Sign in to follow this  
Guest

Optique adaptative (Home Made) Part : 1

Recommended Posts

à mon sens deux possible:

correction du tilt , cad, recentrage de l'étoile sur deux axes ,type AOL.
Ou bien véritable optique adaptative ,donc correction de l'onde, ce qui nécéssite un miroir déformable sur des multiple points.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Guest
J'en profite, pour remercier tous les perssones qui on repondu a ce post.

je tient a le faire temps que j'ai le coeur chaud. de temps d'emotions . c'est la premier foix de ma vie que j'en recent auptent

J'ai put deja determiner que j'aurait put me planter a vouvoir faire un system d'aprentissage. c'est deja enorme pour moi

J'ai passer 2 jour a que repondre a ce post . j'aurait jamais crut ca en le creant, j'ai commis une petit erreur, celle de devoir vous faire attendre car je suis le seul a l'avoir vu fonctionner je men voeud enormemment a ce suject. j'ai deja mon laser et la partie logiciel (c'est vrait ca prendra certenemment du temps et beaucoup d'argent. c'est sur comme l'a dit l'un d'entre vous.

Vaux mieux investir dans une aol. Mais ca pas été mon but

Je vait reprendre la finition de mon laser. je me comptenterait largement des resultats que j'ai put voir. a mes yeux j'en demander pas plus.


j'en profite egallment pour remericier Richard, (Un homme bien plus que admirable, Il ma ete rare de trouver et cotoyer une perssones come lui.) Merci Riton .. Il ya encore 3 ans je n'avait jamais vue un telescope. J'ai put aider des possesseur d'orion pour que il puisse filmer avec cette camera la SSAG, au travers de mon logiciel VidéosSky. j'ai rajouter le support des artemis et Atik pour le meme Proceder. Je croit que sans Richard jamais tous ca n'aurait exister.

Je tenait a le souligner


Je remerci tous particulierrment Constructor et Nebulium pour mavoir dechifrer car je sias que je suis penible.

Un grand merci aussi a Stephane (je me suis appercue bien tard qui il est) qui c'est interesser a mon project.

J'espere juste que on pouras lui donner un noms a mon installations
vu que il beaucoup de definiotions de LOA.


Encore merci.

[Ce message a été modifié par Anonymous (Édité le 25-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Excusez-moi, j'ai pas tout lu, c'est long, mais un truc me turlupine...

Sur une vraie AO, le laser ne fonctionne pas tout seul. Il faut aussi lui associer une étoile réelle pour corriger la turbulence, je ne crois pas, en tout cas sur un grand télescope, que le laser puisse corriger tout seul, c'est même la limitation numéro 1 des AO et la raison pour laquelle Hubble continue à bosser...

Vous avez évoquer ce problème dans le post ou pas ?

Tu associes ton laser à une AO sur une étoile ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et dis donc Superprofulgure , t'a l'air d'avoir des lumières sur la question, hein, si tu trainais un peu moins au bistrot ,t'aurais pu nous éclairer not lanterne avant k'on fasse tous les circuits , enfin , Emmanuel, et maintenant faut tout revoir alors ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Excusez-moi, j'ai pas tout lu, c'est long, mais un truc me turlupine...
Sur une vraie AO, le laser ne fonctionne pas tout seul. Il faut aussi lui associer une étoile réelle pour corriger la turbulence, je ne crois pas, en tout cas sur un grand télescope, que le laser puisse corriger tout seul, c'est même la limitation numéro 1 des AO et la raison pour laquelle Hubble continue à bosser...

Vous avez évoquer ce problème dans le post ou pas ?

===> non je le savait meme pas.

Tu associes ton laser à une AO sur une étoile ?

