Sign in to follow this  
J12

Un amateur peut-il faire un Klevtsov ?

Recommended Posts

Salut,

Il y a quelques temps j'ai fait un miroir parabolique de 300 ouvert à 5 pour un newton. C'était long, c'était pénible par moment mais j'en suis ravi, il crache des flammes. L'ennui c'est que j'ai de plus en plus envie de reconstruire un instrument...le plus gros possible...

Alors je réfléchi au formules optiques. Un gros newton c'est le pied mais la parabolisation devient vite compliqué quand on vise gros et l'engin ressemble vite à la tour de babel. Alors après avoir regardé toute sorte de formule, j'ai pensé au klevtsov. C'est compact et tout est sphérique ! Mais je ne me rend pas vraiment compte de la possibilité par un amateur de réaliser le secondaire de cette formule particulière. C'est un miroir de mangin précédé d'un ménisque. Vu que toute les faces sont sphérique, je me dis que c'est jouable. Mais je ne sais pas trop quel type de verre il faudrait utiliser, si les tolérance de fabrication et de centrage sont hors de porté ou non...

Bref si vous avez connaissez un peu cette formule exotique, ça m'intéresse.

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut j12,

T'es atteint de la diamétrite. Moi aussi

Je commence également à réfléchir au cahier de charge d'un Dall Kirkham. Un primaire moins déformé que la parabole et un secondaire sphérique.
Et faire le plus court possible avec les moyens amateur.

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est pas fou ce JP???
A peine les mains remises de 14 mois de travail du verre, il veux attaquer un 600...
Increvable le gars !

Au plaisir de te revoir, et j'espère avec ton Strock 300!!

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour le lien Dan, le mec semble s'être engagé dans un sacré truc !

Salut JP,
tu nous prépares un mewlon de 600 ? ça risque de faire mal en planétaire ! C'est vrai que la formule DK semble presque abordable bien que réaliser le primaire ne soit pas complètement trivial non plus ! Par contre en reprenant les caractéristiques des mewlon de takahashi (primaire ouvert à 3 et coeff d'amplification du secondaire égal à 4) il serait possible d'utiliser leur correcteur/réducteur dédié. C'est intéressant !

Pas grand monde ne semble connaitre la formule klevtsov en tout cas. C'est vrai que c'est exotique ! J'aime assez malgré tout l'idée de réaliser un miroir mangin, ça à l'air intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut
Il y des liens sur ce site sur la formule du klevtsov . Apres lecture , tu te rendras compte que le prix de la matiere pour faire le secondaire est un peu deroutant , mais si le prix n’est pas un pb ,essaye ?
Cette formule reste tres interressante . Te pose pas trop de question pour la colim.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J12,

Ton projet de Klevtsov serait pour un gros diamètre je suppose, cette formule me fait penser au maksutov avec le menisque correcteur ailleurs qu'à l'ouverture.
J'espère que tu envisages de motoriser le polissage !!

JMBeraud,

Il s'agit d'un Strock250, mais j'abandonne cette monture pour faire un tube fermé car la collim est scabreuse, les montages/démontages me gavent de plus j'avais l'expérience d'un 400 serrurier que ne n'utilise jamais pour ces raisons.


JPierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour les liens ngc7000. C'est vrai que je ne m'étais pas posé la question de la nature du ou des verres à utiliser. Du coup ça me refroidit.

JP, oui c'est ça. Un mak dont le correcteur est miniaturisé et placé devant le secondaire. L'idée est séduisante mais en pratique je crois que ce n'est pas pour moi finalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
un dall-kirkham homothétique avec les mewlons pour pouvoir réutiliser le correcteur commercialisé par taka est une solution pas idiote.
réaliser des lentilles de petite taille dans des verres qui ne sont pas du pyrex demande un savoir faire et un outillage différent qui au final peut demander un investissement personnel plus important que la réalisation du primaire.

[Ce message a été modifié par asp06 (Édité le 03-09-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je suis content de voir des gens s'intéresser aux formules un peu exotiques comme le Field-Maksutov ou le Klestov voir plus simplement le Dall Kirkham.
Si vous allez sur mon site, vous verrez plusieurs articles qui traitent de ces télescopes et de leurs performances, du correcteur de Ross, ainsi que le principe du test des secondaires cassegrain au travers du verre... Entre autre !
http://www.astrosurf.com/astroptics/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Charles,
En ce moment j'y vais dix fois par jour sur votre site ! C'est une mine d'informations introuvable ailleurs !
Finalement je laisse tomber le klevtsov. Trop peu de renseignement sur les courbures a donner aux surface et il me semble difficile et chère de se procurer des verres exotiques.
Alors après avoir longtemps fouiné sur astroptics les formules qui retiennent mon attention sont :

le dall-kirkahm, ou une formule à base de miroir hyperbolique avec correcteur de Ross type baader ou à 3 lentille comme proposé par Jean Dijon. Sinon un gros newton tout bêtement...
En fait il faudrait que je commence par définir clairement ce que j'attends de la construction d'un nouvel engin : visuel/imagerie/planétaire/ciel profond/challenge de construction. 5 paramètre à mélanger dans un shaker et faire des choix !

