Sign in to follow this  
xavierc

Astrodessins à Tivoli, Namibie

Recommended Posts

Bonjour

Voici ma cinquième nuit à Tivoli, celle du 20 au 21 août 2006.

Elle va être marquée par quelques galères et du coup je ne ferai que 12 dessins au lieu de la petite vingtaine habituelle.

Pour commencer, nous voyons un phénomène bien rare à Tivoli à cette période : un gros passage nuageux! Le ciel se dégage à 19hTU.
Une heure d'observation de perdue. La transparence ne sera pas exceptionnelle cette nuit.

Je commence ma nuit avec une nébuleuse planétaire basse dans le Caméléon, NGC3195. A 109x, elle est vue faible, ronde. Elle répond bien au
filtre OIII. Par contre la turbulence est immonde et floute les images. A l'oeil nu, les étoiles scintillent.

Mon télescope pointe bas, et c'est dans cette configuration que le tube Serrurier encaisse le maximum de contraintes.

Et c'est le début de la galère : plusieurs tiges du serrurier sortent de leur logement. Ce problème est dû au fait que les tiges ont
la même longueur mais que les trous dans lesquels elles se logent côté caisse primaire n'ont pas pu tous être percés exactement
au même angle, bien qu'ayant la même profondeur.

Je tente de remonter l'ensemble et de serrer bien fort à la main côté cage secondaire, mais dès que je repenche le tube bas, bling
l'une des barres ressort. Après plusieurs tentatives, je retourne à la chambre mettre en application le plan de secours : chaque tige
étant coupée en 2 (pour le transport en avion) puis revissée (vis + embout fileté), je rajoute un écrou sur la vis de raccord pour les 2-3
qui sortent de façon à les allonger et du coup d'augmenter la prise dans leur logement.
Je vais emprunter une pince de serrage à nos hôtes et je serre fortement les vis moletées de serrage. Cette fois,
ça tient bien, je serai tranquille jusqu'à la fin du séjour, en resserrant toutes les 3 nuits par précaution. Voilà un gros point d'amélioration à
venir pour ce télescope!
Puis c'est le réglage du chercheur qui vient en butée, décidément. Je ne sais plus comment, mais j'ai résolu le souci.

J'aurai perdu près de 2 heures avec ces histoires.

Je ramène le télescope sur le site, le reteste avec un oculaire lourd en pointant bas, puis le recollimate. Je peux reprendre
enfin des observations normales!
Au passage, mes compagnons d'observation Cyril et Sébastien m'auront bien entendu pester!

Je pointe d'abord un faible amas globulaire de l'Oiseau de Paradis (quel joli nom), IC4499. A 109x, il est faible V2
et très diffus. Pas résolu, contrairement à l'observation à venir au télescope de 500mm.

Ensuite, NGC5612, galaxie toujours dans la même constellation. Elle est vue faible et facile à 109x.

J'ai un gros coup de barre, je lutte mais vainement. L'énervement suite à mon pépin mécanique doit y être pour quelque
chose. Je rentre faire une sieste et dors 1h30, ayant mis mon réveil.

Que tout me semble plus facile au retour!

Bien sûr, le ciel a sensiblement tourné. Je me dirige dans le Fourneau, dans la partie de l'amas de galaxies proche de NGC1365
et de khi1, 2,3.
Il est déjà à plus de 40° de hauteur. Dire que chez nous, il culmine à 10° au mieux!
NGC1336 est petite, faible V2, facile et à centre stellaire à 109x.

Pour les amateurs de groupes de galaxies, le champ suivant est assez intéressant. Il regroupe NGC1326A et B proches de se toucher à 109x.
Elles sont vues très faibles V3 et leur association est assez jolie.

NGC1326B est bien allongée. Ce genre de vision montre l'étendue du cosmos, on se sent peu de choses...

NGC1326 n'est pas loin, mais bien plus brillante, notée assez brillante V1 à 109x.

2h30TU, j'entends à 300 mètres de là Guy qui remet la housse sur le Dobson 500, impossible de remballer discrètement avec une
atmosphère si propice à transmettre le moindre murmure! D'ailleurs nous entendons fréquemment le bêlement de moutons pourtant
distants de plusieurs kilomètres dans le silence cristallin de ces nuits étoilées.

Je poursuis mon exploration du groupe Fornax avec NGC1316C. Faible et petite à 109x.

Pas loin sur ma carte de champ Guide 7, je repère une obscure galaxie PGC. Est-elle visible ? Oui! PGC12686/7 est bien là et semble double et
très faible à 150x.

Le couple suivant est l'un des plus brillants de l'amas, NGC 1316 et NGC1317.
A 109x, NGC1316 est vue brillante V1, bleue, ses extensions sont diffuses.
NGC1317 est plus discrète, assez faible V2. Encore un autre couple qui donne le vertige!

NGC1310 est une autre galaxie de l'amas du Fourneau. Son éclat semble un peu hétérogène à 109x, elle est faible V2.
Encore 40 minutes de nuit...

