Sign in to follow this  
spicywisdom

Lunette ou télescope en ville? (débutante)

Recommended Posts

Oui j' en ai testé quelques uns (notament le 2.5, le 3.2 et le 8) sur une 80ED , un Newton 200mm et un ptit mak 102: Marche bien dans tous les cas , bon dégagement oculaire, grand champ, bon piqué. Le placement de l'oeil n' est pas toujours évident, mais on s'y fait vite. Bon, il est clair que le 2.5, faut l' oublier dans 99,9% des cas, c' était juste par curiosité. Par contre le 3.2 et le 8 sont utilisables quelque soit les conditions sur tous les instruments cités.
Bref, je trouve qu' à ce prix là c'est pas mal du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah oui, là je pense que les choses se précisent, Sophie!
Le choix du tube est arrêté, les oculaires, c'est encore plus cornélien!
D'abord, on peut arriver à trouver des oculaires plus chers que le télescope (un petit ethos 21 ) et puis les avis seront encore plus divergents que pour le tube où le consensus a été assez facile à obtenir.

Et là, je pense qu'il FAUT IMPERATIVEMENT que tu mettes un oeil derrière!

Il y a des oculaires qui ont la réputation d'être des tueurs en planétaire que je ne supporterais pas (trou de serrure, relief d'oeil rikiki et ombres volantes histoire de mériter l'image... ) et d'autres qui sont dénigrés pour le jaunissement de l'image, la déformation dans les coins,leur prix mais qui m'agréent bien plus pour leur confort, l'impression de plonger dans l'espace grâce à un champ large.
Sur un mak avec une focale assez longue, même en planétaire un oculaire grand champ peut avoir son intérêt, Jupiter avec tous ses satellites dans le champ des étoiles qui l'entourent, miam!!! et si la monture n'est pas motorisée, ça laisse plus de temps avant de recentrer l'objet.
Donc pour l'oculaire supplémentaire, pas de précipitation, essaye de regarder dans plusieurs oculaires avant de te décider.

[Edit] Correction d'orthographe [/edit]

[Ce message a été modifié par Maïcé (Édité le 29-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, ça se précise effectivement. C'est même DÉ-CI-DÉ!

J'ai rappelé OU (Riton n'était pas là), en fait le Kepler c'est le même appareil que le Skywatcher qu'on peut trouver là: http://www.galileo.cc/Belgique-FR/descriptif_instruments.php?ref=SKMAK127AZGOTO pour un peu plus cher. C'est donc OU qui va remporter la mise.

On va le réserver (ils en ont 150 en stock, mais ils en vendent pas mal et de plus en plus) en versant 1/3 du prix, comme ça on ne prendra pas le risque de changer encore 15 fois d'avis.

Pour les oculaires, dès que l'Homme est de retour et si les conditions sont bonnes, j'irai faire un tour dans le club d'astro d'Ivry, ils font portes ouvertes le vendredi soir et je verrai bien ce que vous entendez par confort.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Et bien entendu je ne parlais que d'observation, pas de budget, de place ou autre contraintes tout à fait respectables.

Ok, dans ce cas, je suis d'accord !
Un ethos 13 : ça c'est du bon oculaire (pour Noël !!)!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aller au club d'Ivry, c'est dans tous les cas une bonne idée. Par contre ils n'auront pas nécessairement l'oculaire repéré par PascalID, cette marque n'est pas la plus répandue, mais à lire des retours d'utilisateurs ça semble vraiment être une bonne option et un très bon rapport qualité/prix. Le revendeur le plus proche pour toi c'est celui dont j'ai donné le lien. Coup de chance ce n'est pas à deux pas de l'Allemagne cette fois ci, mais à Chaville près de Versailles (tient encore une histoire de chat ), ça doit être accessible en transport en commun j'imagine. Donc je pense que le plus sage, est d'aller sur place et de l'essayer en magasin sur une cible terrestre et un petit instrument si tu tiens vraiment à être certaine à 200% de ne pas te tromper.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophie, si je peux me permettre:

Si tu as une copine débutante ayant à peu près les mêmes critères de choix que toi, demande lui d'abord de lire ce sujet dès le début car avec les temps qui courrent çà pourrait bien faire l'économie d'une centrale nucléaire ;
Elle aura tout loisir de passer assez vite sur la partie chats en tous genres , puis de poser ses questions particulières.