LE laser me sert de etoile artificiel ou je connait la nature exacte

quand elle ce deforme j'essaye comem un puzle de pixels de les remmetres a leurs places. donc en fesant de meme avec la camera ccd planetaires

je n'ai pas put me procurer de miroir deformable.

deplus mon souci que j'ai mis de coté etait le fait de devoir faire ca en temùps reel a travvers mon logiciel videos sky.

il arrive a effectuer le procesus mais il est impossbile de lui demander de faire une sauvegarde de l'avi

j'avait laisser il ya plus d'1 moi ce problems de coté car j'avait en tete
que la turbulence pouvait etres aprise. j'auraot utiliser un resaux neuronale. que un ami m'aurait aider a concevoir vu que c'es tca specialiter. mais en ecoutant les conseil des pro il ya moin d'une heure . je me suis prit on va dire un bus en pleine poire

donc va faloir que je revise la facon d'assembler les morceaux de l'image et ca j'ai du mal a le digerer.

sans quoi j'ai tres bie compris que la clef c'est le miroir deformable
mais il faut rester coherents je peut pas me payer un tel mirroir
interfacer le miroir au logiciel ca certainement que je peut le faire. lui envoyer tel deformation oui c'est sur je gagner ait 50% de resources c'est le miroir qui fait le boulot , c'est plus le logiciel.

[Ce message a été modifié par Anonymous (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Bon de toutes facon j'ai pas le choix je doit blinder ce que j'ai consttuit dans un premier temps . je ne peut rien faire d'autre il ya trop d'elements a terminer.

LE laser n'ets meme pas finit.
le couplage de la fibre optique ne me plait pas
Le plugons de videos sky est capable de traiter un resultats et de l'apliquer et de traiter 8 fps au grand maxi sur la camera qui filme l'object a enregistrer. je suis pas loin

je vai tdeja le finir le en cours . apres quand l'installations seras au point je m'occuperait de voir ci j'arrive a me depatouiller dans l'approche que j'ai indiquer. avec de la chance je peut gagner quelque fps et pouvoir avoir quelques resources pour enclencher l'enregsitrment videos tous en garndant le temp reel .

Et ci c'est vraiment pas fesables je suis plus a quelque euro pret. je me payerait un miroir deformables et pui voila. et je prendrait le tmeps que il faut 1 ans 2 ans 10 ans 50 ans . (Lol d'ici la je suis dans la boite)

Ca ne seras plus transportable c'est tout. de toutes facon qui ne tente rien na rien.

JE vous indiquerait la suite prochainement .

[Ce message a été modifié par Anonymous (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Merci encore a tous le monde.

je pesne que l'evolution seras dans ce sens.

vers debut juillet je devrait avoir fait un circuit de refroiddisment digne de ce nom et effectuer un couplage coherents a mon egard de la fibre optique.

a partir de ce moment la je vait m'amuser avec vb6 et C++
il adviendra ce que il adviendra. moi je sais ce que j'ai put avoir je vous en ferer part prochainement.

meme ci ca defrise certain par jalousie. (Ca doit tous de meme etres de la jalousie , j'ai jamais eu des mail pareil. faut rester corect. en esperant que ce n'est pas une des perssones du forum qui ma repondu !)


a++

[Ce message a été modifié par Anonymous (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je comprends pas bien MS, il ne peut y avoir d'apprentissage avec la turbulence, ça ne peut être que du temps réél.
c'est lié au temps de cohérence qui est très court.
--------------------------------------------------------------------------
Quand tu prends une série d'images avec une webcam et que tu pratiques une classification de ces images suivant un critère (FWHM par exemple) alors tu réalises déjà une forme d'apprentissage.

Si tu remplaces ta webcam à 10ips par un dispositif 100 fois plus rapide et que tu effectues une classification des images alors tu devrais obtenir sur un objet ponctuel ou pas : un ensemble de motifs.
Chaque motif correspondant à un état particulier de turbulence.
Dans un trou de turbulence (écoulement laminaire), le motif c'est l'image réelle de l'objet qui correspond au puzzle assemblé (donc plus besoin du laser).
Cela signifie aussi que pour un site donné à un instant donné, tu peux te retrouver dans des conditions d'observation déjà modélisées.
Tout se passe donc comme si un site avait une signature et qu'à certains instants tu te retrouves en terrain connu. Dans ces cas de figures, tu pourra effectuer la transformation des données obtenues pour obtenir l'image réelle.
Pour rester dans le domaine du temps réel, je dirai que la turbulence peut aussi se modéliser par une machine à états finis, ce qui bien sûr est une hérésie pour certains.

