Sign in to follow this  
spicywisdom

Lunette ou télescope en ville? (débutante)

Recommended Posts

Oui, bienvenue Sophie (on s'approche de la 5ème page !).
Si tu ne souhaites pas faire de photo, le dob c'est super : ça te permet d'avoir un diamètre intéressant, et donc de faire de belles observations.
Comme ce n'est pas (trop) cher, tu peux mettre un peu plus d'argent dans de bons oculaires (et le bon oculaire, c'est important !).
En plus, il y a des dobs très légers et parfaits pour les non rugbymen.

quote:
(...)je suis une faible (faible) femme et je suis une littéraire
...et ben voilà : on est au moins deux !!

Amicalement, Penn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
voici ma modeste contribution : j'ai sorti mon Starblast 114/450 ce soir, je n'ai regardé que dans les deux oculaires d'origine (17 mm et 6 mm). J'habite à environ 4 km de Paris, donc des conditions de pollution lumineuse assez semblables à celle de Paris intramuros.

Pour Jupiter : au 17 mm la planète apparaît quasiment uniformément blanche, léger halo autour et un peu de chromatisme sur le halo. Au 6 mm, on distingue très rapidement une bande marron, au bout d'environ 30 s, une seconde bande marron apparait en clignotant légèrement. Avec l'oculaire de 6 mm, Jupiter apparait à peu près comme un disque d'environ 3 mm de diamètre vu à environ 1 mètre de distance de l'oeil.

Pour la Lune : directement le 6 mm. La Lune apparait en taille à peu près comme quand on regarde sa montre de près. L'image tremble un peu à cause de la turbulence, mais c'est un beau spectacle.

Les deux planêtes étaient situées entre deux bâtiments (le champ disponible était à peu près l'écart angulaire entre les deux planètes). La cuisine du voisin était allumée, j'aurais pu lire sans problème.

Le starblast était posé sur une petite table pliante (40 cm x 60 cm).

La collimation est celle qui date de Pâques 2009, mais ce scope n'a pas voyagé entre temps.

Bonne soirée à tous et toutes, et bien évidemment bienvenue à toi Sophie

Pierre-François

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai pas tout suivi....
On s'oriente vers quel tube finalement? Et quelle monture ?
(Question juste pour passer à la page 5... Qui va gagner ??)
A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
ms : « Pour une application purement planétaire de Mercure à Neptune en passant par la Lune et le Soleil, mon choix se porte sur la config b) [Nexstar 4] »

Mais est-ce que tu penses que tu t'en contenterais pour plusieurs années ? Attention qu'on parle d'un instrument unique, le télescope, pas d'un instrument secondaire pour observer rapidement à la maison quand on n'a pas le temps d'aller à la campagne.

Serge : « sans hésiter, un dobson de diamètre maximal, même d'occasion, pourvu d'une optique correcte. Restera à régler élégament le passage optique au-dessu de la rambarde. »

Si tu as en tête un Dobson de 200 mm, ça me paraît infaisable : pour pointer haut, il faudra approcher le télescope de la rambarde, du coup le porte-oculaire sera situé près du vide...

Spicywisdom : « Suis-je réaliste ou complètement à la ramasse? »

La 2è photo correspond probablement à ce que tu verras avec un télescope de 150 mm environ.

--> Question : est-ce que tu trouves intéressant de sortir dehors pour revoir ça pour la quarantième fois ?

« Est-ce que la taille de l'objet est réaliste par rapport à ce que l'on voit dans l'appareil directement? »

Je parcours les forums depuis pas mal de temps et il y a quelque chose qui est une constante : les débutants sont toujours surpris et déçus que les planètes soient si petites à l'oculaire. C'est pour ça que la 2è photo donne une bonne idée, à mon avis.

Attention : Jldauvergne est un peu trop optimiste je pense...

Claude : « Quand au sieur Dauvergne qui sort une image d’anthologie : voilà ce qu’on peut faire avec un 150mm…. Faut pas faire miroiter des trucs pareils à une débutante qui veut juste faire du visuel, »

Voilà, je pense pareil.

--------
Conclusion : je maintiens mes questions (*) et je ne vois aucune raison de rassurer Spicywisdom. Je refuse donc de lui conseiller de dépenser 400 €.

(*) D'ailleurs je répète, car je trouve que c'est important : y a-t-il quelqu'un qui observe exclusivement en visuel avec un petit instrument depuis un balcon à Paris ? Parmi ceux d'entre vous qui observez de temps en temps depuis un balcon, est-ce que vous trouvez jouable de ne faire que ça ? Pour l'instant, seul Serge a répondu, en proposant un suivi lunaire et solaire par le dessin. Oui, ça c'est jouable. Mais curieusement personne ne semble se soucier de ce problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ALTAIR01 on s'oriente vers quel tube?... on sait pas trop...

@Bruno Salque chacun fera à sa mesure et je n'ai pas des ambitions démentes. Plutôt que des témoignages d'expériences balconesques ce qui serait intéressant c'est de se replonger dans ses souvenirs et de se demander comment tout cela a commencé... car moi... je commence et je pense ne pas en avoir fini avec la lune de si tôt...

Et puis si le virus prend complètement, si ça me brûle alors il sera bien assez temps de battre des records.

@Penn: 'twas getting lonely in here!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Wouhhaaaaa....................... ce post me fait penser à la poule dans la basse-cours!!!!! T'es mignonne Sophie...??? J'ai loupé la photo???
En tout cas ils ne sont pas avares en bon conseils et c'est très bien.
Bon choix!
Amicalement jp

Share this post


Link to post
Share on other sites
Spicywisdom : « Plutôt que des témoignages d'expériences balconesques ce qui serait intéressant c'est de se replonger dans ses souvenirs et de se demander comment tout cela a commencé... »

Comme je prends toujours des notes d'observation, je sais comment j'ai commencé : http://astrosurf.com/bsalque/1001.htm . J'ai acheté ma première petite lunette alors qu'on habitait en appartement, du coup je n'ai pu qu'observer un peu la Lune. Heureusement, on a déménagé ensuite et il y avait un jardin : c'est là que tout a vraiment commencé. Avec ma petite lunette, je ne voyais pas grand chose, mais bien plus que depuis un balcon parisien (la Voie Lactée était parfois visible à l'oeil nu). J'ai découvert la Lune, les planètes, le Soleil, mais aussi les étoiles doubles, les amas d'étoiles, mes premières nébuleuses et galaxies et même un astéroïde. Je prenais des notes et je faisais du dessin, mais au bout de deux ans, je commençais quand même à m'ennuyer, heureusement que j'ai pu me payer un 115/900.

Mais je trouve que les témoignages balconesques seraient plus intéressants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais est-ce que tu penses que tu t'en contenterais pour plusieurs années ? Attention qu'on parle d'un instrument unique, le télescope, pas d'un instrument secondaire pour observer rapidement à la maison quand on n'a pas le temps d'aller à la campagne.
----------------------------------------------------------------------------
Au siècle dernier le cheminement de l'amateur lambda c'était la lunette Perl Jupiter 60/800 puis le télescope Perl JPM 115/900 puis le télescope Pierre Bourges 200/1200 puis ...
Le Nexstar 4SE se situe entre les 2 premiers instruments et me semble un bon choix pour débuter sans se prendre trop la tête pour le pointage.
Pour les questions liées à la fiabilité de l'électronique, il faudrait aussi se les poser avant de prendre sa voiture le matin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
-J'habite Paris, 8ème étage exposition plein sud, pas de vis-à-vis, mon balcon donne sur la banlieue sud, pollutions atmosphérique et lumineuse infernales...
-Je m'intéresse, dans un premier temps, plutôt à une observation planétaire (soyons réaliste, le ciel profond à Paris, il ne faut pas non plus trop rêver... )
-J'habite dans 60m2 avec (entre autre) une petite chose d'un peu plus de deux ans et 86cm qui prend déjà pas mal de place.
-Je n'ai pas du tout l'intention de faire de la photo, c'est le visuel qui m'intéresse.
-Je suis une faible (faible) femme et je voudrais cependant pouvoir monter mon appareil sans devoir systématiquement solliciter les gros bras de mon homme (bon, faible, mais je peux quand même soulever ma fille, hein, allez pas croire que je suis qu'une mauviette... )
-Mon mari s'occupe du budget en groupant cadeau d'anniv + cadeau de fin d'année (normal, c'est au même moment pour moi) et en sollicitant une partie de reste de ma famille. Le budget devrait avoisiner les €400.
-Pour l'instant, mon unique matériel se résume en un bouquin: Observer le ciel en ville de Denis Berthier.

Au début, je me disais qu'une lunette serait l'idéal, mais voilà, j'hésite et je me dis qu'un modèle comme le télescopes Maksutov-Cassegrain Orion StarMax 102mm pourrait très bien convenir à l'utilisation que je compte faire de la bête. (vous pouvez le voir là : http://www.optique-unterlinden.net/astro/ficheProduit.php?m=0&cat=01040200&ref=OR052&itemType=2

Alors, alors... Que faire...

Une autre petite question (on ne se moque pas, please) c'est quoi un viseur polaire, est-ce que je vais avoir du mal à régler une monture EQ2 sans ce type de viseur (sachant que j'ai des fenêtres en exposition nord dans mon appart, mais pas de balcon de ce côté ci. )

Voili, voilou pour ma première question, elle sera sans nulle doute suivie d'une myriade d'autres interrogations.

Merci beaucoup pour l'aide que vous voudrez bien me donner.

sophie



bonjour et bienvenue Sophie
tres bonne idée le mak pour le planétaire
je te recommande juste du prendre le modele juste au dessus : le Mak 127 : oui c'est plus cher, mais réellement et incomparablement meilleur (fais toi mal, le prix s'oublie, les sensations restent )
je trouve que tu n'a pas une mauvais raisonnement.
pour la mise en station voila de quoi t'aider http://pagesperso-orange.fr/sebastien.caille/la_mise_en_station.htm


Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophie n'a pas accès à la polaire.

Prévoit d'acheter une boussole. J'aime bien la plate/rectangulaire de chez décathlon.

Jm

(et de 5 ? ....Eh non :-( ) :-))

[Ce message a été modifié par arthuss (Édité le 27-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
ms : tu n'as pas répondu à la question. Le point important, c'était l'observation à Paris sur un balcon. Bien sûr qu'un petit instrument d'initiation peut rendre service. Mais si on peut seulement s'en servir à Paris sur un balcon, sera-ce encore le cas ? (Au fait, pourquoi envisages-tu des problèmes de pointage alors qu'il n'est question que de planétaire ?)

Y en a-t-il parmis vous qui ont commencé l'astronomie dans ces conditions ? J'ai entendu parler d'astronomes qui observent les planètes sur un balcon parisien, mais c'est de l'imagerie, avec du matériel plus haut de gamme, et je ne suis pas sûr qu'ils n'avaient que le balcon.

Parce que bon, 400 €, c'est 400 €, c'est pas rien. Si le plaisir n'est pas au rendez-vous, c'est dommage...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, c'est officiel, personne ne dort jamais sur ce forum, ici l'ambiance est à l'atelier gommettes, on remerciera l'heure d'hiver qui dérègle le sommeil des bonnes gens et surtout des enfants (grrrr)

@Bruno Salque merci pour ta très grande sollicitude mais si c'est un mauvais achat, ah bah... qui n'en a jamais fait et si c'est un bon i.e. j'accroche et je veux qu'on m'enterre avec le tube tellement j'en suis raide dingue, alors j'aurai tout gagné...

@fredogoto, pas d'accès à la polaire (je la vois des fenêtres de ma chambre mais pas du balcon, à ce sujet, faudra qu'on m'explique pourquoi la mes (on remarquera l'utilisation d'abréviations appropriées, quelle flambe!)) ne peut pas ce faire d'un côté de l'appart pour être utilisée de l'autre

Le Mak127 devient "abordable" mais seulement sur une monture AZ Goto (ce que mon cerveau ne comprend pas très bien non plus d'ailleurs... ) et dans sa version Kepler ou à l'extrême limite SW (wouah, regardez un peu celle-là d'abréviation!)

@jazzons: Ch'uis une bombe (ha ha ha)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cette fois-ci, spicywisdom fais partie de la maison maintenant!

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je vais essayer de passer en page 5

Pour la mise en station fine avec une monture équatoriale classique et un viseur polaire on a besoin de voir la Polaire. Dès qu'on déplace l'instrument on perd les réglages.
Pour du visuel une mise en station approximative suffit, la Polaire n'est pas nécessaire une fois qu'on a pris des repères.