Je pense que M31 doit être sur le qui vive, oui je vois qu'il a fini son ménage...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophie, si je peux me permettre:

Si tu as une copine débutante ayant à peu près les mêmes critères de choix que toi, demande lui d'abord de lire ce sujet dès le début car avec les temps qui courrent çà pourrait bien faire l'économie d'une centrale nucléaire ;
Elle aura tout loisir de passer assez vite sur la partie chats en tous genres , puis de poser ses questions particulières.

Je pense que M31 doit être sur le qui vive, oui je vois qu'il a fini son ménage...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à toutes et à tous,

C’est pas parce que je dis rien que je boude ou que je me suis désintéressé, bien au contraire ! je lis les commentaires avec intérêt et note qu’apparemment au bout de 10 pages il y a la page défouloir à base de félidés en tous genres (pov’ betes !).

De mon coté je vais appeler OU pour savoir pourquoi le dobson 150/750 n’est plus « cliquable » mais l’engin me plait bien. Si OU m’annonce une funeste nouvelle je reviendrai vers vous pour des retours d’expérience du site d’outre rhin sur lequel j’ai un doute. Ca ne m’empêchera pas d’aller faire un tour aussi à la maison de l’astronomie (pas le lundi, donc) histoire de voir...

Y’a un commentaire qui m’inquiète ou il y est question de collimation : cette fameuse collimation m’aurait fait préférer un mak, mais je me disais qu’après tout ça doit pas être si terrible que ça et que l’écart budgétaire mak/dob peut justifier qq efforts de ma part.
Néanmoins je lis des commentaires qui laissent sous entendre que la collimation n’est pas si simple que ça, qu’elle est pas toujours réussie, etc.. alors qu’en est il ?

J’ai apprécié le débat sur « quelle est la bonne taille pour commencer » je veux juste rappeler qu’un dobson de 200mm c’est sans doute très bien (le diamètre, toujours le diamètre) mais en appart’, c’est pas toujours gagné et à mon sens ou en tout cas pour un débutant ça peut être à la limite du praticable : 20 kg à emmener sur le balcon (c'est pas l'xploit du siècle, mais bon...), la place du rangement (ben, si quand même à partir de cette taille, ça se remarque), etc.. En plus tout le monde n’a pas un balcon comme sur la photo de Jean-Luc (hélas !) ni le courage/motivation de vdh (c'est vrai que 30km à des heures indues, meme en Région Parisienne ça peut aller vite, mais quand meme).

Je continue à m’imprégner de vos commentaires en ce qui concerne les oculaires, les grossissements accessibles et j’apprécie les pondérations qui sont apportées en fonction des sensibilités de chacun. Et donc pas de doute, faudra que je choisisse (quand j'en serai là) avec mes yeux et non pas sur catalogue...

J’ai juste une question : les oculaires de très petites focales semblent privilégiés malgré le problème du relief oculaire (je crois que je commence à comprendre quoi il s’agit)

Quels seraient a priori les avantages/inconvénients d’une solution avec un oculaire de 3mm vs. un 6mm avec une barlow x2 (ou un 9 avec une barlow x3, voire un 7.5 (si ça existe) avec une Barlow x2.5.. et je vous épargne la barlow x1.8 ). J’imagine qu’empiler les « lentilles » n’est pas la meilleure solution mais quelles seraient les autres conséquences ou bénéfices de l’une ou l’autre solution

PS : merci spicywisdom pour tes mises en garde et encouragements et désolé d’apporter un peu de hors sujet dans ton post (enfin… qd je vois certains posts j’ai moins honte... pov’ betes !!).
L’avantage c’est que comme je ne me connecte pas souvent, j’ai beaucoup de lecture à chaque fois qui répond par avance aux questions bêtes que je pourrai poser. Ca limite le bizutage...

Au plaisir de vous lire..en page 12 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
De mon coté je vais appeler OU pour savoir pourquoi le dobson 150/750 n’est plus « cliquable » mais l’engin me plait bien

C'est une nouveauté, il ne l'a jamais été je pense (sans doute le temps de faire la page). Va sur le site du fabricant si tu veux plus d'infos : http://www.telescope.com/control/main/

quote:
Néanmoins je lis des commentaires qui laissent sous entendre que la collimation n’est pas si simple que ça, qu’elle est pas toujours réussie, etc.. alors qu’en est il ?

