Sign in to follow this  
xavierc

Astrodessins à Tivoli, Namibie

Recommended Posts

Bonjour

Je vais maintenant vous présenter nuit par nuit et dessins à l'appui une part
importante des objets que j'ai pu voir dans mon télescope de voyage de 250mm à Tivoli, Namibie.
Mais comme ça va me prendre un temps fou de les recopier au propre, je vous
scannerai les brouillons ( sur certains on voit un peu les coups de crayons).
J'alimenterai au fur et à mesure ce post nuit par nuit.

Pour commencer une présentation du télescope : il s'agit de mon ancien
Skywatcher de 254mm et 1200 de focale. J'ai juste récupéré les optiques et
refait le télescope sur le principe du Strock du club Magnitude 78, de façon à
pouvoir l'emmener en avion.
Il marche à merveille, bien que restant à améliorer. Ce voyage en Namibie était
sa première véritable lumière.
Voici une photo de la bête sur le site d'observation :

Toutes les heures sont en temps local. Les données sur les objets viennent du
Deep Sky Field Guide, complément indispensable des Uranométrias.


Nuit 1 : du 16 au 17 août 2006
------------------------------------------------

Première nuit sous un ciel P=0 T=0 (transparence parfaite, pollution lumineuse nulle). Dément, la Voie Lactée est très brillante,
structurée, comme peinte! A cause de la fatigue, je commence à observer vers
22h, après une bonne sieste, mais le ciel est noir dès 19h!
Je perds un peu de temps pour les réglages de collimation, vu que je viens de
remonter le télescope, et que pour voyager en avion, les
optiques ont été démontées. Avec oeilleton puis laser j'y arrive.

Le seeing est pourri, contrairement à ce qu'avaient eu Bertrand Laville et Marc
Cesarini lors de leur séjour décrit dans un ancien numéro de Ciel Extrême. Ca
sera malheureusement une quasi constante pendant ce voyage, le seeing oscillant
entre S3 et S5.

Ma première cible est la double alpha du Centaure pour vérifier mes réglages.
Très brillante, bien séparées, mais à rhô=13.3" le contraire serait étonnant!

Je commence ensuite véritablement mon programme d'observation, dans la Couronne
Australe, sous le Sagittaire. Pour info, le nord de cette constellation est
visible du sud de la France.

ngc6723 est un amas globulaire de magnitude 7.2 et dont les étoiles les plus
brillantes sont de magnitude 12.8. A 150x, impression d'explosion de l'amas!
Etoiles faibles (V2) à perceptibles(VI).

NGC6726/27 + 6729 est un complexe nébulaire sympa à voir. NGC6726/27 est plutôt
faible V2, diffuse, une zone obscure est vue à 109x. NGC6729 est faible mais
plus nette. Toutes deux sont atténuées par le filtre OIII, ce qui correspond bien
à leur nature de nébuleuse par réflexion indiquée dans la documentation. 109 x et 75x.

Je pointe ensuite dans ma première constellation australe inconnue, le Paon,
situé à mi-chemin entre le pôle sud et la Couronne Australe.
ngc6744 est une galaxie de magnitude 8.6, très diffuse et étendue.109 x et 75x. 1 noyau oval petit et nettement plus brillant que le reste.
Amorces de bras perceptibles VI1 à 3. Mais la Lune en
dernier quartier commence à se lever!

Au passage, une autre galaxie du Paon, NGC6673, faible, petite, facile et condensée(mg 11.7). 109x.

ngc6752 est un très bel amas globulaire du Paon de magnitude 5.5 et dont les étoiles les plus
brillantes sont de magnitude 10.5! Observé à 150x, il est brillant, ses étoiles sont plutôt brillantes V1.
Superbe amas avec des filaments d'étoiles, pour moi l'un des plus beaux du ciel!

Je continue avec un trio de galaxies du Paon, ngc6769-70-71,
respectivement de magnitudes 11.5, 11.6 et 12.4, et respectivement vues faible V2, très faible V3, et faible V2. A 150x, groupe de galaxies faciles.

Dans le même secteur, j'observe aussi IC4842, galaxie de magnitude 12.4, facile très faible V3, à 150x.

Bon, j'en ai marre de faire le Paon, alors je me précipite sur le Petit Nuage de Magellan et l'objet qui pour moi est l'un des plus beaux du ciel,
sinon le plus beau, ngc104 - 47 du Toucan. Situé à la périphérie du Petit Nuage de Magellan, cet amas globulaire est de magnitude 3.8 et ses
étoiles les plus brillantes sont de magnitude 11.7! A 75x, il est somptueux, quasi indessinable! Pas de mots pour dire la beauté de cet amas! Un
poudroiement d'étoiles fines bleutées, plutôt faibles V2 à perceptibles(VI). C'est la première fois que je vois du jaune dans le coeur d'un amas
globulaire. Pour moi, il surclasse largement Oméga du Centaure! Waouh!

Je poursuis dans le Petit Nuage, qui explose de plein de taches floues et de quelques complexes nébulaires sympas.
NGC121 est un autre amas globulaire, de magnitude 11.2. A 109x, il est faible V2, petit, non résolu. Je commence à fatiguer aussi.

NGC362 est un amas globulaire de magnitude 6.5 et ses étoiles les plus brillantes sont de magnitude 12.7!
Dire qu'à la lunette de 80 c'était une tache floue en Afrique du Sud! Ici, à 150x, plutôt brillant V1, facile, il montre ses étoiles en vision
indirecte VI, dans l'aube naissante.

Je finis cette belle nuit à 5h20 sur NGC361 toujours dans le Petit Nuage. Cet amas globulaire de magnitude 12.8 est vu à 109x diffus, petit, faible
dans l'aube. Ici le jour vient vite, en moins d'une heure!

Pour finir cette belle nuit, une photo à l'aube.

La seconde nuit bientôt!

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
enfin, les dessins !
superbe début sur des objets absolument inconnus. J'apprécie la façon que tu as de rendre l'aspect des amas globulaires, avec ce genre de crayonnage. Ca rend très bien, c'est original.
La suite !la suite !

amicalement Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très bon le rendu des amas globulaires, comme dit Serge. Quand on plisse les paupières pour donner un peu de flou, c'est très réaliste .
Les étoiles sont réllement vues à ces positions Xavierc, ou tu les as disséminées un peu au hasard sur le dessin?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Xavier,

J'espere que vous avez fait bonne route hier soir avec Fabrice.

Je viens de tomber sur tes dessins et je suis impressioné.
Décidement y faut vraiment que je me mette au dessin astro.

Bon courage pour la mise au propre de tes tres nombreux dessins.

A tres bientot pour une soirée d'observation j'espère.

Bon ciel a tous,

Philippe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tou(te)s!

Simon Fabre> Les étoiles les plus brillantes de l'amas, les alignements caractéristiques et les condensations ont été placés aussi précisement que possible. Les autres étoiles ont été mises au hasard en respectant les écarts éventuels de densité des diverses zones de l'amas. Du coup, chaque amas montre une structure caractéristique.

phs> Nous sommes bien rentrés, mais il était temps, la fatigue commençait à se faire sentir! C'est dur de reprendre le rythme parisien! Pas de soucis si tu veux des conseils pour le dessin, tu es le bienvenu.

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Xav ,
ça cartonne à max !

Je viens de capturer les vidéo de 47 toucan et la tarentule en AVI, mais sur registax il me met :

failed to start avi decompression.

Please Help ! c'est de l'hébreu pour Bazile

Les 2 vidéos font 40 Méga octets et 90 méga octets, ça rentre sur une clé usb

Surtout ne pas me décourager avec l'info !!!

Encore super Xav pour tes dessins.

Peux-tu ensuite m'expliquer comment tu as fait pour les mettre en ligne ?

Je peux les scanner, mais c'est l'étape d'après pour les mettre sur le web , que je n'ai pas comprise.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Encore bravo Xavier,
6 mois de travail récompensés, une collimation nickel !
tu m'avais montré au début du séjours 47 du toucan dans ton strock250. J'avais craqué au point de retirer le masque prismatique de Dark Vador...

Et les galaxies du Fourneau, et une fois tu m'avais montré une petite galaxie sympa par la tranche !

Allez maintenant au boulot à bouleurre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très bien ces dessins, surtout le toucan, et ton strock !
C'est pas trop dûr de se repérer dans un ciel aussi pur et aussi nouveau?

B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Boris > Si, le repérage est assez galère au début. Mais on s'y fait vite, certaines constellations comme la Croix du Sud,le Centaure, les 2 nuages de Magellan, le Sagittaire et le Scorpion servent de base pour le repérage des autres.
Citons aussi quelques autres constellations remarquables du sud pour aider au repérage des plus faibles : la Grue, le Paon, la Mouche, le Cameleon, le Poisson Austral, l'Autel (Ara).