En ce qui concerne la monture AZ GOTO, a priori ce n'est pas une monture équatoriale mais elle est pilotée par l'électronique sur les 2 axes (azimut et hauteur) ce qui assure un suivi largement suffisant pour du visuel.
En version GOTO elle pointe automatiquement les objets. En version non GOTO elle doit juste assurer l'entrainement après une procédure de MES (tout ça à faire confirmer par le magasin, je n'ai jamais eu l'instrument en main).

Et ces 5000 copies, ça avance

Cordialement,
Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Raté Claude !
Bon, je vais essayer à mon tour de passer en page 5, mais je pense que ça va être encore un chouïa trop juste.
Euh...faut que je mette un truc sérieux quand même :
- et les oculaires Spicy, j'espère que tu y as pensé car c'est super important de BONS oculaires !!
Penn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah c' est là que vous êtes tous ?
Bienvenue ici Sagesse-Epicée. Je vais voir si je peux passer à la page 5 ... Euh répondre à la question.

Alors lunette ou mak ou newton, ça dépends de ton balcon : Une lunette ou un Newton, c' est long, et donc ça peut te poser un pb d' encombrement, selon la taille et la disposition du balcon. Un mak aura un tube plus court (et sera plus facile à mettre dans le coffre pour observer pendant un WE).
Pour du planétaire, le Mak est un compromis intéressant : pratiquement indéréglable, tube compact, avec PO à l' arrière (plus facile à utiliser dans un espace réduit), longue focale ce qui permet de grossir suffisament sans se ruiner en oculaire à focale courte et à grand champ.
Mais c' est plus cher et plus lourd qu' un newton de qualité équivalente.
Le Mak 102 est un peu frustrant (mais très compact). En instrument secondaire "de voyage", c'est sympa. En instrument principal, c'est bof. Le 127 ou mieux le 150 est beaucoup plus intéressant. Par contre, ils sont plus lourds : Un 102 tient sur un (bon, gros) pied photo, avec une tête manfrotto à mouvements fin, c' est utilisable. Le 127 et le 150 vont demander une monture spécifique pour être utilisés confortablement.

La monture équatoriale, pour observer des planètes sur un balcon, c' est pas indispensable, mais c' est confortable si elle est motorisée : la planète reste dans le champ tout le temps, c' est sympa. Par contre, ça peut poser un problème d' encombrement aussi (sur les miennes, tu ne mets pas les pieds comme tu veux, et donc, si tu n' as pas de place ...)

Le goto , pour les planètes , ça ne sert pas à grand chose (sauf si tu vises Pluton .. Ah ben non, c' est pas une planète. Ou Uranus/Neptune qui ne sont pas super brillantes ... M' enfin on peut les trouver au chercheur. Les autres sont des phares, y' a pas besoin de goto).

Ah là là, pas facile de faire un choix hein.

[EDIT] YESSS Page 5 !

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 27-10-2009).]

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 27-10-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Pour l'expérience "balconesque" en région parisienne avec un petit mak, j'ai donné une fois.
Il est vrai que j'ai été agréablement surprise par la très faible turbulence sur ce balcon en plein hiver. Le planétaire est accessible dans ces conditions. (j'ai même monté le grossissement à 460x sur Saturne avec l' ETX, l'image était très sombre mais colorée - planète moutarde et anneau gris bleu, mais Saturne est une planète qui présente peu de détails fins et qui est toujours esthétique; je ne suis pas sûre que Jupiter aurait été aussi impressionnante dans ce petit tube, car il faut de la lumière et de la résolution pour profiter des couleurs et des détails des festoons. J'ai pourtant vu un transit de Io avec son ombre avec l' ETX, mais pas depuis un balcon, la GTR y était visible aussi quand on savait à quoi s'attendre, pour le reste, les 2 bandes avec l'une dédoublée. Et c'est tout.)
Sur ce balcon, j'ai aussi observé la grande nébuleuse d'Orion, ce que je peux en dire, c'est que sa forme générale était visible.

