Sign in to follow this  
bruno thien

Astrophoto argentique!

Recommended Posts

quote:
Sur ce catalogue Celestron de 1974, de magnifiques exemples de ce qu'on pouvait obtenir en argentique avec une usine à gaz... http://geogdata.csun.edu/~voltaire/classics/celestron/74cat.pdf

C'est du délire dans la brochure page 6, les spots diagrams qui montrent que le SC est le meilleur instrument comparé au DK, aux mak, aux cassegrains et au RC. Ils oublient juste de préciser qu'il y a un "tout petit peu" de courbure de champ sur un SC tel que produit pas Celestron ou Meade. Et puis dans la pratique, personne ne fabrique de Mak et de DK à F/10. C'est fou ce que l'on peut faire dire à un pauvre spot diagram qui n'a rien demandé quand même

Share this post


Link to post
Share on other sites
et ben moi mossieur j'ai connu la cold camera celestron pas utilisé mais connu.

Fallait pas y mettre de la neige carbonique dedans?

Ai utilisé la chambre de schmidt celestron avec le porte film à aimants et les petits bouts de 2415h glissés dedans. Et tout ça dans le noir bien sûr!!

Que dire de la ccotte miute bricolée et de la pompe à vélo inversée pour faire le vide hein z'en ont raté des trucs sympas les jeûnots.

Alors quand je les entends poildecuter pour un pixel de dérive mal placé je me marre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
et ben moi mossieur j'ai connu la cold camera celestron pas utilisé mais connu.

Fallait pas y mettre de la neige carbonique dedans?

Ai utilisé la chambre de schmidt celestron avec le porte film à aimants et les petits bouts de 2415h glissés dedans. Et tout ça dans le noir bien sûr!!

Que dire de la ccotte miute bricolée et de la pompe à vélo inversée pour faire le vide hein z'en ont raté des trucs sympas les jeûnots.

Alors quand je les entends poildecuter pour un pixel de dérive mal placé je me marre.

tiens j'ai bissé!!

et à ce propos à l'époque pas question d'y aller pendant les poses!!

[Ce message a été modifié par pascal vincent (Édité le 14-10-2009).]

[Ce message a été modifié par pascal vincent (Édité le 14-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, Mossieur, parfaitement Mossieur, pareil.
Sauf que j'en ai eu une, Mossieur, de Cold Camera à 5000 francs, oui Mossieur, et l'abonnement à la Carboxyque Française pour avoir du C02, puis la location d'une bouteille et l'achat du détendeur, oui Môssieur, et jamais, je dis bien jamais une seule image réussie avec. Parfaitement, Môssieur, é pi aussi une Schmidt Camera avec les morceaux de TP 2415 H à la con découpés dans le noir. Pareil. é pi comme y sortaient du frigo é pi que je commençais de suite la pose, les traces de buée sur le film, voui Môssieur. Alors quand je les entends dire qu'une image est pas au point, pas pointée, pas cadrée, pas guidée, je me marre, Moôssieur, pareil, qu'une image nette, à l'époque, çà aurait été suspect.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même que je crois bien être un des tout premiers en France (sur une proposition crétine de Alain Maury, qui bossait au Schmidt du Cerga, à l'époque, et avait probablement décidé de me jouer un TRES mauvais tour à avoir additionné les poses sous l'aggrandisseur, pour faire comme IRIS, si vous voulez, mais en 1980, avec du 103 aF...

Alors je m'ai tapé comme un con trois poses de 45 minutes sur M 101 et j'ai addionné le tout dans un petit bazar en bois posé sous l'agrandisseur.

Le plus fantastique, c'est que çà marchait... Le signal/bruit était amélioré...

Oui, Monsieur, alors vous comprenez que les Legault et compagnie, avec leurs photos à trois balles que n'importe quel Astrochat peut faire juste en achetant du matos cher, je ricane.

Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, d'ailleurs grâce au numérique Superfulgur nous fait maintenant des images irréprochables, avec des étoiles bien fines qui traduisent une MAP parfaite, et bien rondes, signe d'en suivi nickel.

Quelques exemples....:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors j'en remets une couche !
Moi j'm'ai tapé une des 1eres trichro amateur, oui m'sieur... en 1981
Prise de vue : C8 et reducteur + 103 Ae, 103 Ag, 103 Ao, et les gelatines Wratten qui vont avec.
Tirage : Agrandisseur Crocus 3 + re-filtes et platine d'alignement maison, j'ai bossé 5 soirées en chambre noire que pour ça !
Ha on la trouvait belle cette photo à l'époque...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah lalala ...Vous me faite souvent bien marrer avec vos 24H sur ngc 7000 en CCD !!!

A l'époque, avec du 103 AF, je posé 50 minutes est le tour était joué ........tout était BLANC !!!
Bref, pleins d'étoiles !!!
;-))))))

Et le bruit du déclencheur...la spire....le D19b...la cocotte avec le mano...le couteau de foucault...les masques flous avec du papier WC...le neg. qui séche au dessus de son lit avant de dormir...superfulgure avec sa doudoune bleue ..(euh,là je crois qu'il l'a encore)...la diapo densitométrique ...etc..etc..

Nom d'un chien un peu de poésie SVP...
J'ai une réelle larme de regret MOI !!
;-))
JF

[Ce message a été modifié par Soulier jf (Édité le 14-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah le couteau de Foucault sur la glissière du Miranda Laborec !

J'avais oublié, çà...

Ah c'était le bon temps...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah oui, c'était le bon temps!!!

A cette époque, C&E ne publiait pas des tofs d'astrams ressemblant à du Hubble!!! La moindre photo n&b presque noire, un peu floue et avec énormément de grain et hop, c'était gagné... Tout le monde avait sa chance... Maintenant, si tu n'es pas au niveau de T.Legault, t'es mort!!!

Ah oui, c'était le bon temps; on était jeunes et beaux...

BGI

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais ya pu grave : avant c'était le talent qui comptait, on était 2 ou 3 à être capables de tels exploits, maintenant, comme astrochat l'a bien espiqué, c'est le nivellement par le fric, le gonze (genre Legault) qui a du pognon, pouf, y sort du Hubble recta.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout à fiait....vraiment dégue !!

En plus...il n'y dort pendant qu'il n'y image ...!!
Tous des fillettes les n'astrams de main 'nant ...chaussons et compagnille !!

Ah ....on est bien loin du supermégafulgure mal rasé qui "s'éclamer" en doudoune bleue au T 1m :

- Ah !!! Venir s'y voir les gas !! Saturne est à ch'découper au sc'urter ce soir !! A vos crayons de bois !!!!!

JF superdeçu avec des supercheveuxblanc !!

;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut ...
Il y a une chose de positif dans cette histoire c que tout le monde peut se lancer dans l'astro photo même avec peu de moyen comme ce nouveau astrophotographe :http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/023488.html
qui avec 6 mn nous sort des choses aussi sympa que d'autre qui on beaucoup plus de moyen et pour ces dernier autant acheter un livre d'astronomie.
Je me suis fait plaisir en faisant une photo de la M31 avec un bridge SONY en // qui me propose que 30 s de poses maximum.... j'ai fait 30 poses de 30 s additionner sous iris c un peu palo mais je trouve ça cool.
Ce qui est important je trouve ds le resultat obtenu c'est avant tout les offorts déployés par rapport au matos.

Avec l'argentique sur lequel je me suis aussi pencher il y 15 ans de ça avec mon petit 115/900 .... c d'avoir bouffé des kilomètres de péloche pour un résultat plutot moyen...

La on a le résultat le jours même et de corriger c'est erreur des le lendemain.
Sylvain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voui,

Moi, je vais m'acheter un D3 S, régler le bazar à 100 000 zozios et faire mes photos de ciel à main levée, comme çà, ch'rai comme les p'tits jeunes, partisans du moindre effort qu'on pas connu la guerre du Tri X et du 103 a, bien fait. De notre temps c'était mieux é pi c'est tout.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
ah oui nébuleuses et galaxies........

j'en possède d'ailleurs deux exemplaires dont l'un sauvé d'une fin effroyaaaaaaaaaableu. (mise au pilon par la bibliothèque municipale de biiiiip).