L'une des plus chaudes à repérer fut l'Horloge pour plusieurs d'entre nous.

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir

Je poursuis mon récit avec ma seconde nuit d'observation à Tivoli, avec le Dobson Strock 254/1200


Nuit 2
----------------

Cette nuit, le groupe est un peu éparpillé sur le site, Frédéric, Guy et Sébastien observant sur d'autres spots, à prés de 200 m de Cyril et moi.

Je commence ma nuit avec une superbe galaxie du Centaure, NGC4945, de magnitude 8.8.
A 75x et 109x elle est superbe! Le premier grossissement montre les extensions diffuses de ce superbe ruban céleste, tandis que le second permet de
détailler son centre. Je vois en vision indirecte VI1 à 4 (de 100% à 25% du temps) 2 bras spiraux et une bande sombre.
La galaxie en elle-même est plutôt faible (V2). Superbe objet!

Je regarde au passage une galaxie compagne, NGC4945A à 150x. Elle est vue difficilement car dans le halo d'une étoile assez brillante. Notée VI4 à 5,
donc visible de 25% à 10% du temps en vision indirecte.

Toujours dans la même zone du Centaure, je m'attarde sur NGC4976, diffuse, à centre flou, et de magnitude 10.1. A 109x elle est facile mais
faible(V2).

Vient enfin le temps de pointer une célébrité du ciel austral, dans la Croix du Sud. Il s'agit bien sûr de la fameuse boîte à Bijoux, NGC4755, amas
ouvert de magnitude 4.2. Dès le premier coup d'oeil, à 109x, je comprends son surnom : pleine de joyaux brillants et 4 belles étoiles colorées avec un
superbe contraste de couleur entre une bleue et une orange côte à côte, ce couple étant entouré à plus grande distance par deux gardes jaunes, sur
fond riche d'étoiles brillantes V1 à perceptibles VI! Beaucoup d'étoiles sont vues plutôt faibles à faibles V2. La turbulence va d'assez moyenne à
mauvaise S=3-5, mais la Croix du Sud descend assez rapidement vers l'horizon. Un bien bel objet!

Je remonte vers une autre célébrité, un peu plus haut dans le Centaure. Il s'agit d'Oméga-NGC5139, que je n'ai pas le courage de dessiner cette nuit
tellement il fourmille d'étoiles, mais ne vous en faites pas, j'ai finalement pu le dessiner ultérieurement. Dans le secteur, je pointe la petite
galaxie NGC5064 de magnitude 12.0. A 109x, elle est faible V2 et facile.

Toujours dans ce coin, une autre célébrité australe mais facile à dessiner, Centaurus A-NGC5128, galaxie de magnitude 6.7 plutôt faible V2 à 109x. Sa
bande sombre est évidente et facile, on ne voit qu'elle! La partie en triangle dans cette bande sombre est très faible V3.
Cette galaxie est assez étendue . Par contre, le Centaure baissant, je suis obligé de me pencher au-dessus du porte-oculaire et j'ai un peu mal au
cou à la fin du dessin. Une solution d'évitement est d'observer accroupi et dos droit en se servant de la chaise comme d'une table à dessin.

J'observe au passage une nébuleuse obscure dans la constellation du Compas, Be145, qui se couche juste après le Centaure. Elle est diffuse, ses
limites sont imprécises à 75x.

Pendant ce temps, Spectroman fait tout un cours de spectro à notre hôte Reinhold, qui n'en demandait pas tant.

Toujours dans le Compas, voici la galaxie ESO97-G13 de magnitude 10.1, comme quoi les galaxies de ce catalogue ne sont pas toutes des faiblardes! A
109x elle est faible et facile bien qu'observée basse. 2 nodosités apparaissent. J'ai aussi un coup de fatigue.

Je commence ensuite l'exploration de l'Indien, constellation située entre le Toucan , l'Octant, le Microscope (sous le Capricorne) et le Paon. Sa
spécialité c'est les galaxies.
NGC7049 est une galaxie de magnitude 10.3 à 4° nord de theta Indus. Elle est plutôt brillante V1, facile et diffuse à 109x. Je lutte contre la fatigue
et la dessine.

Seconde galaxie "indienne", NGC 7041, à 1° NO de la précédente, luit à magnitude 11.2. A 109x, elle est allongée, plutôt faible V2 et facile. La
fatigue est partie.

Pour finir, la troisième galaxie du secteur, NGC7038, de magnitude 12.0, est située à 1° au nord de NGC7041. Elle est faible V2 et facile, diffuse à
109x.

Après un petit casse-croûte à la cuisine commune à l'éclairage de ma frontale rouge, je continue d'explorer le Petit Nuage de Magellan après la mise
en bouche de la première nuit.
Le champ formé par NGC411 (amas globulaire de magnitude 12.2,), IC1641 (amas ouvert) et NGC422(amas ouvert de magnitude 13.4) est
plaisant à observer. Le premier est vu faible V2 et les 2 autres très faibles V3 à 109x, dans un champ de 7'. Sympa bien qu'aucun ne soit résolu.

Pas très loin, NGC458 est un amas globulaire de magnitude 11.7. A 109x, il est noté faible V2, condensé et facile, mais non résolu.

Ce qui est bien avec les Nuages de Magellan, c'est qu'on repère souvent dans le champ d'autres taches diffuses ou condensations en plus , et que même
des fois ces dernières ne correspondent à aucun objet de nos atlas informatiques. Bon, cette fois-ci, j'ai de la chance, j'ai pu l'identifier! Voici
IC1660, amas ouvert de magitude 13.5, vu très faible V3 et minuscule à 109x. La Lune proche du dernier quartier se lève.

Le champ suivant est vraiment intéressant à 109x, regroupant deux amas ouvert, NGC371 et IC1624. Le premier est partiellement résolu en étoiles
faibles V2 à perceptibles VI. Mais le plus intéressant, c'est que les deux répondent bien au filtre Oxygène III. NGC371 montre même alors une superbe
bulle gazeuse, dans laquelle je distingue des trous mais impossible de préciser leur position. IC1624 est vu très faible et son comparse faible. Il y
a aussi une autre tache floue inconnue dans le champ. Ce dernier fourmille d'étoiles, c'est éreintant à dessiner, et je suis de nouveau fatigué, il
est près de 3h30 locale. Encore 1h30 à tenir avant l'aube! Le froid s'en mêle, attaquant les pieds.

L'observation suivante me redonne du courage. NGC346 est une nébuleuse diffuse. Je ne m'attendais pas à voir tant de détails dedans! A 75x et 109x,
que ce soit avec ou sans filtre, elle fourmille de détails! Plutôt brillante V1 et bleutée, elle a une forme de faucille déformée ou de cobra,
superbe! Avec le filtre OIII, de nouvelles extensions sont vues. Il y a aussi un demi-anneau d'étoiles lové dans cette nébuleuse! Wouah!

Encore 2 nébuleuses diffuses, IC1611 faible et IC1612 très faible, qui ne répondent pas au filtre OIII. Je les soupçonne donc d'être à 100%
des nébuleuses par réflection. Observées à 109x. Guy et Sébastien, terrassés par la fatigue, vont se coucher(4h30, ils ont failli tenir jusqu'à l'aube
;-) ).

Avant les lueurs de l'aube, je finis cette belle escapade dans notre galaxie satellite avec NGC330, un amas ouvert de magnitude 9.6. Ses étoiles de
magnitude 13 sont parfaitement vues. Il est brillant à 218x et partiellement résolu! je ne croyais pas résoudre un amas ouvert à cette distance
d'environ 160 000 années-lumière! Il prend un peu l'apparence d'un globulaire avec ses étoiles tassées.

Cette nuit s'achève avec l'observation de NGC339 autre amas ouvert du Petit Nuage, dans les lueurs de l'aube. Il est perceptible 100% du temps VI1 à
109x. Il est 5h20 et la fatigue et l'aube m'entraînent vite vers mon lit, après l'habituel casse-croûte saucisson - pain - fromage! Spectroman a tenu
lui aussi jusqu'au levant.

A la prochaine nuit!

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Super ton CROA et surtout tes dessins qui donnent envie d'alloer là bas!!!
Ce sont vraiment tes "brouillons"??
Si c'est la cas, pas besoin de les mettre au propre!!!
Cela voudrait aussi dire que tu fais tes brouillons directement sur papier noir?
Comment fais tu pour rendre l'aspect diffus des nébuleuses sur le papier noir (ça y est, j'ai acheté du canson noir et un crayon blanc, je me prépare pour faire des dessins...)
Par ailleurs, tu utilises en fait des crayons de couleurs pour les amas ouvert, c'est bien ça? Crayons de couleur classiques?
A+
Raphaël

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Raphaël

Ce sont vraiment mes brouillons, mais faits sur papier blancs et inversés sur ordinateur.

