Sign in to follow this  
ABDEL

polissage de mon miroir 250

Recommended Posts

Salut,
je suis au polissage d'un miroir de 250,le gris est presque parti,j'ai jeté un coup d'œil au foucault,le centre est en teinte plate sur 5cm environ avec un léger boudin autour et un bord relevé,j'ai mesuré le tirage,ça tourne autour de 0,7mm.Dois-je continuer le polissage comme si de rien jusqu'à disparition totale du gris ou alors commencer à mettre en forme mais en gardant en tête que le gris est encore là c-a-d simplement faire une retouche Miroir dessous avec course en W d'amplitude 1/3 à 1/2D pendant une demi heure et revenir au course classique W 1/3D en intervertissant les positions toutes les demi-heures???
Merci de votre aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

la chose essentielle dans un premier temps : c'est de virer TOUTES les piqures, et cela jusqu'à l'extrème bord.
La teinte plate, j'vois pas l'intéret de commencer par là.
Visiblement, tu uses le centre.
La messe est dite > outil dessus et pousses en W 1/3D, ou en cercle,, où en infini, où en ce que tu veux pour peut que ça sorte du 1/3 de D d'un coté et du 1/6D de l'autre ! POur activer l'efficacité, du cérium bien rose et des poids sur l'outil.
TRavailles à avoir de belles zones externes quand tu arriverras aux dernières piqures > Bien lent, sans à-coup, si ça durçit, passes tout en douceur en gérant la vitesse qui va considérablement ralentir dans ce cas, n'envoies pas de "coup" pour passer à tout prix et évidement, passe à un abrasif plus doux.
Mieux vaux avoir un bord légèrement relevé, il aura bien le temps de se rabattre tout seul !!!
mirroir dessous, c'est une bonne recette pour ne pas massacrer ces bords si délicats.

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut.

D'accord avec Serge. D'après Texereau il faut absolument virer tout le gris avant de paraboliser, sinon çà risque d'être la catastrophe lors de la parabolisation.

Pour les 2 miroirs que j'ai poli (250 à f/6.1 et 300 à f/4.7), j'avais un bord légèrement relevé au cours de la parabolisation, probablement à cause du fait que soucieux de ne pas avoir de bord rabattu, j'en ai trop fait pour l'éviter! Au final les "plus grands défauts" de mes miroirs (lambda/10 au pire) sont des bords légèrement relevés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rien à redire...
Il est en effet essentiel de commencer la parabolisation à partir d'un miroir bien poli et spéhrique (teinte plate) ça évite bcp de soucis ultérieurs même si on a de l'expérience en la matière.
Pour ma part je reste fidèle aux courses droites courtes, avec inversion M/O O/M régulière.
C'est ainsi que j'ai tjs obtenu un bon état de surface en fin de polissage.
Par contre, j'ai déjà posé la question (sans réponse pour le moment) au sujet du SRS 848 (l'Abrasienne) qui remplace avantageusement le cérium et l'opaline, sans avoir les inconvénients de l'opline qui "graisse" en peu par moment. A part à l'atelier SAF, retour d'expérience avec le SRS ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben chez moué le srs ne donne pas de blocages du mouvements comme on peut en expérimenter parfois avec l'opaline (encore que ça ne m'arrive plus non plus avec l'opaline tant que le polissoir est chargé).
disons que cela permets de polir avec un peu moins d'appréhension.
pour le reste comme ce sont deux produits quasi identiques le résultat final doit être peu différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heu... Serge.... j'ai déjà fait des courses en 'cercles' --> un zonage de félé, je me suis même fait engueuler par Fr.G !!!
Promis... je ne recommencerai pas les potits ronds

J Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui faut virer tout ce petit monde avant.

Christyan : idem j'aime bien les courses droites, je ne maitrise pas les courses en W (voir mon post à moi ).

L'épaisseur limite des carrés du polissoir pour avoir une chance d'arriver en fin de parabolisation c'est combien?

Bon parce que ça ne fera que le 4eme polissoir de fait, ça va qu'il me reste 7kg de poix


seb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
je profite de ce post pour inaugurer mon nouveau pseudo, suite à un gros souci informatique.
je n'apporterais pas grand chose de plus à ce qui a été dit, ne rien changer tant le gris est présent, le temps passé à enlever les defauts résiduels aprés polissage servira a s'assurer que le gris est définitivement parti.

fr.g

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous,
J'ai analysé la surface, quelques gris encore présent mais très peu, j'ai repéré quelques petites piqûres très peu profondes, elles se comptent sur les doigts de la main;en continuant le polissage au cérium(j'ai le temps qu'il faut) pourrais-je les virer???Je sais,ça n'a pas d'influence sur la qualité des images mais j'aime bien faire les choses.

