Sign in to follow this  
Brakbabord

lambda/8 ou lambda/10?

Recommended Posts

quote:
Ce qui fait le plus débat ici est le niveau de confiance que l'on peut accorder aux bulletins de contrôle divers et variés produits par un tel ou un tel : comme je l'ai dit dans mon message précédent, je n'ai pas d'éléments objectifs donc pas d'opinion.

Et oui, la confusion est de mise. Il existent pourtant des tests pointus qui convergent bien. Pour les autres tout est question de référentiel. Tu parles toi même de L/4, L/6, L/8, L/10, L/16, L/20 comme critère de bonne qualité. Ça nous fait juste une dispersion d'un facteur 5 selon les critères.
En tout cas si tu as possibilité de tester du Orion c'est une bonne chose. Il a toutes les chances que ce soit assez bon, mais je pense toujours qu'il y a un facteur 2 qui traine quelque part, si comme il est dit plus haut le test se fait sur 153x153 points, il est donc logiquement sévère. Même avec un facteur 2, c'est suffisant pour avoir un très bon niveau optique. Les L/50 ou L/80 RMS deviendraient des L/25 à L/40 ce qui est déjà exceptionnel et permet d'avoir un Strehl très nettement supérieur à 0,9.
A voir donc, le résultat d'un test fait avec une méthode bien connue des uns ou des autres sera plus parlant. Le Roddier serait pas mal par exemple. Si c'est vraiment du L/50 à L/80 c'est je pense difficile à détecter par cette méthode si j'en crois ma propre expérience. Par contre à mon avis il marche bien pour évaluer à moins de L/40. Donc si par exemple ça sort du L/25RMS le résultat doit normalement donner le bon ordre de grandeur.

JLuc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Didier,

je crois qu'on ne parle pas de la même chose.
Tu avais l'air de dire qu'en obs planétaire, le niveau de qualité recquis est inférieur à certaines autres applications amateurs. C'est cela que je réfute, car par EXPERIENCE, les planètes demandent la meilleure optique possible, en tout cas dans ce qu'on peut trouver chez les opticiens artisans.
Après, qu'il y ait une qualité limite au-delà de laquelle on ne fait plus la différence, on le comprend intuitivement.
Là encore, on butte sur la définition : "qu'est-ce qu'une optique à L/8".
Au vu de ce qui se dit sur ce post, cette définition reste purement théorique car en pratique, on obtient des résultats différents sur un même miroir en passant d'un appareil de mesures à un autre, même si les deux appareils sont parmi les plus performants.
Ce que je veux dire, c'est que si un fabricant propose des miroirs à L/10 et d'autres à L/8, il y a toutes les chances que celui à L/10 soit meilleur, même si ce n'est pas un "vrai" L/10 correspondant à une définition théorique. Donc autant prendre celui affiché à L/10.

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je viens de faire une petite expérience qui vous aidera sans doute à mieux appréhender les problématiques liées à l'échantillonnage puisque beaucoup s'interrogent.
J'ai pris un instrument pas trop sévère pour ce que je veux montrer, un instrument astigmate aurait donné une dispersion des résultats bien plus forte. Là on a surtout des défauts de révolution, c'est un cas disons favorable au test de Foucault pour qu'il soit efficace.

1er test, on prend 4 paires de points sur un axe comme pour faire un PV Foucault. On trouve L/70RMS, et L/21 PTV, conclusion c'est un très bon instrument (on a bien un facteur de l'ordre de 3 à 3,5 entre PTV et RMS)

2eme test, quelqu'un d'autre refait un PV Foucault, mais il se trouve qu'il prend un autre axe. Il trouve L/30 RMS et L/10 PTV. Conclusion, cet instrument est moyen, voir très moyen on est bien en dessous du L/16PTV. Le facteur entre PTV et RMS est de 3.

3eme test, on mesure deux axes comme on pourrait le faire au Hartmann par exemple. On trouve L/26 RMS et L/8 PTV. C'est un assez bon résultat pour ce type de test. On a un facteur 3,25 entre PTV et RMS. On voit que le RMS en procédant ainsi ne riflette pas encore la réalité (mais on commence à s'approcher), le PTV non plus n'est pas représentatif, mais ça c'est logique.

4eme test, on utilise un Shack Hartmann, on trouve L/18 RMS, et L/3,4 PTV. On voit que le facteur entre PTV et RMS est passé à 5.
Conclusion, c'est un instrument de bonne qualité qui n'atteint pas pour autant un niveau d'excellence.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'au Foucault on voit bien que sur le PV le résultat peut varier assez fortement et peut être assez facilement manipulé. Encore une fois c'est un cas de figure loin d'être critique, le plus gros défaut de l'instrument est une aberration de sphéricité de 3eme ordre, il y a assez peu astigmatisme. Et pourtant dans un cas on a un résultat flatteur et dans l'autre un peu limite selon les critères de ce test.

Avec deux axes je constate que le résultat est assez stable sur cet instrument quelques soit l'axe choisi, c'est déjà plus fiable, mais là encore sur un instrument plus "cabossé", deux axes n'aurait pas permit de tout détecter loin de là. Pour du trefoil par exemple, il en faudrait au moins 6, et qu'ils soient bien positionnés par rapport au défaut.

Enfin, on voit au final que le PTV dans cette expérience est passé de L/21, à L/3,4 entre une mesure type Foucault et le SH. Ça donne une idée des écarts qui peuvent se creuser, et ça explique pourquoi les miroirs de JML par exemple passent de L/16 (et plus) à L/4 environ avec un test pointu.
La méthode de test pointu en fait ne laisse pas trop de place au hasard quant au PV qui est présenté.

J-Luc

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
2- d'autre part, certains semblaient dire que L/8, sur 10 ou sur 16 on ne verra pas la différence. Ok dans l'absolu, mais tous les défauts (y compris mécaniques) s'ajoutant, il me parait de bon sens de chercher à avoir le meilleur à chaque étape et donc à l'étape optique. On raisonne toujours comme si le plus gros défaut constituait le défaut final de l'instrument, alors que le défaut final me semble être la somme de tous les défauts locaux. Un miroir à L/16 devrait donc être moins sensible à la turbu qu'un à L/8.
Merci de me dire si je déconne complètement ou pas. »
---------------------------------------------------------
réponse:

eh bien je me fais totu à fait la même reflexion...

"lambda /10 ou sur 16 tu verras pas la difference a l'oeil?"

dit on fréquement

Hé Hé Hé Hé!

ne serait ce pas un effet comme..."pierre a dit a paul qui l'a répété à jean" puisque qq de tres autorisé l'a dit au début sans préciser le reste etc

eh bien prudence avant d'énoncer de tels avis péremptoires:si vous allez regarder sur "test optiques" d'astrosurf.

vous y verrez un cas d'école:

un miroir a lambda /15 ou 16 présente un profil en dent de scie:
= pour que la diffraction de cette surface soit négligeable il faudrait que la precision
sur onde monte a "lambda / 24 dit l'auteur...

donc il vaut mieux avoir le meilleur lambda au départ, vu que quand on achete,un mioir on est pas sur du profil,ni du micro mamelonnage.

