utilisée.Certaines choses peuvent dégrader les optiques et leurs traitements de surface.

Par exemple :

 

le nettoyage des lentilles avec un mauvais produit nettoyant comme de l'essence ou de l'ether 

 

faire de l'observation solaire prolongée par prisme d'Herschel ou par projection car l'objectif chauffe et cela peut abîmer les traitements.Autant les optiques ne craignent pas le froid, autant elles détestent les fortes chaleurs si elles ne sont pas conçus pour.

 

un barillet trop serré lors du remontage d'un objectif peut contraindre les lentilles et craqueler les traitements sur le long terme.

 

Ce n'est pas toujours la faute des fabricants bien souvent.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'ai pu comprendre (je suis loin d'être un spécialiste dans le domaine), faire un traitement anti-reflets correct prend du temps (et donc de l'argent), voire beaucoup de temps pour être effectué dans les règles de l'art. Quoi qu'il en soit, certaines lunettes incriminées sont retournées au Japon. Colmar devrait pouvoir confirmer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Traitement AR à chaud, et déformation des surfaces, et traitement à froid et tenue des revêtements. Il y a 40 ans un astram à Marseille prenait la tête aux ingénieurs de Zeiss sur le sujet. C'est encore d’actualité ce truc?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep, l'histoire du premier doublet ED en FK01 de Meade est assez connue, ils ont fini par abandonner et le planquer en face arrière en mode Steinheil, ce qui a fait baisser la qualité de la combinaison optique (sphérochromatisme). Outre le fait que les verres fluorure synthétique sont durs comme du chewing gum (4,5x plus facile à éroder) moins bien résistant à l'humidité et aux pluies acides de la pollution... cf S-FPL53

Leur coefficient de dilatation 2 fois plus important et la transmission thermique faible ne les aident pas.

Ils stressent avec les traitements habituels et claquent trop facilement. Ceci dit il vaut mieux un traitement léger que de les laisser nu.

SkyW maitrise aussi le sujet maintenant.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Olili a dit :

Quoi qu'il en soit, certaines lunettes incriminées sont retournées au Japon. Colmar devrait pouvoir confirmer.

C'est de l'histoire ancienne qui est HS sur ce post :-)

NB :  le problème à été résolu depuis 2009 et qui n'est plus d'actualité !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, jm-fluo a dit :

C'est de l'histoire ancienne qui est HS sur ce post :-)

 

Et tous ceux qui nous parlent d'Astro-Physics, c'est le sujet? O.o

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le coup je m'en mêle, il y a un contentieux antique Zeiss vs Astro-Physics sur les apos/semi-apo quand il n'y avait que la fluorite hyper-chère et pas toujours dispo en grand bloc. Il faudrait retrouver les Sky & Telescope, les revues d'optiques de l'époque, les échanges enflammés sur les fils de discussion.

AP sort son triplet 150f10 NASA dans les années 80 alors que Zeiss se tire la bourre depuis 10ans pour mettre au point le gel/huile qu'il faut et sort son triplet fluorite à casser la baraque...

Sur le marché des années 85-90... c'est pertinent, ça sert à étayer le mythe de la mentalité Z, ce fut la dernière "grosse" production de Zeiss astro (avec les oculaires associés : ne pas oublier les ZAO), hors course côté tarif, crise financière n'aidant pas.

Pour information, Takahashi est collé aux fluorites ( ex.: FC150f11 ) aussi à cette époque. Patrick Sogorb a documenté un historique.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant