spicywisdom

Lunette ou télescope en ville? (débutante)

Messages recommandés

Z'êtes durs avec moi!!!

Dès que je commence à me faire une idée vaguement plus précise, quelqu'un arrive avec des arguments en béton armé (les photos sont juste sublimes... )

Au 8ème étage sans vis-à-vis il y a souvent un vent à décorner les boeufs, j'ai une petite table marocaine posée sur un guéridon en fer forgé qui certes ne bouge pas quand ça souffle (ça pèse le poids d'un âne mort ce truc là) mais tout de même, ça déménage!

Bon, bon, bon, je continue à vous lire, c'est passionnant et inquiétant à la fois, j'ai vraiment mais alors vraiment beaucoup à apprendre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"e ne comprends pas pourquoi tu dis ça, tu as de l'expérience pourtant, tu devrais savoir qu'un Newton 150mm aligné fera mieux qu'une lunette achro de 90 ou 100mm.
"

Salut Jean-Luc. Celà va pourtant dans le sens de mon expérience. J'ai peut-être eu de la malchance, mais je suis tombé sur un "mauvais" 150/750. Miroir moyen (limite de diffraction non atteinte), PO avec du jeu (collimation précise non maintenue), même si c'était bien en ciel profond (même excellent avec un beau ciel! Malgré tout ce que je reproche à cet instrument, je le trouvais plutôt polyvalent), en planétaire j'étais déçu la plupart du temps. La lunette de 90 s'en sort bien mieux. Il faut voir aussi qu'un miroir à f/5 c'est plus difficile à polir qu'un objectif à f/11. Après, il existe, aussi de bons 150/750.


Quelques remarques: www.astrosurf.com/danslalune/materiel


"Il n'y a pas plus de turbu sur un balcon parisien qu'ailleurs, surtout à un 8eme étage ! Une chaude journée d'été là ça va chauffer et ça turbulera mais ça c'est vrai quand on observe dans son jardin aussi. Au 8eme étage on a une chance que ça se refroidisse plus vite et on minimise le rayonnement du sol."

Je veux bien te croire. Mais il faut tester. Le chauffage en hiver peut avoir des effets désastreux. J'ai été étonné, en été dans le Gard à mon balcon (3 ième étage) j'ai eu de très belles images de Jupiter à la lunette de 90. Mais l'objectif était haut, il dépassait de la rambarde, et derrière on observait tranquillement, assis. Avec un Newton, la place sur la balcon n'aurait peut-être pas suffit. Je pense que pour bien utiliser un Newton, il faut un jardin, l'herbe c'est pas mal. Ce que j'aime bien avec la lunette, c'est que pour une observation rapide c'est le must. La mise en température est plus rapide, c'est un point intéressant.


Bref, le choix d'un instrument c'est toujours des débats houleux puisque la passion s'en mêle! C'est vraiment difficile voire impossible de se mettre d'accord! Chaque instrument a ses avantages et ses inconvénients, l'instrument idéal est bien difficile à trouver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oublie pas un truc, il faut que ton cadeau te fasse plaisir.
Donc si tu avais un coup de coeur pour le mak....
Aut' chose : la formule newton est certe le meilleur rapport diametre/prix.
Mais c'est souvent pénible pour un débutant a cause de la collimation
(mem si , une fois comprise, la collimation est facile...).

Les petits maik, ca se collim les gars ? , connait pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>eric0363, c'est intéressant ton expérience sur un balcon comparable. Donc d'après ce que tu dis la monture EQ2 peut passer tout juste. Mais tu précises que "il est mal aisé de trouver une position d'observation confortable", ... tu m'étonnes !
Que penses-tu de la solution Starblast sur tabouret ou petite table ronde ? Je connais bien ce type de balcon aussi, il me semble que ce serait plus confortable, déjà tu regardes sur le côté de l'instrument et non derrière comme avec la lunette et le mak, sachant qu'il n'y a pas de recule sur la terrasse, n'est-ce pas préférable en terme de confort ?
Tu ajoutes :

quote:
Ce qui m'a fait abandonner la lunette az et le Dobson,c'est justement le manque de suivi, surtout pour partager ses observations; dans un espace aussi réduit, il est malencontreusement facile de dérégler l'instrument

Certes, mais dans le budget donné avoir un instrument motorisé ça va être compliqué (le 102 ou le 127 sont livrés sans le moteur !). Sachant qu'il faut grever le budget de 50 à 100€ pour ajouter au moins un oculaire, il ne reste pas grand chose, ...
Par contre à terme, le Starblast peut très facilement être adapté sur une monture équatorial pour le faire évoluer, mais pour débuter je pense que ce n'est vraiment pas une torture de ne pas avoir de moteur, c'est même peut être un bien fait ! La monture simplifiée d'un Starblast permet des mouvement doux et faciles. Sa simplicité permet aussi de se concentrer sur l'essentiel en début, l'optique et l'observation elle même, sans se prendre la tête avec un monture EQ et des moteurs. Chaque chose en son temps. Si vraiment Sophie devient mordu, il sera toujours temps d'évoluer ensuite, mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs je pense.

>Bruno

quote:
Salut Jean-Luc. Celà va pourtant dans le sens de mon expérience. J'ai peut-être eu de la malchance, mais je suis tombé sur un "mauvais" 150/750. Miroir moyen (limite de diffraction non atteinte), PO avec du jeu (collimation précise non maintenue), même si c'était bien en ciel profond (même excellent avec un beau ciel! Malgré tout ce que je reproche à cet instrument, je le trouvais plutôt polyvalent), en planétaire j'étais déçu la plupart du temps. La lunette de 90 s'en sort bien mieux. Il faut voir aussi qu'un miroir à f/5 c'est plus difficile à polir qu'un objectif à f/11. Après, il existe, aussi de bons 150/750.

Oui mais tu sais Bruno, si je conseille un matériel en particulier, c'est que j'ai une bonne idée de ce qu'il vaut. Va voir dans les tests d'instrument ici : http://www.cieletespace.fr/instruments , ceux que j'ai fait sur le Starblast 113mm et sur le Newton photo 150mm de chez Orion.
Je n'ai pas testé le starblast 150mm directement mais avec ces deux tests je me fais une très bonne idée de ses qualités et de ce qu'il doit donner sur le ciel.
Par contre des petits mak, ça ne m'a jamais transcendé en regardant dedans, ... on ne peut pas pousser assez en grossissement et les images sont sombres. Par contre quand j'étais petit qu'il y avait moins de matériel sur le marché, un 150/750mm ce n'était pas donné, et c'était le rêve ; le rêve ultime à l'époque était un 200m de chez celestron ou meade waaaou
Quand je vois qu'aujourd'hui le 150 on l'a à 250€ ça me laisse rêveur, et je me dis, quelle chance pour ceux qui débutent aujourd'hui.
Par contre les petits mak 90 à 100mm, il y a 15-20 ans pour moi c'était déjà frustrant et ça l'est tout autant aujourd'hui. En instrument secondaire de voyage ok, mais pas pour débuter.

quote:
Je veux bien te croire. Mais il faut tester. Le chauffage en hiver peut avoir des effets désastreux.

Oui chaque balcon peut être différent, si cet immeuble est très mal isolé il sera sans doute moins favorable qu'un autre, c'est possible. Mais si c'est désastreux ça le sera quelque soit l'instrument .

quote:
Je pense que pour bien utiliser un Newton, il faut un jardin, l'herbe c'est pas mal.

Je ne vois pas le rapport entre l'herbe et le Newton, et côté place, le Starbast sur sa petite monture de dobson n'est vraiment pas très gros.