Au fait! on a des nouvelles de l'auteur?

ouais c'est sûr, avant c'était mieux et je ne peux résister à citer ma phrase préférée :" la nostalgie n'est plus ce qu'elle était"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Même si je me suis vite mis à la CCD j'ai commencé par des photos de constellations en argentique.

Pas mal, c'est vrai qu'a l'époque s'était plus au mérite et moins au $$$. Aujoud'hui à moins de vraiment être nul quelqu'un qui à un super matos à 30000€ tire des belles photos sans problèmes.

Pour ceux qui n'ont pas les moyens bah ... c'est pas la même chose.

L'ai de rien j'y pense assez lorsque je vois des photos "moches" sur Internet.

RaphAstronome http://www.astro5000.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut
hou là là fais gaffe à ce que tu dis......tu aime les chats?????
bon ben a tchao

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous!

Apparemment cet article n'intéresse personne...en tout cas sur ce forum, ou alors y en a qui n'osent pas!

Ceux qui me connaissent bien savent que je n'aime pas la photo numérique (d'ailleurs, étymologiquement, peut-on encore parler de photographie?). Je ne saurais dire exactement pourquoi. Mais en photo classique, je ressent une émotion lorsque je charge la pellicule dans l'appareil, lorsque je sors mon film de la cuve à développement ou que je projette mes diapos. Avec un appareil numérique je ne ressens pas cette émotion, il n'y a pas de surprise puisque l'on voit tout de suite à l'écran le résultat, avec un appareil d'entrée de gamme il y a un retard au déclenchement (dommage pour le sourire de la cousine lors de l'anniversaire du tonton ), les supports proposés pour la visualisation ne me conviennent pas. Pour moi, ces appareils numériques nous ancrent encore plus dans cette société de consommation à la con, qui consiste à vendre, acheter, jeter. Moi qui aime bien un peu m'évader, manipuler un réflex plus vieux que moi m'éloigne un peu de tout çà. Je ne fait pas ou plus de négatif couleur, je fais majoritairement du noir et blanc et un peu de diapositive.

On est tous d'accord que l'argentique est mort en astrophotographie, il est mort depuis la disparition du TP2415. Mais en photo classique il est loin d'être mort. Tous les professionnels et une grande partie des artistes utilisent du numérique (il faut bien survivre dans cette société où tout doit aller plus vite), mais, et il n'y a qu'à aller voir sur des forums de photo pour s'en convaincre, beaucoup de ces artistes et photographes professionnels qui utilisent le numérique continuent aussi à utiliser de temps en temps l'argentique pour la plaisir (en noir et blanc bien entendu).

En photo classique je suis bien plus créatif en argentique qu'en numérique. A le place de faire 500 photos dont le visionnage à l'ordinateur deviendra chiant puisque durera des heures, je n'en fait que 36 en diapo, et comme çà coûte cher je réfléchis d'avantage à la composition. Et j'adore les couleurs!
Quant on fait beaucoup de photos le numérique est moins cher, quant on en fait moins l'argentique est moins cher. Sans compter le support, je préfère mille fois une belle image projetée dans le noir ou tirée sur papier baryté qu'une image à l'ordinateur ou sortie d'une imprimante. Je vous ferrais cadeau de la conservation dans le temps...

En astrophoto le numérique a un rendement bien meilleur, grâce à sa plus grande sensibilité. En planétaire çà permet de s'affranchir partiellement de la turbulence par des temps de pose extrêmement courts, et on peut compositer.
Mais pour quelqu'un qui fait déjà de l'argentique est photo classique, et qui veut s'essayer sur le ciel, pourquoi ne ferrait-il rien? Un petit instrument sur monture équatoriale et une pellicule diapo dans l'appareil, et c'est parti, en respectant quelques règles simples çà va faire une belle Voie Lactée ou une belle Lune pour quelques euros seulement.
Pour moi, en tant qu' amateur et artiste, l'intérêt n'est pas de faire l'image la plus détaillée, mais juste une image sympa et qui fait rêver, avec les moyens modestes dont je dispose. Bien entendu je ne parle pas d'images floues et granuleuses

RV: je ne sais pas si ta cuve m'intéresse, mais vu que tu habites aussi dans le Sud-Est, tu peux me contacter à l'adresse loulou7331(arobase)hotmail.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
je n'ai pas connu le temps de l'astrophoto argentique et mes premiers pas dans l'astro remonte à 6 ans dont 3 en astrophoto donc je suis pas bien placer pour parler au sujet de l'argentique mais bon j'aimerais bien si vous me le permetter vous exposer ma pensé.