Mais ces visions ne m'auraient pas suffi. L'ETX, c'était une valise à poser dans la voiture pour emporter loin de la pollution lumineuse. Mais, c'était bien décevant. Seuls les amas ouverts et les petites nébuleuses planétaires brillantes tiraient leur épingle du jeu dans cet instrument... Nous avons donc fait le choix d'un instrument qui en montre plus tout en restant transportable (Dobson 250) et pour observer, nous partons en expédition, moins souvent mais pour des images inoubliables... De toute façon, on n'a pas de balcon, ni de fenêtre au sud.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Penn, j'y pense... Et ça fait mal!

A moi peut-être l'honneur de la page 5

J'avais (vaguement) compris ce qu'était la monture, ce que je ne comprend pas c'est pourquoi elle est moins chère qu'une EQ2...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
D'ailleurs je répète, car je trouve que c'est important : y a-t-il quelqu'un qui observe exclusivement en visuel avec un petit instrument depuis un balcon à Paris ? Parmi ceux d'entre vous qui observez de temps en temps depuis un balcon, est-ce que vous trouvez jouable de ne faire que ça ?

Présent ! En fait, c'est depuis une terrasse (achetée pour ça entre autres, en sacrifiant un peu la surface habitable...). J'ai commencé au 127. Puis, emballé, je suis passé au 150 puis au 180, où je vais rester un bon moment je pense. Oui, je trouve "jouable" de ne faire que ça. On sort l'engin quand on sait qu'il y aura quelque chose à observer, c'est tout. Pour les galaxies, évidemment, faut oublier. Mais pas toujours pour les nébuleuses les plus brillantes.
En y réfléchissant, un des autres qualités d'un Mak est son tube court, adapté à un balcon avec peu de recul. Une raison de plus d'éviter la lunette. Quasi indécollimatables, contrairement aux Schmidt-Cassegrains, courts, les Mak sont LE truc qu'il te faut, hormis le Newton court genre StarBlast.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Je parcours les forums depuis pas mal de temps et il y a quelque chose qui est une constante : les débutants sont toujours surpris et déçus que les planètes soient si petites à l'oculaire. C'est pour ça que la 2è photo donne une bonne idée, à mon avis.

Attention : Jldauvergne est un peu trop optimiste je pense...



Passe moi l'expression Bruno mais je te trouve un peu pisse froid sur ce coup là
Tu as là qq'un qui veut débuter qui s'est déjà bien documentée (donc elle sait un peu où elle va), et tu lui dis de bien réfléchir car elle risque d'être déçue avec ces 400€. De ce que je vois c'est tout réfléchie et le niveau d'excitation en vue de cette projet acquisition est à son comble. Et pour ne pas dépenser 400€ n'importe comment, elle vient demander conseil au bon endroit, ... peut difficilement faire mieux.

Si je suis un peu optimiste toi tu es un peu pessimiste. Tu dis qu'elle vera comme sur la seconde image, ... oui a la limite avec un ETx90 et les oculaires de base, mais ce n'est pas ce qui lui a été conseillé, là on est bien parti pour un 127 ou un 150 je pense. Et Sophie à bien compris qu'elle doit prendre de quoi grossir 200 voir 300x d'entré de jeu pour bien voir. A ce grossissement, les planètes ont un taille apparente supérieure à celle de la Lune (du moins pour Mars à l'opposition, Saturne, Jupiter et Vénus).

Puisque l'on me trouve optimiste (c'est vrai ), je vais montrer autre chose.
J'avais essayé à une époque de simuler ce que l'on voyait dans divers instruments lorsque les conditions sont correctes :
80 à 100 mm

115 à 130 mm

150 à 200 mm

300 à 400 mm

Ca vaut ce que ça vaut mais ça donne une idée je pense.

Bref au bout de 5 pages je pense que tous les éléments sont là et, que Sophie sait maintenant parfaitement où elle va.

JLuc
http://www.astrophotography.fr/

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Le Mak127 devient "abordable" mais seulement sur une monture AZ Goto (ce que mon cerveau ne comprend pas très bien non plus d'ailleurs... ) et dans sa version Kepler ou à l'extrême limite SW (wouah, regardez un peu celle-là d'abréviation!)