Là ce que j'ai conseillé c'est justement de surélever le télescope car c'est vrai que sur un starblast, si il est posé à même le sol il est plus sensible au rayonnement de la terrasse qu'une lunette. Là avec la rambarde de toute façon lui il faut le surélever.
Dans tous les cas, ce genre d'instrument est fait pour être surélevé quand c'est possible, sinon c'est un peu acrobatique, ça va pour un enfant qui aime bien se rouler par terre, mais nous on a passé l'âge .

>Sophie

quote:
Au 8ème étage sans vis-à-vis il y a souvent un vent à décorner les boeufs, j'ai une petite table marocaine posée sur un guéridon en fer forgé qui certes ne bouge pas quand ça souffle (ça pèse le poids d'un âne mort ce truc là) mais tout de même, ça déménage!

Ok super, on avance
Est ce que tu peux nous donner une idée des dimensions de ta table marocaine (son diamètre et sa hauteur), ainsi que la hauteur de ta rambarde (j'imagine que c'est la hauteur légale mais je ne la connais pas )
Pour le vent dans tous les cas, les jours où sa souffle vraiment fort ce n'est pas un temps pour astronome, mais c'est plutôt bon signe en fait que tu ais du vent, une petite brise à des chances de couper les remontés d'air chauds qui pourraient revenir d'en dessous.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 25-10-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ou même une photo, voir mesure plus photos . Si tu ne sais pas comment la mettre en ligne envois là moi par mail, tu trouveras mon mail sur mon site : http://astrophotography.fr/
Ce sera plus parlant pour tout le monde, à moins que ton homme ais emporté tous ce que qui ressemble à un appareil photo dans la maison au Chili ?
Il bosse chez AF ? Je demande ça car on est qq'uns à faire des AR au Chili aussi régulièrement (pour des raison plus astronomiques bien entendu ), donc c'est toujours marrant de connaitre les pilotes de 777 qui sont sur cette ligne


JLuc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,
Je suis (souvent)un pratiquant de balcon, et je me permet de faire part de mon expérience

La largeur de 1m du balcon, c'est entre rambarde et mur ou entre rambarde et porte-fenêtre?
Chez moi, c'est la profondeur de l'embrasure de la porte fenêtre qui me permet d'être relativement à l'aise. Sinon...

Je confirme pour la rambarde, c'est une grosse contrainte qui exclu tout instrument dont l'axe est bas comme un dob d'une certaine taille. Le Starblast de 150 peut effectivement convenir en étant surélevé, mais pas trop, l'idéal étant de pouvoir pointer pas tout à fait à l'horizon quand on est au ras de la rambarde.

Avec un trépied d'équatorial et un instrument dont le porte oculaire est situé à l'arrière,on positionne la monture le plus près possible de la rambarde. Il faut vérifier que, en position, on peut avoir un pied pointé vers le nord (et 2 pieds de part et d'autre du sud), ce qui permet d'être au plus près de la rambarde, et d'avoir accès le plus haut possible dans le ciel. C'est un facteur important, la zone masquée par le balcon du dessus peut varier énormément en fonction de ce positionnement. De même c'est pour ça qu'il faut que le télescope ne soit pas trop haut, plus il est haut plus le balcon du dessus masque le ciel.

Avec un balcon de même dimension au dessus, il n'est pas évident de pointer au dessus de 60° de hauteur au sud. Et Mars doit culminer en ce moment vers 64° sauf erreur.

Il m'est impossible de voir les planètes quand elles sont au plus haut en déclinaison, comme Mars en ce moment, à cause de ce fameux balcon et ça risque d'être identique pour toi.

Donc rêgle de base: choisir une monture permettant de positionner ses axes de rotation le plus près possible de la rambarde.

Dans le cas d'un Starblast sur un support, avec oculaire latéral, il y a des cas ou tu sera située en avant du support, entre le télescope et la rambarde. Le télescope devra donc être éloigné de la rambarde. Inversement, pour regarder haut, il faudra le rapprocher. Il faut donc que l'ensemble soit déplacable facilement en cours d'observation (comme il n'y a pas de mise en station c'est sans problème).
Donc la table lourde... éviter.
Le balcon très encombré où déplacer le télescope tient du rêve, ou du cauchemar,...hum...