J'ai de la poix approvisionné chez Mirro Sphère,utilisé directement sans ajout d'essence de térébenthine ou chauffage excessif comme tel après test de l'ongle qui s'est révélé OK,mais je la trouve trop molle après mise en œuvre par rapport a la poix gugoltz 55,quelqu'un aurait des réponses ??
La poix gugolz 55 est-elle bonne en usage direct sans ajout de solvant??
Si Franck Grière est là!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
> asp06
Tu as donc constaté aussi que le SRS ne donne pas de blocage comme l'opaline.
Le travail est bcp plus souple et régulier.
Par contre "... ces deux produits sont quasi identiques..." Ils me semblent au contraire bien différents (certes j' n'ai pas analysé la composition !) : le SRS travaille très vite (un peu comme le cérium) c'est OK pour retirer le gris, chose difficile à réaliser à l'oplaline... sauf avoir 20 ans et espérer vivre centenaire |o| et il donne un état de surface excellent. Mes desrniers miroirs ont été réalisés exclusivement au SRS ; sauf pour un, assez ouvert, le SRS travaillant vite, je ne pouvais faire assez de tours complets entre deux mesures pour les dernières retouches. J'aurais risqué de l'astigmatisme ... que je maitrise mal.

> Moindrot Seb
Faut pas confondre : les courses droites vont vers la sphère (ou la conserve) à utiliser pour le retrait du gris ou un retour à la suite d'une grosse erreur (il est souvent Plus "rentable" de perdre une heure pour retour à la sphère que de s'escrimer à rattraper un bord très rabattu ou un gros trou central). On peut faire aussi des 8 ou infini, courses très rapides et même bleuffantes quand on fait un réunissage.
Par contre pour paraboliser, la W est nécessaire. ça se maîtrise bien en étant patient : travailler lentement en surveillant bien la course du centre (un gros point de feutre est utile) ensuite ça va tout seul. Au pire on dépasse ma parabole (hyperbole) et on revient tranquillement vers la sphère (courses droites) : miracle on passe par la parabole recherchée (faut bien surveiller l'avance... ou plutôt le recul !!!) avec une astigmatisme minimum et un bon état de surface. Oui, je sais, certains critiquent cette méthode dite "de l'eau tiède"... mais ça marche bien pour les miroirs très ouverts na !
Epaisseur de poix : 4 à 5 mm c'est raisonnable. mais, sauf accident (pollution ou ramolissement excessif dans une eau trop chaude, et encore) je ne vois pas pourquoi il te faut refaire régulièrement l'outil : au nouveau pressage / mise en forme, c'est une partie du travail précédent perdu par déformations excessives.
Mon 300 à F5 a été fait avec un seul outil, moyennant une retaille des carrés de temps à autres. Il doit y vaoir un pb de dureté. Sur quels critères as-tu décidé de refaire 4x ton outils ???
... à suivre... et autres avis d'astrams gratteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, j'ai dû le refaire car le premier était un polissoir en ciment qui s'était déchargé à la dernière tentative de polissage donc j'ai fais le max outil dessous et après j'ai bien été embeté donc j'ai fais un outil en staturoc.

Outil staturoc : j'ai coulé un certain nombre de carré de poix, il m'en manquait une rangée; j'ai recoulé de la poix mais pas possible d'avoir la même dureté...le polissoir s'affaissait d'un coté au pressage... tout cassé

Nouvelle coulée : elle s'use progressivement pour tenter de me donner la forme recherchée.

Je vais essayer de faire un relevé pour voir où j'en suis mais ce que je peux dire c'est que mon tirage entre le centre et le bord est loin d'etre bon : 1/3 de fait tout au plus en 6h de retouches!