(ceci dit les forts en optiques m'arrangeraient s'ils pouvaient répondre a mon post précédent sur "précision et aluminure" ;-)

je suis preneur d'infos

cordialement
JC

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Je suis assez surpris par cette valeur. J’ai eu la chance de voir plusieurs bulletins faits par Amos concernant Lightholder, et les valeurs allaient en gros de 0.60 à 0.90. Ça m’étonnerait qu’on puisse arriver à 0.99 chez Amos, que ce soit Lightholder ou un autre. »

Wargentin :
J’ai 2 tests Amos, sur des optiques skyvision, à 0.96 et à 0.97 de Strehl, donc aller au dela de 0.9 existe, et Thierry Ruiz, m’avais expliqué que depuis, Ligtholder avait encore fait des progrès et ils avaient même eu, sur les derniers miroirs reçu (ca remonte à un peu avant les rencontres de Mandelieu) des Strehl de 0.98 et 0.99. En gros d’après ce que j’avais compris, c’était un challenge de la part de Ligtholder, d’aller au max de ce qu’il pouvait faire sur au moins 1 miroir, pour voir ce que l’interfero d’Amos sortirait dessus, mais cela montre aussi, que ca n’est pas le moyen de contrôle qui est en cause en cas de blême.
Bien sur, même si cela existe, ca ne peut pas représenter la norme puisque la limite basse est un Strehl de 0.85 sur l’interfero d’Amos et que sortir du 0.99 Amos pour Ligtholder a représenté un gros travail qui ne peut être reproduit à chaque fois au regard du prix de vente de ses miroirs. Thierry m’avais également expliqué qu’ils n’avaient quasiment plus de refus sur les derniers miroirs de Ligtholder, comme il n’ont quasiment jamais eu a refuser un miroir JML. Les 2 testant leurs miroirs au Foucault, si il y a eu problème, je ne pense pas qu’il vienne de là.
Je n’ai moi même pas toujours bien croisé certains Ligtholder, notamment les plus vieux, mais que ca soit sur les états de surface, ou la forme, il n’a pas arrêté de faire des progrès constants, qui est avant tout lié à une expérience de plus en plus aboutie.
Pour le cas à 0.60, effectivement, là il y a un blême, n’étant pas au courant de ce cas, difficile de l’étendre sur ce qui aurait pu se produire, mais je pense qu’il doit s’agir d’une exception. J’avais été contacté par Thierry pour croiser un miroir Ligtolder de 320 sur lequel ils avaient un doute, je l’ai alors contrôlé au Foucault sur 2 diamètres, le plus mauvais donnait L/5.3 P.V. et L/16.7 RMS, ce qui donnait un Strehl à 0.87, et quelques temps plus tard, il ont fait contrôler ce même miroir chez Amos, qui donnait à la fois le même profil, un P.V. de L/2.10 un RMS à L/15.7 et un Strehl de 0.85, (calculé dans les 2 cas pour une longueur d’onde à 560 nm, 0.886 valeur Amos à 633 nm) donc proche de la limite basse de ce qu’acceptait Skyvision, mais on peux constater qu’entre 2 moyens de contrôle si différents qu’un Foucault et l’interfero d’Amos, outre le P.V. le RMS ainsi que le Strehl se croisent bien.

Ensuite ce qu’il faut comprendre c’est que Skyvision ne cherche pas à communiquer sur des Strehl trop élevés, sinon ca peut vite devenir ingérable, vis à vis de la clientèle, certains voulant absolument le miroir qui a le meilleur Strehl possible, je comprend donc tout à fait cette fourchette donné entre 0.85 et 0.9, mais ils apportent déjà une excellente garantie d’avoir au minimum, un bon miroir, avec un Strehl tout à fait acceptable et surtout un excellent état de surface, ce qui est un vrai plus sur le ciel.

« Sinon, pour les tests interféro fait par les autres (OO, Rohr, etc), j’ai l’impression que les franges sont lissées par le logiciel. Par exemple sur cette page : http://www.astro-foren.de/showthread.php?p=37338
Vers le milieu de la page de test, on voit des franges vertes assez irrégulières, avec tous les petits points de mesure. Sur la fenêtre suivante, miracle : les franges vertes sont toutes lisses ! Si OO mesure le strehl sur des franges lissées, je suppose que le résultat doit bien s’améliorer . Qu’en pensez-vous ? »

En grosse partie la rugosité des franges sont du à son montage, pour voir si l’optique a effectivement des soucis de régularité, Rohr montre toujours une image de Foucault en autocollimation, ainsi qu’une image au contraste de phase.
Ensuite il reconstruit un interférogramme synthétique en franges droites à partir des points de mesures, car l’interférogramme réel d’un miroir parabolique au rayon de courbure est entaché d’aberration de sphéricité, c’est donc pas directement exploitable.

« Un tout petit facteur 2 entre deux personnes qui font ça toute leur journée, ...
Alors il est bon ou pas ce miroir ? C'est un bon L/14 ou un mauvais L/7 ? »

Jldauvergne :
Pour resituer dans le contexte, je n’ai pas fait de mesure sur ce miroir, je me suis contenté de faire un Foucault photo sur le ciel et j’avais donné à JD une estimation d’après ce que montrait le Foucault photo, j’avais dit autour de L/6. Puis JML l’as mesuré au Foucault d’atelier à L/7, c’était donc cohérent.
Souvent, j’ai bien croisé des mesures faites au Foucault par des artisans, ca reste tout de même la norme, genre il annoncait L/12, je trouvais L/10, bref on était dans les clous, parfois je ne retombais pas dans ces mesures, ca arrive là aussi régulièrement, et là il faut départager, car apriori, il n’y a pas de raison que l’un ou l’autre des 2 contrôles soit plus dans le vrai, il faut donc procéder à un 3ème voir un 4ème contrôle et si possible avec d’autres moyens de contrôle pour déterminer la qualité réelle de l’optique.

De même j’ai déjà vu des optiques catastrophiques US, pourtant livré avec un bulletin de contrôle interfero, au 1/10 eme de frange et qui se retrouvaient bizarrement à 1, 2 voir 4 lambdas de ce coté ci de l’atlantique…
Donc tout n’est pas forcément si simple…

« En tous cas chez Skyvision on n’accorde pas beaucoup d’importance aux mesures faites au Foucault par les polisseurs. Il doit bien y avoir une raison. »

Wargentin :
Non ca c’est pure spéculation de ta part, sinon Skyvision chercherait des fournisseurs qui ne travailleraient pas avec ce moyen de mesure. Si les retours étaient trop importants parce que ca ne passerait pas les tests d’Amos, ca deviendrait vite ingérable, surtout vu le coût du transports aux US…
Les tests d’Amos fonctionnent avant tout comme une garantie qu’apporte Skyvision, d’une qualité minimum pour le client.

« Tout à fait d'accord JD, sur ce plan ces deux télescopes n'ont rien à voir, et le test d'atelier ne présage en rien ce que l'on verra à la sortie du PO. C'est plutôt deux tests de Roddier qu'il aurait fallut comparer pour tirer une conclusion. »

Jldauvergne : :
Dans les 2 cas, c’est un Foucault photo sur le ciel qui a été réalisé, donc derrière le PO, ce sont des résultats directement comparables, et objectivement le XT12 était meilleur sur les défauts de forme.

« 1er test, on prend 4 paires de points sur un axe comme pour faire un PV Foucault. On trouve L/70RMS, et L/21 PTV, conclusion c'est un très bon instrument (on a bien un facteur de l'ordre de 3 à 3,5 entre PTV et RMS)

2eme test, quelqu'un d'autre refait un PV Foucault, mais il se trouve qu'il prend un autre axe. Il trouve L/30 RMS et L/10 PTV. Conclusion, cet instrument est moyen, voir très moyen on est bien en dessous du L/16PTV. Le facteur entre PTV et RMS est de 3. »

Voilà un nouvel exemple de ce que je te reproche…
Tu pars du principe que le Foucault d’atelier ne se fait que sur un axe, or le B à BA de l’utilisation du Foucault, que tu trouve par exemple dans le Texereau, c’est au minimum de le faire sur 2 axes, et si ces 2 axes sont dissemblables, on en refais 2 autres à 45° pour trouver la partie la moins bonne. Ensuite, c’est le profil le moins bon que l’on donne, ou les 2 profils les plus dissemblables si il y a trop de différence.
Par contre en cas d’astigmatisme d’ensemble, on ne peut raccorder ces 2 axes que par un Foucault possédant une fente et un couteau tournant, dans ce cas on préfère contrôler cet astigmatisme au teste du fil ou avec l’étoile artificielle, d’ailleurs la grosse majorité des artisans travaillant au Foucault montrent également un test dédié à l’astigmatisme, alors, on peut annoncer, que le plus mauvais profil est par exemple à L/5 avec un astigmatisme à par exemple L/2.

Si tu veux, un des gros avantage d’interferos type Amos, c’est qu’il vas te sortir un résultat, tous défauts intégrés, alors que sur un mauvais miroir qui comporte par exemple des défauts d’aberration de sphéricité, même d’ordre élevé, de l’astigmatisme et par exemple du mamelonnage, je te dirais par exemple, ce miroir à L/X d’aberration de sphéricité lors des mesures au Foucault, qu’il y a en plus des défauts zonaux assez étroit et un mamelonnage important qui vas te bouffer le contraste et t’empâter les images, également un fin bord rabattu, lors de l’examen au Foucault sans écran de Couder, il montre de l’astigmatisme à L/X au star test en atelier, alors je te dirais que dans ces conditions il ne serait pas honnête de calculer un Strehl à partir des seules mesures au Foucault et que compte tenu de tous ces défauts, ce miroir est un mauvais miroir, la conclusion sera alors la même qu’au vu des résultats d’AMOS.

Donc tu as depuis le début une posture idéologique, ou tu pars du principe que le Foucault est systématiquement mal utilisé, les opérateurs n’en connaissant pas les limites, et l’interfero systématiquement bien utilisé, or le fameux tests du Skyvision de 320 de C&E montre que tu n’est toi non plus pas à l’abris d’erreurs et d’approximation, car on NE PEUT PAS donner des chiffres sans la moindre réserve dans l’article, sur un front d’onde qui ne présente QUE de l’astigmatisme alors que toi même lors de la discussion, tu avais reconnu l’existence d’un astigmatisme aléatoire, mal maîtrisé, peut être du au barillet, lors des séances de test. Du coup tu t’es peut être gouré d’un facteur 2 dans le P.V. annoncé, comme quoi ca n’arrive pas qu’aux autres, et tu as probablement sous estimé la qualité réelle du miroir, tout comme tu te garde bien de t’étendre sur un non croisement du P.V. entre Zygo et SH…
Quelque soit le test utilisé, le facteur humain reste toujours un facteur à prendre en compte, et seul un croisement de différents tests permettra d’augmenter les certitudes sur un résultat.

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 23-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« J'ai monté début janvier un 300 au pic sur table EQ et là la qualité optique paye (avec le miroir de Fany qui est à plus de 0,9). »

« et sans doute 0,95, mais je ne crois pas avoir déjà eu entre les mains de gros diamètres de ce niveau là) »

Bin justement, je viens de retrouver ce que tu m’avais envoyé sur le miroir de Fany, et on était à 0.95 de Strehl Amos (à 633 nm), donc tu en as au moins un malgré la présence d’astigmatisme que je t’avais alors contesté car le miroir n’avais pas été mis en température assez longtemps après une manipulation à la main, et je n’avais pas vu au fil en atelier, ni sur le ciel au star test, ce que t’avais accepté, donc en l’enlevant, on passait si ma mémoire est bonne, à 0.96 ou 0.97 de Strehl de chez Amos, ce qui n’est pas si mal pour un premier miroir de débutante, un 300 F/4 tout de même, réalisé au Foucault…

Là ou je veux en venir, c’est que je trouve dommage que tu cherche systématiquement à rabaisser les miroirs fait avec ce moyen de mesure…

Share this post


Link to post
Share on other sites
(JD/XT12)
quote:
Le tube en métal est très près du primaire et favorise la buée sur le primaire.

Je suis assez étonné par ce commentaire, je n'ai jamais vu de buée sur le miroir primaire d'un XT12 (celui d'un ami de mon club astro) durant les observations sur le terrain.
Idem pour mon XT10.
De la buée sur le secondaire, oui parfois, mais le primaire jamais (sauf changement de lieu avec écart de température important >>> extérieur vers l'intérieur).
Tu observes dans quelle région?

(moi même)

quote:
je ne vois jamais parler de ce fameux LF/RO mis à part à la SAF ou sur quelques rares sites...

Visiblement ce n'est pas ici que l'on parlera du LF/RO... j'ai du mal à croire que cela n'existe qu'à la SAF.

(DVernet)

quote:
or le B à BA de l’utilisation du Foucault, que tu trouve par exemple dans le Texereau, c’est au minimum de le faire sur 2 axes

Mon modeste L/7 ptv sur l'onde avait été mesuré justement sur deux axes à l'époque et le monsieur qui m'a fait le contrôle avait comme référence Texereau...