A mon avis, Emmanuel, il ne faut pas abandonner ton idée aussi vite, il faut expérimenter d'abord.
Ce n'est pas une critique mais je trouve que certains agissent un peu comme la turbulence dans ce post.

PS : si vous avez des infos sur une CCD rapide (256 à 1000ips) pas trop onéreuse alors je suis prenneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez moi encore, j'ai pas tout lu, et c'est compliqué pour moi, tous ces trucs...
Mais le problème du laser, je crois, c'est qu'il traverse l'atmosphère "dans le mauvais sens", en clair, la correction de turbulence sur le laser est différente que sur une vraie étoile du fait de ce problème géométrique...

Mais bon, je parle de télescopes de 8 m qui résolvent 0.001", je sais pas si le problème se pose pour un bazar qui vise 1"...


S

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'me souviens plus de toutes les limitations du laser, il faudrait demander à Stéphane G, qui connait ces trucs par coeur... En particulier, il ne se forment pas à l'infini, comme les étoiles, mais à "seulement" 40 km, quelque chose comme çà, sur un grand télescope, çà donne un énorme effet de parallaxe, sur un petit scope, je sais pas...

En tout cas, çà explique que les lasers soient toujours associés à des étoiles réelles. La seule solution "intégrale" sans étoile du tout, le "graal" des pros, c'est le laser polychromatique, qui tape à des altitudes différentes.

Sinon, de façon plus générale, en parcourant en diagonale ce post passionnant , j'ai eu un peu l'impression que tu t'es lancé dans la construction de ce bazar avant de faire le tour théorique de la question, c'est sacrément gonflé, j'avais jamais vu çà !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello,

Ok MS je comprends mieux ta démarche expliquée comme ça. En gros faire un catalogue de « corrections » et les appliquer quand on retrouve les mêmes conditions. Maintenant imaginons que l’on souhaite faire des images avec 30 secondes de poses, et que l’on a un temps de cohérence de l’ordre de 3ms il faut pouvoir appliquer une correction à posteriorie d’un changement toute les 3ms pour remonter à l’image théorique « parfaite ». c’est bien ça ?

On a d’un coté l’image « brute » et de l’autre le catalogue des correctifs et si l’on passe ça dans une moulinette qui échantillonne correctement la correction par rapport au temps de cohérence on remonte à l’image parfaite. En supposant que l’échantillonnage par rapport a la surface du capteur (le nombe de pièces du puzzle) soit assez élevé on peut supposer à reconstruire une image. J’ai toujours bon ?

Concernant l’étoile laser, à l’origine on a eu cette idée pour ne pas être limité par la magnitude de l’étoile que l’on désirait prendre comme référence dans la mesure de la turbulence.
On peut très bien se passer de laser pour l’expérimentation du système.
En gros, dans un système temps reel, on prend une étoile de référence proche de l’objet à imager, ( proche pour satisfaire à l’angle d’isoplanétisme qui donne la limite à ne pas dépasser pour que les deux fronts d’onde (objet et étoile de référence) soient affectés par la même turbulence). Ensuite on analyse avec un analyseur de front d’onde type Shack-Hartmann, par exemple (qui découpe et analyse en zone la pupille du télescope afin d’analyser la déformation du front d’onde par petites portions (les morceaux de puzzle zn somme).