Je décide de me prendre une claque spiralée et pointe NGC1365, LA galaxie maîtresse de cet amas!
Ouch! Elle est vue assez faible V2, bleutée, à 109x.

Les bras spiraux sont vus sans difficulté. Splendide!
Celui au nord est très faible V3 et l'autre perceptible 100% du temps en vision décalée VI1.
Quelle belle spirale barrée!

Je finis cette nuit agitée sur NGC1341, énième représentant de cet amas de galaxies. A 109x, il est faible mais facile,
dans les lueurs de l'aube.

Il est 4h20TU. J'assiste au lever d'un fin croissant lunaire avec la belle lumière cendrée. L'horizon à l'est
montre une couche de crasse.

Finalement, c'est le Caméléon qui m'a pourri la nuit puis l'amas du Fourneau qui l'a sauvée!
J'aurais dû mettre le caméléon au four, ça m'aurait évité des soucis!

D'ailleurs j'en ai gardé un tel ressentiment que je n'ai pas repointé dans le Caméléon avant les dernières nuits du
séjour! Pauvre bête victime d'une telle injustice!

Bonne nuit!

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Dommage pour le caméléon. Il faudra se pencher sur cette histoire de barre...

J'ai une forte envie de voir une belle barrée... merci de ce récit

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour une belle barre, c'est une belle barre ! jamais vu un truc comme ça....
les couples galactiques sont vraiment sympas.

Eh Xavier ! yen reste encore combien ?
Par ailleur, tu dis que tu fais des mises au propre. Peux-tu nous en dire plus sur ta méthode ?

Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre> Ne t'en fais pas pour le Caméléon, je lui ai pardonné et l'ai observé de nouveau en fin de séjour.
J'ai un peu la flemme de bricoler en ce moment mais il reste effectivement ce souci de serrage des barres.

Serge>A vue de nez, il reste 9 nuits et 150-160 dessins à présenter.

Pour la remise au propre, je reporte d'abord les étoiles et les limites de l'objet sur du papier canson noir en
plaquant dessus mon brouillon et en piquant légèrement ce
dernier avec une épingle. J'avais découvert cette méthode
aux RCE de 2004.
Bien sûr, il faut avoir fait le dessin à la bonne échelle,
et je tente d'être le plus vigilant pour ça.
Ensuite, je repasse sur les petits trous créés avec soit
un crayon très gras (étoiles très brillantes) soit un
crayon moyennement gras pour les autres étoiles.
Pour les nébulosités et autres voiles (galaxies, fond des amas globulaires), j'utilise un crayon blanc dur en
crayonnant sans trop appuyer, dans diverses directions pour éviter des traces de crayonné.

Si je me suis loupé en faisant l'étoile, j'ai une gomme et une lame de cutter pour faire maigrir son diamètre sur la
feuille.
Eventuellement, j'estompe ensuite avec le doigt et je
refais un passage si nécessaire.

Pour les couleurs des objets nébuleux, je repasse après
cette couche de blanc avec le crayon de la bonne couleur
et la même technique.

Pour les étoiles, je donne l'impression d'un halo coloré
en raclant sur un papier lisse à côté la mine du crayon.

Je passe alors le doigt dans la poudre produite en petite quantité et j'étale cette dernière sur l'étoile à colorier.

Xavier

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 24-10-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Voici ma sixième nuit à Tivoli, celle du 21 au 22 août 2006.

C'est celle montrant le meilleur ciel du séjour pour le moment.
Ce soir, nous avons, Cyril et moi, un nouveau voisin, Sébastien, qui squattait auparavant le Dobson de 500 avec Guy. Il loue à partir de ce soir le
Célestron 11 de Reinhold. Après quelques soucis pour trouver un chercheur et un porte-oculaire, le C11 est opérationnel vers 19h30TU sur le pied
colonne à côté duquel je me posais les nuits précédentes.
A noter que cette location est une solution de secours suite à une confusion de dates, Sébastien louant pour les nuits suivantes le C11 sous abri pas
loin au Nord.

Pendant qu'ils jouent de la clé anglaise à côté de moi, je pointe ma première cible de cette nuit, l'amas ouvert IC2944 dans le même champ que lambda
du Centaure. Cette dernière est brillante et bleue, tandis qu'à 109x, l'amas est assez faible V2, joli, aux étoiles faibles V2 à perceptibles VI.

De plus je remarque un astérisme remarquable au nord de lambda du Centaure, que j'avais au départ pris pour l'amas.

Dans le même secteur, NGC3766 du Centaure est un vrai ravissement pour les yeux! Cet amas ouvert est superbe, riche, et quelques joyaux colorés
l'embellissent davantage. 109x. Beaucoup d'étoiles assez brillantes V1 à assez faibles V2.

Je remarque sur ma carte Uranométria qu'il n'y a pas très loin une nébuleuse d'un catalogue jamais observé, Gum39. Tentons-là !
A 75x, elle est vue très faible V3 et diffuse avec le filtre OIII, et perceptible 100% du temps VI1 sans filtre.
Elle m'évoque un poisson-lune!