Ce qui n'est pas simple c'est de faire comprendre aux gens que c'est indispensable avec ce genre de télescope
Après ça fait peur de toucher à ces réglages, et les premières fois seront seront hésitantes voir peu rassurantes (c'est de l'optique, comme un reflex on a peur d'y toucher, comme d'autre trucs tant que l'on y a jamais touché ). Mais il faut avoir en tête que sur un newton comme ça, aucune erreur ne pourra être irréversible, à moins de dévisser le miroir secondaire et qu'il tombe sur le primaire, mais ça il faut limite le faire exprès. En cas de doute, tu peux aussi mettre le télescope dans un sac et aller dans un club pour que l'on t'explique bien pour la première fois.
Après pour faire simple, il y a deux niveaux de collimation. Le réglage de base que tu pourras faire avec l'œilleton d'origine ou un laser de jour, c'est relativement facile. Ca permet d'avoir des images bien à 150x je pense en gros dans un 150mm. Après si tu veux arriver à un très bon niveau de réglage, il te faut déjà un oculaire puissant, permettant de grossir au moins 300x sur un 150mm. Là ça demande un peu d'habitude et d'expérience, si tu es motivé tu devrais y arriver. On regarde les images défocalisées en avant et en arrière, et on essaye de faire en sorte que la figure soit concentrique (en un seul mot) A ce stade on est presque bon.
Pour fignoler, il va falloir aller voir la tache de diffraction : un spot rond brillant avec un anneau autour, à 300x c'est perceptible mais tout petit , mieux vaut pousser à 400 voir 500x et pour ça il faut une barlow sur un tel télescope. Et ce qui est difficile c'est que la qualité du réglage va dépendre de la qualité du ciel, ce que tu va voir va nettement ressembler à ça si le ciel est assez stable mais pas parfait : http://astrolabo.com/wp-content/uploads/2007/01/WindowsLiveWriter/LECHELLEDEPICKERING_10544/pickering7%5B2%5D.gif
Ca danse, et savoir quand on est arrivé à un niveau de réglage tel que l'énergie est répartie de façon uniforme dans l'anneau, ça demande de l'expérience (ça ça s'acquière si on est motivé c'est comme tout).
Si tu veux en savoir plus sur la collimation va voir sur : http://www.astrosurf.com/legault/collim_fr.html
Ca parle d'une autre formule optique, mais tu auras les principes théoriques. Sur un Newton, le réglage final se fait sur le miroir primaire, pas sur le secondaire comme sur les Schmidt Cassegrain.
En principe il faut toucher au secondaire sur le newton, mais pour les instrument qui me sont passer entre les mais, je te conseille de ne pas toucher au secondaire dans un premier temps, le réglage d'usine est généralement suffisant pour du visuel. Et bref régler uniquement que le primaire revient à régler le secondaire sur un Schmidt Cassegrain, donc ce que tu liras sur la page de TL est transposable.
Bref rien d'insurmontable, mais un peu de pratique à acquérir + une barlow appropriée.
A oui j'oubliais un truc, sur Dobson, puisque l'on grossi pour régler, le plus simple est de faire le réglage sur un étoile qui ne bouge pas, donc la polaire. Il faut peut être descendre dans la cours de l'immeuble pour la voir, aller sur le toit, où au pire observer par une fenêtre côté nord en ayant mis la pièce à température des heures avant.
Si il n'y a pas tout ça, une étoile qui bouge peut faire l'affaire mais c'est plus sportif .
Bien entendu si après tu mets le télescope sur une monture EQ motorisée tu n'aura plus ce pb de choix d'étoile.

Comme évoqué plus haut, une fois que c'est réglé, si le télescope n'est pas secoué, pas pointé vers le bas, ni mis dans une position trop proche de l'horizontale, le réglage restera assez stable.


Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Quels seraient a priori les avantages/inconvénients d’une solution avec un oculaire de 3mm vs. un 6mm avec une barlow x2 (ou un 9 avec une barlow x3, voire un 7.5 (si ça existe) avec une Barlow x2.5.. et je vous épargne la barlow x1.8 ). J’imagine qu’empiler les « lentilles » n’est pas la meilleure solution mais quelles seraient les autres conséquences ou bénéfices de l’une ou l’autre solution

Ca c'est difficile de répondre, tout dépend des gammes que tu choisis.
En tout cas le relief d'œil sur certains 3mm est hyper bien géré. Certains sont même donnés pour 20mm de relief, c'est excellent. C'est un vrai pb sur les formules optiques les plus basiques mais pas forcément sur ceux qui coûtent 100€ et sont de conception moderne. Comme je disais, j'ai un zoom 2-4mm, je le trouve assez confortable, et pourtant je suis regardant sur ce point, il n'y a "que" 10mm de relief, mais c'est encore tout à fait suffisant pour ne pas avoir l'effet trou de serrure évoqué plus haut.
D'ailleurs c'est l'idéal sur un télescope de cette ouverture un 2-4mm, comme ça tu choisis le bon grossissement en fonction de la turbu, et à 2mm, pour l'alignement optique c'est pas mal à F/5. Celui là en particulier je ne te le conseille pas, il coûte plus cher que le starblast, mais un 3mm + une barlow pourrait convenir dans ton cas.
Jluc

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Néanmoins je lis des commentaires qui laissent sous entendre que la collimation n’est pas si simple que ça, qu’elle est pas toujours réussie, etc.. alors qu’en est il ?

la collimation ne doit pas faire peur, il s'agit d'aligner les miroirs mais il existe des outils pour faciliter les choses, la principale dfficulté veant du fait qu'il y a 3 vis pour ce réglage et qu'elles ne réagissent jamais comme on le voudrait... Quand on voit bien qu'il faudrait déplacer le faisceau à gauche, y a aucune vis qui donne ce mouvement mais une combinaison de 2 mouvements. Et lorsqu'on a réussi à aller à gauche de la bonne valeur, et qu'il faut descendre le faisceau, bien sûr agir sur la dernière vis le dévie vers la gauche (ou la droite) SCROGNEUGNEU!!! Mais on finit par arriver à aligner les optiques!

quote:
J’ai apprécié le débat sur « quelle est la bonne taille pour commencer » je veux juste rappeler qu’un dobson de 200mm c’est sans doute très bien (le diamètre, toujours le diamètre) mais en appart’, c’est pas toujours gagné et à mon sens ou en tout cas pour un débutant ça peut être à la limite du praticable : 20 kg à emmener sur le balcon (c'est pas l'xploit du siècle, mais bon...), la place du rangement (ben, si quand même à partir de cette taille, ça se remarque

Un dobson tube plein, c'est en effet assez difficile à caser, mais ça se transforme en télescope démontable comme celui-ci

quote:
Quels seraient a priori les avantages/inconvénients d’une solution avec un oculaire de 3mm vs. un 6mm avec une barlow x2 (ou un 9 avec une barlow x3, voire un 7.5 (si ça existe) avec une Barlow x2.5.. et je vous épargne la barlow x1.8 ). J’imagine qu’empiler les « lentilles » n’est pas la meilleure solution mais quelles seraient les autres conséquences ou bénéfices de l’une ou l’autre solution

Pour les oculaires, je laisse les pros te répondre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut
je rentre du boulot là..
alors je comprend que ton chois se porte sur un 150 mais comme j'ais la flemme de tous relire depuis hier (quel sucses)
tu peus me rappeller le modele stp
pour les occulaires c'est vrai que ceux fournis d'origine sont pas top mais bon pour demarer.....moi j'attederais de les avoir essayées......
on a eu y'a quelques temps un néofite qui avait le meme probleme que toi et on a pas de nouvelles.....c'etait NEO 20 20 je crois,et il devait prendre un 254/1000 sur LXD 75.....aie aie aie!!!!
a tchao
PS j'espere que tu nous tiendra au courant apres reception de ton telescope...

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ Garmagetz78

Pas de risque que je te dise ce que je pense de la collimation, en revanche, depuis que j'ai arrêté mon choix, j'ai téléchargé le mode d'emploi de mon futur joujou et je potasse, ça démystifie un peu tout ce qui fait peur et ça permet de patienter...

Ahhh (sigh) deux mois... ça va être long...