Si tu regardes ce genre de monture c'est beaucoup de plastique c'est pour ça que ça ne coûte pas très cher. Le reste c'est de l'elec et de la main d'œuvre pas très coûteuse. C'est comme la monture type Dobson, dans ce cas c'est du bois mais c'est pareil la matière première ne coûte pas très cher. Par contre une EQ3 tu as du métal il faut usiner des pièces, il y a des pertes de matière donc c'est plus coûteux.
Bref tout ça pour dire que le top c'est sur l'eq3 que tu pourrais motoriser plus tard. Même non motorisé la monture EQ facilite le suivi à la main (via une molette qui ne fait pas trop de vibration), de ce point de vu, c'est plus confortable qu'avec le Dobson.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le point important, c'était l'observation à Paris sur un balcon. Bien sûr qu'un petit instrument d'initiation peut rendre service. Mais si on peut seulement s'en servir à Paris sur un balcon, sera-ce encore le cas ? (Au fait, pourquoi envisages-tu des problèmes de pointage alors qu'il n'est question que de planétaire ?)
---------------------------------------------------------------------------
Bien sûr que pour chercher Jupiter le goto n'est pas très utile mais il n'y a pas que Jupiter dans la vie.
De jour, il m'arrive de suivre Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne et quelques dizaines d'étoiles brillantes (mag.3 environ) ... sans goto c'est difficile de les trouver.
De nuit, il m'arrive aussi de suivre quelques amas globulaires ou nébuleuses planétaires ...
Ce petit télescope permet déjà de faire plein de choses ludiques en plus de la lune et des planètes.
Pour les planètes, j'aime bien grossir 300 fois et là c'est un peu limite avec 102mm, un Mak de 150mm ou 180mm me semble plus indiqué mais le budget de 400 euros sera dépassé.
Ce n'est pas le sujet mais le ciel profond est aussi accessible en ville avec un petit instrument et une camera vidéo ultra sensible. L'étoile centrale de M57 est parfaitement visible en vidéo avec un Nexstar 4SE et là ce n'est plus un petit instrument d'initiation car le champ d'exploration devient plus important.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Au siècle dernier le cheminement de l'amateur lambda c'était la lunette Perl Jupiter 60/800 puis le télescope Perl JPM 115/900 puis le télescope Pierre Bourges 200/1200 puis ... "

héhéhéhéhé
ouais, et bien si l'on ne parle pas du prix c'était une belle connerie...
ça fait penser à une sorte de parcours initiatique ou il faut tout prendre dans l'ordre, passer des années à se faire chier avant d'enfin accéder à une image "regardable"....
j'ai envie de dire, pour ceux qui le peuvent, si vous pouvez tout de suite prendre un 400 en étant débutant, foncez !!!!
si vous pensez vous faire plaisir dans 100mm durant de longues années, alors imaginez un dans 400 !!!
c'est l'orgasme perpétuel assuré et tout de suite

j'ai vraiment l'impression qu'à une époque les "initiés" avaient peur que les "petits nouveaux" en voient de trop lol
j'ai commencé avec un 115 tasco avec des oculaires en plastique et une monture branlante, après j'ai eu l'ETX car je voulais pouvoir bouger avec. et bein quand j'y repense, qu'est ce que j'ai pu me faire C.... avec lol
ça bougeait de partout, on s'arrachait la rétine pour deviner la tache rouge...
Ensuite j'ai eu un 200 (que l'on m'avait déconseillé car trop "compliqué"

passer de 100mm à 200 !!! mon dieu une hérésie lol non non il faut 130 ou 150, puis 180 ça serait mieux, mais pas 200 tout suite !!! surtout pas !!! lol

ET puis une lunette ça serait mieux !!! voyons, il faut avoir une lunette... bref tout ce genre de truc que l'on retrouve parfois encore dans la littérature ou dans les réunions d'anciens combattants


un C8 GP. et bien c'est l'instrument le plus simple et avec le meilleur rapport plaisir sur emmerdement que j'ai eu. Stable, rapide a installer, puissant...

Il y a 30 ans en effet 200mm était l'instrument ultime, depuis la donne à changé (enfin surtout le "prix")
C'ést pour moi la seule limite réaliste à la taille d'un instrument, ça l'est toujours mais l'Échelle à changée alors il faut en profiter

d'ailleurs, vivement les 1m dans les jardins qu'est ce qu'on se fait chier dans un 600....

Bonne journée

Erick


Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this