Ils sont moins estompés que les dessins remis au propre. Les colorations ont été rajoutées par ordinateur en respectant les teintes notées sur le dessin.

Pour l'aspect estompé des nébuleuses, j'utilise un crayon de dessin mis-gras, qui est assez facile à estomper, qu'on trouve dans les boutiques à dessin (BHV, Guibert à Paris).

Crayons de couleur classiques? Oui, ceux du supermarché.

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chapeau pour cette copieuse moisson, M. Xavier !
Tenir la nuit, et les suivante, tout en continuant à engranger des dessins, ca c'est de l'endurance !

Super !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir

Je poursuis mon récit avec la 3ème nuit à Tivoli. (Pierre et les autres vont être contents!)

Je commence fort cette nuit d'observation en pointant la nébuleuse Eta Carène, NGC3372, assez basse. La constellation de la Carène ne va guère rester
plus d'une heure assez haute pour faire un dessin de cet objet.

Cet objet est magnifique!
Déjà à l'oeil nu, toute la zone est notablement plus brillante que la Voie Lactée environnante, et ce sur 1.5 à 2° de diamètre.
Au T254 à 75x, la nébuleuse est vue verte, assez brillante V1, avec des dégradés de brillance jusqu'à très faible V3. Pleins de détails, et notamment
la zone du "Trou de Serrure" qui porte bien son nom!
L'étoile Eta Carène trône majestueusement au milieu, orangée et brillante. On dirait que cette nébuleuse est une sorte de "Super-Trifide"!

Je finis le dessin avec des crampes au cou car j'ai dû me pencher pas mal sur le télescope pour la dessiner. Quand je vous disais que la
constellation de la Carène était basse...

Je profite de la proximité de la Croix du Sud pour pointer l'amas ouvert NGC4852 de magnitude 8.9.
Moyennement fourni à 109x, étoiles assez brillantes V1 à très faibles V3 pour la plupart. Le seeing est meilleur(3).

Je pointe ensuite une galaxie du catalogue ESO dans le Centaure. ESO271-G10 est vue très faible V3 à perceptible VI1 à 109x, diffuse, et basse dans le
ciel.
Sachant qu'elle est de magnitude 12.1 et vue à 15° de hauteur, je vous laisse imaginer la transparence du site!

Dans le même coin, NGC5365 est une galaxie de magnitude 11.2, vue facile et faible V2 à 109x. Le mauvais seeing de 5 gâche un peu l'observation

A côté de la précédente, NGC5365A est une galaxie de magnitude 12.8. Est est vue à 109x 100% du temps en vision décalée VI1, très effilée.
Ce qui est étonnant ici en Namibie, c'est que la moindre galaxie de magnitude 12-13 me montre facilement au moins sa forme voire même d'autres
détails!

Je passe ensuite dans la constellation de l'Autel (Ara ou Chaise, mais pas Perroquet contrairement à ce que croyait Guy) coincée entre la queue du
Scorpion et le Triangle Austral.
Ma première cible est la galaxie NGC6215 de magnitude 10.9, perdue dans un riche champ d'étoiles, ce qui est assez inhabituel pour une galaxie.
Elle est faible V2 à 109x, avec une belle étoile ocre dans le champ.

Je pointe ensuite, dans cette constellation nichée dans la Voie Lactée australe...une autre galaxie, NGC6221, de magnitude 10.1. Elle est plutôt
faible V2 et diffuse à 109x et montre des nodosités.

Je me décide enfin à pointer une cible plus logique pour cette zone de notre galaxie : un amas ouvert, NGC6253, de magnitude 10.2 mais aux faibles
étoiles de magnitude 13.
A 109x il est condensé, des étoiles faibles V2 à perceptibles VI apparaissent. En forme de dent courbe. Le fond est laiteux perceptible VI1.
J'ai un coup de fatigue. J'entends un chien aboyer au loin, et une effluve bien campagnarde vient me chatouiller les narines, mais pas le genre dont
on raffole! Où sont les vaches?

Ensuite, une nébuleuse planétaire dans l'Autel, IC4642 de magnitude 12.4. A 218x elle est petite, faible V2, à limites nettes et répond bien au filtre
OIII. Un coq insomniaque salue cette observation.