Bon, j'm'en vais aussi potasser l'éphéméride pour savoir ce qu'il ne faudra pas louper cet hiver...

(nombre de copies corrigées NCC: 0/5000... A 1/2h la copie, je suis de plus en plus mal barrée... )

(je suis certaine que NCC ça va vouloir dire quelque chose en astronomie pratique... )

@ Garmagetz78 toujours, je confirme que tu es en train de te faire bizuter sur la collimation, moi ils pouvaient pas trop de ce côté là, rapport au Mak qui devrait m'être clément sur le sujet... quoi que... )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et les filtres, on a même pas parlé des filtres!

Est-ce que les filtres anti-pollution lumineuse sont efficaces?

NCC: 0/5000

Share this post


Link to post
Share on other sites
Précis d'Astronomie:

NCC: se dit d'un tube optique ouvert qui présente une image perfectible surtout en planétaire et qui le plus souvent a été collimaté par un(e) novice.

Non Collimaté Calmement !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir!

spicywisdom: D'après mon expérience d'(ancien) observateur parisien, je te déconseille fortement l'utilisation de ces filtres antipollution lumineuse en ville.
J'ai observé à l'époque avec un filtre UHC Orion et un Dobson 150/1200 et le gain en visibilité était insignifiant. Contrairement à ce que leur nom indique, ces filtres ont besoin d'un bon ciel pour donner le meilleur d'eux-mêmes . En ville ,c'est payer fort cher pour rien .
Sinon, on peut tout de même faire du ciel profond à Paris , (sans filtre) : la nébuleuse de la lyre , Dumbell, M42 parmi les plus faciles, et bien sûr tous les amas d'étoiles.

Bonnes observations

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gargametz78 : « qu’un dobson de 200mm c’est sans doute très bien (le diamètre, toujours le diamètre) mais en appart’, c’est pas toujours gagné et à mon sens ou en tout cas pour un débutant ça peut être à la limite du praticable : 20 kg à emmener sur le balcon (c'est pas l'xploit du siècle, mais bon...) »

Non, non pas 20 kg ! Un tube de 200/1200, ça doit faire un peu moins de 10 kg il me semble, et la base, qui dispose d'une poignée très pratique, est plus légère. Un pack de bouteilles d'eau, c'est 9 ou 12 kg, et souvent d'une seule main. Quand les magasins annoncent le poids d'un télescope, c'est souvent le total du colis, avec l'emballage et tout.

--------
À propos de la collimation, il faut ajouter quelque chose d'important :
--> il y a faire la collimation, mais aussi - et surtout - la vérifier.

Vérifier la collimation, c'est tout simple. Ensuite, si on constate qu'elle doit être refaite, on le refera (et si on vérifié régulièrement, il n'y aura pas grand chose à retoucher). Mais pas besoin si c'est toujours aligné ! Car parfois il n'y a pas besoin de la refaire, par exemple si on utilise le télescope dans son jardin et qu'on le déplace peu. À moins qu'on fasse de l'observation à très haute résolution, bien sûr : dans ce cas, on sera très exigeant. Mais ça nécessite un très bon ciel, qu'on n'a pas tous les jours, et une certaine expérience. Pour bien s'amuser au début, pas besoin d'être à ce point exigeant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nan mais Jérôme, c'est trop tôt là.
Attend que Jean-Luc écrive quelques posts, et au 35ème, hop : le 36ème, c'est le 1er de la 13ème page. Et voilààà la recette !

(la collim, c'est pénible.
Il faut que je colle un oeillet sur le miroir du dob, mais je n'ose pas. Je collimate à l'oeil, et je vérifie et défocalisant sur une étoile. Le résultat est très correct mais serait certainement meilleur avec un laser de collim. Un achat à envisager : Spicy, tu peux te constituer une tirelire, quand on commence avec l'astro, ça finit par être ruineux)

Share this post


Link to post
Share on other sites
On s'étonne que les pages tournent, mais même quand on croit que l'on a fait le tour de la question, Sophie à toujours une question sous le pied (ce n'est pas un reproche, au contraire).