[Ce message a été modifié par zirkel 2 (Édité le 23-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Visiblement ce n'est pas ici que l'on parlera du LF/RO »

J’en parle au tout début du fil quand j’explique que le lambda ca n’est pas tout, en fait le LF/RO est plus connu sous le nom d’aberrations transversales réduites liés aux pentes des défauts, c’est le 1er graphique sur un bulletin de contrôle type Texereau et c’est effectivement le plus important à considérer devant le P.V. car il te dit si tous les rayons vont dans la tache de diffraction ou non.

Tu as un lien qui explique ca ici :
http://www.astrosurf.com/tests/atelier/atelier.htm#interp Voir fig2.

Par contre il est intégré dans le RMS et donc dans le calcul du Strehl.

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 23-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok David, voilà une explication claire et merci pour le lien.
Si j'ai bien compris les explications données par ton lien (et à la SAF), mon LF/RO à 0,60 est correct, l'idéal étant à 0,30?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non pour que ca soit bon, il ne faut pas que ca dépasse l'unité, c'est le critère de Couder.
Donc à 0.6, je suppose sur la zone la plus mauvaise de ton miroir, bin tu est largement inférieur à 1, donc c'est bon.
Après tu peux considérer que tu veux te constituer une petite réserve de tolérance par rapport à la turbulence, donc si une très faible turbulence te fais tout de même sortir des courbes quand tu te limite à 1, bin avec moins, tu auras un peu de gras pour absorber une petite partie de cette turbulence, c’est pour ca qu’on dit qu’une très bonne optique est un peu moins sensible à la turbulence, mais ca joue sur une faible latitude.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La discussion est très intéressante (pour moi tout au moins). Je ne vais pas dire pour qui je vote à la fin, histoire de pas faire dans la polémique. Mais j'ai des préférences... et j'aime pas les votations!

Je suis allé relire un paquet de pages passionnantes sur le sujet à cause de cette belle empoignade. C'est bon!

Ca fait partie de ces grande discussions, où même quand il y a du stress et de la vigueur, il y a aussi plein d'expériences et de vécus échangés. C'est pas du flan et c'est une des belles qualités de ce forum. Assez unique ce Forum! Donc MERCI de ces échanges.

Je partage la demande initial du fil (C'est bien beau de cataloguer L/8 ou L/10 mais j'achète quoi, moi?) et le développement qui en est fait (C'est bien beau les résultats de C&E mais j'en fais quoi, moi?). C'est un vrai problème concret et tout le monde n'a pas sous la mains le copain expérimenté (qui explique pourquoi il a cessé de lire C&E depuis 29 ans... OK, j'arrête!), le club où trouver le conseil ou la rencontre astro pour trancher. On peut même dire bien pire: Tout le monde est embrouillé par un nombre certain d'acteur du domaine. Mais il faut aussi avouer qu'il y a des bonnes volontés qui essayent de faire ce qu'elles peuvent sur un sujet pas simple du tout du tout.

Si j'entre dans le débat, c'est parce que je flaire que l'on est coincé sur un point expérimental qui manque et sur une démarche théorique qui manque. Or je souhaite que ça continue donc je vous propose ma réflexion.

L'expériementale, c'est que l'on n'a pas d'histogramme des tailles de défauts. Et qu'il en est fait un usage insuffisant dans les raisonnements. A vous lire j'ai du flou sur ces points et j'en déduit une limitation aux raisonnements. Volontaire ou involontaire je ne sais pas... Mais quelques articles de Texereau donnent de beaux histogrammes des tailles de défauts. C'est fondé sur quoi? Un bout de Foucault + Contraste de phase et j'imagine un gros raisonnement plus que des mesures. Les pros n'ont jamais rien publié ? Sans doute que si! C'est dépendant de l'artisan ou de la machine ? Sans doute que oui! Mais ça manque bigrement. Parce que si le nombre de défaut s'écroule après une certaine taille, ou si au-delà d'une certaine taille de défaut l'effet sur la FTM est faible, alors l'échantillonnage n'a pas besoin d'être poussé plus loin. Et alors peut-être que 100 points interféro ou Hartmann sont assez suffisants et doivent donner des résultats semblables.

Le théorique, c'est que l'effet de l'échantillonnage sur le rms, ça se calcule (certes à condition d'avoir une hypothèse que l'histogramme des défauts). C'est que l'effet de la taille d'un défaut sur une FTM, ça se calcule aussi. Bref il manque un important volet calculatoire ou théorique. Non pas que je rejette la pratique et les mesures. C'est comme je le dis plus haut que je ne pense pas que l'on puisse pousser plus avant sans calculs. Ne serait-ce que pour bien fixer des tas de trucs qui me semblent éludés, pris dans un sens à droite et dans un autre à gauche...

Mais bon, je n'ai pas les mesures dont je pense qu'elles manquent et je n'ai pas fait les calculs... Ca reste donc un avis modeste laissé à votre appréciation.

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
« En tous cas chez Skyvision on n’accorde pas beaucoup d’importance aux mesures faites au Foucault par les polisseurs. Il doit bien y avoir une raison. »

Wargentin :
Non ca c’est pure spéculation de ta part, sinon Skyvision chercherait des fournisseurs qui ne travailleraient pas avec ce moyen de mesure.


Non, ce n’est pas spéculation de ma part, c’est ce que m’a dit T. Ruiz, mais peu importe. Skyvision se fournit chez des artisans qui travaillent au test foucault pour des raisons de prix. S’il fallait demander à Amos par exemple de fabriquer les miroirs, ce serait totalement inaccessible. C’est déjà bien qu’Amos puisse les controler.


quote:
J’ai 2 tests Amos, sur des optiques skyvision, à 0.96 et à 0.97 de Strehl, donc aller au dela de 0.9 existe, et Thierry Ruiz, m’avais expliqué que depuis, Ligtholder avait encore fait des progrès et ils avaient même eu, sur les derniers miroirs reçu (ca remonte à un peu avant les rencontres de Mandelieu) des Strehl de 0.98 et 0.99. En gros d’après ce que j’avais compris, c’était un challenge de la part de Ligtholder, d’aller au max de ce qu’il pouvait faire sur au moins 1 miroir, pour voir ce que l’interfero d’Amos sortirait dessus, mais cela montre aussi, que ca n’est pas le moyen de contrôle qui est en cause en cas de blême.

Là je comprends mieux. Par contre cela signifie que 0.99 ne doit pas être considéré comme une valeur « normale » pour un miroir d’artisan. (Pas plus que 0.60 d’ailleurs, qui est forcément un accident.) En clair, le commun des mortel n’a pas de miroir à 0.99 de strehl.

quote:
En grosse partie la rugosité des franges sont du à son montage, pour voir si l’optique a effectivement des soucis de régularité, Rohr montre toujours une image de Foucault en autocollimation, ainsi qu’une image au contraste de phase.
Ensuite il reconstruit un interférogramme synthétique en franges droites à partir des points de mesures, car l’interférogramme réel d’un miroir parabolique au rayon de courbure est entaché d’aberration de sphéricité, c’est donc pas directement exploitable.