En faisant ça, on s’approche de ton projet sur le principe. Chaque « sous pupille » permet d’enregistrer la déformation du front d’onde et par exemple de piloter un petit « moteur » qui va actionner une zone d’un miroir déformable en temps réel pour compenser la déformation, du front d’onde liée a la turbulence..
Tout ça fonctionne en temps réel à environ 500hz (ordre de grandeur).
Le laser lui il ne sert qu’a compenser l’absence d’étoile de référence pour faire l’analyse de la déformation du front d’onde. Donc en gros pour les tests on peut s’en passer.
De plus, le laser doit traverser au moins toutes les couches turbulentes et en gros aller taper dans les atomes de sodium de la haute atmosphère pour fonctionner, ça veut dire dans les 80 a 100km d’altitude. (Par contre, j’ai aucune idée des caractéristiques du faisceau pour que ça marche). Et même avec ça, comme l’étoile artificielle n’est pas à l’infinie on se confronte a des problèmes liés à la focalisation (c’est un faisceau conique qui va se focaliser à 80km donc pas tout à fait comme la lumière venant d’une étoile. ça peut se résoudre en utilisant plusieurs laser je crois mais ça complique un peu

Si tu veux continuer dans cette voie, j’aurais envie de te dire de t’orienter vers un système tip tilt et d’utiliser pour tes tests une étoile réelle brillante. Ça sera déjà une grande avancée et tu as certainement les compétences pour cela et tu sembles maitriser parfaitement l’électronique pour concevoir un système de miroir asservi. Je pense sincèrement que tu peux réaliser quelque chose de vraiment abouti sur le sujet.
Des télescope Pro comme Thémis utilisent uniquement un tip tilt. C’est pas aussi performant que le NAOS du VLT mais c’est déjà pas mal.

Sinon pour le laser et le refroidissement, va faire un tour du côté du forum laserfreak il te faut une bonne réserve d’eau pour refroidir correctement ton tube.
http://www.laserfreak.net/forum/index.php
Tu y trouveras tous les conseils qui vont bien

Bon courage à toi et encore bravo pour ton travail.

Erick bondoux

[Ce message a été modifié par ebondoux (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
purée de banane : c'est passionnant...
je crois que ce topic a une valeure historique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hum .... ça ne marchera pas ..... car il manque un vis sur le couvercle de la boite qui contient l'usine à gaz effectivement je n'en compte que 30 !!! la vache !!

Tout ça pour dire que je n'entrave que dale à une telle réalisation, mais que je trouve ça passionnant ! Je souhaite que cela fonctionne ce qui mettrait un pan entier de toutes les acquisitions ccd amateur à la remise

Je n'ose pas imaginer Emmanuel à la recherche d'exo-planètes !! hein, pourquoi pas, alors c'est maintenant la nouvelle ère astro amateur ??


JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi j'ai une question toute bête qui me turlupine depuis que je suis ce sujet bien passionnant :

Comment reconstruire un front d’ondes sur une image capturée par la CCD comme veut le faire Emmanuel, alors que les photons incidents dont le trajet est perturbé par la turbulence peuvent atterrir sur un unique photosite : cette somation spatiale entraine forcement une perte d’information irréversible il me semble ?

Reconstruire un front d’ondes en amont du CCD comme le font les optiques adaptative du VLT est bien différent puisque les photons sont tous la ,qu’il faut « replacer » au bon endroit en deformant le miroir…

J’ai faux ?

En tout cas merci pour ton sujet Emmanuel c'est vraiment très intéressant
et chapeau pour tes realisations matérielles et logicielles.

Jean-Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est excatement ce que j'ai voulu exprimer précédemment. ET le descriptif de principe rappelé par Eric semble aujourd'hui, la voie la plus probable. Le laser dans ce concept n'est peut être qu'un accéesoire.
Mais faut voir, affaire à suivre de trèèèèèèèèèèèèèèès près !!!!
Bon courage en tout cas et bosses bien !!!!

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hmmmmm

Fichtrement bien conçu ton appareillage. C'est indéniable, un vrai pro de l'électronique! Et apparemment, tu sembles aussi bien gérer les électrons que les bits.