Ensuite, reprenant mon programme d'observation après cet intéressant écart, voici IC2966, une nébuleuse diffuse qui ne réagit que faiblement au
filtre OIII et semble donc être une nébuleuse par réflexion.
Je la note très faible V3 mais évidente à 109x, petite.

Je sens la morsure du froid sur mes mains.

Je passe ensuite dans la Mouche, avec la nébuleuse planétaire NGC4071. A 109x, elle est vue très faible V3 que ce soit avec ou sans filtre OIII. Par
contre sa forme ronde n'est vue qu'au filtre, elle parait très diffuse sinon.
Je lui soupçonne d'avoir une structure annulaire, mais c'était limite limite avec le filtre.

Je jubile ensuite de ne pas avoir de monture équatoriale à berceau, car j'explore la constellation de l'Octant dans laquelle se trouve le pôle céleste
sud, près de sigma. Une constellation étonnante quoique discrète avec quelques objets très intéressants.

D'abord une galaxie assez anonyme, NGC7098, assez faible V2, allongée à 109x. Ses extensions sont diffuses.

Un petit coup de fatigue à 21h40TU.

Puis une célébrité australe, « Polarissima Australis » qui est la galaxie la plus proche du pôle austral, de son petit nom NGC2573.
Vue à 109x faible, facile.

Il fait froid.
Ensuite un couple très intéressant de galaxies en interaction, NGC6438 + 6438A ! La Petite Ourse peut-elle encore lutter ?
A 218x, les 2 noyaux sont séparés. Elles sont très faibles V3, faciles, la structure de l'ensemble est complexe. Elles sont en interaction, il n'y a
pas de doutes là-dessus !

La fatigue me poursuivant toujours, je vais faire une pose casse-croûte au « Red Light in the Dark Room Club », c'est-à-dire la cuisine commune, où je
rejoins mes 4 compagnons en train de se restaurer. Impressions sur les observations, calme de la nuit, l'atmosphère est conviviale et apaisante. Et la
température plus supportable que dehors. Cette nuit est glaciale.

De retour sur le terrain d'observation 20 minutes après voilà dans mon oculaire un objet rare pour une constellation loin du plan galactique : l'amas
ouvert Melotte227 toujours dans l'Octant. A 75x, il est vaste, lâche, et ses étoiles vont de brillantes V1 à perceptibles VI.

Le Petit Nuage de Magellan dans le Toucan est ma prochaine cible sur la liste, j'ai encore plein d'objets à y observer.

D'abord NGC339, amas ouvert qui est granuleux à 109x, faible V2 à très faible V3, assez large.

Ensuite 2 amas ouverts dans le même champ, NGC265 assez faible V2 et NGC269 faible V2 à 109x. Il y aussi un autre objet nébuleux non identifié entre
les 2.

Le froid a atteint mes pieds malgré mes bottes d'hiver, il va falloir faire un petit footing pour les réchauffer (ça marche du tonnerre, si si !!).

Pour les amateurs de taches floues, le champ suivant est étonnant. Il regroupe NGC242, amas ouvert faible V2, aux étoiles faibles V2, NGC256, amas et
nébulosité (par émission et/ou réflexion) en 2 parties assez faibles V2, et NGC248 nébuleuse diffuse ou rémanant de supernova assez faible V2.
NGC256 et NGC248 répondent au filtre OIII, respectivement assez faiblement et fortement.
Chouette groupe !

Je remets le couvert avec un autre groupe, 3 amas ouverts, NGC220, NGC222 (faibles V2) et NGC 231 (très faible V3) toujours dans le Petit Nuage de
Magellan. 150x.

2hTU ça kaille !

Enfin, je finis cette nuit sur la seconde partie de l'amas de galaxies du Fourneau.
NGC1392 à 109x est très faible V3 et diffuse, à côté d'une étoile bleue.

NGC1386 à 109x est assez brillante V1 et allongée.

NGC1389 à 109x est assez brillante V1 et petite.

Les 3 galaxies suivantes sont visibles dans le même champ à 109x, l'ensemble est somptueux.
NGC 1404 est assez brillante V1. Plus loin, NGC1399 est brillante V1 et très diffuse. Dans son halo, on perçoit difficilement NGC1396 en vision
indirecte, soupçonnée dure (VI5, 2 glimpses).

Pour ne rien arranger, je suis en hypoglycémie (3h30TU). Heureusement que j'ai une pomme pas loin.

NGC1427A à 109x est très faible V3 et diffuse.

Enfin, un trio plus facile que le précédent pour finir la nuit : NGC1375 faible V2, NGC1374 assez brillant V1, NGC1373 faible V2 et petite à 109x.

L'aube est arrivée et j'ai pu admirer et photographier la conjonction entre la Lune en croissant fin et la brillante Vénus dans l'aube, avant de
rejoindre les bras de Morphée.

Bonne nuit

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this