Je termine mon tour de l'Autel pour cette nuit avec un amas globulaire(quelle variété d'objets dans cette constellation!), NGC6397, qui est une cible
de choix du ciel austral. Cet amas globulaire est de magnitude 5.7 comme notre M13! A 109x, il est brillant, riche en étoiles plutôt faibles V2 à
perceptibles VI. Je le vois clairement bleu.

Il est 0h40TU, et la fatigue revient. Je ne résiste pas au sommeil après avoir fini mon dessin.
Du coup je vais dormir 1 heure. Je reviens à 2hTU.

Je décide alors de pointer nettement plus à l'est et au sud dans le Petit Nuage de Magellan que j'avais déjà bien écumé les nuits précédentes.
Cette nuit, mon choix se porte d'abord sur NGC416, un amas globulaire de magnitude11.4. A 109x il est facile mais faible V2 et petit.

Pas très loin, un confrère de magnitude 10.6, NGC419, vu à 109x facile, assez faible V2.

Encore un champ qui regroupe plusieurs objets de notre galaxie satellite dans le dessin suivant!
De gauche à droite, divers fragments de la nébuleuse diffuse NGC456, observée à 109x.
Avec le filtre OIII, auquel répondent bien tous les fragments, je vérifie que c'est une nébuleuse par émission. Sympa.

Ensuite, un petit amas globulaire, NGC376, toujours dans le Petit Nuage de Magellan. C'est bizarre, il ressemble plus à un amas ouvert. Je le vois
partiellement résolu, condensé, assez brillant V1 et petit à 218x.

Je vais finir ma nuit dans la constellation du Réticule, située entre le Grand Nuage de Magellan, Canopus de la Carène et Achernar de l'Eridan.

Et d'abord, une célébrité, NGC1313, galaxie de magnitude 8.9. A 109x elle est faible V2 et montre sans ambiguité, malgré la fatigue revenue, un bras
spiral perceptible 100% du temps VI1 et le second 25% du temps VI4. Elle est diffuse.

Pas loin dans le champ d'oculaire, NGC1313A, galaxie de magnitude 13.9 est vue à 109x très faible V3 à perceptible VI1, petite.
Il est 4h02TU, l'aube va arriver.

Je pointe ensuite vers epsilon du Reticule.
IC2056 est une galaxie de magnitude 11.6, faible V2, facile et condensée à 109x.

Enfin, je termine avec NGC1543 de magnitude 9.7. Le fond ciel devint trop bleu et à 109x elle est vue faible, allongée. Il est 4h18TU, l'heure de
remballer et d'aller dormir.

.

A la nuit suivante!


Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
la collection s'agrandit, les feuilles de papiers s'entassent. Evidemment, Eta carène est LE clou incontournable du grand sud, joliment rendu. J'aime beaucoup ta spirale barrée. Elle a de la gueule ! Bien des amas globulaires et ouverts sont rendus ici de manière fort sympathique.
Encore et toujour bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Félicitations, xavier!
Je découvre (comme bcp d'autres) le ciel du Sud à travers tes dessins: superbe boulot!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très très bien! Quelle production !

Eta: très chouette! On perçoit le relief. Tu as travaillé en négatif? ou sur papier noir?

Pierre
A Misawa, Japon pour encore un bout de temps... et sans mon télescope car j'avais déjà un peu trop de bagage pour un séjour long...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre, tous les dessins sont en noir sur fond blanc, puis inversés sur ordinateur. Ce que tu vois là est le négatif de mon brouillon.

Tu as souvent l'air d'être au Japon, c'est pour le boulot?

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ciel était vraiment super.
J'ai aussi fait quelques dessins, mais c'était difficile, tellement il y avait de détails...
2 semaines , c'est trop court !!
Je n'ai que des brouillons, pris en direct à l'oculaire, et effectivement Xavier, la nébuleuse de la Carène et Tarentule, ont demandé beaucoup de travail.
Les galaxies étaient fabuleuses même dans un T.200 mm, des nodosités, des bras, c'était vraiment super !
C'est clair que j'aimerais bien trouver une combine pour moins cher et retourner là-bas plus souvent pendant les vacances en nouvelle lune ! Mais au niveau prix, ça douille ! Ca fait mal ! C'est là le problème...
J'ai pas eu de réduction comme je dormais toute la journée et ne prenais pas le petit déj à 10h ...
Mais vraiment quel ciel !
Et si il y a moyen de combine moitié moins chère
( bouffe, avion, cabane en bois+ couvertures ),quitte même à donner quelques cours ou animations en début de soirée pour faire baisser le prix, je me lance dans une version de T.400 transportable :
miroir 400 dans un sac en toile en cabine et monture en soute,...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Voici ma quatrième nuit à Tivoli, celle du 19 au 20 août 2006.