Sinon j'ai une autre question saugrenue : serait-il possible de faire un miroir primaire parabolique ou hyperbolique sur le principe du mangin ? En théorie je pense que oui mais qu'en est-il de la pratique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème du Klevtsov, c'est aussi les tolérances de fabrication sur le ménisque et encore plus sur le miroir Mangin. En plus, il va falloir aligner tout cela. Pas triste comme engin.

Dans le même genre en la matière de télescope bien tentant à première vue, il y a le Riccardi-Honders. En fait c'est une horreur, car les indices des verres utilisés doivent être strictement identiques pour toutes les pièces, et les tolérances d'alignement sont riquiqui...

[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 04-09-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laisses tomber le primaire Mangin ! La précision sur la face arrière doit être encore plus grande que sur une simple surface de miroir.

Il est clair que la première chose à faire c'est de définir le besoin : Planétaire, ciel profond, photo, mobilité etc. Sans cela on tourne en rond.

Il faut bien voir qu'il n'y a pas de formule miracle. Chaque avantage d'un coté se paye de l'autre ! Cela dit le Klevtsov ou plus simplement le Field-Mak permettent d'avoir un primaire sphérique ce qui n'est pas un avantage à négliger pour un très gros diamètre genre 600mm.

Ensuite on peut laisser le secondaire sphérique, alors on a l'équivalent d'un DK ou asphériser le secondaire et l'on a l'équivalent d'un Cassegrain. Le ménisque correcteur peut résulter du collage d'une lentille plan concave et plan convexe. On choisira la version à rayons différent pour limiter l'épaisseur. C'est la formule du Vixen 200mm.

Il va sans dire qu'il faut soigner le centrage de ce correcteur. Sinon le fait que primaire et secondaire sont sphériques facilite la collimation. Attention au champ, il sera limité par la coma. Donc faible gain du secondaire, entre 2 & 3, ce qui diminue aussi la courbure de champ. En fait l'effort de l'asphérisation du primaire se reporte sur le ménisque. Si tu fais un Dall de 600, tu peux tolérer de l'obstruction. Avec un gain secondaire de 2,5 la déformation du primaire pourrait être deux fois plus faible mais télescope spécialisé...

Si tu fais un cass, alors tu peux l'utiliser avec divers secondaires et faire du grand champ avec un correcteur simple genre lentille bi-convexe +plano concave. Idem sur le primaire avec un Ross du même genre faire du très grand champ. En utilisant un autre secondaire monter à F/60 pour le planétaire...C'est de mon point de vu la formule qui rentabilise le mieux les choses, mais bon...

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 04-09-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
sur un dall kirkham une décollimation se corrige avec le tilt du secondaire, difficile de faire plus simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout à fait. C'est pour cela que la collim est stable, la surface secondaire est meilleur que dans le Cass car sphérique, donc idéal pour le planétaire. Mais il n'y a pas que le planétaire !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut en plus ajouter que le Dall Kirkham a un primaire plus facile à réaliser que celui d'un Cassegrain de même configuration, du fait du coefficient d'asphérisation plus faible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Un primaire elliptique est, je pense, difficile à mettre en forme tout de même. Moins que la parabole mais je ne me fais pas d'illusion. Lorsqu'on fait une simulation des tolérances (Millies Lacroix) on voit bien que cela reste très très serré ! (je parle d'un F/D de 3 pour un 600)

Que pensez-vous du carottage d'un 600 épais de 60 ? Est-ce vraiment nécessaire si de toute façon il y a un miroir tertiaire plan de renvoie ? Un petit trou de 10 à 20 mm de diamètre ne suffirait-il pas (juste une vis de fixation du support tertiaire ) ? Je redoute que pour un rapport Diam/Epaisseur l'astigmatisme lors de la mise en forme devienne ingérable.

JPierre

PS : J12 aurais-tu changé d'adresse mail ? je cherche à te contacter en privé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this