Sur les planètes et la Lune, c'est tellement lumineux qu'entre une observation en ville ou à la campagne, la différence est imperceptible, utiliser un filtre ne change rien. Certains utilisent des filtres colorés pour rendre plus contrasté tel ou tel type de détail sur une planète. Par exemple avec un filtre bleu sur Jupiter, la grande tache rouge devient très sombre et contrastée, plus qu'avec un filtre rouge. Mais cette pratique n'est pas très répandue, et je trouve l'intérêt très limité. Esthétiquement, les couleurs naturelles sont tellement belles
Par contre, il y a utilisation de filtres pour photographier les planètes, mais là c'est différent, on utilise des capteurs n&b, et on peut sortir du spectre visible, bref ... on ne va pas rentrer dans le détail

Pour le reste, le vrai filtre miracle, c'est le OIII.

Visuellement il sert pour les nébuleuses. Pour ces objets en ville ça change tout. Le principe est très simple, le gaz des nébuleuses émet seulement dans quelques couleurs monochromatiques bien particulières. Celle à laquelle notre œil est le plus sensible est l'oxygène OIII, si tu laisses passer celle là uniquement et que tu coupes les autres, tu élimines presque toute la pollution lumineuse, tu perd un peu de lumière quand même sur la nébuleuse, mais tu gagnes tellement plus en contraste, que le bilan est fortement positif. Avec un télescope de 100 à 150mm, il n'y à guère que la nébuleuse d'Orion qui serait intéressante sans filtres à Paris, avec le filtre par contre tu peux aller plus loin et chercher des objets plus difficiles comme Dumbell.
Pour les nébuleuses, OIII n'est pas la couleur la plus lumineuse, en fait elles brillent beaucoup plus en hydrogène H alpha, mais c'est dans le rouge profond, et notre œil la nuit est très très peu sensible à cette couleur. Par contre en photo si tu vas dans la galerie d'image, tu verras beaucoup de gens qui photographient les nébuleuses avec un filtre H alpha et qui obtiennent des résultats incroyables même en pleine ville. Contrairement à notre oeil, les capteurs numériques CCD adorent le rouge.


Pour les galaxies en ville dans tous les cas tu peux passer ton chemin, il n'y a pas vraiment de solution pour filtrer efficacement car leur spectre d'émission est continu, il y a toutes les couleurs de l'arc en ciel (c'est un groupe d'étoiles). Pour les amas d'étoiles c'est le même problème tu ne peux pas trop utiliser de filtre, par contre une étoile c'est ponctuel et du coup l'effet de contraste sur le fond de ciel est moins critique qu'avec une galaxie dont l'aspect est diffus. Quand tu grossis, une étoiles ça reste un point, donc son éclat ne change pas (jusqu'à une certaine limite liée à l'optique et à la turbu), en revanche le fond de ciel devient plus sombre en grossissant (il s'étale sur ta rétine). Donc sans pousser jusqu'à mettre l'oculaire le plus court, grossir un peu sur ces objets apporte un gain notable.
Il existe bien des filtres anti-pollution qui bloquent les raies principales d'émission des lampadaires, mais leur effet n'est pas miraculeux je trouve, car la bande passante reste large en dehors des raies du sodium et du mercure (des lampadaires), et la pollution lumineuse est loin de s'arrêter à cette partie du spectre visible (domiciles privés, enseignes lumineuses, phares de voiture, ...)
Ce qu'il faut avoir en tête pour finir, c'est que vu que l'on perd tout de même pas mal de flux avec un filtre, il est plus recommandé des les utiliser sur des télescopes qui collectent suffisamment de lumière, on conseille ça pour les 150mm et plus généralement. Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas en monter sur un 127, mais l'effet est moins spectaculaire, beaucoup plus d'objets sont visibles mais restent sombres.

Il faut avoir en tête aussi que filtre ou pas, quelque soit la taille du télescope, si ton balcon est éclairé par les lampadaires plus ou moins directement, tu n'auras jamais les yeux mis dans les conditions adéquates pour faire de l'observation du ciel profond. De toute façon, ça tombe bien, tu es partie dans une logique tout planétaire, et c'est plus sage ainsi. Le ciel profond, tu essaieras bien un jour j'imagine, tu verras ce que ça fait sur M42 d'Orion. En fonction du résultat, tu verras bien si ça te donne envie d'essayer d'aller plus loin avec un filtre.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 30-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this