Mais quelque chose me turlupine : tu t'es lancé dans une véritable usine à gaz sans trop savoir comment fonctionnera le tout. D'autant que je me pose une question : est-ce que le fait de tenter de reformer l'étoile via un dispositif logiciel APRES acquisition aboutira aux mêmes résultats que la déformation en temps réel (ou presque) du miroir?
De plus, je n'ai vu mentionné nulle part quel type de télescope tu vas utiliser, ni même le diamètre, etc. A moins que je n'aie parcouru trop rapidement ce post .

Cela dit, si tu peux carrément aller vers la voie d'une OA avec système laser pour étoile artificielle, contrôle avec une vraie étoile, et miroir qui se déforme en fonction de tout ça, je pense que ça serait un dispositif explosif, jamais vu dans le domaine de l'astronomie amateur (à moins que bon…).

A propos d'un éventuel miroir déformant, il faudra alors songer à en faire un suffisamment souple et large pour que la correction soit réellement efficace. Du moins "AMHA" .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hum, du mal à suivre tout ça !

Puisque apparemment on s'est compris, Emmanuel et moi, je vais essayer d'illustrer ma vision de la version simple de la manip.

Dans des conditions idéales, à un instant donné, l'image de la tache laser serait dans sa longueur d'onde :


fig 1

En fait, avec une turbulence modérée déformante mais pas défocalisante (en pratique, l'un ne va pas sans l'autre) on récupère quelque chose comme ça :


fig 2

En vue du traitement, cette image est "pixellisée" :


fig 3

Le traitement consiste à déterminer la transformation qui fait passer de la fig 3 à celle-ci :


fig 4

Les spécialistes sauront identifier cette transformation

Mais point n'est besoin d'avoir la moindre connaissance en maths pour imaginer une solution par un réarrangement réfléchi autour du centre des gros pixels selon leur luminance !

Une grille imaginaire superposée dans le ciel à la tache laser donne une idée du "froissement" de l'image reçue :


fig 5

par rapport à l'idéale :


fig 6


Il suffirait ensuite d'appliquer la même transformation au morceau de ciel derrière la tache laser qui est imagé par l'autre caméra pour corriger la déformation.

Et bien filtrer la Lune en réjection à la longueur d'onde du laser et faire beaucoup de mosaïques

C'est toujours bien ça, Emmanuel ?

Si oui, et en supposant que le logiciel de traitement d'Emmanuel fonctionne correctement, je ferai deux remarques :

1. Il faudrait que la tache laser se forme au delà des couches turbulentes, par rapport à l'observateur. Mais alors sur quoi ? (je passe sur le fait que l'image reçue résulte de deux traversées, à la vitesse de la lumière, ce serait gérable).

2. Le faisceau laser étant observé à travers toute sa longueur multiplée par 2, que vaudrait le S/B de l'image formée ?

Si mes remarques sont infondées, c'est que je n'ai rien compris et il me faudra relire plus lentement toutes les explications


[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
ms :
A mon avis, Emmanuel, il ne faut pas abandonner ton idée aussi vite, il faut expérimenter d'abord.
Ce n'est pas une critique mais je trouve que certains agissent un peu comme la turbulence dans ce post.


===>Je vois.;.. Je l'en doutait un peut , j'abandonne pas cette idéee.

Merci encore


SuperFulgur:

En tout cas, çà explique que les lasers soient toujours associés à des étoiles réelles. La seule solution "intégrale" sans étoile du tout, le "graal" des pros, c'est le laser polychromatique, qui tape à des altitudes différentes.


===> En modifaiant le reglages j'a iremarquer que je pouvait monter ou decendre par rapport a la camera de control.
mais je sais pas ci ca va a 40km ou moin en theorie. Cohernets laser disnet dans les 50 Km

Sinon, de façon plus générale, en parcourant en diagonale ce post passionnant , j'ai eu un peu l'impression que tu t'es lancé dans la construction de ce bazar avant de faire le tour théorique de la question, c'est sacrément gonflé, j'avais jamais vu çà !