Bon c'est compliqué ces histoires de ciel réellement accessible, mais ça vaut le coup de se pencher dessus.

Un détail intéressant à préciser: est-ce qu'il s'agit d'un balcon isolé sur la façade ou de balcons en continu sur toute la longueur de l'immeuble (comme chez moi). S'il s'agit de balcons isolés ça peut laisser des créneaux de visibilité qu'on n'a pas avec des balcons continus.

Une photo de l'immeuble dans son ensemble permettrait de préciser le problème


Cordialement,
Claude

[Ce message a été modifié par Claude PEGUET (Édité le 25-10-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mesures du balcon:
Largeur: 252cm
Largeur réellement utilisable: 210cm (il y a une armoire d'entretien sur mon balcon)
Profondeur: 117cm (du pas de la porte-fenêtre jusqu'à la balustrade, sans compter la l'épaisseur de la balustrade oeuf corse)
Hauteur balustrade: 113,5cm
Hauteur "sous plafond": 305cm

Diamètre table: 60cm
Hauteur table: 74cm
Le plateau de la table est juste posé sur le pied qui est, je le répète, lourd comme un âne mort mais c'est de la construction artisanale et il est mal calé. Le plateau est très lourd lui aussi, il n'y a que lors ce que ça souffle vraiment, mais alors vraiment très fort (genre tempête) que je rentre tout. C'est arrivé une fois en dix ans.

Et nom, mon mari n'est pas pilote, juste un pauvre petit enseignant-chercheur en informatique (domaine système distribué pour ceux que ça intéresse, plus particulièrement la tolérance aux fautes et les multi-agents) Il a monté un partenariat avec la fac de Valparaiso. Ne lui parlez pas d'AF aujourd'hui car depuis hier soir il a été à la limite de l'overbooking, son sac est resté à Paris et son collègue pensait qu'il arrivait la semaine prochaine et n'est pas allé le chercher à Santiago... Loi de Murphy donc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une question tout d'un coup, une fois que la mise en station est faite, faut-il la refaire à chaque fois que l'on bouge l'ensemble monture + instrument?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dépend de la précision que tu exiges pour le suivi, souvent des marques au sol suffisent pour du visuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super toute ces mesures, c'est précis en plus !

quote:
Hauteur balustrade: 113,5cm

quote:
Hauteur table: 74cm

Ca c'est parfait !
Regarde comment est fait le télescope, http://www.telescope-amateur.net/souslesetoiles/images/materiel/starblast/starblast_blog.jpg
En gros l'axe de rotation de l'axe de hauteur doit être à 35-40cm de la base, il se retrouve donc en gros à 110cm, il faut minoré ce chiffre par la moitié du diamètre du télescope, mais dans tous les cas ça veut dire que lorsque Jupiter et la Lune ne sont qu'à 20° de hauteur tu pourrais les observer quand même ! Et au pire du pire si il te manque quelques cm tu pourrais toujours mettre des cales (des livres par exemple) sous les pied du télescope pour le rehausser suffisamment (là c'est vraiment le cas limite).
quote:
Diamètre table: 60cm

C'est grand confort ! Tu aurais un peu de place pour circuler autour, et mettre une petite chaise bien confortable, je t'y vois déjà

quote:
mais c'est de la construction artisanale et il est mal calé.

Ca bouge beaucoup ? Il doit bien y avoir moyen de caler mieux, quitte à bricoler un peu ? Non ? Sinon il y a toujours l'option de trouver un tabouret un peu lourd pour jouer le même rôle.