La transparence n'est pas optimale cette nuit aux dires de notre hôte Reinhold. On doit donc à peine atteindre la magnitude 7.0 au zénith !
Malgré ces conditions, on voit la bande zodiacale, comme une faible luminosité qui est une extension de la lumière zodiacale sur toutes les
constellations du Zodiaque.

Je commence mes observations au télescope de 250mm avec un messier que j'ai rarement observé depuis l'Europe, M83. Cette galaxie de magnitude 7.6 se
situe dans le bas de l'Hydre Femelle. A ne pas confondre avec Hydrus, l'Hydre mâle, visible à cette latitude australe, entre l'Octant et Achernar de
l'Eridan.

La galaxie est vue bleutée, assez faible V2 à 109x. Mais le plus surprenant est les bras spiraux. L'un d'eux ressort immédiatement en vision
décalée(VI1), le second est vu 75% du temps par ce biais(VI2). Waouh, quelle structure complexe! Le noyau est bien plus brillant.

Je tente au passage de faire ressortir des régions HII avec le filtre OIII, mais décidément cette fois-ci le défi est trop osé!
C'est un objet à pointer en début de nuit car l'Hydre femelle a tôt fait de se coucher.

Dans le même coin, je descends vers le Centaure et pointe la galaxie NGC5253 de magnitude 10.2.

Elle me montre une belle spire facilement. La galaxie est plutôt faible V2. La spire est vue sûre! Superbe! 109x.

Je poursuis ma chasse aux galaxies du Centaure avec NGC5102 de magnitude 8.8.

A 109x, c'est un ruban argenté légèrement incurvé, vu faible V2, avec des extensions très faibles à perceptibles.

Puis une double galaxie, NGC5215 - NG5215B de magnitude 12.9

A 150x, les noyaux sont séparés, et l'ensemble est vu très faible V3 à perceptible(VI1).

Ca ne sent pas la rose par ici, les boeufs ont dû oeuvrer dans le secteur! Ils ont droit à leur promenade le long du grillage du terrain d'observation
chaque soir.

Toujours dans le Centaure, NGC5220 est une petite galaxie de magnitude 12.2, dure à repérer à 150x car très proche d'une étoile gênante. Vue
perceptible VI1, petite et assez nette une fois repérée.

Pas loin, NGC5193 est un autre univers-île de magnitude 11.7, petit mais facile. Noté très faible V3 à 109x.

Le Centaure commence à être bas. Je finis pour ce soir dans ce noble représentant du bestiaire mythologique avec NGC5161, une énième galaxie, de
magnitude 11.4.

Diffuse et allongée à 109x, elle est très faible V3.

Bon je vais pointer plus haut, à force de me pencher sur le tube, je risque le lumbago!

J'attrape le coche de la Mouche, constellation remarquable par son contenu et sa forme maintenant fort reconnaissable par l'astro-touriste austral
que je suis. Et pour commencer, l'un des 2 amas globulaires connus de cette petite constellation, NGC4372 de magnitude 7.3 et aux étoiles de magnitude
supérieure à 12.2.

C'est un objet esthétique, au fond laiteux très faible V3, sur lequel se détachent en vision directe quelques dizaines d'étoiles très faibles. En
vision décalée, c'est un vrai fourmillement d'étoiles! Il est observé assez bas , moyen en taille à 75x. Pour infos, je n'ai pas pu grossir 150x comme
je le souhaitais, car en dessous d'une hauteur de 15°, le télescope n'est plus équilibré si je rajoute la barlow au poids de mes 2 oculaires de 16 et
11mm. Vu incolore.

Pas très loin dans le ciel, le second amas globulaire réputé de la Mouche, NGC4833, me tend les bras. Je n'y résiste pas!

De magnitude 7.0 et aux étoiles de magnitude supérieure à 12.4, il est bleuté et de forme atypique pour ce type d'objets. 2 étoiles faibles V2 à
perceptibles VI, et la zone centrale est rectangulaire! Plein d'étoiles perceptibles VI! Quel objet étonnant.

Mais je ne suis pas au bout de mes surprises avec l'observation suivante : la nébuleuse planétaire NGC5189.