Pour moi l'arrivé du numérique et les photos qui en résulte, ben c'est vraiment ce qui ma fait faire de l'astro, je suis pas sur qu'en voyant les photos argentiques j'aurais autant eut envie de me lancer. Non pas qu'elle ne sont pas belle mais toute la partie dévelloppement m'aurais rebuté je pense, fallait être sacrement mordu pour faire du guidage a l'oculaire réticulé puis tous le reste fallait vraiment mettre la main a la patte. Et là je tire mon chapeau a tous ceux qui on pratiqué.
C'est vrai que le numérique ca présente un coté facile ou l'erreur est visble de suite ou les essais sont facile est peu couteux, je crois que c'est ca qui ma décidé.

Mais a contrario, avec le numérique ( et là si je dit des conneries je m'excuse par avance) je crois qu'on deviens plus pointielleux, plus exigeant. c'est vrai que le moindre défaut ne pardonne pas, la MAP ce fait au dixieme de mm et en fonction de la température, le guidage c'est a la seconde d'arc, tous ces paramètre qui avec l'argentique était moins stricte, rendent finalement le numérique peut etre aussi méritoire que l'argentique mais pas de la même facon. Cependant il est vrai que ce coté difficile du numérique tant a disparaitre avec l'automatisation et l'informatisation mais est-ce un mal?

Si les photos superbes que l'on voit tous les jours amène les gens a lever les yeux au ciel une fois de temps en temps ben je trouve que ca vaut le coup. Le revert de la medaille et je parle en conaissance de cause, c'est qu'a cause de ces photos lorsqu'on débute et qu'on regarde a travers le telescope pour la première fois on ressent une grosse déception tellement la différence avec les photos des magazines est importante, et j'ai peur que cela décourage les astram en herbe, ce coté là était peut être moins présent au temps de l'argentique.

Voila, j'avais juste envie de vous délivrer le fond de ma pensé sans aucun désir de polémique ou de critique, et j'espère juste ne pas vous avoir trop ennuillé.

vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je signale quand-même qu'il n'est pas interdit d'autoguider en argentique (cfr la remarque sur l'oculaire réticulé).

Et que de beaux résultats sont toujours possibles:


Dave Kodama

Date/Time: 6 June 2008
Location: Vanishing Point Observatory (OCA Anza Site)
Scope/Lens: Borg 125EDF2.8 @ f/3.3
Camera: Mitsuboshi 6x9 Vacuum Astrocamera
Mount: Losmandy Titan
Guider: Borg 45ED / SBIG STV
Media: Medium format Kodak E200, +2 push
Exposure: 4x20 min.

[Ce message a été modifié par scc (Édité le 18-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
> Bruno Thien
En grande partie d'accord avec toi. L'argentique ça reste de l'émotion. C'est comme en audio, le numérique coupe de la réalité ; c'est peut-être subjectif, mais un vieil enregistrement analogique (avec le souffle de bande) d'un membre de ma famille reste un document émouvant. le même en numérique m'angoisse, je ne peut oublier que la voix a été triturée par le processeur.
Je suis passé au numérique pour satisfaire la demande urgente des géniteurs de petits-enfants... mais je pratique toujours le N&B avec un discret Leica et de l'Ilford Galerie. La bouille du petit dernier, tout en nuances et en ombres, ça a plus de gueule que le Fuji saturé.
Bôf, délire de vieux c... penseront certains !
Maintenant en astro, il faut bien admettre que c'est tout de même une avancée incontestable. Il me semble difficile de revenir au temps où, après une nuit de prise de vue (oui, au singulier, car souvent on ne faisait qu'une vue longue pose) il fallait attendre la soupe chimique pour s'exclamer : m... c'est loupé, et attendre le week-end suivant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this