Définitivement je pense que c'est la piste la plus intéressante
Et encore une fois si il y a un pb avec les réglages optiques il y a aura toujours moyen de trouver une âme charitable qui passe chez vous un soir pour vous le régler aux petits oignons et vous montrer comment faire si ça bouge à nouveau. Si le télescope est utilisé délicatement, qu'il ne voyage pas et qu'il n'est jamais pointé à l'horizontale ou vers le bas, le réglage peut même rester stable longtemps.
C'est l'avantage des forums et d'être à Paris, vous ne risquez pas de vous retrouver isolés seuls face à cette bête étrange

JLuc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour illustrer mon message ci-dessus:

Le champ accessible sur le ciel depuis un balcon avec un instrument donné. C’est une abaque que j’ai réalisé pour une lunette de 150 sur monture équatoriale. Il y a en fait 2 courbes, suivant si l’instrument est à gauche ou à droite de la monture, le ciel accessible diffère :

Une vue de l’instrument en question sur balcon. La monture n’est pas optimum, on voit le haut d’un pied pointé vers le sud contre la rambarde, ce qui oblige à reculer la monture :

Un monture azimutale maison pour la même lunette. Là le trépied est au plus près de la rambarde. C’est un optimum qui devait me permettre de pointer à 70° de haut au sud :

Cordialement,
Claude

[Ce message a été modifié par Claude PEGUET (Édité le 25-10-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Une question tout d'un coup, une fois que la mise en station est faite, faut-il la refaire à chaque fois que l'on bouge l'ensemble monture + instrument?

Sur un Dobson comme le starblast tu n'as pas de mise en station à faire, c'est l'avantage, c'est simplifié au maximum.
Pour les montures équatoriales, oui il faut la refaire à chaque fois. Mais pour une simple observation visuelle, le réglage peut se limiter à viser le nord à l'aide d'une boussole (ou au pifomètre avec l'orientation de l'immeuble) et incliner la monture en gros à 50°, c'est suffisant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne t'obsède pas avec la mise en station: tu vises le sud "au pif" et tu compenses un peu de temps en temps l'imprécision. C'est loin d'être un "cauchemar" comme écrit plus haut. Je fais comme ça depuis des années, n'ayant pas accès à la Polaire, et je suis ravi de es observations... J'ai un Mak127 Orion sans monture et sans oculaire qui prend la poussière. Il est à vendre, mais j'ai bien peur qu'avec la monture tu passes hors budget. Je te le prêterais bien volontiers, mais j'ai peur que tu deviennes "accro" et que ça fasse des drames après... Bon, à tout hasard (je ne l'ai pas remis dans les annonces AstroSurf). Si tu trouvais monture et oculaire pas trop chers après tout.
Bon là faut que j'y aille...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas sûr de bien voir mais il y a une paroi vitrée latérale à l'Est?
Si c'est le cas c'est un peu comme chez moi et il me parait d'autant plus important que la monture soit le plus en avant possible.

Si le STARBLAST peut se mettre indifféremment oculaire "à gauche" ou "à droite", il me parait intéressant car il pourra toujours être au plus près de la rambarde. Je retire ce que j'ai dit dans un message précédent qui concernait un dob pour lequel l'oculaire était toujours du même côté.

Je suggère la fabrication d'un trépied comme celui de ma troisième photo pour mettre le Starblast à niveau. Facile à faire, pas lourd, stable, et pliable

Cordialement,
Claude

[Ce message a été modifié par Claude PEGUET (Édité le 25-10-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Paroi en verre à l'est effectivement (quel oeil!), c'est devant cette paroi que ce situe mon armoire d'entretien.