De magnitude 9.9, elle est bleutée, assez brillante V1 et réagit très bien au filtre OIII. Elle montre plusieurs nodosités avec et sans filtre, mais
surtout une forme de "tau" vue sans ambiguité! Quelle bizarrerie! Et c'est la seconde fois que je vois une lettre grecque dessinée dans le ciel, après
le "oméga" de M17! 150x+343x+218x.

La nuit se poursuit après une pose casse-croûte à la cuisine (le "Red Light in Dark Room Club") avec les galaxies de la Grue, à commencer par NGC7213
de magnitude 10.0. Son centre est ponctuel à 109x.

Ensuite, c'est au tour de IC5201, faible à 109x, diffuse, aux limites imprécises.

Puis un trio de galaxies, NGC7232 + 7232B + 7233, groupe assez serré dans la Grue, à 109x.
Elles sont respectivement vues faible V2, très faible V3, et perceptible 100% du temps VI1 et très diffuse.

Autre association de galaxies de la Grue, le duo NGC7232A - IC5181 montre 2 galaxies effilées, la NGC étant très faible V3 et l'autre assez faible V2.
109x.

IC5171 très faible V3 montre le même aspect à 109x. Elle est si haut dans le ciel avec ses copines de la Grue que ma position pour l'observer est
assez acrobatique, debout avec un pied sur la chaise et mon carnet de dessin sur cette jambe d'appui! C'est ce qu'on doit appeler faire le pied de
grue!

A 0h10TU, je me décide enfin à quitter la Grue pour le Sculpteur, qu'on voit aussi d'Europe mais bien plus bas. Ici, il culmine au zénith lors de mes
dessins!
Je pointe d'abord une galaxie de folie, NGC55 à 109x+75x+150x. Elle est bleue, assez brillante, et montre des grumeaux et une bande sombre. Une
tuerie!

Ma cible suivante est un duo sympa de galaxies, NGC134 et NGC131. La dernière est faible, mais NGC134 est assez brillante V1 et montre une bande
sombre, mieux vue à 75x.

Note personnelle : penser à amener une pommade contre les courbatures pour le prochain voyage austral!

Désirant finir ma nuit assis, je pointe le Grand Nuage de Magellan à 20° de hauteur. Aucune trace d'absorption ne semble altérer l'observation!
NGC2093 est une nébuleuse qui ne réagit pas au filtre OIII, donc je la suspecte d'être réflective au lieu d'émissive. A 109x, elle est petite et
faible V2.

NGC2109 est une nébuleuse diffuse faible, petite, facile à 109x.

NGC2116 est un amas ouvert très faible V3 et non résolu à 109x.

NGC2096 est vu assez faible, petit. Cet amas ouvert me montre 3 étoiles à 109x et 218x.

Deux amas ouverts, NGC2100, assez brillant V2 et NGC2092 faible V2 se cotoient dans le même champ à 109x ainsi qu'une tache floue non identifiée. Je
commence à être bien fatigué.

Je finis cette fructueuse nuit sur NGC2108 toujours dans le Grand Nuage de Magellan. C'est un amas globulaire faible vu net à 109x. Je dors debout, il
est 3h45TU, l'aube sera là dans 20 minutes.

Je ne me sens plus la force de dessiner, mais j'ai encore assez d'énergie pour faire un peu de tourisme(zieutage sans dessin pour moi) dans Orion, le
Grand Nuage de Magellan et la Carène.
Tant de choses à voir et si peu de temps...
Telle sera desormais ma devise pendant ce séjour!

Bonne nuit!

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
vive la galaxie qui tue !!!!!
ben dis-donc, c'est du Xavier déchainé! c'est sur, tu vas décrocher un reccord !
bravo pour ta perséverence

amicalement
serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo Xavier pour tous ses beaux dessins

Amusant, j'ai observé le 20 septembre ngc 134 depuis un excellent site des pyrénées, or au T560mm la bande sombre m'est apparue (type m104)par moments alors que je ne conaissais rien de cet objet. En fait elle est plutôt inclinée comme ngc 253 mais l'espace sombre entre le centre et le bras donne cet effet renforcé par la petite étoile http://www.ngcic.org/pubdb.htm

J'ai observé ngc55 cette même nuit et ai noté "doit être top depuis l'équateur" je vois que tu confirmes je n'ai plus qu'à y aller .

Ciels clairs à tous

Manu dans le tarn profond

[Ce message a été modifié par manutarn (Édité le 23-10-2006).]

[Ce message a été modifié par manutarn (Édité le 23-10-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this