J’ai rien compris
En fait, pour illustrer ce que je voulais dire, j’ai juxtaposé les deux images à la même échelle : à gauche c’est avant toute manipulation. A droite c’est dans le logiciel.

Pour moi ça saute à la figure que la deuxième est bien « mieux » que la première. En particulier toutes les franges du haut ont une brisure, tandis qu’à droite la brisure a complètement disparu. On ne voit plus qu’une douce courbure des franges. En fait il n’y aucun rapport entre les deux images. Tu trouves ça normal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Parce que si le nombre de défaut s'écroule après une certaine taille, ou si au-delà d'une certaine taille de défaut l'effet sur la FTM est faible, alors l'échantillonnage n'a pas besoin d'être poussé plus loin. Et alors peut-être que 100 points interféro ou Hartmann sont assez suffisants et doivent donner des résultats semblables. »

Ben au contraire le nombre de défauts en dessous d’une certaine taille, augmentent en nombre, mais on est plus sur les défauts de formes qui vont effectivement jouer sur la FTM, mais sur les défauts de rugosité qui vont jouer sur le contraste, hors tache de diffraction, donc hors de la FTM.

Regarde dans ces 2 fils dont l’un avait été houleux, ou l’on a beaucoup parlé de mamelonnage et de micromamelonnage, avec des images réelles et des simulation, si cela répond à tes questions ?
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/018573.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/014697.html

Je me suis également amusé à faire une petite compilation des différents débats sur les thèmes contrôles optiques, foucault etc…
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/012248.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/012473.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/014689.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/017029.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/017124.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/018951.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/021654.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/021752.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/023613.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/024620.html

C’est dire que ces discussions ne datent pas d’aujourd’hui
Et j’ai certainement du en oublier


« Non, ce n’est pas spéculation de ma part, c’est ce que m’a dit T. Ruiz, mais peu importe. Skyvision se fournit chez des artisans qui travaillent au test foucault pour des raisons de prix. S’il fallait demander à Amos par exemple de fabriquer les miroirs, ce serait totalement inaccessible. C’est déjà bien qu’Amos puisse les controler. »

Wargentin :
franchement j’en doute, d’autres artisans travaillent avec des interferos, avec des prix équivalents, plusieurs fournisseurs aux US comme Torus, Orion UK, Lomo…
Donc le choix existe, je dirais même que les artisans qui bossent encore avec des contrôles au Foucault se font rares, cédant peu à peu à la mode de l’interfero pour vendre. Mais par exemple aux US, un artisan aussi réputé que Zambutto continue de bosser au Foucault.
Donc si Skyvision continue de travailler avec Lightolder, c’est vraiment par choix.

« Là je comprends mieux. Par contre cela signifie que 0.99 ne doit pas être considéré comme une valeur « normale » pour un miroir d’artisan. (Pas plus que 0.60 d’ailleurs, qui est forcément un accident.) En clair, le commun des mortel n’a pas de miroir à 0.99 de strehl. »

Oui, bien sur, ou alors pour que ca soit la norme le prix ne serait plus du tout le même ! C’est juste un exemple qui montre que le choix de la méthode de contrôle, importe finalement assez peu et est finalement pas si limitante que ca, en tout cas, pas pour des besoins tant en diamètre qu’en qualité pour l’amateur, c’est avant tout le savoir faire qui compte.

« Pour moi ça saute à la figure que la deuxième est bien « mieux » que la première. En particulier toutes les franges du haut ont une brisure, tandis qu’à droite la brisure a complètement disparu. On ne voit plus qu’une douce courbure des franges. En fait il n’y aucun rapport entre les deux images. Tu trouves ça normal ? »

Pour le cas de la brisure, effectivement elle aurait du apparaître sur interférogramme synthétique, vu que les points de mesures la suivent sur cette image :

Donc là ca serait une question à poser à Rohr lui même.

Moi je parlais plutôt d’un cas comme celui là :
http://www.astro-foren.de/showthread.php?t=10056

Ou tu vois que l’interférogramme synthétique sert à retrancher l’aberration d’un miroir parabolique au rayon de courbure.
Ca par contre ca me choque pas, mais ca trouve vite ses limites en cas de déformation trop importante.

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 24-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zirkel, en Provence, à l'automne, la baisse de température par beau temps favorise la buée sur le primaire. Jamais vu ça dans une autre région et jamais vu ça sur le Skyvision. Le bois évite probablement ce genre de chose alors qu'un tube en alu très près du miroir (XT12) doit le favoriser. Mais ce n'est que mon interprétation.

A propos de Skyvision, je crois qu'ils se fournissent désormais en France pour leurs miroirs. Reflexe citoyen + remontée du dollars y sont sans doute pour quelque chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Là ou je veux en venir, c’est que je trouve dommage que tu cherche systématiquement à rabaisser les miroirs fait avec ce moyen de mesure…


Voilà pourquoi je ne te réponds plus point par point, tu es près à racompter n'importe quoi pour discréditer les autres et déffendre ton bout de gras, on est à la limite de la diffamation.
Par ailleurs tu es bien la dernière des personnes à laquelle j'aurais des comptes à rendre sur ce que je fais dans le cadre de mon travail. Tu remets sur la table pour la Nème fois des accusations et des sous entendus dont on s'est déjà expliqué en long en large et en travers, c'est une discussion d'une stérilité abyssale. Ca fait 2 fois là que tu reparles du Skyvision, encore uns fois si ce test avait lieu d'être contesté, c'est le fabriquant lui même qui l'aurait fait en premier lieu. Tu me reproches de ne pas avoir évalué directement la qualité du miroir seul, c'est jsute crétin, je n'ai jamais fait ça pour un autre instrument, je n'aurais pas eu de raison de le faire pour celui-ci. Dans le même temps, plus haut tu dis que c'est bien d'évaluer les instruments en situation sur le ciel, tu n'es pas à une contradiction près. Cet instrument a été évalué comme les autres, tube assemblé, et la mesure puliée est représentative des performances au foyer du télescope obtenues sur le ciel.


quote:
Tu pars du principe que le Foucault d’atelier ne se fait que sur un axe, or le B à BA de l’utilisation du Foucault, que tu trouve par exemple dans le Texereau, c’est au minimum de le faire sur 2 axes, et si ces 2 axes sont dissemblables, on en refais 2 autres à 45° pour trouver la partie la moins bonne. Ensuite, c’est le profil le moins bon que l’on donne, ou les 2 profils les plus dissemblables si il y a trop de différence.


Je ne pars pas de se principe là non. Mais je pourrais développer d'avantage à l'ocasion si ça t'intéresse, sur un même axe selon la position de mes points le résultat diverge assez rapidement. Là c'est juste du bon sens et de la statistique, 2 tests fais par deux opérateurs différents ont peu de chance de donner le même résultat en se contentant par exemple de 4 paires de trous.
Par ailleurs là tu décris ta façon à toi de procéder mais tu sais aussi bien que moi qu'il n'existe pas de standard dans ce protocole de test.
Est ce qu'en disant ça je dénigre le Foucault ? Certainement pas, en t'en déplaise, mais il faut savoir à quoi s'en tenir pour éviter de commettre de grosses erreurs en l'utilisant.

quote:
mais on peux constater qu’entre 2 moyens de contrôle si différents qu’un Foucault et l’interfero d’Amos, outre le P.V. le RMS ainsi que le Strehl se croisent bien.

Oui c'est sûr que sur la base d'un unique exemple comme celui-ci on peut tirer beaucoup de conclusions, ...
Ce n'est pas la première fois que je te vois écrire que l'on trouve des résultats qui convergent sur les RMS entre Foucault et Zygo. Cette affirmation aurait de quoi faire bondir plus d'un opticien. Regarde mes exemples plus haut, même en prenant deux axes de mesure simultanément, ça ne converge pas avec la mesure finale. Et encore j'ai pris un cas de figure plutôt favorable. Tout aussi bien en plaçant les points autrement j'aurais pu avoir un résultat qui converge plus, ... ou beaucoup moins. Après tu es sans doute l'un des plus agueris au test de Foucault, et les tiens sont certainement plus fiables que la moyenne, ça je veux bien le croire et je te le souhaite puisque c'est ton taf, mais la pratique que tu en as n'est absolument pas représentative de la pratique générale. Un autre testeur sur le même miroir n'aurait pas sorti du L/16RMS, les chiffres Foucault sont tellement optimistes habituellement que le L/16 en question pourrait laisser croir qu'il s'agit d'un mauvais miroir, alors que le zygo montre qu'il est acceptable. On le constate très bien d'ailleurs lorsque les miroirs d'artisan passent à l'interfero, il y a un gouffre entre leurs mesures et celle du Zygo, et le RMS ne converge pas plus que le PTV, ...

JLuc

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 24-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Voilà pourquoi je ne te réponds plus point par point, tu es près à racompter n'importe quoi pour discréditer les autres et déffendre ton bout de gras, on est à la limite de la diffamation. »

A chaque fois j’argumente en reprenant tes propos, suffit de relire le débat pour voir à quelle point ta remarque est absurde, mais bon fais moi un procès si ca t’amuse
Mais si il y en a un qui est limite diffamant c’est plutôt toi vis a vis de OO, puisque depuis le début de ce fil tu émet des doutes et des suspicions sur leurs résultats, sans même avoir commencé la moindre investigation sur leur matériel, ce qui pour un journaliste, est assez moyen…

« Tu me reproches de ne pas avoir évalué directement la qualité du miroir seul, c'est jsute crétin, je n'ai jamais fait ça pour un autre instrument, je n'aurais pas eu de raison de le faire pour celui-ci. Dans le même temps, plus haut tu dis que c'est bien d'évaluer les instruments en situation sur le ciel, tu n'es pas à une contradiction près. »

Relis ce que j’ai écris, la contradiction est dans tes propos !
Trouve moi un SEUL passage ou j’aurais dit que je voulais que tu contrôle le miroir seul ?
J’attend le copié collé, et on verras alors qui raconte n’importe quoi ici…

Je recopie donc exactement ce que je te reproche, du précédent post, comme tu sais visiblement pas lire…

« or le fameux tests du Skyvision de 320 de C&E montre que tu n’est toi non plus pas à l’abris d’erreurs et d’approximation, car on NE PEUT PAS donner des chiffres sans la moindre réserve dans l’article, sur un front d’onde qui ne présente QUE de l’astigmatisme alors que toi même lors de la discussion, tu avais reconnu l’existence d’un astigmatisme aléatoire, mal maîtrisé, peut être du au barillet, lors des séances de test. »

En principe c’est en bon français compréhensible par quelqu’un de normalement constitué…

« Oui c'est sûr que sur la base d'un unique exemple comme celui-ci on peut tirer beaucoup de conclusions, ... »

Même si c’est le seul qui trouve grâce à tes yeux, l’interfero d’Amos n’est pas le seul dans la vie
Des croisements de ce type, j’en ai quelques autres…
Mais bon je veux bien jouer le jeu, file moi une palette de miroir que je contrôlerais et que tu fileras ensuite à Amos

« Par ailleurs là tu décris ta façon à toi de procéder mais tu sais aussi bien que moi qu'il n'existe pas de standard dans ce protocole de test.
Est ce qu'en disant ça je dénigre le Foucault ? Certainement pas, en t'en déplaise, mais il faut savoir à quoi s'en tenir pour éviter de commettre de grosses erreurs en l'utilisant. »

Tu as tout de même un certain nombre de bases dans les bouquins. Tu devrais lire le Texereau qui reste la bible pour les amateurs, par exemple, et tu verras que c’est tout de même pas mal cadré

« Un autre testeur sur le même miroir n'aurait pas sorti du L/16RMS, les chiffres Foucault sont tellement optimistes habituellement que le L/16 en question pourrait laisser croir qu'il s'agit d'un mauvais miroir, alors que le zygo montre qu'il est acceptable. »

Non pas d’accord, à partir du moment ou régulièrement je croise d’autres test Foucault et que ca colle, il n’y a pas de raison qu’un autre opérateur n’aurait pas trouvé non plus la même chose, c’est pure spéculation de ta part, et je ne vois pas bien pourquoi un autre opérateur aurait trouvé ce miroir mauvais puisque tous les points rentraient dans la tolérance des aberrations transversales réduites, ce miroir respectait donc le critère de Couder.

« On le constate très bien d'ailleurs lorsque les miroirs d'artisan passent à l'interfero, il y a un gouffre entre leurs mesures et celle du Zygo, et le RMS ne converge pas plus que le PTV, ... »

Attention à la dérive que j’ai déjà indiqué dans la discussion des mesures de certains moyens de contrôles sur un miroir bon, la vraie question reste : est ce que un miroir donné comme bon au Foucault est donné comme bon au Zygo ? oui ou non ? est ce que un miroir donné comme mauvais au Foucault est également donné mauvais au Zygo, oui ou non ?