(à lire vos messages, je commence à avoir le tournis, mais je m'accroche!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa comme Balcon.
Si le 127 de Kaptain t'intéresse, c'est à considérer je pense. En plus c'est un garçon sérieux sur le matériel , si il te le propose le connaissant, c'est à la fois pour rendre service et s'en débarrasser.
Il faut voir quel est son prix et, voir si en complément on peut te trouver un oculaire et une monture pour rester dans la fourchette donnée.
Moi je pense que le starblast c'est mieux, mais si ça peut débarrasser un Kaptain au long cours, c'est une bonne action. Et puis les mak t'avaient tapé dans l'œil et là c'est une notion qui devient très subjective comme le soulignaient certains, et le but est de se faire plaisir Donc la question mérite d'être étudiée je pense puisque c'est un 127 . (Tu as intérêt à ce qu'il soit bordeaux Kaptain, c'est une fille, une fois qu'elle s'est fixée sur un modèle et un coloris, ... enfin bref, tu sais comment c'est, ...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Si le STARBLAST peut se mettre indifféremment oculaire "à gauche" ou "à droite"

Tu peux le faire tourner dans ses colliers, donc pas de pb sur ce point je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, Claude Peguet a transformé sa lunette en dobson car c'est l'intérêt de cette monture ultra simple quand on n'a pas de référence polaire et qu'on n'a peu de place. (Pour la manipulation aussi, c'est élémentaire, on monte ou on descend le tube à la main et on pousse ou on tire vers soi. Le seul point délicat, c'est le zénith pour combiner les 2 mouvements mais sur un balcon, ça ne risque pas d'arriver.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

<Tu peux le faire tourner dans ses colliers, donc pas de pb sur ce point je pense. >

Le problème risque d'être le positionnement du chercheur. Ca reste à étudier.

<Ah, Claude Peguet a transformé sa lunette en dobson car c'est l'intérêt de cette monture ultra simple quand on n'a pas de référence polaire et qu'on n'a peu de place. (Pour la manipulation aussi, c'est élémentaire, on monte ou on descend le tube à la main et on pousse ou on tire vers soi. Le seul point délicat, c'est le zénith pour combiner les 2 mouvements mais sur un balcon, ça ne risque pas d'arriver.)>

C'était pratique comme monture mais je ne l'ai plus. Vers le zénith il suffisait d'enpoigner la base rond comme un volant et de tourner

Je suis allé voir les Starblast chez OU. Il n'y a pas de chercheur mais un pointeur point rouge. Ca peut faciliter la visée, on doit pouvoir se tenir loin du pointeur, à l'arrière du tube. Avec un vrai chercheur il est plus difficile d'atteindre l'oculaire dans n'importe quelle position.
Le revers de la médaille c'est qu'en ville, vu le nombre d'étoiles visibles à l'oeil nu, on ne peut pointer que des astres brillants. Mais pour les planètes...

[Ce message a été modifié par Claude PEGUET (Édité le 25-10-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je n'ai rien dit pour le chercheur. Je déteste ces viseurs à lame semi-réfléchissante, ça mange trop de lumière. Généralement je conseille d'ajouter un Telrad ou un quick Finder. Mais là il s'agit d'observer des planètes uniquement ou presque, et pour ce type d'usage ce chercheur suffit amplement donc tout va bien de ce côté là, et ça évite de gonfler l'addition

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Houla... ça bouge...


heu Sophie, c'est quoi "PM"? lol

bon bhé toute façon pas grands chose à ajouter.
Après c'est une question de choix.

Erick


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prime Minister (ha ha ha... )

Plutôt private message, j'ai un petit côté Jean Claude Van Damme, faut pas m'en vouloir, c'est à cause de mon métier...

Effectivement, le sujet bouge bouge...

Bon... Imaginons (c'est une supposition bien sûr ) que j'opte pour le Mak 102, quels oculaires pour commencer en planétaire sachant que OU il est vendu avec ça: Plössl Sirius 25mm et rien d'autre...

(les oculaires, je me les offre comme une grande, ils sont en dehors du budget de départ)

Toujours pour commencer, quels autres investissements sont à prévoir.

A vous lire, je me sens parfois un peu intimidée, je me dis que je me lance dans un truc un peu fou. Je sens qu'il va y avoir de belle soirée prise de tête...

Je ne sais toujours pas quoi faire pour la monture...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant