city99

Une vieille lunette astronomique

Recommended Posts

Bonsoir à tous,
Une connaissance qui était passionnée d'astronomie veut se débarrasser de sa vieille lunette astronomique.Dison plutot qu'il veut m'en faire cadeau! Tout ce que je sais c'est qu'il a fait l'achat de cette lunette dans les années 70 dans un magasin à Paris qui s'appelait "surf" sans être certain bien sur de l'orthographe.Il a du la sortir de son grenier et elle est toujours bien protégée dans son coffre .Qu'est-ce que ça peut 'être comme marque pour les connaisseurs? J'imagine qu'à l'époque le choix était assez limité.

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Pas Surf, Serf, ou Cerf, je m'souviens plus. C'était sur les quais, entre les hamsters et les poissons rouges...

La lunette ? Une Perl, une Unitron ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le coffre est en bois, c'est peut-être une Unitron, pas mauvais du tout, je crois... A l'époque, c'était hors de prix, personne n'en avait en même temps...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai à faire à un vrai connaisseur, je vois.En tout les cas merci Superfulgur pour les infos.Je pense qu'il pouvait acheter ce type de matériel. C'est vrai qu'à l'époque le matériel astronomique était très cher.Par contre, les oculaires n' étaient forcément qu' au coulant de 24 et 27 mm ? Le coulant en 31,75 n'est apparu que plus tard.C'est exact?

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut
A l'époque quasi toute les lunettes un peu supérieure au bas de gamme étaient fournies avec un coffret en bois.
Sur le porte oculaire il y est toujours indiqué la marque.
Il y avait de nombreuses marques en provenance du Japon mais pas toutes de la même qualité....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,
Cet instrument vient de chez Cerf Optique, quai de la Mégisserie à Paris. Ce magasin était le plus proche concurrent de la Maison de l'Astronomie où je travaillais. Il y avait un petit rayon astro multimarques. Il peut s'agir d'une Unitron en coffret bois comme on faisait à l'époque, auquel cas cet instrument est collector et potentiellement bon. Surtout, Sartorius, ne touchez à rien, vérifiez qu'elle est complète. Si vous avez besoin de conseils, je vous propose mon aide.
Ah lunette quand tu nous tiens !!!!!!!
S'agissant du coulant, les 27 et 50 (on disait à l'époque : le 2 pouces français) sont des créations de J. Texereau et de son copain Clavé. Le standard japonais était le 24,5. Les US ont imposé leurs standards à cause de l'énorme marché qu'ils représentaient déjà à l'époque : 31,75 et 50.8 (le deux pouces U.S. 2,54x2=50.8).
27 parce que JTX pensait, à juste titre, que, pour du plané des lentilles de taille 25mm étaient suffisantes et 50 pour des oc plus orientés “grand champ”. Le marché français n'a pas permis à Clavé de s'imposer, il est donc moribond, le 24,5 a lui aussi disparu me semble-t'il.
Ma vieille lulu Manent de 1929 dispose d'un coulant juste inférieur à 31,75. À vrai dire, je n'ai jamais eu la curiosité de mesurer avec un pied à coulisse. Le 65mm est à vis, sa jupe fait environ 46mm de diam.
Bonne année à tous,
Ad astra per aspera

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour "Zaroff", bonjour "Sartorius", bonjour "Cherge", bonjour à toutes et à tous,

Suir "l'autre forum" je viens de répondre à l'instant à la question de "Sartorius" et de "Zaroff" / JiBé".

Comme ce que j'ai écrit peut intéresser également les Astrosurfeuses et les Astrosurfeuses, je poste ici également ma réponse :

Bonjour Jibé et bonjour Sartorius,

Pour compléter ce que Jibé a déclaré, je suis descendu ce matin dans mon sous-sol du Cantal ressortir ma collection, sous reliures rouges avec des trombones pour relier les fascicules mensuels, de "l'Astronomie" (la revue mensuelle de la Société astronomique de France) et y ai vu (aux "pages commerciales", avec une pagination en chiffres romains - pages qui ne sont hélas pas reprises dans les collections officielles de "l'Astronomie" reliées, avec seulement les "pages nobles", c'est à dire non commerciales, paginées avec des chiffres arabes) et au numéro de janvier 1968 (l'époque où j'ai acheté ma lunette "Persée" 60 / 710) deux "réclames" (c'est comme cela qu'on appelait encore les "publicités") très intéressantes :

D'abord à la page "II" une "réclame" pour "Les opticiens Devaux et Chevet" 35 rue de Rivoli (Paris 4ème) [c'est devenu ensuite "La Maison de l'Astronomie"] qui indique (outre quatre types de télescopes : deux de marque "Admiral" et deux de marque "Galaxie", quatre "longues-vues initiation de marque "Galaxie") dix lunettes astronomiques :

* lunette "Galaxie A 50" : 50 / 600, sur monture azimutale, avec coffre en bois, pour 360 F (54,88 €) ;
* lunette "Galaxie A 60" : 60 / 710, , sur monture azimutale avec coffre en bois, pour 630 F (96,04 €) [je me suis donc fait "avoir" avec ma lunette "Persée" du "CAE" car je l'ai payée en mars 1968 660 F (soit 100,62 €) et n'ai eu qu'un horrible "coffret de rangement 'rationnel' en carton", et non un coffre en bois…] ;
* lunette "Galaxie E 77" : 77 / 910, sur monture équatoriale, avec coffre en bois, pour 1 650 F (251,54 €) ;
* lunette "Galaxie E 80" : 79 / 1 400, sur monture équatoriale, avec coffre en bois, pour 2 850 F (434,48 €) ;
* lunette "Galaxie E 60" : 60 / 910, sur monture équatoriale, avec coffre en bois, pour 1 035 F (157,78 €) ;
* lunette "Admiral 15" : 60 / 700, sur monture azimutale, avec coffre en bois, pour 465 F (70,89 €) ;
* lunette "Admiral 21" : 76 / 1 250, sur monture équatoriale, avec coffre en bois, pour 1 200 F (182,94 €) ;
* lunette "Galaxie 1055" : 80 mm de diamètre (focale non indiquée), sur monture azimutale, avec coffret en carton, pour 720 F (109,76 €) ;
* lunette "Rivalux Huet" : 55 mm de diamètre (focale non indiquée), type de monture non indiqué, avec coffret en carton, pour 639 F (97,41 €) ;
* lunette "Belvelux Huet" : 65 mm de diamètre (focale non indiquée), type de monture non indiqué, avec coffret en carton, pour 1 449 F (220,90 €).

Ensuite, à la page "V" une "réclame" pour "Jean CERF & Cie" 20 quai de la Mégisserie (Paris 1er), téléphone : GUT(ember) 54-42, qui indique (outre les modèles déjà mentionnés) trois lunettes de marque "Jupiter" (autre nom de la marque japonaise "Perl") :
* lunette "Jupiter 50 / 600", sur monture azimutale, avec un "trépied de table", livrée dans un coffret en caton, pour 250 F (38,11 €) ;
* lunette "Jupiter 60 / 800", sur monture azimutale, pied ou trépied non indiqué (sans doute un trépied vu le prix), livrée dans un coffre en bois, pour 795 F (121,20 €) ;
* lunette "Jupiter 79 / 940", sur monture équatoriale, pied ou trépied non indiqué (certainement un trépied vu le prix), livrée dans un coffre en bois, pour 1 350 F (205,81 €).

Les prix indiqués sont en "francs courants" (avec leur conversion en euros : un euro = 6,55957 francs), c'est-à-dire sans tenir compte de l'inflation…

Sartorius, quand tu sauras exactement quelle est la marque de cette lunette, fais-le moi savoir, car en consultant d'autres pages en "chiffres romains" de "l'Astronomie", je pourrais peut-être t'en dire davantage…

Roger le Cantalien.

PS pour JiBé : je n'ai pas encore trouvé de "réclame" pour la marque "Unitron". Sais-tu plus précisément en quelle année elle était commercialisée ?…

[Ce message a été modifié par roger15 (Édité le 27-12-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Doublon, désolé...

[Ce message a été modifié par roger15 (Édité le 27-12-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

La Galaxie A60 a été ma première lunette achetée en 1972 d'occasion. Elle m'a fait découvrir les anneaux de Saturne à travers la fenêtre de ma chambre d'étudiant sous les toits de Paris et de là, ma passion pour l'astronomie est née. A l'époque, je rèvais devant les lunettes Unitron qui représentaient le top.

J'ai retourvé une pub de chez Devaux et Chevet dans le numéro de l'astronomie de janvier 1973 dont les modèles et les prix à l'époque étaient les suivants :

Unitron 114 - 1320 FF - Lunette 60x900
Ubitron 131 - 4000 FF - Lunette 75x1200
Unitron 132 - 6900 FF - Lunette 100x1500

Sachant que j'ai commencé à travailler en 1974 avec un salaire de 500 FF.

Dans le même numéro , il y a une photo de l'Unitron 131 munie d'un hélioscope sur monture équatoriale.

En ce qui concerne Cerf, il y a aussi une pub qui est la suivante :

Sté JEAN CERF ET CIE - Membre de la SAF
20, Quai de la Mégisserie - Paris

Une lunette collector sans aucun doute.

Jean-Luc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean-Luc,

Ainsi tu as toi aussi commencé avec une "Galaxie A60". T'a-t-elle donné la même insatisfaction qu'à moi ?… (voir : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=522081#post522081
) et l'as-tu toujours conservée ?…

Merci pour tes informations complémentaires. J'ai retrouvé au numéro de "l'Astronomie" de mars 1972 (page "VII") l'indication des deux lunettes "Unitron" dont tu parles (en revanche la "Unitron 114" n'y figure pas…), apparemment les prix augmentaient très vite car les deux modèles que tu as indiqués étaient alors proposés aux prix de :

* pour la lunette avec monture équatoriale "Unitron 131" (75 / 1 200) : 3 870 francs (soit 589,98 €) ;

* pour la lunette avec monture équatoriale "Unitron 132" (100 / 1 500) : 6 400 francs (soit 975,67 €).

A l'époque, en 1972, je gagnais 650 francs par mois (99,09 €) comme Agent d'Exploitation (grade de la catégorie "C" de la fonction publique, concours du niveau du BEPC) des PTT au centre de tri de la gare Monrparnasse à Paris. Il m'aurait donc fallu dix mois de traitement pour m'offrir le dernier modèle !!!…

Roger le Cantalien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous
Merci pour toutes ces infos.Je vois que vous êtes nombreux à être passionnés de vieilles LULU.Roger,je vous retrouve sur le forum et pour répondre à votre question je pense qu'il a dû l'acheter au début des années 70....sans que se soit vraiment une certitude.J'ai trois oculaires Clavés 8,10 et 25 mm au coulant de 27 mm des années 70 et j'espère que je pourrai les utiliser avec cette lunette.J'ai aussi une série d'oculaires orthoscopiques Linchtenknecker 4,6,10,12,16 et 20 mm au coulant de 31 mm (pas 31,75) que j'aimerais pouvoir aussi utiliser avec cette lunette.

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour les amis,
Roger15
a) j'allais “renvoyer” les forumistes intéressés aux n° de C et E et de l'Astronomie des années 70/80 pour y lire les pubs de l'époque. Les Ets Cerf se tenaient dans un super beau magasin face aux bouquinistes entre les vendeurs de crocodiles d'Ouganda et les perroquets du Cap Vert. Intérieur en bois ciré, mezzanine où étaient perchés les Perl, Unitron et autres Admiral. Pour les dates d'Unitron, il suffit de téléphoner chez Médas et de demander à Patrick Lamure (Pelletier a raccroché les gants il y a quelques mois). Médas importait Unitron et je me souviens de la photo de la 160 libellée “Unité d'observatoire” au prix aussi ésotérique qu'elle était belle. Catalogue Médas 82/83
b) Devaux-Chevet sont les deux personnes qui ont crée le nom commercial “La maison de l'astronomie”. Quand j'y bossais, en 82 ou 83 M. Chevet, en retraite, venait encore de temps en temps. Il a vendu l'affaire à son gendre D. Pasquelin qui était donc mon patron. L'affaire appartient maintenant à Y. Delaye, ex-bras droit de D. Pasquelin (en retraite à son tour, on y passe tous !!!!).
Astropixel
Je me souviens que la 160 était livrée avec un assortiment extraordinaire d'accessoires, même une chambre photo en parallèle !!!!!!!!
Pour vous dire à quel point Unitron était une marque prestigieuse : j'ai travaillé là-bas un an et je n'ai jamais vu de matériel de cette marque ailleurs que sur du papier glacé !!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,
Ce n'est pas Patrick Lamure mais Michel. Patrick c'est Pelletier !!!!!!!
Et vive le collector !!!!
Ad astra per aspera JiBé