====> Tout a fait

ebondoux:

Mon system informatique a vraiment besoin du laser . c'est une photos clef ca ce base de ca pour faire tous le reste
il maurait fallut faire 1000 ou 2000 photos d'etoiles pour avoir un resultat avec une etoile


MErci pour les autres infos , j'apprecie


jpfar:
Comment reconstruire un front d’ondes sur une image capturée par la CCD comme veut le faire Emmanuel, alors que les photons incidents dont le trajet est perturbé par la turbulence peuvent atterrir sur un unique photosite : cette somation spatiale entraine forcement une perte d’information irréversible il me semble ?

====> Ces juste il ya des pertes c'est pour ca que ci je me base de quelque chose que on connait a 100% j'avaot en idéee pour on pourait la recrééer.

Serge:

C'ets possible que ta raison que le laser n'est que accesoire. alors dans cette voit il me faudra faire des test sur des etoiles , et en engreistrer avec leurs anneaux de diffraction. c'est bien l'ensemble des anneaux et de la taches que j'analyse


Fourmi103:

===> Faut pas rever ca ne seras pas aussi bien que un syetem pro c'est un jouet comparer a eux
mais quand ca seras finit il serait interesnet a comparer aus autres matos pour amateur que que
le system sbig.

nebulium :

sinon ton explication est apeut pret correct

mais le point n'eat pas du tout comme ca (c'est pas une etoile c'est pas forcement rond)
mais par tu a tres bien ilustrer le phenomene de deformtaion

Pour t"eclaircir prend un laser vert (un stilot)
il est vrait ci tu a un bleu ce seras totallemnt different
c'est bien du bleu qui il faudrait pour que ca marche
debrouilel tois et m'est ce dit laser dans laxe de ton telescope

sur une ed80 ca marche bien, mais il te faudras une barlow et un oculaire de 4mm
soit equivalent 2mm va a apeut pret la ou ton laser ce trouve le bout

fait une photos du bout juste du spot final
et reagarde son deplacement. regarde sa nature. c'est pas un morceauc uniforme de lumiere

ou ci l'experience te dit qui est tres risquer. prend un lecteur dvd demerde toi pour defocaliser la lentille sur une feuille
de papier regarde l'image obtenue

ou tous simplment une loupe est un pointeur vert. debrouiller vous pour avoir un spot sur un mur de 20 a 30 cm de diamettres c'est sur ca ne seras
jamais comem l'argon

voila ce que la camera vois chez moi

mais avec l'argon c'est magic on dirait des milliard d'aneaux et un champs de neige donc on peut faciiclemnt reconstruire l'image

Mainteant c'est le traitt ou un spot . je suis pas opticien

je sais ce que je doit regarder c'est l'esentiel


[Ce message a été modifié par Anonymous (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Comment reconstruire un front d’ondes sur une image capturée par la CCD comme veut le faire Emmanuel, alors que les photons incidents dont le trajet est perturbé par la turbulence peuvent atterrir sur un unique photosite : cette somation spatiale entraine forcement une perte d’information irréversible il me semble ?

Bon Jp: Ci ton photon 1 a une valeur disons de 40 et que le 2 a une valeur de 80: ci le 1 et le 2 tombe sur le meme ca fait genre le 1 et que il fait disons 100 : ta perdu une valeur: bion on refabrique avec ce que il manque sout le 1 a 40 et le 2 a 80 . Certes il i auras une pertes d'info mais elle seras masquer par une images fantomes. c'est ce qui me bouffe tellemnt de resources a mon pc. que c'est tres dur.

mais ci le un d'un cout a une valeur de 255 ( D(ou vient la lumiere )
des autres photon bien sur . mais ou il vont ???. bin la ou il manque !

comment ca se passe en vrait ca par contre c'est Top secret.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Nebulium:

1. Il faudrait que la tache laser se forme au delà des couches turbulentes, par rapport à l'observateur. Mais alors sur quoi ? (je passe sur le fait que l'image reçue résulte de deux traversées, à la vitesse de la lumière, ce serait gérable).

je ne sias pas quoi te rpeondre c'est une question trop complexe. mais surrment que ca viendrait des molecules d'eaux dans l'atmosphere qu i renverait le fasceau. (dumoin une aproches similaires)

2. Le faisceau laser étant observé à travers toute sa longueur multiplée par 2, que vaudrait le S/B de l'image formée ?

Bin c'est uen lumier coherante a la base . dout la puissance de 4W du laser.

c'es tpour ca que j'ai dit en faible turbulence (Turbulence escentiellment de la ville a coté de chez moi de maison et tous ca (chaleur des toit etc). l'humiditer de l'air la renvoit.

Ce qui fait que le faisceau fait une disatnce de 2000 a 3000 m
ce que un 4w feras comme du beurre. mais mainteant au CDF ????

Aucune idéee ci ca marcherait. entoursc car deja faut un grouppe de 12KW
pour l'alumer le bestio .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Emmanuel,

Bravo pour ta manip, elle me rappelle la grande époque ou on ne trouvait rien dans les magasins et qu'il fallait bricoler j'y connais que dalle en OA mais à voir tes images, je me demande si il ne serait pas plus simple de mettre 2 télescopes en //, l'un s'occupe d'imager l'objet, le second pointe une étoile à proximité, je sais pas si l'angle d’isoplanétisme dont parle Ebondoux serait respecté mais au moins, tu ferais l'économie du laser et de l'alimentation....

Enfin bon courage pour la suite

a+

Chris http://www.astrosurf.com/hautesavoie/

[Ce message a été modifié par Chris74 (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello,

une lame séparatrice, une voie pour l'analyse de l'etoile, et l'autre voie par le tip tilt et l'imageur
mais déjà j'oublierais le laser (même si ça fait high tech), et voir si dejà tu peux actionner des actuators pour faire le tip tilt en temps réel.
une fois que c'est fait, l'avancée sera grande. tu auras un soft performant, et un asservissement qui tien la route. Et la satisfaction d'être a mon sens le premier a avoir ça au niveau amateur (enfin je crois)

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Merci Erik pour ton idée (le laser c'est vrai, ci on peut sans passer ce serait bien 12KW. bon au pire j'avait bricoller un laser a azote entourer de plexi ca marcher avec une pile de 9v mais on veras ca dans 1 ans (Azote = rayon UV)

Je vait essayer de faire ce que tu dit avec une lame. la lame + le soft. je croit que ton idée est gigantesque .

MErci merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Neb,

Merci pour tes explications imagées,j'avais bien compris la meme chose. En traitement de signal numérique cela ressemble fort à une déconvolution avec determination de la PSF (Point Spread Function) du système optique ( aidée par le laser ? )

Il me semble que faire une deconvolution en temps reel risque de poser de nouveau le probleme des ressources informatiques et surtout cela laissera quand meme pas mal d'incertitudes sur la realité de l'image reconstruite a partir d'images brutes ayant un rapport S/B pas tres élevé.

je suis curieux de voir les premiers resultats d'Emmanuel.

le traitement en amont du capteur par miroir deformant ne pose pas se problème car si j'ai bien compris le principe il remet chaque photon réel dans la "bonne case" de ta matrice.

Ceci étant dit je ne suis vraiment pas specialiste, mais les pros ont bien du se poser la question avant d'imaginer l'optique adaptative

Serge es-tu la ?

Bon de tout façon Emmanuel, fait toi plaisir à faire tes essais, c'est bien notre but à tous, et fait nous part de tes resultats !

Jean-Patrick

[Ce message a été modifié par jpfar (Édité le 26-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this