Share this post


Link to post
Share on other sites
> Seb

Difficile à dire sans avoir les caractéristiques du miroir : si c'est un 115 / F8 c'est en effet bien long.
Si c'est un 600 / F4 .....
L'outil en ciment décharge parfois (la cata !) même en le vernissant.
je pense que tu as du tailler un grand miroir avec un outil céramique.
Pour ma part je ne suis pas un fana de la céramique : qqfois l'outil est trop usé pour finir l'ébauchage (pb de dureté du grès céram ?)
De plus il faut ensuite refaire un outil pour le polissage.
Je commence un 410 ; j'ai opté pour un outil en verre pleine taille. Mais comme ça serait trop cher, j'ai fait tailler une chute de vitrine (12 mm) et j'ai coulé du staturoc. Après séchage, j'ai collé le disque de verre sur le staturoc (Araldite). de plus, j'ai pris la précaution de faire un outil du mêmme poids que le miroir ; ainsi le travail M/O et O/M est identique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

je pense que les outils segmentés en céramique sont en train de faire oublier la bonne vielle plaque de verre verdâtre;pour ma part,j'ai utilisé le staturoc avec des carreaux de 9mm d'épaisseur,il y'en a assez pour un 250 ouvert à 5,de plus j'ai vu dans un magasin de bricolage des carreaux d'épaisseur 13mm,largement assez pour un grand diamètre,tout dépend de la dureté du verre travaillé.On peut aussi faire un composite verre céramique.C'est ce que j'ai fait pour un deuxième miroir en silice fondue en attente(250mm en cassegrain),j'ai découpé à la meule diamantée, 3 ronds dans une plaque de verre récupérée:ép 1cm collées à l'araldite puis il me manque plus qu'à reproduire la courbure convexe et y coller les carreaux de céramique,du coup,plus de problème d'étanchéité à l'eau et de décharge,de vernissage;le top quoi!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous,

Le polissage avance à petit pas,j'ai encore du gris, mais me reste quelques petites piqûres au bord externe,rien de méchant(là, elles ont leurs places!) et je veux absolument les virer même si pas d'influence sur la tache de diffraction,mais je veux du zéro defect.
je polissais avec du rose, un peu de glycérine,quelques gouttes d'H202 mais le polissage est très long;ça fait une vingtaine d'heure avec toujours du gris.J'ai essayé le rose tout seul avec de l'eau aujourd'hui et maillé le polissoir,surprise!!j'ai une adhérence assez forte et pousse les séchées;en une heure de polissage miroir dessous les zones externes avancent très vite,mais pourquoi,le mélange initiale ne polissait-il pas plus vite?L'ajout de glycérine y est-il pour quelque chose?
Une chose est sûr,avec le mélange initiale j'avais un bon état de surface.

[Ce message a été modifié par ABDEL (Édité le 15-09-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut.

A mon avis il ne faut pas durcir ta poix, la chaleur va diminuer ces prochaines semaines, ce serait bête de devoir encore refaire un polissoir puisque la poix serait cette fois-ci trop dure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ok,mais je crois que je vais utiliser la gugolz grade 55,elle est bonne pour mon usage,elle devrait bien travailler,le local est à 21° en ce moment,température idéal.
a+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

j'ai repris le polissage aujourd'hui.
j'ai encore du gris présent et petites piqûres peu profondes malgré une vingtaine d'heures de polissage avec un mélange pour le moins douteux(rose,eau,glycérine,H202) car pas efficace pour ma part sauf au niveau de l'état de surface observée,qui est bon.J'ai maillé le polissoir avec une moustiquaire et utilisé du rose et eau uniquement;résultat TRÈS satisfaisant au bout d'une heure.Je fait bien crier le miroir et on sent une bonne résistance au mouvement pendant toute la durée du polissage,et bonne adhérence grasse.Le gris part très vite.
Pourquoi le mélange initial ne polissait pas vite?Je pense que l'ajout de glycérine y est pour quelque chose?si quelqu'un a des réponses,je suis preneur.
MERCI

Share this post


Link to post
Share on other sites
cela dépend si dans le mélange tu en mets deux gouttes ou les deux tiers ...
avec deux gouttes ça évite seulement des assèchements trop soudains en fin de séchée.
si tu en mets trop ça doit effectivement détériorer l'adhérence et l'efficacité de polissage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bein en fait,sur 20g de rose j'y ai ajouté environ 7g de glycérine.C'est trop?

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,

Pour info,ce qui sont intéressé par un fournisseur de silice colloïdal en suspension,j'ai réapprovisionné un flacon de 16oz soit environ 50 cl Chez SOUTH BAY TECHNOLOGY au USA car celle que j'avais, n'était pas la bonne.
http://www.southbaytech.com/consum6.shtml#css
silice colloïdale suspension de granulométrie 02-O6µ de couleur bleu avec un PH de 9,9
Voilà,je vous tiens au courant pour la suite.
Amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this