Share this post


Link to post
Share on other sites

On trouve de belles choses en unitron et goto sur le forum classic telescope de cloudy nights.
Un beau petit exemple sur ce post(voir les photos en bas de page) et pour ceux qui parlent anglais et ont un peu de temps, l'histoire de cette lunette vaut le coup d'être lue depuis le début.
http://www.cloudynights.com/ubbthreads/showflat.php/Cat/ 0/Number/1841921/page/0/view/collapsed/sb/7/o/all/fpart/7/vc/1

Edit : Et si quelqu'u a un entrainement par poids et régulateur à boules à vendre, j'achète

[Ce message a été modifié par den b (Édité le 27-12-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Roger,

En 1974, j'ai commencé à travailler chez Wallon dans le transport à Boulogne Billancourt. Bonne époque, super souvenirs.

Je ne sais pas si ma Galaxie A60 était de bonne qualité à l'époque car je n'avais pas vraiment de comparaison et je n'ai pas gardé cette lunette mais elle m'a fait découvrir le ciel et, de toutes façon, utilisée depuis la fenêtre d'une chambre de bonne, un modèle de meilleure qualité n'aurait pas été plus efficace. C'est pourquoi je suis un peu surpris de nos jours lorsque l'on se plaint du matériel ou des conditions d'observation parceque quelles que soient ces conditions ou le matériel utilisé, j'ai toujours réussi à me faire plaisir. Quant on voit le matos d'aujourd'hui, comment ne pas trouver "chaussure à son pied".

Je suis rapidement passé au 115/900 lorsque j'ai pû m'écarter de Paris. Celui-là, c'est aussi une relique et je l'ai toujours. Une autre marque m'interressait aussi beaucoup alors, les Perl Royal. En ce qui concerne Devaux et Chevet, c'était pratiquement le seul commerce de matériel astro avec cerf à Paris et même en province, j'y ai passé des heures et j'ai toujours trouvé un accueil agréable et de bons conseils. Je trouve que tout ça a un peu changé surement à cause de la société de consommation moderne mais ceci est un autre sujet.

D'un point de vue général, les optiques étaient assez bonnes. Pour moi, ce qui a vraiment changé ma vie d'observateur, c'est le passage au 31,75 mm parceque le coulant en 24,5 (dont j'ai encore quelqus oculaires) c'était pas vraiment performant et surtout pas confortable.

JL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,
Et voilà que mon épouse oublie d'ouvrir le coffre pour noter la marque de la lulu.Enfin, elle a dû transporter le trépied en bois très lourd pour le déposer dans la maison de sa mère a l'autre bout du village et son beau frère a transporté le coffre en bois.Le trépied a deux flexibles et c'est un bois de qualité et la caisse fait plus de 1 mètre de long.Voilà quelques infos supplémentaires.

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,
On va finir par y arriver !!!!!!!! Tenez bon. Peut-être qu'à Pâques ???? Les flexibles vont sur la monture. C'est peut-être une azimutale, il faudra ouvrir pour le savoir, c'est aussi mis sur la documentation. Généralement, sur la couverture de cette doc il y a une photo de l'instrument totalement assemblé. Si la caisse fait un mètre, cela peut être une 60/700 azimutale, c'était à l'époque le début classique …
Bonne découverte,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous
Je ne sais pas si l'on va y arriver; mais j'ai une 76/910 de cette époque
et le coffret mesure 91 cm de long.Toutes les lunettes de cette époque ont 2 flexibles ,qu'elles soit azimutales ou équatoriales...sauf Unitron qui ne proposait qu'un flexible en AD, la déclinaison était assurée par barres rigides. Les azimutales Unitron fonctionnaient par boutons.
Donc ce n'est probablement pas une Unitron.
De toute façons la plupart de ces lunettes ont une trés bonne optique et ne sont pas ridicules aujourd'hui.
A+
Joseph

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous
J'ai enfin les infos sans l'avoir encore vue : une Perl Royal 76/1200

Bonnes fêtes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations
C'est une trés bonne lunette : optique excellente , deplus elle est motorisable.Les optiques "Royal" valent celles d'Unitron.
A+
Joseph

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Joseph et merci pour votre réponse
Je vous souhaite un joyeux Nouvel An

cordialement Jean-Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est une bien belle lunette pour les amoureux des anciennes optiques ou les collectionneurs.
Bien qu'elle n'est pas non plus si vieille que cela!
Si tu as de la place dans ton salon et qu'elle est en bon état tu peux l'exposé, elle fera son petit effet.
Sinon si c'est pour faire des observations astronomiques, on va dire qu'elle est un peu longue (grande focale) pour le grand champ (surtout si tu ne peux pas passer au coulant 31mm ou mieux au 50mm).
Pour la lune et les planètes elle sera bonne mais l'ouverture reste petite.
Une 80mm Ed chinoise, qui a fait ses preuves, sera plus polyvalente pour un coût minime (mais peut-être un poil moins bonne en planétaire).
Si la monture est azimutale ce sera un peu la galère pour le pointage des objets hauts placés.
Il y a pas de miracle, le progrès de l'optique (nouveaux verres à faibles indices et de prix corrects, les traitements antireflets, les porte oculaires avec de plus en plus une démultiplication...) relègue ces anciennes lunettes dans les vitrine des collectionneurs et non pas des observateurs réguliers.
Bien sur certains utilisent encore ces anciennes lunettes mais le plus souvent comme étalon, c'est pour en tirer des comparaisons avec des instruments modernes du style: "ma machin chouette de 1972 me donne d'aussi bon résultats (si pas mieux - souvent on écrit si pas mieux, cela fait bien et sème le doute ) en planétaire que la FS 78 du copain".
Mais ce n'est pas L'instrument qu'ils utilisent régulièrement (ou alors c'est la toute grosse lunette ancienne en poste fixe).
Bon amusement
Didier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Une lunette qui a fait réver beaucoup d'amateurs dans le début des années 70.

Elle servait de fer de lance à la société CERF qui se targuait dans ses publicités d'en avoir un exemplaire en expo permanente.

Voici les caractéristiques annoncées par le fabricant MEDAS à Vichy en avril 1971 :

Objectif achromatique "Perl Astro"
Type Fraunhofer, cales à 120°
Ouverture apparente : 79 mm
Ouverture réelle: 76 mm
Barillet porte objectif : inclinaison réglable par 6 vis permettant l'ajustage parfait sur l'axe optique.
Longueur focale : 910 mm
Rpport F/D : 11
Pouvoir concentrique de luminosité : 119x (grossissement utile)
Pouvoir de séparation : 1,6"
Limite de discernement astral : 11,2 (magnitude limite)
Accessoires : Oculaires HM 25 et 6 mm chez Cerf (4,12 et 20 mm à la Maison de l'Astronomie)
Chercheur 6x30
Prisme redresseur terrestre
Ecran de projection pour observation solaire
Filtre solaire vissant (à ne surtout pas utiliser, risque d'éclatement)

Les pubs CERF n'indiquaient pas de tarif pour ce modèle mais la Maison de l'Astronomie l'annonçait à 2780 FF avec motorisation en AD et à 2340 FF en version non motorisé en 1971.

Bien que dépassée aujourd'hui, elle reste une très belle lunette de collection.

Bonne fin d'année
Jean-Luc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now