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 24-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Relis ce que j’ai écris, la contradiction est dans tes propos !
Trouve moi un SEUL passage ou j’aurais dit que je voulais que tu contrôle le miroir seul ?
J’attend le copié collé, et on verras alors qui raconte n’importe quoi ici…

Ha oui ????
Je dois être très mal comprenant alors, explique moi, tu veux dire quoi quand tu dis : "Du coup tu t’es peut être gouré d’un facteur 2 dans le P.V. annoncé, comme quoi ca n’arrive pas qu’aux autres, et tu as probablement sous estimé la qualité réelle du miroir"
Un facteur 2 par rapport à quoi ? Evaluer la qualité réelle du miroir c'est quoi si ce n'est évaluer le miroir seul ?? Explique moi ? Le truc que tu n'as décidément pas envie de comprendre -mais là il n'y a plus rien à faire tellement cette discussion a viré au marronier vernesque depuis longtemps- c'est que les tests de C&E sont des tests de télescope, pas des miroirs seuls. Aussi bien tu pourrais me repprocher de sous évaluer la qualité de la lame de fermeture d'un SC d'un facteur 2, idem pour son miroir secondaire, et son primaire, .... ça n'aurait pas plus de sens, c'est ridicule.
Quand il y a un problème optomécanique sur un instrument testé, on cherche quelle est en la cause. Là en l'occurence, à 0,92 de strehl, on ne peut pas dire qu'il y ait un problème, c'est tout à fait conforme aux garanties constructeur. 0,92 de strehl, il n'y a bien que pour toi que ça pose un soucis vraiment. J'en connais plus d'un qui serait content d'avoir un instrument à 0,92, ... Néanmoins, on s'est quand même assuré qu'il n'y ait pas de pb de montage ou autre, on a fait tourner le miroir, bref on a fait toute une série de manip pour s'assurer que le résultat donné soit représentatif des perfos en sortie d'instrument, le test en tout à duré plusieurs heures pour bien laisser refroidir le miroir, ...
Tout ça je te l'ai déjà expliqué en long en large et en travers, ne fais pas sans blanc de ne pas t'en souvenir, les résultats des différentes mesures ne variaient pas d'un facteur 2, loin s'en faut, sinon le résultat aurait été nettement plus détaillé car il y aurait eu matière à le faire.
Nous avons fait une série de mesures où il y avait toujours une dominante d'astig, mais on restait toujours autour des mêmes valeurs, autour de L/20RMS.
Tu te comportes comme si j'avais fait un affront à la communauté des artisans de ne pas faire la démonstration que leurs miroirs sont infiniments meilleurs que ceux des circuits classiques. Seulement je ne suis pas là pour faire la promotion d'une branche, jsute tester des télescopes encore une fois, et voir ce qui se passe en sortie d'instrument. Les reproches que tu fais là tu pourrais tout aussi bien les faire pour un autre test de ciel et espace, je suis de plus en plus étonné par ton acharnement obsessionel à venir encore une fois remettre cette discussion -qui a déjà duré à n'en plus finir- sur le tapis.

quote:
Attention à la dérive que j’ai déjà indiqué dans la discussion des mesures de certains moyens de contrôles sur un miroir bon, la vraie question reste : est ce que un miroir donné comme bon au Foucault est donné comme bon au Zygo ? oui ou non ? est ce que un miroir donné comme mauvais au Foucault est également donné mauvais au Zygo, oui ou non ?

Désolé mais je persiste, un miroir donné bon au Foucault ne ne l'est pas forcément au Zygo non, cf tout ce qui a été dit ci-dessus. Tout dépend de qui teste en y passant quel temps, en croisant ou non le résultat avec un autre test, ... Il y a suffisament de contres exemples. Après les gens qui ont beaucoup d'expérience on certainement très peu de chance de ce tromper, mais tu continus à oublier tous les autres. Plein de choses que je pratique moi au travail ou toi dans ton travail sont loins d'être innées et intuitives pour tout le monde. Tu arrives à te faire une idée de la qualité d'une optique sur un Foucault photo alors que ce test n'est pas quantitatif, ça, ça s'appelle de l'expérience. Lorsque je fais un star test maintenant j'arrive à me faire une bonne idée du RMS de l'instrument à moins de 10% près, sauf si le RMS est trop haut perché, et j'ai l'occasion ensuite de le vérifier au zygo ou au SH, ça aussi ça vient avec le temps. Par contre des débutants qui se plantent il y en a plein, parce que ce n'est pas si simple. Et un Lightholder qui se trompe complètement sur un miroir par accident ça arrive aussi, il a pourtant bien fait un PV Foucault avec le miroir en question.
Un miroir donné comme mauvais au Foucault le sera forcément au Zygo si le test Faucault a été fait rigoureusement ça oui pas de soucis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Ha oui ????
Je dois être très mal comprenant alors, explique moi, tu veux dire quoi quand tu dis : "Du coup tu t’es peut être gouré d’un facteur 2 dans le P.V. annoncé, comme quoi ca n’arrive pas qu’aux autres, et tu as probablement sous estimé la qualité réelle du miroir" »

Bin c’est simple, si tu avais pu résorber cet astigmatisme aléatoire, le résultat s’en serait trouvé amélioré, surtout quand le résultat, du P.V., du RMS, comme du Strehl, ne dépendait que de cet astigmatisme…

« Un facteur 2 par rapport à quoi ? »

Bin par rapport au P.V., je l’ai dit, décidément t’as des problèmes de lecture

« Evaluer la qualité réelle du miroir c'est quoi si ce n'est évaluer le miroir seul ?? Explique moi ? »

Non c’est l’évaluer, sur le ciel, avec son secondaire, mais après avoir résolu les problèmes d’astigmatisme aléatoire, probablement du a une contrainte externe. D’ailleurs tu avais dit que pour d’autres tests tu avais entrepris cette recherche, je ne vois donc rien de choquant à le faire ici, quand le seul défaut qui apparaît sur le résultat, c’est justement de l’astigmatisme…
Evidemment, une fois les contraintes éliminés, tu fais ressortir la qualité intrinsèque du miroir, puisque dans le cas d’un newton c’est la pièce optique essentielle… Mais en aucun cas je t’ai demandé de le faire en atelier, faut arrêter d’imaginer…

« c'est que les tests de C&E sont des tests de télescope, pas des miroirs seuls. »

Ou ai je prétendu le contraire ? ou sont les copiés collés de ces prétendus propos que j’aurais tenu ? ?
Au contraire, et là je peux te mettre les copiés collés, j’ai toujours dit que les contrôles de C&E sur le ciel et sur la combinaison complète était un progrès, alors stp arrête un peu la parano…

« . Là en l'occurence, à 0,92 de strehl, on ne peut pas dire qu'il y ait un problème, c'est tout à fait conforme aux garanties constructeur. 0,92 de strehl, il n'y a bien que pour toi que ça pose un soucis vraiment. J'en connais plus d'un qui serait content d'avoir un instrument à 0,92, ... »

C’est assez impressionnant, tu n’as décidément rien compris…
Le problème c’est la façon de tirer d’une mesure aléatoire, un résultat définitif… Peu importe les valeurs, c’est CE principe que je conteste.

« Néanmoins, on s'est quand même assuré qu'il n'y ait pas de pb de montage ou autre, on a fait tourner le miroir, bref on a fait toute une série de manip pour s'assurer que le résultat donné soit représentatif des perfos en sortie d'instrument, le test en tout à duré plusieurs heures pour bien laisser refroidir le miroir, ... »

Ok, dans ce cas, tu peux me répondre clairement alors, l’astigmatisme tournait t’il avec le miroir et restait t’il constant dans la valeur ?

« Tout ça je te l'ai déjà expliqué en long en large et en travers, ne fais pas sans blanc de ne pas t'en souvenir, les résultats des différentes mesures ne variaient pas d'un facteur 2, loin s'en faut, sinon le résultat aurait été nettement plus détaillé car il y aurait eu matière à le faire »

Là encore, je n’ai pas dit que les résultats variaient d’un facteur 2, je disais que si cet astigmatisme aléatoire était résorbé, on aurait pu gagner un facteur 2 sur le P.V., ce qui est assez différent, t’as décidément bien du mal avec le français, (y compris à l’écrit )c’est tout de même un peu dommage pour un journaliste…

Mais si on regarde sur ce fil, http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/024620.html je te site concernant les conditions de ce test :

« Ces tests ont été effectués avec l'aide de Guillaume Dovillaire ingénieur chez Imagine Optic.
Nous avons pointé l'étoile Polaire car je n'avais pas la table eq à ce moment là. Bien entendu nous avons fait tourner le miroir primaire et la composante de l'astig semble avant tout mécanique, mais il est difficile de quantifier précisément dans quelle mesure. »

C’est pas moi qui le dis, c’est toi…

« Nous avons fait une série de mesures où il y avait toujours une dominante d'astig, mais on restait toujours autour des mêmes valeurs, autour de L/20RMS. »

Dans ce cas il fallait préciser dans l’article, qu’un astigmatisme, d’origine mécanique, non résorbable, ne vous permettait pas d’aller au delà de cette valeur. Ca, ca aurait été une démarche intellectuellement honnête.

« Tu te comportes comme si j'avais fait un affront à la communauté des artisans de ne pas faire la démonstration que leurs miroirs sont infiniments meilleurs que ceux des circuits classiques. »

Ca c’est toi qui l’interprète ainsi, pas moi. Ma seule et unique critique vis à vis de cet article, (mais il est vrai que c’était déjà trop pour toi) ne portait que sur ce que j’explique depuis déjà 3 posts, et si ca devient lourd, c’est juste parce que t’as pas envie de comprendre…

« je suis de plus en plus étonné par ton acharnement obsessionel à venir encore une fois remettre cette discussion -qui a déjà duré à n'en plus finir- sur le tapis. »

Tu te trompe, je veux simplement te démontrer que personne n’est infaillible, quelque soit le test utilisé, ne t’en déplaise, et c’est d’ailleurs intéressant de remarquer à quel point tu t’arqueboute quand on ose émettre la moindre critique sur ton travail…

« Par contre des débutants qui se plantent il y en a plein, parce que ce n'est pas si simple. Et un Lightholder qui se trompe complètement sur un miroir par accident ça arrive aussi, il a pourtant bien fait un PV Foucault avec le miroir en question. »

Bien sur, une règle souffrira toujours d’exception, et seuls ceux qui ne font rien, ne font jamais d’erreurs… Simplement est ce que la règle vas dans le sens d’un bon croisement entre foucault et zygo, dans le sens les 2 seront capable de déterminer si le miroir est bon ou mauvais, ou à l’inverse est ce que la règle, est en général, le zygo contredit constamment le Foucault, pour juger de la qualité d’un miroir ?

Ensuite, met autant de débutants avec un zygo entre les mains et tu auras autant d’erreur qu’avec un Foucault, bien sur statistiquement tu trouveras plus d’erreurs faites au Foucault, puisque ce sont des mesures qui ne sont pas faites par des opticiens de métier, alors que pour le zygo, les mesures sont généralement issu d’opticiens de métier, pourtant même dans ces cas, des erreurs on en trouve…

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 24-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca tourne bien en rond, je crois que tes tentatives de règlement de compte vont finir par lasser les autres ici, d'ailleurs ils n'interviennent plus. Tu ne sais même plus où t'arréter dans le n'importe quoi, je serais limite diffamant en émettant des doutes sur les PV OO. Rien que ça ! Tu ne sais même plus quoi aller chercher. Si tu te renseignais (ce que j'ai fait) tu saurais toi aussi qu'il y a lieu de se poser des questions -ce que je fais-, au moins sur la méthode de test et la façon de traiter les mesures. Je n'ai jamais prétendu pour autant que leurs miroirs sont mauvais, je demande simplement à savoir pourquoi leurs données ont tendance à être 2x meilleures que les tests Zygo d'optiques d'artisans bien connus et réputés, dont les optiques valent bien plus cher. Se poser des questions ne serait pas digne d'un journaliste, bah voyons. Tout est bon à prendre.
En tout cas comme je l'ai dit plus haut j'ai autre chose à faire que de reprendre des discussions vielles de plus d'un an et qui ont déjà bien tourné en rond, tout en faisant des remarques super classes du genre : "t’as décidément bien du mal avec le français, (y compris à l’écris )c’est tout de même un peu dommage pour un journaliste…"
Ou encore "stp arrête un peu la parano…", tu tiens toujours aussi bien ton rôle de modérateur ici à ce que je vois. Encore une grande leçon de respect des autres.
Là on tombe tellement bas, ... Je pourrais m'amuser à faire des remarques sur ton boulot et sortir comme tu le fais parfois des infos données en privée, pour te faire passer pour un baltringue. Mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas commencer à te singer dans tes méthodes de dénigrement et tes attaques systématiques, non seulement je ne fonctionne pas comme ça, mais en plus ce n'est pas le lieu.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 24-02-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme tu dis, oui, ca tourne en rond, jamais tu ne répond précisément à une question, à un argument, tu préfère toujours répondre à coté quand ca te dérange, botter en touche, ou inventer des propos que j’aurais tenu mais dont tu est bien incapable d’apporter la source, un simple copié collé d’un commentaire que j’aurais effectivement écris, une recette digne des meilleurs journaleux…
Sur OO, si t’avais tant de concret que ca, tu te serais pas contenté d’être si évasif, pour l’instant c’est essentiellement du procès d’intention, tu as peut être raison, peut être pas, mais peu importe, c’est une réponse que tu auras quand tu contrôlera leur matériel, moi je ne sais pas ce que valent les miroirs et les tests de OO, j’en ai jamais vu, donc je ne dis rien, car quand je ne sais pas, le trouve que le mieux est de se taire, ce que visiblement tu ne sais pas faire, comme tu l’as démontré dans cette discussion, y compris concernant tes pseudos connaissances sur certains tests…

Share this post


Link to post
Share on other sites
«je crois que tes tentatives de règlement de compte vont finir par lasser les autres ici, d'ailleurs ils n'interviennent plus »

Non non c'est bon allez y, c’est bon nous sommes toutes ouïes

Erick Bondoux / Bernard Augier
En direct à 2200m quelque part dans la montagne –10°C (et ça chute toujours !!!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this